blindés / Archives

Les États-Unis ont livré des véhicules blindés aux groupes arabes des Forces démocratiques syriennes

En 2015, le programme américain Train & Equip s’était soldé par un fiasco retentissant. Financé à hauteur de 500 millions de dollars, il devait en effet permettre de former et d’équiper 5.400 rebelles syriens modérés. Or, en juillet de cette année-là, la première unité des New Syrian forces [Nouvelles forces syriennes] ainsi formée fut rapidement

L’envoi en Pologne d’une brigade blindée américaine perturbé par des difficultés inattendues

Conformément aux décisions prises lors du dernier sommet de l’Otan, à Varsovie, l’US Army a envoyé, en Pologne, une brigade blindée forte de 4.000 hommes et de 90 chars M1A1 Abrams. Ce mouvement vise à rassurer les anciens pays du bloc de l’Est après l’annexion de la Crimée en dissuadant une éventuelle agression russe. Seulement,

La coalition anti-jihadiste a détruit des armements récupérés par l’État islamique à Palmyre

Profitant du départ précipité des forces syriennes (et de leurs alliés) de Palmyre, l’État islamique (EI ou Daesh) a pu récupérer une quantité importante de matériels militaires laissés sur place, dont des chars, des blindés de transport de troupes, des lance-roquettes, des canons de différents calibres, des fusils d’assaut et des systèmes anti-aériens. Et la

Exit le VBCI : La British Army pencherait pour le véhicule blindé ARTEC Boxer

En septembre 2015, à l’occasion du salon de l’armement DEES 2015, un responsable du ministère britannique de la Défense (MoD) avait indiqué qu’un appel d’offres serait lancé afin de choisir le futur véhicule de combat d’infanterie de la British Army. Plus d’un an plus tôt, le Premier ministre britannique, qui était alors David Cameron, avait

L’armée de Terre a perdu 250 véhicules blindés en un an

Le ministère de la Défense a publié, le 1er septembre, ses « chiffres clés« . Dans ce rapport, l’on trouve ainsi, dans les grandes lignes, le nombre de matériels en dotation au sein de l’armée de Terre, selon un inventaire arrêté au 1er juillet 2016. Et cela permet de faire des comparaisons d’une année sur l’autre et

Washington pourrait stocker des chars « Abrams » et des blindés « Bradley » en Europe de l’Est

En mars dernier, à l’occasion de l’arrivée de 3.000 soldats de la 3e division d’infanterie américaine à Riga avec leurs 750 chars et véhicules blindés pour une série de manoeuvres dans les États baltes, le général John O’Connor, alors en charge de cette opération logistique, avait indiqué que ces équipements – ou du moins une

Le VBCI de Nexter écarté au Danemark

Le groupe français d’armement terrestre Nexter Systems vient de subir deux revers au Danemark, où deux appels d’offres avaient été lancés pour l’acquisition d’un système d’artillerie automoteur ainsi que pour trouver un successeur au véhicule blindé de transport de troupe M-113, entré en service dans les années 1960. Pour ces deux contrats, Nexter avait proposé

Le programme Scorpion est (enfin) lancé

Enfin! Depuis le temps qu’il en est question, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian va officiellement lancer la première phase du programme Scorpion (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation) en notifiant le marché à Nexter, Renault Truck Defense (RTD) et Thales lors d’un déplacement au 93e Régiment d’Artillerie de Montagne

Nexter décroche une commande de 12 véhicules blindés Aravis au Gabon

Le groupe français d’armement terrestre Nexter a annoncé, ce 29 octobre, avoir signé un contrat portant sur la livraison de 12 véhicules 4×4 hautement protégés « Aravis » au forces armées gabonais. Cette commande a été officialisée en présence des ministres français et gabonais de la Défense, à savoir Jean-Yves Le Drian et Ernest Mpouho Epigat. Ces

Berlin autorise Rheinmetall à ouvrir une usine en Algérie pour fabriquer des véhicules blindés

Le ministre allemand de l’Économie, le social-démocrate Sigmar Gabriel, a affiché, à plusieurs reprises, son intention de limiter les exportations de matériels militaires des industriels de l’armement d’outre-Rhin en revenant aux règles très strictes adoptées en la matière par Berlin en 2000. La semaine passée, encore, il avait appelé l’industrie allemande de la défense à