blessés / Archives

Centrafrique : 9 militaires français de la force européenne EUFOR RCA ont été blessés à Bangui

L’État-major des armées (EMA) a indiqué, ce 21 août, que 3 militaires français, appartenant au Groupement tactique interarmes (GTIA) Acier de la force Sangaris, avaient été blessés, la veille, lors d’affrontements avec des individus dans le quartier musulman du PK5, dans le 3e arrondissement de Bangui. Ces violences ont fait suite à celles qui ont

Sangaris : Trois militaires français blessés lors de violents affrontements à Bangui

Dans la soirée du 19 août, des soldats français de la force européenne EUFOR RCA ont été pris à partie par des hommes armés lors d’une patrouille dans le quartier musulman PK-5, le dernier bastion musulman de Bangui, situé dans le 3e arrondissement. Cette agression a donné lieu à une riposte vigoureuse, qui a nécessité

11 militaires français ont été blessés en Centrafrique, où la situation reste toujours aussi tendue

La situation en Centrafique est inégale. Si elle semble stable dans l’ouest, où déployée le Groupement tactique interarmes (GTIA) de Boissieu, elle est en revanche nettement plus tendue dans l’est, plus précisément dans les environs de Bambari où le GTIA Scorpion fait face à un cycle d’affrontements et de représailles entre les différentes communauté et

Moisson française de médailles aux Marine Corps Trials

Depuis maintenant quelques années, l’US Marine Corps organise des compétitions sportives destinées à 350 militaires blessés venus des Etats-Unis, bien sûr, mais aussi du Canada, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, des Pays-Bas, d’Australie et de France, dans le cadre des Marine Corps Trials. Cette manifestation a eu lieu du 2 au 13 mars à  Camp Pendleton, en

Guyane : Deux gendarmes blessés lors de l’arraisonnement d’une tapouille brésilienne

Il n’y a pas que l’orpaillage clandestin qui pose problème en Guyane. La pêche illégale aussi, avec des embarcations venues du Brésil et du Surinam qui viennent dans les eaux territoriales françaises pour y poser leurs filets. Et cela n’est pas sans créer des tensions avec les pêcheurs guyanais, lesquels n’hésitent pas à parler de

Trois gendarmes blessés par balles dans un guet-apens en Guadeloupe

Au cours de la soirée du 27 novembre, la brigade territoriale de Sainte-Rose reçoit un appel téléphonique signalant des coups de feu dans le secteur de Viard, situé dans cette localité guadeloupéenne. Deux gendarmes sont alors envoyés sur place. Seulement, les militaires caillassés dès leur arrivée sur les lieux, sont contraints de se replier. Par

Mali : Trois militaires français blessés par l’explosion d’une bombe artisanale

Trois militaires français ont légèrement été blessés lors de l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED) alors qu’il circulait à bord d’un véhicule blindé léger (VBL) dans le secteur de Kidal, dans la nuit du 19 au 20 novembre. « Le véhicule a été touché par un engin explosif, mercredi à 01h00 vers la sortie sud de

Le nombre d’agressions contre les gendarmes a baissé en 2012

Selon les stastistiques livrées par l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales (ODRP), 3.087 atteintes ont été commises en 2012 à l’encontre des militaires de la gendarmerie et des biens de cette dernière. Ainsi, l’ONDRP a constaté 1985 agressions phyiques contre les gendarmes, soit un chiffre en repli de 12% par rapport 2011. Au

Un espace Internet pour les militaires blessés

Les forces françaises ont perdu 88 hommes en Afghanistan. Mais ce que l’on sait moins est qu’elle a compté plus de 700 blessés au cours de cet engagement, avec, pour certains, des séquelles lourdes. Et encore, c’est sans compter avec ceux souffrant de troubles de stress post-traumatique (PTSD). Depuis quelques années, des intiatives ont été

Mali : La Brigade Serval découvre encore des caches d’armes; 2 militaires des forces spéciales blessés

En avril dernier, et alors que le désengagement partiel des forces françaises déployées au Mali venait de commencer après avoir mis disloqué la chaîne logistique des groupes terroristes et conquis leur sanctuaire dans l’Adrar des Ifoghas, un bilan publié par l’hebdomadaire Valeurs actuelles faisait état de la destruction de plus de 100 tonnes de munitions