Pour un amiral américain, la décision de Manille de rompre un accord militaire va affecter la lutte contre l’EI