Boeing / Archives

Boeing développe un concept d’avion hypersonique susceptible de succéder à l’avion espion SR-71 Blackbird

Dans les années 1960, Lockheed-Martin développa le SR-71 Blackbird, un avion espion pouvant voler à plus de Mach 3 (trois fois la vitesse du son), à une altitude de 25.000 mètres. Avec de telles performances, un tel appareil ne pouvait être que difficilement intercepté par la chasse soviétique. Avec la fin de la Guerre Froide

L’appel d’offres sur les futurs avions de combat polonais ne semble pas intéresser la France

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles », a dit Sénèque. Mais ce précepte du sénateur et philosophe romain ne s’applique sans doute pas dans toutes les circonstances. Ainsi en est-il du programme Harpia, qui vise à doter, d’ici à 2025,

Boeing a présenté son prototype de drone embarqué pour le ravitaillement en vol

Initialement, la marine américaine entendait se doter d’un drone de combat (UCAV, pour unmanned combat aerial system) capable d’opérer depuis le pont d’un porte-avions. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais conduits par Northrop Grumman avec le démonstrateur X-47B. Ce qui donna lieu à plusieurs premières mondiales pour un

L’Allemagne a lancé une procédure pour acquérir jusqu’à 60 hélicoptères lourds américains

Si le Fonds européens de défense avait été mis sur pied dix ans plus tôt, peut-être qu’Airbus Helicopters serait en mesure, aujourd’hui, de proposer un hélicoptère lourd, comme il en avait été question en 2009 avec le projet franco-allemand HTH [Heavy Transport Helicopter, HTH, ndlr] Mais avec des « si », on pourrait mettre Paris (et Berlin)

Le Canada confirme l’achat d’avions F/A-18 Hornet d’occasion auprès de l’Australie

En 2010, le gouvernement canadien, alors dominé par les conservateurs, annonça son intention de commander 65 avions F-35A Lightning II pour remplacer les CF-18 Hornet de ses forces aériennes. Mais devant la polémique suscitée par ce choix, principalement nourrie par les coûts que supposait l’acquisition de ces appareils conçus par Lockheed-Martin, Ottawa changea ses plans

La Bulgarie serait intéressée par l’avion F/A-18 Super Hornet de Boeing

Le dossier de la modernisation des forces aériennes bulgares, dont les MiG-29 sont mis à rude épreuve avec l’activité de l’aviation russe en mer Noire, n’en finit pas de traîner et de connaître des rebondissements. Et cela joue sur le moral des pilotes, dont certains ont refusé de voler, le mois dernier, pour effectuer des

L’Allemagne sollicite Boeing pour obtenir des informations sur le F-15 et le F/A-18

Après avoir obtenu des renseignements relatifs au F-35A de Lockheed-Martin, en juillet, le ministère allemand de la Défense ne compte pas s’arrêter là : il veut en effet obtenir des informations sur le F-15 SE et le F/A-18 Super Hornet (voire l’advanced Super Hornet?) deux avions de combat produits par le constructeur américain Boeing. Dans

La victoire juridique de Boeing contre Bombardier met l’aviation royale canadienne dans l’embarras

Le département américain du Commerce a tranché. Dans le litige qui opposait Boeing à Bombardier sur la vente d’avions CS Series à la compagnie Delta Airlines, il a décidé d’imposer des droits antidumping de 220% au constructeur canadien, au motif qu’il aurait bénéficié de subventions gouvernementales pour réduire le prix de ces appareils et être

Le Canada menace Boeing de renoncer à sa commande d’avion F/A-18 Super Hornet

Les ventes d’armes donnent souvent lieu à des feuilletons aux multiples rebondissements. Ce fut le cas, par exemple, du programme brésilien FX-2, de l’éviction, in-extremis, après une campagne de presse, du F-15 Silent Eagle au profit du F-35 en Corée du Sud, ou encore du projet visant à remplacer les F-5 Tiger II suisse, annulé

L’administration Trump approuve la vente de 18 avions F/A-18 Super Hornet au Canada pour 5,23 milliards de dollars

En 2010, le gouvernement canadien, alors dirigé par le Premier ministre conservateur Stephen Harper, annonça sa décision d’acquérir 65 avions de combat F-35A auprès de Lockheed-Martin. Seulement, ce choix suscita de vives polémiques, notamment en raison d’une sous-évaluation du coûts d’acquisition et d’exploitation de ces appareils. Du coup, rien ne se fit (ou presque) jusqu’aux