CEMAA / Archives

L’armée de l’Air a une « dette organique de formation » à l’égard de ses pilotes de combat

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale [LBDSN] publié en 2013 mettait l’accent sur le concept de « différenciation », lequel consistait à « équiper et entraîner les forces au juste niveau, en fonction des types de missions » qu’elles étaient alors appelées à remplir. Pour l’armée de l’Air, ce principe de différenciation doit s’appliquer à

Le général Lavigne veut s’inspirer de la Royal Air Force pour mettre en place un programme de « cadets de l’Air »

Dans un rapport publié en décembre 2015, deux députés, à savoir Marianne Dubois et Joaquim Pueyo, proposèrent de supprimer la « Journée Défense Citoyenneté » [JDC] et de généraliser, à la place, le programme des « cadets de la défense » en s’inspirant des dispositifs en vigueur au Canada et au Royaume-Uni. Ainsi, s’agissant du système canadien, environ 50.000

Le général Lavigne envisage une coopération franco-allemande dans le domaine des hélicoptères de transport lourd

La Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 n’a pas donné la priorité au renouvellement des hélicoptères utilisés par les forces armées, étant donné que les livraisons prévues dans le cadre du programme HIL [Hélicoptère interarmées léger] ont été reportées à 2028. S’agissant de nouvelles capacités, il n’est pas question non plus d’acquérir des hélicoptères de

Le général Philippe Lavigne nommé chef d’état-major de l’armée de l’Air

Le général André Lanata devant bientôt rejoindre la base de Norfolk, aux États-Unis, pour prendre ses fonctions de Commandant suprême allié Transformation (SACT), le général de division aérienne Philippe Lavigne a été désigné pour lui succéder à la tête de l’état-major de l’armée de l’Air, au cours du Conseil des ministres de ce 18 juillet.

Otan : Le général Lanata nommé à la tête du Commandement Allié Transformation

Depuis 2009 et le retour de la France au sein du commandement militaire intégré de l’Otan, le poste de commandant suprême allié Transformation (SACT) revient systématiquement à un ancien chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA). Pour rappel, le Commandmement Allié Transformation (ACT), basé à Norfolk [États-Unis] est l’un des deux commandements stratégiques de l’Otan,

La maîtrise des espaces aériens va être un « enjeu majeur » pour l’armée de l’Air et la Royal Air Force

De la Première Guerre Mondiale à la récente opération Hamilton, en passant par les unités de la France Libre intégrée à la Royal Air Force ou encore à l’affaire de Suez, les forces aériennes françaises et britanniques affichent une proximité qui ne s’est jamais démentie depuis les débuts de l’aviation militaire. Aussi, pour marquer cette

Armée de l’Air : Les lacunes de l’aviation de transport vont durer « encore quelques années »

« On ne répare pas 20 ans de sous-investissements en quelques mois », avait lancé, en mars, le général André Lanata, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA). Et la prochaine Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, même si elle amorce une remontée en puissance (sous réserve qu’elle soit exécutée à la lettre) ne permettra pas

Frappes en Syrie : La France a assuré la direction tactique des opérations aériennes

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée, avec la ministre des Armées, Florence Parly, pour donner le bilan des frappes contre le programme chimique syrien [opération Hamilton], le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, a souligné le défi qu’il a fallu relever pour coordonner un raid à la fois inter-alliés (France,

Le soutien à l’exportation du Rafale pèse trop lourdement sur l’activité de l’armée de l’Air

Contractuellement, l’État s’était engagé à acquérir 11 Rafale par an afin de pouvoir maintenir la ligne d’assemblage de cet appareil chez Dassault Aviation. Or, la Loi de programmation militaire 2014-2019, avant son actualisation, prévoyait une réduction des livraisons de cet avion à l’armée de l’Air. D’où la nécessité absolue de décrocher des contrats à l’exportation.

Face au manque de personnels, l’armée de l’Air n’exclut pas de nouvelles restructurations

  Les deux dernières Lois de programmation militaire ont littéralement « rincé » l’armée de l’Air dans le domaine des effectifs, alors que son activité va largement au-delà du contrat opérationnel qui lui avait été fixé. En juin dernier, le général Olivier alors commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), fit état d’une « situation