aqmi / Archives

Contre le terrorisme, le président nigérien veut une « force multinationale mixte » en Afrique de l’Ouest

Le Niger doit faire face à une double menace jihadiste. La première est incarnée, dans le nord du pays, par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et ses alliés. La seconde vient de Boko Haram, le groupe nigérian qui, soumis à l’État islamique (EI ou Daesh), mène régulièrement des raids meutriers dans le sud, principalement dans

Sahel : Faut-il renforcer l’opération Barkhane?

Selon des données compilées par le « Long War Journal« , plus de 100 attaques attribués à al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et à ses alliés (al-Mourabitoune, Ansar Dine) ont été constatée en Afrique de l’Ouest, et principalement au Mali, depuis le début de cette année. « En dépit d’une opération de lutte contre le terrorisme dirigée par

Les Nations unies veulent renforcer significativement leur mission au Mali

Le mois de mai a malheureusement confirmé un rapport sur la situation sur le Mali remis quelques semaines plus tôt à Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU. En effet, la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a subi une série d’attaques meutrières revendiquées par Ansar Dine et al-Qaïda au Maghreb islamique

Mali : Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique une attaque contre l’ONU à Gao

Deux jours après une embuscade ayant coûté la vie à 5 casques bleus dans la région de Sévaré (Nord-Mali), la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a été la cible d’une nouvelle attaque, cette fois à Gao, où est par ailleurs installé le Groupement tactique « Désert » ouest (GTD-O) de

La Mission des Nations unies au Mali a encore d’importantes lacunes capacitaires

Dans le dernier rapport sur la situation au Mali qu’il a remis au Conseil de sécurité, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a souligné les difficultés rencontrées pour l’application des accords de paix entre les mouvement indépendantistes présents dans le nord du pays et les autorités maliennes ainsi que la capacité de nuisance

Une attaque contre l’EUTM Mali a été repoussée à Bamako

Les hommes armés qui ont attaqué, le 21 mars, aux environs de 18h30 (heure locale) le quartier général de l’EUTM Mali, la mission de formation menée par l’Union européenne au profit des forces armées maliennes (FAMa), n’avaient aucune chance d’arriver à leurs fins étant donné les mesures prises pour la protection du site. Toutefois, leur

Une équipe du GIGN sera déployée au Burkina Faso

À l’occasion d’un déplacement à Abidjan en compagnie de son collègue des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé le déploiement prochain d’une équipe du Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) au Burkina Faso. Cette annonce a été faite deux jours après l’attentat de Grand-Bassam (Côte d’Ivoire), revendiqué

Mali : Les forces françaises ont neutralisé un chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique

Sur les réseaux sociaux, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a confirmé, le 29 février, la mort d’Abou al-Nour al-Andalusi, un de ses principaux cadre. D’origine espagnole, ce chef jihadiste a été tué dans la région de Tombouctou, probablement au cours d’une opération menée par les forces françaises. Du moins, c’est ce qu’a avancé la chaîne

Mali : Un camp de la Mission des Nations unies attaqué à Tombouctou

Au lendemain de la cérémonie de « sacralisation » de ses mausolées détruits par les jihadistes en 2012 et reconstruits grâce au concours de l’Unesco, Tombouctou a été le théâtre d’une nouvelle attaque contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), ce 5 février. Ainsi, aux environs de 6h30, une voiture

Sahel : Deux ressortissants australiens enlevés par des jihadistes

L’attaque, revendiquée par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et menée par al-Mourabitoune, contre le Spendid Hotel et le café-restaurant Cappuccino (29 morts, dont au moins 2 Français) a occulté le rapt, commis le même jour, de deux ressortissants australiens (un médecin et son épouse), installés depuis 1972 à Djibo, ville située dans le nord du