al qaïda / Archives

Selon Moscou, une coopération entre la Russie et les États-Unis contre le Front al-Nosra a été évoquée

Le 20 mai, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, proposa aux États-Unis et à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par ces derniers, une coopération militaire contre le Front al-Nosra [la branche syrienne d'al-Qaïda, ndlr] et d’autres groupes armés « illégaux » qui « ne soutiennent pas le cessez-le-feu instauré en Syrie. » Du moins,

Deux importants chefs jihadistes somaliens visés par deux raids disctincts

Le massacre commis en 2015 par les shebab somaliens, liés à al-Qaïda, à l’université kényane de Garissa, à la veille du congé pascal, fit 148 morts, dont 142 étudiants. Et cela, dans une relative indifférence. Très vite, les autorités kényanes accusèrent un certain Mohamed Mohamud Ali d’être le « cerveau » de ce carnage. Issu d’une famille

Mali : Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique une attaque contre l’ONU à Gao

Deux jours après une embuscade ayant coûté la vie à 5 casques bleus dans la région de Sévaré (Nord-Mali), la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a été la cible d’une nouvelle attaque, cette fois à Gao, où est par ailleurs installé le Groupement tactique « Désert » ouest (GTD-O) de

Une frappe américaine a visé le mollah Mansour, le chef des talibans afghans

Le mollah Mansour ne sera sans doute resté aussi longtemps que son prédécesseur, le mollah Omar, à la tête du mouvement taleb afghan… En effet, Peter Cook, un porte-parole du Pentagone, a confirmé, le 21 mai, qu’il avait été visé la veille par une frappe aérienne américaine effectuée par un drone. Le mollah Mansour, en

Le patron du renseignement intérieur craint « cent fois plus la radicalisation que le terrorisme »

Ce n’est pas une exclusivité : la France est clairement menacée, voire visée, par les organisations jihadistes comme l’État islamique (EI ou Daesh) et diverses branches d’al-Qaïda. Comme l’a résumé Patrick Calvar, le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), lors d’une audition devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale,

Pour al-Qaïda, la Syrie est une priorité

Une semaine après le cinquième anniversaire d’Oussama ben Laden, un message d’Ayman al-Zawahiri, son successeur à la tête d’al-Qaïda « canal historique » (ou centrale) a été diffusé via Internet, le 8 mai. Habitué aux enregistrements longs, al-Zawahiri a, pour cette fois, fait court étant donné qu’il ne lui a fallu que 10 minutes pour délivrer son

Yémen : Des militaires américains ont soutenu l’offensive pour reprendre la ville de Moukalla à al-Qaïda

Le 23 avril dernier, les forces gouvernementales yéménites, assistées par des unités émiraties appartenant à la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, reprenaient la ville portuaire et stratégique de Moukalla, alors contrôlée depuis un an par al-Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA). Cependant, à en croire les témoignages d’habitants, il n’y a pas eu véritablement de

Afghanistan : La bonne récolte du pavot et le retour d’al-Qaïda inquiètent la mission de l’Otan

Si l’on juge une armée par les chaussures que portent ses soldats, alors il y a du souci à se faire pour les forces afghanes…. Bottes trouées, dépareillées, trop grandes ou encore mal adaptée à l’environnement… Tel est le florilège de ce qu’a vu un reporter du Washington Post à Camp Shaheen, près de Mazar-e-Sharif.

Cinq ans après le raid contre Ben Laden, le directeur de la CIA veut la tête du chef de Daesh

Il y a cinq ans, on apprenait l’élimination d’Oussama Ben Laden, le fondateur et chef d’al-Qaïda, lors d’un raid mené par la Team 6 des Navy Seals à Abbottabad, au Pakistan. Pour autant, l’organisation jihadiste n’a pas disparu… Et l’on peut même dire que, grâce à ses franchises, al-Qaïda a depuis étendu ses zones d’opérations,

Nouveaux raids américains contre les jihadistes somaliens

Les États-Unis gardent toujours un oeil sur les milices shebab somaliennes, liées à al-Qaïda. Au cours de ces dernières années, plusieurs raids ciblés américains ont ainsi permis d’éliminer plusieurs de leurs cadres les plus en vue, à commencer par Ahmed Abdi Godane, leur chef. Pour autant, ces éliminations ciblées n’ont pas amoindri la capacité de