al qaïda / Archives

Syrie : Les forces gouvernementales perdent des secteurs clés

En Syrie, les forces gouvernementales, appuyées par le Hezbollah libanais et conseillées par des militaire iraniens, font face à plusieurs groupes armés, parmi lesquels l’on trouve les milices kurdes syriennes (YPG), le Front révolutionnaire de Syrie (modéré, soutenu par les Occidentaux), le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, le Front islamique, qui compte notamment les

Les groupes jihadistes ont fait plus de 5.000 victimes en novembre

Le 17 décembre 2010, un jeune tunisien s’immolait devant le siège du gouvernorat de Sidi Bouzid. Ce que l’on allait appeler le printemps arabe allait commencer. Après la Tunisie, l’Égypte fut frappée à son tour par une vague de révoltes. Puis la Libye, le Yémen, Bahreïn et, bien évidemment la Syrie. À l’époque, certains estimèrent

Les États-Unis maintiendront 1.000 soldats de plus en Afghanistan

Le 31 décembre prochain, le mandat de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, prendra fin. Une nouvelle opération, appelée Resolute Support, prendra la suite, avec seulement 12.500 soldats, avec pour mission d’appuyer les forces de sécurité afghanes. Jusqu’à présent, et grâce à la ratification de l’accord

Échec d’une opération des forces spéciales américaines au Yémen

Libérer des otages par la force est une opération toujours très compliquée. La tentative des forces spéciales françaises et du service action de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) pour récupérer, en janvier 2013, Denis Allex, alors prisonnier des jihadistes shebab, liés à al-Qaïda, en est un exemple. L’on peut la préparer minutieusement,

Un transfuge de la DGSE dans les rangs de la branche syrienne d’al-Qaïda?

L’histoire serait digne des romans d’espionnage. Selon McClatchy, le troisième plus grand groupe de presse aux États-Unis, un important cadre du groupe Khorassan, lié au front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, serait un ancien agent de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). S’appuyant sur les propos prêtés à des sources appartenant à des

La branche syrienne d’al-Qaïda menace à son tour les pays de la coalition anti-EI

Lors des premières frappes effectuées la semaine dernière en Syrie par la coalition contre l’État islamique (EI, ou Daesh), le discret groupe Khorasan, lié au Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, a également été visé. Son chef, Muhsin al-Fadhli, aurait été tué lors de ces raids. Selon les services de renseignements, notamment américains, le groupe

Le meilleur tireur d’élite d’al-Qaïda en Syrie tué par une frappe de la coalition

Après les frappes effectuées la veille contre l’État islamique (EI, ou Daesh) et le groupe terroriste Khorasan, lié au Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, l’aviation américaine a mené 5 nouveaux raids aériens dans l’ouest de Bagdad, au sud-est d’Erbil et dans le nord-ouest de la Syrie. Il est probable que l’un d’entre eux ait

Syrie : Les forces américaines ont visé un groupe méconnu lié à al-Qaïda

Peu à peu, l’on commence à avoir une idée précise des cibles visées en Syrie par les forces américaines et leurs « partenaires » (seule la Jordanie a confirmé sa participation à cette opération pour le moment mais l’on y compte l’Arabie Saoudite, le Qatar, Bahreïn et les Émirats) au cours de la nuit du 22 au

Deux branches d’al-Qaïda en appellent à l’union pour soutenir l’EI contre la coalition internationale

En 2013, le chef d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, avait ordonné à Abou Bakr al-Baghdadi de laisser le champ libre au Front al-Nosra en Syrie et de limiter les actions de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) au territoire irakien. Peine perdue. Et, depuis, les deux groupes jihadistes s’affrontent. Du coup, avec l’instauration d’un califat

La nouvelle branche d’al-Qaïda a revendiqué sa première attaque

Les autorités pakistanaises ont mis le couvercle sur ce qu’il s’est passé le 6 septembre dernier, à Karachi. Il a fallu trois jours plus tard pour apprendre qu’un officier de la marine pakistanaise avait été tué lors de combats ayant eu lieu dans l’enceinte de la base navale de cette ville portuaire. « Deux terroristes ont