atlas / Archives

L’armée de l’Air recevra bientôt un A400M « Atlas » capable de ravitailler les avions de chasse en vol

La France a reçu, le 22 novembre, son 12e avion de transport A400M « Atlas », à savoir le MSN62, sur les 50 qu’elle a commandés. La Direction générale de l’armement (DGA) vient de l’annoncer via un communiqué diffusé ce jeudi. Cet appareil rejoindra la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy d’ici les prochains jours. Par rapport aux précédents

Airbus avait été prévenu d’une « faiblesse logicielle » avant l’accident d’un A400M à Séville

Le 9 mai 2015, un avion de transport A400M « Atlas » (le MSN023), destiné à la force aérienne turque, s’écrasa près de Séville, peu de temps après avoir décollé de l’aéroport San Pablo pour un vol d’essai. Quatre des six membres de l’équipage y laissèrent la vie. Selon les premiers éléments, il apparut que trois des quatre

Pour Airbus, la mise au point des capacités tactiques de l’A400M est un « défi extrêmement complexe »

En juillet, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), le général André Lanata, estimait que les problèmes de boîtes de transmission moteur (Propeller Gear Box) de l’avion de transport A400M « Atlats » semblait « plutôt derrière nous ». Et, la disponibilité s’était améliorée, passant de 0/1 à 5/6 avions disponibles sur les 11 livrés par Airbus. Pour

Première mission opérationnelle tactique au Niger pour un avion A400M de l’armée de l’Air

Voir un avion C-160 Transall décoller d’une piste sommaire, enveloppé dans un nuage de sable soulevé par ses hélices, ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Il faudra désormais s’habituer à voir l’A400M « Atlas » dans cette situation. Déjà, il y a tout juste un an, des essais avaient été effectués dans la bande sahélo-saharienne afin d’évaluer

Airbus : 12 à 18 mois de plus pour mettre au point les capacités tactiques de l’A400M?

En novembre 2016, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, fit part de son exaspération devantle retard pris par Airbus pour livrer à l’armée de l’Air 6 avions de transport A400M « Atlas » diposant de premières capacités tactiques. « L’A400M a une longue histoire. Une histoire pénible. Et nous sommes dans unes situation extrêmement préoccupante.

L’Indonésie confirme son intention d’acquérir des avions A400M Atlas

Comme annoncé en janvier, l’Indonésie a confirmé son intention d’acquérir un « petit nombre » d’avions de transport A400M « Atlas » en signant une lettre d’intention avec Airbus. « Des discussions à venir concerneront, entre autres, le nombre d’appareils », a précisé le groupe européen, via un communiqué diffusé le 29 mars. A priori, les avions que souhaite commander Jarkarta

Les résultats financiers d’Airbus plombés par les problèmes de l’A400M « Atlas »

Avec un carnet de commandes d’une valeur de plus de 1.000 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 67 milliards d’euros (+3%), le patron d’Airbus, Tom Enders, aurait de quoi avoir le sourire si le bénéfice net obtenu en 2016 n’était pas en recul de 63%, pour tomber à 995 millions d’euros. La faute aux

L’Indonésie va acquérir 5 avions de transport A400M Atlas

Malgré les problèmes rencontrés lors de son développement (le dernier en date ayant été constaté au niveau des boîtes relais des réducteurs d’hélices des turbopropulseurs TP-400) qui mettent son constructeur, Airbus, sous pression, l’avion de transport A400M « Atlas » ne manque pas d’atouts à faire valoir. Ainsi, après une première commande portant sur 4 exemplaires obtenue

L’aviation allemande a reçu son premier A400M « Atlas » doté de capacités tactiques

Alors que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a récemment dit croire qu’Airbus tiendra son engagement devant permettre à l’armée de l’Air de disposer de 6 avions de transport A400 « Atlas » dotés de capacités tactiques d’ici la fin de cette année, l’aviation allemande [Luftwaffe, nldr] vient de recevoir son premier appareil porté

A400M : M. Le Drian croit « en la totale bonne foi » du patron d’Airbus

Au début du mois, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finances initiale 2017 en commission élargie, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait fait part de son exaspération face aux difficultés du programme d’avion de transport A-400M « Atlas », mené par Airbus. Pour rappel, la disponibilité des 10 premiers appareils livrés