armées / Archives

À force de réduire ses dépenses militaires, l’Afrique du Sud aura-t-elle encore des forces armées?

Durant son histoire, et en raison de ses liens avec le Commonwealth, l’Afrique du Sud participa aux deux guerres mondiales, puis, à partir des années 1960/1970, mena des interventions dans son proche environnement pour contenir l’influence soviétique, comme ce fut le cas en Angola. En janvier 1988, son armée fut même engagée dans la bataille

En 2019, le ministère des Armées devra recruter 21.600 militaires et 3.700 civils

L’an prochain, le recrutement constituera encore un défi majeur pour les armées, alors qu’elles ont eu des problèmes dans ce domaine en 2017. En effet, dans une note d’exécution budgétaire [NEB], la Cour des comptes a récemment relevé que le plafond d’emplois du ministère des Armées, fixé à 273.280 postes, n’avait été couvert qu’à hauteur

Qwant sera désormais le moteur de recherche par défaut des ordinateurs du ministère des Armées

En 1990, Adam Emtage, étudiant à l’université McGill (Québec), mit au point Archie, c’est à dire le premier logiciel destiné à chercher des documents via Internet. Trois ans plus tard, Matthew Gray développa le logiciel Wanderer, c’est à dire un « search bot » chargé de parcourir le Web afin d’en indexer son contenu. Puis, deux logiques

Mieux vaut tard que jamais : 3 nouveaux pétroliers-ravitailleurs et 6 patrouilleurs seront commandés pour la Marine en 2019

Cela fait maintenant des années que l’on parle de remplacer les trois derniers Bâtiments de commandement et de ravitaillement (BCR) de la classe Durance, mis en oeuvre par la Marine nationale. Cinq navires de ce type, conçus dans les années 1970, ont été mis en service. Le premier de la série a été cédé à

En 2019, 18 avions, 16 drones, 5 navires et 639 véhicules seront livrés aux forces françaises

Le projet de Loi de finances pour l’année 2019 a été dévoilé lors du Conseil des ministres du 24 septembre. Pour les armées, l’on sait que leur budget progressera de 1,7 milliard d’euros, pour s’établir à 35,8 milliards (hors pensions). Un montant conforme à la trajectoire financière définie par la Loi de programmation militaire 2019-25.

Comme annoncé, le budget des armées augmentera de 1,7 milliard d’euros en 2019

Après une hausse de 1,8 milliard d’euros en 2018, le bugdet de la mission Défense augmentera de nouveau de 1,7 milliard l’an prochain, conformément à la Loi de programmation militaire 2019-25, elle-même subordonnée à la Loi de programmation des finances publiques [LPFP] 2018-22. Les armées pourront donc compter sur une enveloppe de 35,8 milliards d’euros

Les sept objectifs du général Lecointre pour que les armées soient « puissantes et aptes à jouer un rôle moteur en Europe »

Dans un document intitulé « Vision stratégique pour une singularité positive« , rendu public le 21 septembre, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre, a fixé sept objectifs pour que la France puisse disposer, conformément à la volonté présidentielle, des « armées puissantes, disposant de capacités de combat les plus modernes, aptes à jouer un

La ministre des Armées engage la réforme très attendue des soutiens

Lors de l’Université d’été de la Défense, organisée à Versailles-Satory, ces 10 et 11 septembre, la ministre des Armées, Florence Parly a fait une promesse : « du travail, du travail et encore du travail » pour répondre aux attentes des forces armées qui ont « qui ont subi trop de restrictions, trop de sacrifices, trop de frustrations

Mme Parly : « La guerre antisatellite est déjà une réalité : il faudra compter avec nous! »

Lors de sa visite au Centre national d’études spatiales [CNES] à Toulouse, la ministre des Armées, Florence Parly, a frappé fort au début de son discours en dénonçant les manoeuvres russes autour du satellite de télécommunications militaires franco-italien Athena-Fidus. Mais plus largement, Mme Parly a insisté sur le fait que, désormais, l’espace est devenu un

La ministre des Armées accuse la Russie d’avoir espionné le satellite militaire franco-italien Athena-Fidus

Jusqu’à présent, les autorités françaises n’avaient pas été aussi précises pour évoquer les cas d’espionnage des satellites militaires par des engins « butineurs ». En avril 2016, alors patron du Commandement interarmées de l’Espace, le général Jean-Daniel Testé, avait révélé, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, qu’un satellite de télécommunication « Syracuse » avait été approché par un « autre