al qaïda / Archives

Deux branches d’al-Qaïda en appellent à l’union pour soutenir l’EI contre la coalition internationale

En 2013, le chef d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, avait ordonné à Abou Bakr al-Baghdadi de laisser le champ libre au Front al-Nosra en Syrie et de limiter les actions de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) au territoire irakien. Peine perdue. Et, depuis, les deux groupes jihadistes s’affrontent. Du coup, avec l’instauration d’un califat

La nouvelle branche d’al-Qaïda a revendiqué sa première attaque

Les autorités pakistanaises ont mis le couvercle sur ce qu’il s’est passé le 6 septembre dernier, à Karachi. Il a fallu trois jours plus tard pour apprendre qu’un officier de la marine pakistanaise avait été tué lors de combats ayant eu lieu dans l’enceinte de la base navale de cette ville portuaire. « Deux terroristes ont

Les autorités somaliennes s’attendent à une vague d’attaques après la mort du chef des Shebab

Il aura fallu attendre quelques jours pour connaître les résultats d’une opération américaine conduite dans la province de Basse-Shabelle, à une centaine de kilomètres de Mogadiscio, au cours de la nuit du 1er au 2 septembre. La cible de ce raid, menée par les forces spéciales américaines (qui n’étaient officiellement pas présentes sur le terrain)

Une nouvelle filiale d’al-Qaïda pour le sous-continent indien

Depuis l’instauration d’un califat entre l’Irak et la Syrie par Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique, le successeur d’Oussama ben Laden à la tête d’al-Qaïda « central », Ayman al-Zawahiri, a été plutôt discret. Du moins jusqu’à son apparition dans une nouvelle vidéo repérée par SITE, le centre américain de surveillance des sites Internet liés

Visé par une frappe américaine, le sort du chef des jihadistes somaliens reste incertain

On en sait un peu plus sur le raid des forces américaines mené en Somalie dans la nuit du 1er au 2 septembre dans la province de Basse-Shabelle, à une centaine de kilomètres de Mogadiscio. Ainsi, le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, a indiqué que cette opération a visé une « réunion de hauts

Syrie : Le Front al-Nosra négocie sa sortie de la liste noire de l’ONU en échange des casques bleus fidjiens retenus en otage

Depuis le 28 août, 45 casques bleus fidjiens de la Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement (FNUOD), déployée depuis 1974 pour surveiller le cessez-le-feu entre la Syrie et Israël au niveau du plateau du Golan, sont retenus en otage par le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, par ailleurs concurrent de l’État islamique

Golan : Les casques bleus philippins prêts à se défendre contre les groupes armés

Si l’on en croit la diplomatie américaine, le groupe armé qui retient en otage 43 casques bleus fidjiens de la Force des Nations unies chargées d’observer le dégagement (FNUOD), déployée entre Israël et la Syrie, sur le plateau du Golan, depuis 1974, serait le Front al-Nosra. Cette organisation jihadiste, bras armé d’al-Qaïda en Syrie (mais

Les autorités pakistanaises se décident enfin à passer à l’offensive dans le Nord-Waziristan, fief des jihadistes

Cela faisait des années que les Etats-Unis demandaient aux autorités pakistanaises de lancer une grande offensive au Nord-Waziristan, une région tribale reconnue comme étant un bastion des mouvements jihadistes liés à al-Qaïda, de groupes de taliban afghans, comme le réseau Haqqani, et du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement taleb pakistanais, responsable d’une vague d’attaques sanglantes

Les mouvements proches d’al-Qaïda reviennent en Afghanistan

D’après une dépêche de l’AFP datée du 13 juin, les jihadistes des mouvements proches d’al-Qaïda ont quitté massivement ces dernières semaines le Nord-Waziristan, la région tribale pakistanaise où ils avaient trouvé refuge suite à l’intervention de l’Otan en Afghanistan. Selon des sources sécuritaires à Islamabad, la tendance serait lourde puisqu’il est question du départ de

Un ressortissant français tué près de l’ambassade de France au Yémen

Un ressortissant français a été tué par balles tandis qu’un autre a été blessé, ce 5 mai, alors que tous deux circulaient en voiture dans le quartier diplomatique de Sanaa, au Yémen. Le chauffeur yéménite du véhicule a également été touché lors de cette attaque, dont les auteurs ont visiblememnt réussi à prendre la fuite.