atlas / Archives

La Turquie a finalement accepté son premier avion de transport A400M

Engagée dans le programme européen d’avion militaire de transport A400M via l’industriel Turkish Aerospace Industries, la Turquie avait refusé, en décembre, de prendre livraison du premier appareil destiné à ses forces aériennes, lesquelles, comme leurs homologues françaises et allemandes, souhaitent remplacer leur flotte de Transall C-160. En février, à l’occasion de la publication des résultats

La Turquie refuse de prendre livraison de son premier A400M « Atlas »; Airbus Group parle de « marchandage »

Ce n’est pas peu dire, les aviateurs français étaient impatients de voir arriver le premier exemplaire de l’avion de transport A400M « Atlas », lequel a finalement été livré à l’armée de l’Air l’été dernier, avec 4 ans de retard… Depuis, l’appareil, baptisé « Ville d’Orléans », a été rejoint par un second avant d’effectuer une mission au Mali.

Le second A400M Atlas de l’armée de l’Air s’appellera « Ville de Toulouse »

Comme les bombardiers stratégiques B-2, qui portent le nom d’un Etat américain (à l’exception des « Spirit of America » et « Spirit of Kitty Hawk », l’avion de transport tactique Transall C-160 « R-18″ avait été baptisé « Ville de Kolwezi » en référence à l’opération « Bonite » à laquelle il avait participé. Il s’agissait alors de l’unique exemplaire de ce type

Première mission opérationnelle pour l’A400M « Ville d’Orléans »

Baptisé « Ville d’Orléans » le 30 septembre dernier, le premier avion de transport tactique A400M « Atlas » de l’armée de l’Air doit effectuer sa première mission opérationnelle sur un théâtre extérieur, ce 29 décembre. Le ministère de la Défense précise que cette première mission sera « entièrement réalisée au profit de l’opération Serval » et qu’elle consistera à acheminer

Déjà la fin de carrière pour le premier prototype de l’A400M « Atlas »

Qu’il était attendu le vol inaugural de l’avion de transport tactique A400M! Avec plus de deux ans de retard et autres péripéties, le premier prototype de cet appareil, le MSN001, prenait enfin les airs le 11 décembre 2009, depuis Séville. Quatre autres suivront par la suite pour réaliser la campagne d’essais nécessaire à la mise

Le premier Atlas de l’armée de l’Air a été baptisé « Ville d’Orléans »

Le 1er août dernier, la Direction générale de l’armement (DGA) annonçait avoir pris livraison du premier avion de transport tactique A400M « Atlas » destiné à l’armée de l’Air. Le lendemain, l’appareil avait rejoint la base aérienne d’Orléans, où « une cérémonie officielle » devait avoir « lieu ultérieurement, en présence des autorités concernées. » C’est désormais chose faite. Ce 30

Des A-400M pourraient être revendus

Combien d’exemplaires de l’avion de transport tactique A-400M « Atlas » les forces aériennes espagnoles vont-elles pouvoir mettre en oeuvre? Pour le moment, Madrid a commandé 27 appareils. Seulement, d’après Reuters, le gouvernement espagnol compte revoir ce chiffre à la baisse étant que les besoins ont été finalement évalués à seulement 14 unités. Aussi, l’idée qui circule

La certification militaire de l’A400M recommandée

Tant que le nouvel avion de transport tactique A400M « Atlas » n’a pas obtenu son certificat militaire, il ne peut pas être livré aux forces aériennes qui l’attendent non sans impatience. C’est la raison pour laquelle l’exemplaire de cet appareil qui a pris part au défilé aérien du 14 juillet dernier au-dessus des Champs Elysées n’était

La France ne reverra pas à la baisse sa commande d’A400M

Le dernier Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale (LBDSN), publié le 29 avril dernier, indique que l’armée de l’Air disposera d’une cinquantaine d’avions de transport tactique, alors que 50 A400M ont été commandés par la France. Etant donné que les C-130 Hercules feront encore besoin, notamment pour les forces spéciales, une réduction

L’A400M s’essaie à ravitailler en vol les hélicoptères Caracal

L’armée de l’Air est la seule en Europe à pouvoir ravitailler en vol ses hélicoptères EC-725 Caracal. Cette capacité est particulièrement intéressante puisqu’elle permet de doubler l’autonomie des appareils mis en oeuvre par l’Escadron d’Hélicoptères (EH) 1/67 Pyrénées, qui, basé à Cazaux, effectue notamment des missions CSAR (Search and Rescue et Combat Search and Rescue),