amiral Mullen / Archives

Pour un ex-chef d’état-major américain, les États-Unis et la Corée du Nord « n’ont jamais été aussi proches » d’une guerre nucléaire

Si, lors de ses voeux, s’est montré plutôt conciliant à l’égard de la Corée du Sud en disant espérer « sincèrement que les Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang seront menés avec succès », le chef du régime nord-coréen, Kim Jung-Un a une nouvelle fois affirmé les ambitions de son pays dans le domaine du nucléaire. En 2017,

Afghanistan : Le chef d’état-major interarmées américain remet les pendules à l’heure avec le Pakistan

Avant de laisser son fauteuil de chef d’état-major interarmées au général Dempsey, l’amiral américain Mike Mullen a mis de côté le langage diplomatique pour dénoncer publiquement le soutien accordé par le Pakistan aux mouvements insurgés afghans, et plus précisément au réseau Haqqani, suspecté d’être derrière l’attaque du quartier général de l’Otan et de l’ambassade des

Le chef d’état-major de l’armée américaine hausse le ton à l’égard des services secrets pakistanais

Les relations entre le Pakistan et les Etats-Unis sont tendues depuis quelques mois. Malgré l’importante aide financière octroyée par Washington à Islamabad, les autorités pakistanaises sont régulièrement pointées du doigt pour ne pas en faire assez dans la lutte contre le terrorisme. Certes, l’armée pakistanaise a mené plusieurs offensives contre le mouvement taleb local, lequel

L’amiral Mullen ne voit pas la main de l’Iran derrière les émeutes à Bahreïn

Les pays du monde arabe actuellement aux prises avec des mouvements de révolte ne présentent pas tous le même profil, même si les motivations de la rue présentent des similitudes. Encore que, avant de s’avancer sur la nature même de ces contestations, encore faudrait-il prendre un peu de recul et voir sur quoi tout cela

Afghanistan : Selon l’amiral Mullen, l’année 2011 sera encore plus violente

En 2010, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), commandée par le général Petraeus et placée sous l’autorité de l’Otan, a perdu 711 militaires, ce qui en fait l’année la plus meurtrière depuis la chute des taliban, voilà maintenant plus de 9 ans. Cela étant, cette augmentation des pertes en hommes est à mettre