char / Archives

La Hongrie commande 44 chars Leopard 2A7+ et 24 obusiers PzH 2000 auprès de Krauss-Maffei Wegmann

Après avoir commandé 36 hélicoptères militaires, dont 20 H145M et 16 hélicoptères H-225M « Caracal », auprès d’Airbus Helicopters, la Hongrie, par ailleurs membre de l’Otan et de l’Union européenne depuis 2004, vient une nouvelle de se tourner vers un industriel européen pour moderniser ses forces armées dans le cadre de son programme « Zrinyi 2026 ». En effet,

L’allemand Rheinmetall viserait 75% des parts de KNDS, l’alliance formée par Nexter et Krauss-Maffei Wegmann

Actuellement, la famille Bode Wegmann, via Wegmann & Co Gbh, et l’État français, via Giat Industries, sont actionnaires à parts égales de KMW+Nexter Defense Systems [KNDS], une co-entreprise franco-allemande dans le domaine de l’armement terrestre. Cette opération avait été facilitée par le fait que les deux entités avaient chacune un périmètre similaire. Cet équilibre risque

Paris et Berlin dévoilent le calendrier de leurs projets communs d’avion et de char de combat du futur

Quand, le mois dernier, le député Jean-Charles Larsonneur a remis son rapport pour avis sur les crédits alloués à l’Équipement des forces pour 2019, plusieurs questions restaient en suspens au sujet des programmes franco-allemands SCAF [Système de combat aérien futur] et MGCS [Main Ground Combat System, futur char de combat, ndlr]. Ainsi, la Direction générale

Le 5e Régiment de Dragons se sépare de ses derniers chars AMX-30 Brenus

Recréé en 2016, le 5e Régiment de Dragons [RD] s’est vu confier trois missions : prendre part au contrat opérationnel de la 7e Brigade Blindée, à laquelle il fournit ses trois escadrons de chars Leclerc, participer aux expérimentations tactiques du programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation, ndlr] et servir de

Le char T-14 Armata serait finalement trop cher pour l’armée russe

Le programme d’avion russe de 5e génération Su-57 est dans une situation délicate. L’Inde, qui y était associée dans le cadre de son projet FGFA [Fifth Generation Fighter Aircraft] a décidé de suspendre sa participation et les contraintes budgétaires en Russie font que cet appareil ne devrait pas être produit à grande échelle. C’est d’ailleur

L’armée israélienne a présenté le Merkava 4 « Barak », son nouveau char de combat

Alors que les Gardiens de la révolution iraniens ont annoncé l’acquisition de 800 chars « Karrar », dotée d’un canon de 125mm, d’une mitrailleuse de 12,7 mm téléopérée, de missiles guidés et d’un blindage « réactif », l’armée israélienne a présenté le Merkava 4 « Barak », prévu pour être opérationnel d’ici trois ans. Dernière évolution du Merkava, ce nouveau char

Les femmes bientôt autorisées à servir dans les chars de combat en Israël?

Selon des chiffres officiels, 90% des postes des forces armées israéliennes sont ouverts aux femmes. Et la part de ces dernières au sein des unités combattantes ne cessent de progresser. Mais certaines spécialistés leur sont encore fermées. Il leur est en effet impossible de servir à bord d’un sous-marins ou d’un char de combat. Cependant,

Nexter et KMW présentent l’Euro Main Battle Tank, le premier char de combat franco-allemand

À vrai dire, on ne l’attendait pas de sitôt, d’autant plus que le programme « Main Ground Combat System » [MGCS], c’est à dire le projet de char lourd franco-allemand qui vise à remplacer les Leclerc et les Leopard 2 à l’horizon 2030/2035, est encore en phase d’études préliminaires. Lors d’une audition parlementaire tenue en janvier 2015,

Le Pdg de Nexter voit dans le futur char de combat franco-allemand une opportunité pour faire avancer la défense européenne

Si le projet de Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 précise que des « des études seront en outre initiées afin de préparer le remplacement du char Leclerc par de nouveaux systèmes de combat [MGCS pour « Main Ground Combat System »] dans le cadre d’une coopération européenne, notamment franco-allemande, il n’évoque pas le projet CIFS (Common Indirect

Nexter et Krauss-Maffei Wegmann comptent construire un prototype de leur futur char de combat en 2020

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, en 2015, Frank Haun, le Pdg de l’industriel allemand Krauss-Maffei Wegmann, désormais partenaire du français Nexter au sein de la holding KNDS, avait dit espérer que les travaux concernant le développement d’un nouveau char Lourd auraient bien avancé d’ici 2020. « La base technologique » des Leclerc et des Leopard 2