Ansar Dine / Archives

Le dernier raid de la force Barkhane dans le nord du Mali a porté un « coup significatif » aux groupes jihadistes

Dans la nuit du 13 au 14 février, les forces françaises engagées au Sahel (celles de Barkhane et les forces spéciales de la TF Sabre) ont conduit une opération sur trois positions occupées par des groupes armés terroristes dans le nord du Mali, précisément entre Boughessa et Tin-Zaouatène, près de la frontière avec l’Algérie. Cette

Au moins 10 jihadistes ont été tués lors d’un raid français dans le nord du Mali

Selon une source sécuritaire, au moins 10 jihadistes ont été tués au cours d’une opération de la force française Barkhane dans la région de Tinzaouatène (nord du Mali), à l’aube du 14 février. A priori, l’objectif de ce raid était un camp d’Iyad Ag Ghaly, le chef d’Ansar Dine et du Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin

Quinze jihadistes mis « hors de combat » par les militaires français dans le nord du Mali

« Aucun n’a pu s’échapper », a dit le colonel Patrick Steiger, le porte-parole de l’État-major des armées, à propos des membres d’un groupe jihadiste récemment repérés dans le secteur d’Abeïbara [nord du Mali]. C’est ainsi que l’officier a donné le bilan d’une opération dite « d’opportunité », conduite par la force Barkhane, au cours de la nuit du

Sahel : Trois groupes jihadistes ont annoncé leur fusion

Dans une vidéo transmise le 1er mars à l’Agence mauritanienne ANI et diffusée ensuite sur les réseaux sociaux, le chef jihadiste malien Iyad Ag Ghaly, a annoncé la fusion de son groupe avec deux autres formations, dont al-Mourabitoune, de Mokhtar Belmokhtar, et l’Émirat du Sahara, une branche d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Cette nouvelle entité

En 2016, les groupes jihadistes ont mené 257 attaques en Afrique de l’Ouest

Le 13 mars 2016, la Côte d’Ivoire subissait sa première attaque terroriste, revendiquée plus tard par al-Mourabitoune, le groupe jihadiste dirigé par Mokhtar Belmokhtar et allié d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Au Mali, l’année 2016 aura été éprouvante pour la Mission des Nations unies (MINUSMA) : 26 Casques Bleus y ont laissé la vie lors

La force Barkhane mobilisée pour retrouver une ressortissante française enlevée à Gao

En sa qualité de médecin nutritionniste, Sophie Pétronin dirigeait une association d’aide aux enfants mal nourris dans le nord du Mali. Très appréciée par la population, qui l’appelait « Maman Sophie », elle a été enlevée par des hommes armés à Gao, le 24 décembre et emmenée, selon les autorités locales, à bord d’un pick-up « kaki et

Un important chef du groupe jihadiste « Ansar Dine Macina » arrêté au Mali

Le 19 juillet, à Nampala, dans le centre du pays, 17 soldats maliens furent tués lors d’une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Ansar al-Din Katiba Macina, c’est à dire la branche peule de l’organisation Ansar Dine, dirigée par Iyad Ag Ghaly. Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, affirma peu après que les auteurs de

Mali : Violents combats à Kidal entre groupes touaregs rivaux

Deux jours après l’attaque contre un camp de l’armée malienne à Nampala (centre) commise vraisemblablement par les jihadistes d’Ansar al-Din Katiba Macina (ou Front de libération du Macina), de violents combats ont éclaté à Kidal (nord) entre le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), pro-gouvernemental, et des combattants du Haut conseil pour l’unité de

Une attaque contre un camp de l’armée a fait 17 mort dans le centre du Mali

Des hommes « lourdement armés » ont attaqué, tôt, le 19 juillet, le principal camp de l’armée malienne à Nampala, une localité du centre du Mali, à environ 500 km au nord de Bamako. Selon un élu local, les assaillants, arrivés à bord de « véhicules très équipés » ont pris le contrôle du camp, au-dessus duquel une « épaisse

Le chef du groupe jihadiste Ansar Dine donne un signe de vie

On n’avait plus revu Iyad Ag Ghali, le chef du groupe jihadiste malien Ansar Dine, depuis août 2014. Resté silencieux après la déroute de ses troupes dans la région de Kidal un an plus tôt face aux forces françaises, il était apparu, à l’époque, dans une vidéo d’une vingtaine de minutes pour menacer la France,