audition / Archives

Voilà ce qu’a dit le général de Villiers lors de son audition par les députés de la commission de la Défense

Que n’a-t-on pas lu et entendu après le « recadrage » du général de Villiers, alors chef d’état-major des armées (CEMA) par le président Macron! On a vu des éditorialistes, prendre l’air docte en rappelant que, dans notre République, les « armes cèdent à la toge » (sans pour autant le dire en latin – Cedant arma togae –

M. Bridey recadre les députés de la commission de la Défense après la démission du général de Villiers

Il aura suffi d’une seule phrase prononcée par le général Pierre de Villiers, alors chef d’état-major des armées (CEMA), lors de sa première audition devant les députés de la commission de la Défense pour mettre le feu aux poudres. Commentant la coupe de 850 millions d’euros dans le budget des armées annoncée la veille, il

Quand la ministre des Armées demandait le soutien du Sénat pour s’opposer aux coupes budgétaires

Invitée de RTL, ce 14 juillet, Florence Parly, la ministre des Armées, a justifié la « remontée de bretelles » du général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA) par le président Macron au sujet de l’effort budgétaire de 850 millions d’euros décidé par le gouvernement. « Il a notamment réaffirmé quelque chose de très attendu :

Nommé à la tête de la diplomatie américaine, Rex Tillerson estime que la Russie est un « danger »

L’annonce, par Donald Trump, de la nomination de Rex Tillerson, l’ancien Pdg d’ExxonMobil, au poste de secrétaire d’État [ministre des Affaires étrangères, ndlr] a suscité de nombreux commentaires étant donné sa proximité avec Vladimir Poutine, le président russe. Et certains observateurs y ont vu la volonté du futur locataire de la Maison Blanche de « réchauffer »

Hébergement des militaires de l’opération Sentinelle : « Ce qui a été accepté dans l’urgence ne doit pas devenir la norme »

Le secrétaire général de la Défense et de la sécurité nationale (SGDSN), Louis Gautier, a été récemment invité par la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées pour évoquer le rapport qui sera prochainement remis au Premier ministre au sujet de l’opération intérieure Sentinelle qui, lancée en janvier 2015, mobilise 10.000 soldats sur

Général de Villiers : « La débrouillardise à la française a atteint ses limites »

Dans le numéro 11 de la revue « Fantassins », publié au printemps 2002 par l’École d’application de l’Infanterie (devenue depuis « École de l’Infanterie), des stagiaires du cours des capitaines exprimèrent leur exaspération après s’être vus répondre un « démerdez-vous! » de la part d’un général qu’ils eurent la délicatesse de ne pas nommer. « Allez asséner votre ‘démerdez-vous’ à

Le Délégué général à l’armement défend les sociétés de projet à reculons

Le Délégué général à l’armement, Laurent Collet-Billon, a été mis sur le grill, le 1er avril, par les députés de la commission des Finances, qui souhaitaient l’interroger sur le système des sociétés de projet. Le principe de ce dernier consiste à acquérir et/ou à racheter des avions de transport A400M et des frégates multimissions pour

Général de Villiers : « Il n’y a plus de gras dans nos armées, on attaque le muscle. C’est mon devoir de vous le dire »

À trop tirer sur la corde, elle finit par casser… Et c’est ce que redoute, le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), d’après le compte-rendu de son audition [.pdf] devant les députés de la commission de la Défense, diffusé par la Saint-Cyrienne. Tout d’abord, pour le CEMA, l’actualité internationale de ces

Des économies sur la dissuasion nucléaire sont-elles possibles?

Comme l’avait annoncé le président Hollande, la dissuasion nucléaire a été sanctuarisée lors des travaux portant sur la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019. Ce qui veut dire qu’il n’est pas question de rogner sur les 3 milliards d’euros environ de crédits qui lui sont alloués chaque année, ce qui représente actuellement environ 21-22% de

L’Etat-major des armées va perdre 30% de ses effectifs

« Fierté, lucidité et détermination ». Tels sont les premiers mots que le général Pierre de Villiers, le nouveau chef d’état-major des armées, a prononcé pour résumer son état d’esprit lors de son audition du 26 février dernier par les députés de la commission « Défense ». Fierté, d’abord, de « commander des hommes et des femmes dévoués et professionnels,