blessés / Archives

Deux gendarmes du GIGN ont été gravement blessés lors d’une intervention à Mayotte

Deux gendarmes de l’antenne du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale [GIGN] à Mayotte ont été très gravement blessés lors de l’interpellation d’un individu faisant l’objet d’un mandat de recherches pour des agressions commises sur des touristes. Les faits ont eu lieu le 24 juin, à Brandrélé, dans le sud-est de la principale île de

« La Victoire a toujours un prix » : Les sous-lieutenants de la promotion EMIA 56 s’engagent pour les blessés

Pour sa deuxième édition, la Journée nationale des blessées de l’armée de Terre a eu lieu le 23 juin, aux Invalides, en présence du président Macron. Le sens d’une telle manifestation est de témoigner un soutien à ceux qui ont été meutris dans leur chair et leur âme alors qu’ils étaient au service de la

Tombouctou : Une attaque « complexe » contre Barkhane et la Minusma fait un mort et au moins une dizaine de blessés

Au cours de ces quinze derniers jours, lors de deux opérations d’opportunité menée dans la région de Tombouctou, la force Barkhane a neutralisé deux cadres d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), dont le mauritanien Ayman al-Chinguetti et le marocain Abdourahmane Al Maghrebi, un « formateur » spécialiste de l’armement. Pour autant, cela n’a pas empêché les jihadistes de

Mali : Cinq militaires français ont été blessés à Kidal

L’État-major des armées [EMA] a indiqué que cinq militaires français ont été blessés par des tirs contre le camp de la force Barkhane et des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA], à Kidal, où le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga était attendu, ce 22

Barkhane : Trois militaires français blessés lors d’une attaque commise avec un véhicule piégé

La date de cette attaque ne doit rien au hasard. Le 11 janvier, soit cinq ans après le début de l’opération Serval, au Mali, un véhicule de l’avant blindé (VAB) français a été la cible d’un VBIED (Vehicle Borne Improvised Explosive Devices) alors qu’il faisait partie d’un convoi circulant entre Ménaka et Indélimane, près de

Entre 2007 et 2016, plus de 600 militaires français ont été blessés lors d’opérations extérieures

La Revue annuelle de la condition militaire (édition 2017) est disponible depuis le 20 décembre sur le site du Haut Comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM). Ce document, signalé par l’AFP, donne des chiffres jusqu’alors difficiles à obtenir, comme ceux relatifs aux blessés lors d’opérations extérieures. Généralement, l’État-major des armées (EMA) ne communique jamais

Une innovation pour sauver la vie des soldats blessés au combat

Parmi les principales causes de décès de soldats blessés au combat, les hémorragies, provoquées par balle ou par éclat, sont l’une des plus importantes. Et quelques innovations (système XStat, garot jonctionnel) ont été mis au point afin d’augmenter les chances de survie en arrêtant au plus vite la perte de sang. Mais l’hémorragie n’est pas

Depuis le début de l’année 2017, l’armée de Terre compte 3 tués et 79 blessés en opération

Lors de son audition par les députés de la commission de la Défense, dans le cadre des discussions budgétaires en cours, le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser, a rappelé une évidence (qui ne l’est peut-être pas pour tout le monde) : il n’existe, pour les soldats qu’il commande, « aucune mission

En 2016, le nombre de gendarmes blessés à la suite d’une agression a augmenté de 10%

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), 18.721 gendarmes et policiers ont été blessés en mission ou durant les heures de service en 2016. Par rapport à l’année précédente, ce chiffre est en recul de 1,7%. Mais à y regarder de près, il couvre des réalités fort différentes. Ainsi, dans le

Selon l’ONU, 17 militaires français ont été blessés au Mali au cours des trois derniers mois

Le contenu du rapport que vient de remettre le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, au Conseil de sécurité ne surprendra ceux qui suivent avec attention l’actualité du Mali. En effet, il y est fait état de la détérioration « considérable » de la « situation politique » et des « conditions de sécurité » dans ce pays, avec notamment