BAE Systems / Archives

Le Royaume-Uni investit plus de 2,7 milliards d’euros pour ses programmes de sous-marins nucléaires

Le ministère britannique de la Défense [MoD] s’est fait épingler par le comité des comptes publics de la Chambre des communes qui, dans un rapport publié le 11 mai, a estimé qu’il « n’a tout simplement pas assez d’argent pour acquérir tout l’équipement dont il a besoin. » Le MoD entend investir près de 180 milliards de

Paris et Londres ont trouvé un accord « sur les grandes lignes » des travaux à mener pour le système de combat aérien futur

Le programme SCAF [Système de combat aérien du futur] repose sur deux volets. Il s’agit en effet de développer un drone de combat (UCAV) ainsi qu’un nouvel avion de chasse. Le premier doit se faire dans le cadre d’une coopération franco-britannique tandis qu’un partenariat franco-allemand est envisagé pour le second. En novembre 2014, BAE Systems

L’Arabie Saoudite envisage d’acquérir 48 avions Eurofighter Typhoon supplémentaires

Dans la brouille qui oppose le Qatar aux autres monarchies sunnites du golfe arabo-persique (GAP), les Occidentaux se gardent bien de prendre parti pour l’un ou l’autre camp. Tel est le cas du Royaume-Uni. En décembre, et alors que BAE Systems venait d’annnoncer la suppression de 1.400 emplois dans ses activités liées à l’aéronautique en

Le Qatar confirme l’acquisition de 24 avions de combat Eurofighter pour 6,8 milliards d’euros

En septembre dernier, le Qatar annonçait son intention d’acquérir 24 avions de combat Eurofighter Typhoon auprès du Royaume-Uni. Les discussions en vue de cette acquisition sont allées bon train puisque, le 10 décembre, l’accord finalisant cette transaction a été signé par Khalid bin Mohammed al Attiyah, le ministre quatari de la Défense, et son homologue

Naval Group et Fincantieri brouillent les cartes pour tenter de remporter le marché des frégates canadiennes

Comme l’on pouvait s’y attendre, le français Naval Group et l’italien Fincantieri, qui veulent être le « Renault-Nissan » de la construction navale, vont faire cause commune pour tenter de remporter l’appel d’offres lancé par Ottawa afin de doter la Marine royale canadienne de 15 nouvelles frégates d’ici 2020. « Les leaders français et italien du naval de

Finalement, BAE Systems va supprimer près de 2.000 emplois, essentiellement liés à l’Eurofighter Typhoon

La chaîne de télévision SkyNews aura été finalement loin du compte quand elle a affirmé, le 9 octobre, que le groupe de défense britannique BAE Systems envisageait de réduire ses effectifs d’environ 1.000 salariés, notamment à cause d’incertitudes au sujet du programme d’avion de combat Eurofighter Typhoon. En effet, ce 10 octobre, BAE Systems a

BAE Systems compterait supprimer 1.000 emplois liés au programme Eurofighter Typhoon

En 2014, les dirigeants du groupe Airbus, membre du consortium Eurofighter avec le britannique BAE Systems et l’italien Finmeccanica/Leonardo, n’étaient guère optimistes sur les perspective futures de l’avion de combat Typhoon. « Airbus Group et ses partenaires arrêteront de construire l’Eurofighter en 2018 s’ils n’engrangent pas de nouvelles commandes à l’export », avait déclaré Bernhard Gerwert, le

Le britannique BAE Systems ne veut pas rester à l’écart d’un nouveau projet d’avion de combat

L’idée de « développer un système de combat aérien européen, sous la direction » de la France et de l’Allemagne, « pour remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat sur le long terme, telle qu’elle a été annoncée le 13 juillet par le président Macron et la chancelière allemande, Angela Merkel, a de quoi rendre sceptique. Et les

Les 3 premières des 8 frégates Type 26 attendues par la Royal Navy ont fini par être commandées

Alors que le premier des deux porte-avions attendus par la Royal Navy – le HMS Queen Elizabeth – vient de prendre la mer pour sa première campagne d’essais, le ministère britannique de la Défense (MoD) a annoncé, le 2 juillet, une commande portant sur trois frégates de type 26, dans le cadre du programme « Global

Le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth effectue ses premiers essais en mer

Près de trois ans après avoir été baptisé (avec une bouteille de whisky de la marque Bowmore pour les amateurs) par la reine Elizabeth II, le porte-avions HMS Queen Elizabeth a quitté, le 26 juin, du chantier naval Babcock de Rosyth, situé dans l’estuaire du Firth of Forth, près d’Edimbourg, pour entamer sa première campagne