Trois marins ont été condamnés pour une fuite de données confidentielles