Brésil / Archives

Grâce à Naval Group, la construction d’un premier sous-marin Scorpène au Brésil a franchi une étape cruciale

Contre vents et marées, le programme PROSUB, qui vise à doter la marine brésilienne de 5 nouveaux sous-marins (dont un à propulsion nucléaire) construits localement, vient de passer une étape essentielle, le 20 février, avec l’assemblage des différentes sections du Riachuelo, le premier submersible de la classe Scorpène, du constructeur naval français Naval Group (ex-DCNS)

Brésil : À Rio de Janeiro, la police est désormais placée sous l’autorité de l’armée

Face à une criminalité croissante et une énième flambée de violence à Rio de Janeiro, le Brésil a décidé une mesure inédite depuis la fin de la dictature militaire, en 1985. Ainsi, dans le cadre d’une programme intitulé « Intervention fédérale dans la sécurité », le 16 février, le président brésilien, Michel Temer, a annoncé que les

Le Brésil envisage d’envoyer 750 soldats en Centrafrique

Dans son dernier rapport sur la situation en Centrafrique, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait estimé qu’il fallait augmenter les effectifs militaires de la MINUSCA [Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la République centrafricaine, ndlr] à hauteur de 900 hommes supplémentaires. « Toutes les capacités militaires [de la MINUSCA] sont

Le Parquet national financier a ouvert une enquête sur un contrat d’armement au Brésil

Depuis trois ans, le Brésil vit au rythme du scandale Petrobas et des affaires de détournement de fonds publics et de corruption touchant sa classe politique. Une centaine d’élus font l’objet de soupçons, dont l’ancien président Lula, Dilma Rousseff, qui lui avait succédé en 2011. L’actuel chef de l’État, Michel Temer, n’est pas épargné non

La Suède ne veut pas de l’avion de transport brésilien KC-390 pour remplacer ses 6 C-130H Hercules

En septembre 2009, à l’occasion d’une visite officielle de Nicolas Sarkozy au Brésil, le président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, fit part de son choix en faveur du Rafale pour moderniser les forces aériennes de son pays. En échange, selon les termes de la lettre de la déclaration commune publiée à l’époque, la France

Le Brésil renonce à son porte-avions « São Paulo », l’ex-Foch

Il y a encore quelques mois, l’amiral Eduardo Leal Ferreira, le chef de la marine brésilienne (Marinha do Brasil) assurait qu’il n’était pas question de renoncer au porte-avions São Paulo. Il était alors prévu de maintenir ce navire en service jusqu’en 2039. Mais c’était faire preuve d’optimisme… Car, le 14 février, il a finalement été

Brésil : L’ex-président Lula accusé d’avoir favorisé l’avion JAS-39 Gripen aux dépens du Rafale et du F-18

La compétition entre Saab (JAS-39 Gripen E/F), Boeing (F-18 Super Hornet) et Dassault Aviation (Rafale) pour fournir 36 avions de combat à la Força Aérea Brasileira dans le cadre du programme FX-2 a-t-elle été régulière? Le doute est en effet permis… Fin 2013, Brasilia annonça son intention de doter ses forces aériennes de 36 avions

Vendu au Brésil, le TCD Siroco deviendra le NDM Bahia

Quand, en octobre 2014, fut annoncé le retrait du service actif et la revente du Transport de chalands de débarquement (TCD) Siroco, le Chili semblait être le client le plus probable étant donné qu’il s’était déjà porté acquéreur, en 2011, du TCD Foudre, désormais appelé le « Sargento Aldea ». Mais d’autres pays se manifestèrent, comme le

Le Brésil achète ses 36 avions de combat Gripen à crédit

En décembre 2013, et après un processus de sélection mouvementé, le Brésil annonçait son choix en faveur de l’avion de combat JAS-39 Gripen E/F du suédois Saab pour moderniser ses forces aériennes. Et cela aux dépens du Rafale de Dassault Aviation et du F/A-18 Super Hornet de Boeing. Ce choix était confirmé 10 mois plus

Le TCD Siroco pourrait finalement passer sous pavillon brésilien

On entend parfois, sur le ton de la plaisanterie, qu’il faut toujours attendre le contre-ordre avant d’exécuter un ordre… Le cas du le transport de chalands de débarquement (TCD) Siroco en donne un exemple… Ce navire, désarmé par la Marine nationale, doit en être revendu pour environ 80 millions d’euros alors qu’il a encore récemment