bilan / Archives

Barkhane : En 2017, le Service de santé des Armées a eu une activité intense au Sahel

Dans son dernier « point de situation », l’État-major des armées (EMA) n’a pas donné le résultat global des opérations conduites en 2017 par la force Barkhane contre les groupes terroristes présents dans la zone sahélo-saharienne (nombre de jihadistes « neutralisés », sorties aériennes, etc). En revanche, il a donné un bilan des actions civilo-militaires effectuées au profit des

Entre 2007 et 2016, plus de 600 militaires français ont été blessés lors d’opérations extérieures

La Revue annuelle de la condition militaire (édition 2017) est disponible depuis le 20 décembre sur le site du Haut Comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM). Ce document, signalé par l’AFP, donne des chiffres jusqu’alors difficiles à obtenir, comme ceux relatifs aux blessés lors d’opérations extérieures. Généralement, l’État-major des armées (EMA) ne communique jamais

Pour sa première opération, la force du G5 Sahel a manqué de moyens de transmission

Lancée fin octobre avec le soutien de la force française Barkhane, l’opération Haw Bi, la première menée par la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) avec des unités maliennes, nigériennes et burkinabè, dans la zone dite des « trois frontières » a marqué une étape, selon le compte-rendu hebdomadaire de l’État-major des armées (EMA). « Le premier objectif

Depuis le début de l’année 2017, l’armée de Terre compte 3 tués et 79 blessés en opération

Lors de son audition par les députés de la commission de la Défense, dans le cadre des discussions budgétaires en cours, le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser, a rappelé une évidence (qui ne l’est peut-être pas pour tout le monde) : il n’existe, pour les soldats qu’il commande, « aucune mission

En 2016, l’armée de l’Air a assuré plus de 4.000 missions aériennes au titre des opérations extérieures

Comme son chef d’état-major, le général André Lanata, le répéte depuis des mois, l’armée de l’Air est soumise à une forte tension en raison d’une suractivité opérationnelle par rapport à son format, tel qu’il a été défini par le dernier Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale. Les chiffres que l’on peut trouver

Son horizon étant dégagé, le missilier MBDA va recruter 1.100 personnes en 2017

Les années se suivent et se ressemblent pour MBDA : en 2016, le missilier européen a enregistré des prises de commandes ayant atteint 4,7 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros. Au total, le carnet de commandes a bondi à 15,9 milliards d’euros au 31 décembre 2016. De quoi assurer « une excellente visibilité

Derrière le bilan des opérations, il y a la bravoure des soldats

Les comptes rendus des opérations publiés chaque semaine par l’État-major des armées (EMA) sont généralement laconiques et ne donnent ainsi pas trop de détails. Ce n’est que bien plus tard que l’on apprend les dessous de telle ou telle mission, grâce à la lecture d’un RETEX (retour d’expérience) publié par le Centre de doctrine et

L’industrie française de l’armement a enregistré plus de 20 milliards d’euros de prises de commandes en 2016

L’annulation de la vente de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la Russie a été vivement critiquée par certains responsables politiques, toujours prompts à jouer les Cassandre pour faire avancer leurs idées. Et, en l’occurrence, ces derniers estimaient que cela allait porter atteinte à la « signature » de la France

Bilan en demi-teinte pour l’opération de lutte contre l’orpaillage clandestin en Guyane

Lors du premier semestre de l’année 2016, les Forces armées en Guyane (FAG) et la Gendarmerie nationale menèrent une série de patrouilles « répressives » contre l’orpaillage clandestin, dans le cadre de l’opération Harpie, lancée en 2008. Ainsi, leur action avait permis de « traiter » 742 sites, de découvrir 226 caches, de démanteler 878 campements de Garimpeiros (chercheurs

Chammal : Le nombre de frappes françaises contre l’État islamique a presque doublé en 2016

  Après les attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre 2015, la force Chammal – nom de la participation française à l’opération anti-jihadiste Inherent Resolve, dirigée par les États-Unis – a vu son activité significativement augmenter. Ainsi, en 2016, l’aviation française (armée de l’Air et aéronavale) a effectué 684 frappes contre les positions