Boeing / Archives

Boeing présente une nouvelle version du F-15, capable d’emporter 24 missiles air-air

Le F-15 va-t-il jouer les prolongations au sein de l’US Air Force, alors que son retrait du service dans le courant des années 2020 est évoqué? En tout cas, son constructeur, Boeing, s’y emploie comme il l’a déjà fait pour le F/A-18 Super Hornet en présentant une version améliorée (le F/A-18 Advanced Super Hornet). Ainsi,

Boeing serait prêt à participer au projet d’avion de combat britannique

Présenté au premier jour du salon aéronautique de Farnborough par Gavin Williamson, le ministre britannique de la Défense, le projet d’avion de combat « Tempest », confié à BAE Systems, l’italien Leonardo, MBDA et à Rolls Royce, risque de concurrencer le programme SCAF (Système de combat aérien futur) lancé par la France et l’Allemagne avec l’idée, entre

À son tour, la Nouvelle-Zélande va acquérir 4 avions de patrouille maritime P-8 Poseidon auprès de Boeing

Après l’Inde, l’Australie, le Royaume-Uni, la Norvège, et, récemment, la Corée du Sud, Boeing vient d’enregistrer une nouvelle commande pour son avion de patrouille maritime P-8 Poseidon, dérivé son B-737 civil. En effet, ce 9 juillet, Wellington vient de confirmer l’acquisition de 4 P-8 Poseidon. « Cet achat permet à la Nouvelle-Zélande de continuer à se

La Corée du Sud va moderniser ses capacités de patrouille maritime avec l’achat de 6 avions P-8 Poseidon

L’idée de Boeing de développer un avion de patrouille maritime (le P-8 Poseidon) à partir d’un appareil civil, en l’occurrence un B-737, aura été judicieuse. Car outre le fait d’avoir séduit l’US Navy (qui en a commandé 117 exemplaires), le constructeur américain enchaîne les contrats. Ainsi, après l’Inde, l’Australie, le Royaume-Uni et la Norvège, la

Boeing voudrait transformer le bombardier B-1 Lancer en avion « Gunship »

Conduit dans les années 1970 par Rockwell, absorbé depuis par Boeing, le programme visant à développer le bombardier stratégique B-1 Lancer avait été menacé par l’administration du président Jimmy Carter, qui considérait alors que des missiles balistiques et des B-52 modernisés étaient suffisants pour faire face aux Soviétiques. En outre, il fallait aussi des fonds

Boeing annonce un partenariat avec HAL et Mahindra pour produire le F/A-18 Super Hornet en Inde

La politique indienne dans le domaine de l’aviation de combat est assez difficile à suivre. Lancé au milieu des années 2000, l’appel d’offres « Medium Multi-Role Combat Aircraft » (MMRCA), pour lequel le Rafale de Dassault Aviation fut retenu, prévoyait de doter l’Indian Air Force de 126 nouveaux avions de combat, dont 108 devaient être assemblés en

Le Koweït se rapproche d’une commande de 28 avions F/A-18 Super Hornet auprès de Boeing

Commandes de Rafale, de F-15 et d’Eurofighter Typhoon… La boulimie du Qatar pour de nouveaux avions de combat interroge. Et certains avancent que l’émirat pratique la diplomatie du chéquier pour s’attacher le soutien des puissances occidentales alors qu’il est brouillé avec les autres monarchies sunnites du golfe arabo-persique (GAP). Le Koweït n’est pas dans la

Opérations amphibies : L’US Marine Corps sollicite les industriels pour son projet de drone MALE embarqué

La semaine passée, l’US Marine Corps (USMC) a diffusé une « requête pour information » (RFI) auprès des industriels afin de développer un drone MALE (moyenne altitude longue endurance) pouvant être armé et mis en oeuvre depuis un navire d’assaut amphibie. Et, au regard des spécifications exigées, ce ne sera pas une mince affaire. Ce drone MALE

Le Rafale en concurrence avec le F-35 Lightning II et le F/A-18 Super Hornet au Canada

Quand il briguait le poste de chef du gouvernement canadien, en 2015, Justin Trudeau avait affirmé que, en cas de victoire de son parti aux élections législatives, il lancerait un appel d’offres « ouvert » et « transparent » pour remplacer les CF-18 Hornet de l’Aviation royale cadanienne car « nous n’achèterons pas de chasseurs-bombardiers furtifs F-35. » Et d’expliquer que

Boeing développe un concept d’avion hypersonique susceptible de succéder à l’avion espion SR-71 Blackbird

Dans les années 1960, Lockheed-Martin développa le SR-71 Blackbird, un avion espion pouvant voler à plus de Mach 3 (trois fois la vitesse du son), à une altitude de 25.000 mètres. Avec de telles performances, un tel appareil ne pouvait être que difficilement intercepté par la chasse soviétique. Avec la fin de la Guerre Froide