armes / Archives

ONU : Un projet de résolution réclame des « mesures » contre l’Iran pour la violation de l’embargo sur les armes au Yémen

Dans les années 2000, les forces armées yéménites disposaient d’au moins 18 missiles SS-1 Scud B et de 90 autres engins de type Hwasong-6 (Scud-C) acquis auprès de la Corée du Nord. Quand, en 2014, les rebelles chiites Houthis s’allièrent aux partisans du président déchu Ali Abdallah Saleh pour renverser le président en exercice, Abdrabbo

Selon les Nations unies, l’Iran a bien violé l’embargo sur les armes au Yémen

Dans un rapport de près de 80 pages remis au Conseil de sécurité, les experts des Nations unies chargés de contrôler l’embargo sur les armes imposé depuis 2015 au Yémen ont conclu que l’Iran a bien fourni des équipements militaires aux rebelles Houthis, lesquels contestent l’autorité du président Abdrabbo Mansour Hadi, soutenu par une coalition

Yémen : La Norvège suspend ses ventes d’équipements militaires aux Émirats arabes unis

Depuis septembre 2014, les forces loyales au président yéménite Abdrabbo Mansour Hadi sont aux prises avec les rebelles Houthis, suspectés d’être soutenus par l’Iran. Et cela a conduit à l’intervention, en mars 2015, d’une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite. Dans le même temps, al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et la branche yéménite de l’État

La Russie a été autorisée par l’ONU à livrer des armes à la Centrafrique

Il y a quelques jours, au Conseil de sécurité des Nations unies, la Russie a renouvelé une demande d’exemption à l’embargo sur les armes imposé à la Centrafrique afin de pouvoir équiper deux bataillons des Forces armées centrafricaines (FACa). Cette requête russe avait été mise sous « procédure de silence », laquelle permet d’obtenir un avis favorable

Un rapport fait la lumière sur l’origine des armes utilisées par l’EI

Le mérite du dernier rapport du Conflict Armament Research (CAR, basé au Royaume-Uni) [.pdf] est de documenter ce que l’on pouvait pressentir au sujet de l’origine des armes et des munitions utilisées par l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie et en Irak. Pour cela, les enquêteurs de cet organisme ont étudié pas moins de

La France veut plus d’informations sur le projet russe de livrer des armes aux forces centrafricaines

Visiblement, le sort de la Centrafrique préoccupe la Russie. Le 12 novembre, Moscou a en effet demandé au Conseil de sécurité des Nations unies une exemption à l’embargo sur les armes imposés à ce pays depuis 2013 afin d’équiper deux bataillons des Forces armées centrafricaines (FACa) en cours de formation. D’après le plan russe, une

Les ventes des 100 premiers industriels mondiaux de l’armement ont progressé de 1,9% en 2016

Le rapport annuel de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) sur les ventes d’armes des 100 plus importants groupes mondiaux d’armement et de services à caractère militaire est à relativiser dans la mesure où les industriels chinois n’y figurent pas. Ce qui ne permet pas d’avoir une idée complète et précise

Le Qatar et la Russie renforcent leurs liens militaires

En septembre 2016, le Qatar et la Russie annoncèrent la signature d’un accord militaire à l’occasion d’un déplacement, à Moscou, de Khalid ben Mohammad al-Attiyah, le ministre qatari de la Défense. Il s’agissait alors d’une première, les deux pays ayant jusqu’alors entretenu des relations tendues, en raison des prises de position de Doha au sujet

L’Otan veut parler avec Moscou de l’aide russe présumée au mouvement taleb afghan

Camp militaire implanté dans la région de Kandahar envahi par des insurgés (au moins 43 tués), attentat suicide contre un bus transportant des recrues à Kaboul (15 tués), attaques multiples dans les provinces de Farah, de Ghazni, et de Paktia (où le chef de la police locale a laissé la vie), trois districts nouveaux districts

Le chef du Pentagone réaffirme le soutien américain à l’Ukraine sans annoncer de livraison d’armes

Alors que, pour la énième fois, Moscou a annoncé un nouvel accord de cessez-le-feu dans le sud-est de l’Ukraine (Donbass), où les forces gouvernementales sont aux prises avec des séparatistes pro-russes, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a réaffirmé, ce 24 août, à Kiev, l’engagement de Washington à aider l’armée ukranienne. Dans un