Ansar Dine / Archives

Sahel : Trois groupes jihadistes ont annoncé leur fusion

Dans une vidéo transmise le 1er mars à l’Agence mauritanienne ANI et diffusée ensuite sur les réseaux sociaux, le chef jihadiste malien Iyad Ag Ghaly, a annoncé la fusion de son groupe avec deux autres formations, dont al-Mourabitoune, de Mokhtar Belmokhtar, et l’Émirat du Sahara, une branche d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Cette nouvelle entité

En 2016, les groupes jihadistes ont mené 257 attaques en Afrique de l’Ouest

Le 13 mars 2016, la Côte d’Ivoire subissait sa première attaque terroriste, revendiquée plus tard par al-Mourabitoune, le groupe jihadiste dirigé par Mokhtar Belmokhtar et allié d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Au Mali, l’année 2016 aura été éprouvante pour la Mission des Nations unies (MINUSMA) : 26 Casques Bleus y ont laissé la vie lors

La force Barkhane mobilisée pour retrouver une ressortissante française enlevée à Gao

En sa qualité de médecin nutritionniste, Sophie Pétronin dirigeait une association d’aide aux enfants mal nourris dans le nord du Mali. Très appréciée par la population, qui l’appelait « Maman Sophie », elle a été enlevée par des hommes armés à Gao, le 24 décembre et emmenée, selon les autorités locales, à bord d’un pick-up « kaki et

Un important chef du groupe jihadiste « Ansar Dine Macina » arrêté au Mali

Le 19 juillet, à Nampala, dans le centre du pays, 17 soldats maliens furent tués lors d’une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Ansar al-Din Katiba Macina, c’est à dire la branche peule de l’organisation Ansar Dine, dirigée par Iyad Ag Ghaly. Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, affirma peu après que les auteurs de

Mali : Violents combats à Kidal entre groupes touaregs rivaux

Deux jours après l’attaque contre un camp de l’armée malienne à Nampala (centre) commise vraisemblablement par les jihadistes d’Ansar al-Din Katiba Macina (ou Front de libération du Macina), de violents combats ont éclaté à Kidal (nord) entre le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), pro-gouvernemental, et des combattants du Haut conseil pour l’unité de

Une attaque contre un camp de l’armée a fait 17 mort dans le centre du Mali

Des hommes « lourdement armés » ont attaqué, tôt, le 19 juillet, le principal camp de l’armée malienne à Nampala, une localité du centre du Mali, à environ 500 km au nord de Bamako. Selon un élu local, les assaillants, arrivés à bord de « véhicules très équipés » ont pris le contrôle du camp, au-dessus duquel une « épaisse

Le chef du groupe jihadiste Ansar Dine donne un signe de vie

On n’avait plus revu Iyad Ag Ghali, le chef du groupe jihadiste malien Ansar Dine, depuis août 2014. Resté silencieux après la déroute de ses troupes dans la région de Kidal un an plus tôt face aux forces françaises, il était apparu, à l’époque, dans une vidéo d’une vingtaine de minutes pour menacer la France,

Barkhane/Mali : Le double jeu d’un groupe rebelle touareg « agace franchement » Paris

En 2015, les autorités maliennes et les groupes indépendantistes, essentiellement touareg et réunis au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), signèrent un accord de paix visant garantir l’unité et l’intégrité territoriale du Mali. Dans le même temps, différents groupes jihadistes ont continué leur action. C’est le cas d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI),

Les Nations unies veulent renforcer significativement leur mission au Mali

Le mois de mai a malheureusement confirmé un rapport sur la situation sur le Mali remis quelques semaines plus tôt à Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU. En effet, la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a subi une série d’attaques meutrières revendiquées par Ansar Dine et al-Qaïda au Maghreb islamique

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique l’attaque qui a coûté la vie à 5 Casques bleus tchadiens

Le 18 mai, en fin d’après-midi, un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a été attaqué par un groupe armé au nord d’Aguelhok, dans la région de Kidal (Nord-Mali). L’attaque, menée par un nombre non précisé d’hommes armés, a commencé après qu’un véhicule du convoi a