al qaïda / Archives

Les jihadistes somaliens perdent deux de leurs fiefs

L’organisation des shebab somaliens, liées à al-Qaïda, a subi de sérieux revers au cours de ces derniers mois, en perdant notamment son chef, Ahmed Abdi « Godane » ainsi que plusieurs de ses cadres. Tous ont été visés par des frappes aériennes américaines, effectuées au moyen de drones. En outre, sous la pression de l’AMISOM, la force

Le chef d’un groupe lié à al-Qaïda éliminé par une frappe aérienne en Syrie

En septembre 2014, lors des premiers raids de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) en Syrie, un groupe appelé Khorasan, alors méconnu et par ailleurs lié à al-Qaïda, avait été également la cible de frappes américaines. Ce groupe jihadiste, établi en Syrie et proche du Front al-Nosra, une autre branche d’al-Qaïda, était alors considéré,

L’État islamique et al-Qaïda se font la guerre

« Les ennemis de mes ennemis sont mes amis », dit-on. Sauf que cela ne se vérifie pas toujours… Ainsi, cette semaine, Akhtar Mohammed Mansour, numéro deux du mouvement taleb afghan, allié à al-Qaïda, a écrit à Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI) pour le prier de ne pas chercher à s’implanter en Afghanistan,

Un rapport américain fait état d’une « hausse vertigineuse » du nombre de victimes d’attentats

Montée en puissance de l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak et en Syrie, folie meurtrière de Boko Haram au Nigéria, regain d’activité des mouvements insurgés liés à al-Qaïda en Afghanistan, persistance du mouvement taleb pakistanais ainsi que des shebabs somaliens… Tous ces éléments font que le nombre de victimes d’attaques terroristes a subi une

Le mouvement taleb craint l’émergence de l’État islamique en Afghanistan

Que le groupe État islamique (EI) chercher à s’implanter en Afghanistan et au Pakistan n’est pas un mystère. Le chef de cette organisation, Abu Bakr al-Baghdadi a ainsi reçu, au début de cette année, le ralliement de plusieurs commandants taliban locaux. En outre, certains chefs jihadistes ont dits soutenir l’EI, sans toutefois aller jusqu’à lui

Le commanditaire de l’attaque contre Charlie Hebdo tué par une frappe américaine au Yémen

Après Hareth bin Ghazi al-Nadhari et Ibrahim al-Rubaish, deux responsables d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) qui menacèrent la France en janvier, Nasser al-Wahichi, le commanditaire de l’attaque contre Charlie Hebdo, vient d’être éliminé par une frappe effectuée le 12 juin par un drone américain au Yémen. Sa mort a été confirmée par AQPA, qui

Le gouvernement libyen annonce la mort du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar

Co-fondateur de l’organisation jihadiste « al-Mourabitoune » (Les Almoravides), née de la réunion du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et son groupe, les « Signataires par le sang », responsable de la prise d’otages sur le site gazier algérien d’In Amenas en janvier 2013, contrebandier notoire, Mokhtar Belmokhtar, encore appelé « Mr Marlboro » ou

Ben Laden s’était intéressé au Service de santé des armées

La Direction nationale du renseignement américaine (DNI) a diffusé, le 20 mai, une 103 documents saisis à Abbottabad (Pakistan), où Oussama Ben Laden, le fondateur d’al-Qaïda, a été tué par les commandos du Team 6 des Navy SEALs (ou DevGRu) le 2 mai 2011. Parmi ces documents, l’on trouve des études sur al-Qaïda réalisées par

Le groupe État islamique revendique sa première attaque au Pakistan

Le 13 mai, au moins 6 hommes armés, circulant à moto, ont ouvert le feu sur un autobus transportant une soixantaine d’ismaélites (un courant du chiisme) à Karachi, au Pakistan. Après avoir tué le chauffeur, le commando est monté à bord du véhicule puis a tiré à l’aveuglette sur les passagers. Le bilan est lourd

Yémen : Le chef d’al-Qaïda qui avait revendiqué l’attaque contre Charlie Hebdo a été tué par une frappe aérienne

Un à un, tous ceux qui, au nom d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), se sont exprimés pour menacer la France ou revendiquer l’attaque contre Charlie Hebdo,  commise le 7 janvier par les frères Kouachi, sont éliminés dans des circonstances similaires. Ainsi, le 31 janvier, Hareth bin Ghazi al-Nadhari, une « autorité religieuse » d’AQPA, a été