Alliance / Archives

Naval Group et Fincantieri feront cause commune pour l’appel d’offres des frégates canadiennes

C’est un premier pas concret dans le rapprochement entre le français Naval Group (ex-DCNS) et l’italien Fincantieri dans la construction navale militaire. Alors qu’ils doivent discuter des modalités pour établir une alliance calquée sur le modèle de Renault et de Nissan, les deux groupes vont faire cause commune pour répondre à l’appel d’offres visant à

Le chef d’état-major des armées dit ne pas être un « otaniste forcené »

Si, lors de son audition, au début de ce mois, devant les députés de la commission de la Défense, le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, a cité le général de Gaulle à deux reprises, ce n’était pas pour parler de l’Otan mais pour donner plus de force à son propos sur

Naval Group veut établir avec Fincantieri une alliance inspirée par Renault-Nissan et non par Airbus

Cette semaine, Paris et Rome ont fini par se mettre d’accord sur la reprise du chantier naval STX France par le groupe italien Fincantieri. Alors que ce dernier croyait avoir partie gagnée en avril, l’élection d’Emmanuel Macron a changé la donne. Pour la France, le chantier naval de Saint-Nazaire est stratégique puisqu’il est le seul

Vers une alliance entre le français Naval Group et l’italien Fincantieri?

Estimant que l’accord portant sur sa reprise par le constructeur naval italien Fincantieri ne garantissait pas suffisamment les intérêts français, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a donc annoncé la nationalisation « temporaire » du chantier naval STX France, dans l’attente de trouver une solution plus équitable avec Rome. Pour rappel, il avait été convenu, en

L’Otan va devenir un membre à part entière de la coalition anti-EI mais sans participer aux combats

Pour sa première participation à un sommet de l’Otan, le 25 mai à Bruxelles, le président américain, Donald Trump, était particulièrement attendu après les propos ambigus au sujet de l’Alliance atlantique lors de la course à la Maison Blanche. Alors que, par exemple, il avait semblé remettre en cause le principe de défense collective, défini

Des groupes islamistes syriens ont noué une alliance avec l’ex-Front al-Nosra

Pendant longtemps, la puissante organisation rebelle syrienne Ahrar al-Cham, d’idéologie salafiste, était alliée aux jihadistes de l’ex-Front al-Nosra, devenu Front Fatah al-Cham après sa prétendue rupture avec al-Qaïda. Mais la chute d’Alep-Est, en décembre, et les pourparlers de paix, parrainés à Astana par la Russie et la Turquie, ont changé la donne. Ainsi, la semaine

Face aux jihadistes, six groupes rebelles syriens se placent sous la protection d’une faction salafiste

Plus que jamais, les alliances et mésalliances entre les différents groupes armés qui composent la rébellion syrienne sont difficiles à suivre. Ainsi en est-il du Jaysh al-Mujahedeen (Armée des Moudjahidines). À sa création, en janvier 2014, cette organisation, qui entendait combattre les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) comptait trois unités : le Harakat

Le nouveau chef du Pentagone rassure le Canada, le Royaume-Uni et l’Otan

Lors de son discours d’investiture, le 20 janvier, le 45e président des États-Unis, Donald Trump, a de nouveau affirmé que « pendant des décennies, (les Etats-Unis ont) subventionné les armées d’autres pays tout en permettant le très triste appauvrissement de notre armée », ce qui avait de quoi rendre inquiets les partenaires de Washington. D’autant plus que,

M. Fillon propose une « alliance européenne de défense »

La proposition que vient de faire François Fillon, le candidat de la droite et du centre à la prochaine élection présidentielle, ne figurait pas dans son programme. Du moins jusqu’à présent. Ainsi, dans un entretien donné aux quotidiens « Le Monde » et « Frankfurter Allgemeine Zeitung », l’ancien Premier ministre a plaidé en faveur d’une « alliance européenne de

Les Philippines vont revoir leur alliance militaire avec les États-Unis au profit de la Chine

Pour régler un différend territorial, il n’est pas toujours utile de faire parler la poudre ou de montrer ses muscles. L’élection d’un nouveau président prêt à sacrifier les intérêts de son propre pays à celui d’un autre, comme c’est le cas aux Philippines, peut suffire. En 2012, la Chine a mis la main sur l’atoll