Ansar Dine / Archives

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine refait parler de lui

Depuis qu’il s’était scindé en deux avec la dissidence d’une partie de ses militants, lesquels ont fondé le Mouvement islamique de l’Azawad (MIA) alors que les troupes françaises de l’opération Serval s’approchaient de Kidal, son ancien bastion, le groupe jihadiste Ansar Dine n’avait plus trop fait parler de lui, contrairement à ses alliés, comme par

Nord-Mali : Nouvel attentat meurtrier à Kidal

Une forte explosion a été entendue, le 26 février, vers 19h30 (heure locale), à Kidal, bastion historique de la rébellion touareg et principale ville de l’Adrar des Ifoghas, région où se sont repliés les jihadistes qui s’étaient établis au Nord-Mali en 2012. Dans un premier temps, il a été dit que l’explosion avait un rapport

La stratégie d’AQMI pour le Nord-Mali

Les jihadistes d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui s’étaient établis à Tombouctou avant d’en être chassés par les forces françaises de l’opérations Serval n’ont pas eu le temps de passer à la broyeuse tous les documents compromettants. Et la moisson doit être bonne pour la Direction du renseignement militaire (DRM), du moins quand elle n’est

Mali : L’aviation française aurait visé des véhicules du Mouvement des arabes de l’Azawad

La donne se complique au Nord-Mali, où les groupes armés rivaux se combattent ouvertement. Outre les jihadistes d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest et Ansar Dine, il faut compter avec les indépendantistes touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ainsi que les militants

Mali : Le mouvement des arabes de l’Azawad prétend avoir attaqué les rebelles touareg

Résumons. Au Nord-Mali, l’on comptait al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Ansar-Dine. C’est contre ces trois organisations jihadistes que l’opération française Serval a été lancée, le 11 janvier dernier. A ces groupes, il faut ajouter le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA),

Mali : Explosion d’un véhicule à Kidal, tirs entendus à Gao

C’est encore la confusion à Gao, où des tirs ont été entendus au cours de la nuit du 20 au 21 février à « deux endroits endroits » de la ville mais dont l’origine est, selon l’armée malienne, « indéterminée » pour le moment. « J’ai entendu des tirs à l’arme lourde au nord-est et au nord-ouest de Gao. Ca

Mali : Des enfants soldats dans les rangs jihadistes

Des rapports d’organisations humanitaires vont tous dans le même sens : les groupes jihadistes ont recruté, massivement semble-t-il, des enfants soldats au temps où ils occupaient les villes du Nord-Mali. La Coalition malienne des droits de l’enfant (Comad), qui regroupe 78 associations, avait rendu compte de ce phénomène dans une enquête publiée en août dernier.

La justice malienne lance des mandats d’arrêt contre des chefs de groupes armés

Cela ne facilitera sans doute pas la tâche des forces françaises dans la région de Kidal, bastion touareg. En effet, la justice malienne a lancé des mandats d’arrêt, le 8 février, contre plusieurs responsables de groupes armés, dont le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, touareg), à l’origine de l’offensive ayant pour conséquence la

Mali : Deux responsables jihadistes ont été arrêtés

Un S/GTIA (Sous-Groupement tactique intearmes) armé le 1er Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) d’Angoulême est arrivé à Gao, le 2 février, après être parti, la veille au soir, de Niamey, au Niger. L’Etat-major des armées n’a pas donné davantage de précisions au sujet des matériels engagés. Les véhicules du 1er RIMa, essentiellement des chars AMX-10

Serval : Des frappes aériennes « assez importantes » au nord de Kidal

L’Etat-major des armées (EMA) a indiqué, le 31 janvier, que l’aviation française concentre désormais ses missions sur la région d’Aghelhok, dans l’Adrar des Ifoghas, au nord de Kidal. Selon le colonel Thierry Burkhard, le porte-parole de l’EMA, il s’agit « assez logiquement d’une zone de repli des groupes terroristes qui sont en train de remonter vers