Charles de Gaulle / Archives

Président Macron : « Être allié, ce n’est pas être un vassal »

La semaine passée, lors d’un entretien accordé à Europe1, le président Macron a évoqué l’idée d’établir une « vrai armée européenne ». Mais il n’a pas eu le temps de préciser sa pensée. Parlait-il de l’Initiative européenne d’intervention qui, réunissant dix pays, vise à favoriser l’émergence d’une culture stratégique commune (en dehors du cadre de l’Union européenne)

Le chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle est officiellement terminé

Entamé en février 2017, le chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle est désormais officiellement terminé. Ses essais à quai et à la mer s’étant déroulés sans problème (ce qui n’avait pas été le cas lors de son premier arrêt technique majeur, en 2008), le navire vient en effet d’être remis à

Après son second arrêt technique majeur, le porte-avions Charles de Gaulle entame une phase d’essais en mer

En mai dernier, soit après 15 mois passés en cale sèche pour son second arrêt technique majeur (ATM) mi-vie, le porte-avions Charles de Gaulle avait quitté le bassin Vauban, à Toulon, afin de permettre la poursuivre encore quelques travaux et vérifier le bon fonctionnement de ses installations. Ce qui aura pris quatre mois de plus.

La question de doter la Marine nationale d’un ou de deux porte-avions « reste ouverte » selon Mme Parly

Depuis la fin des années 1990 et le retrait du « Foch » et du « Clemenceau », la Marine nationale ne met plus en oeuvre qu’un seul porte-avions, avec le « Charles de Gaulle », à l’heure où des puissances comme la Chine et l’Inde investissent massivement dans leurs capacités aéronavales. La question de doter la Marine nationale de deux

Le porte-avions Charles de Gaulle a été remis à flot

Après quinze mois passés en cale sèche pour son second arrêt technique majeur (ATM), le porte-avions Charles de Gaulle a quitté le bassin Vauban, à Toulon, le 16 mai. Le premier détail qui saute aux yeux est sa coque, qui, repeinte, est comme neuve. Mais au-delà de ce côté anecdotique, le navire amiral de la

L’entraînement des pilotes du porte-avions Charles de Gaulle va bientôt commencer aux États-Unis

Le 5 septembre 1781, dans la baie de Chesapeake, en Amérique du Nord, les 24 vaisseaux de la marine royale française commandés par le comte François de Grasse infligèrent l’une des rares défaites subies par la Royal Navy au XVIIIe siècle (voire au XIXe siècle…). Cette victoire remportée fut décisive dans la mesure où elle

Des Rafale M seront bientôt embarqués à bord du porte-avions américain USS Georges H. Bush

Le porte-avions Charles de Gaulle étant immobilisé à Toulon pour son second arrêt technique majeur jusqu’à l’été prochain, les pilotes de l’aéronautique navale ont à préparer la remontée en puissance du groupe aéronaval. D’où l’idée, avancée dès mars 2016, d’une coopération avec l’US Navy à cette fin. « Apponter n’est pas un sport de masse (…)

Chammal : Le jour où un drame a été évité in extremis sur le porte-avions Charles de Gaulle

Les comptes-rendus, diffusés chaque semaine par l’État-major des armées, donnent les bilans des missions assurés par les forces françaises sur des théâtres extérieurs ou intérieurs. Seulement, ils ne disent pas tout, dans la mesure où il faut garder une certaine confidentialité sur les opérations en cours. Ainsi en a-t-il été de l’incident qui s’est produit

La construction du prochain porte-avions de la Marine nationale sera pleine de défis

À en croire la Revue stratégique, publiée en octobre dernier, la France devrait conserver une « supériorité aéromaritime », ce qui « implique de préparer le renouvellement du groupe aéronaval », c’est à dire de lancer les études pour la construction du successeur du porte-avions Charles de Gaulle. Cependant, l’utilité du porte-avions fait débat. En 2013, un officier de

La Marine n’a aucune assurance sur la permanence d’un groupe aéronaval avec un second porte-avions

« Vous allez devoir revenir pour une audition spéciale sur cette question du porte-avions! », a lancé le président de la commission de la Défense, Jean-Jacques Bridey, à l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale. Il est vrai que beaucoup de questions ont tourné autour de l’avenir des capacités aéronavales, et donc du prochain