Airbus Helicopters / Archives

La Hongrie commande 20 hélicoptères H145M dotés du système d’armes HForce auprès d’Airbus

Dans le cadre de son plan de modernisation de ses forces armées, appelé « Zrinyi 2026 », la Hongrie vient de passer une commande portant sur 20 hélicoptères H145M auprès d’Airbus Helicopters. Le montant de ce contrat n’a pas été précisé mais il devrait être largement supérieur à 200 millions d’euros, selon les estimations. Propulsé par deux

Qu’attend l’armée de l’Air du futur Hélicoptère interarmées léger?

Acquérir un hélicoptère léger devant concilier les exigences et les contraintes propres à chaque armée ainsi que celles des forces spéciales est tout sauf simple. Pour autant, en mars 2017, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, annonça le choix du H-160M d’Airbus Helicopters dans le cadre du programme HIL [Hélicoptère interarmées léger] Cet

Un drone Camcopter S-100 a été mis en oeuvre depuis un hélicoptère H145

Faire voler ensemble un appareil avec un équipage à bord et un drone n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Et c’est pourtant ce qu’ont fait les équipes d’Airbus Helicopters et du groupe Schiebel, lors d’une campagne d’essais menée pour le compte de Agence autrichienne d’armement et de défense. Et c’est une première en Europe.

Le Qatar confirme la commande d’hélicoptères NH-90 et H-125

En mars 2014, le Qatar signa une lettre d’intention en vue d’acquérir 22 hélicoptères NH-90, dont 12 en version terrestre (TTH) et 10 destinés à la lutte anti-sous-marine (NFH). Et puis ce projet fut éclipsé par les commandes d’avions Rafale (36 exemplaires au total) et par d’autres contrats d’armement. Finalement, quatre ans plus tard, à

Naval Group et Airbus vont mener une étude sur les futurs drones aériens de la Marine nationale

Deux jours après le dégel des 700 millions d’euros de crédits tant attendu par le ministère des Armées, la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié à Naval Group et à Airbus Helicopters un contrat portant sur une étude destinée à préparer « la future capacité des drones tactiques à décollage vertical des navires de la

Le premier hélicoptère Tigre « appui et protection » porté au standard HAD a été livré à l’armée de Terre

Fin 2015, l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) disposait de 55 hélicoptères d’attaque Tigre, dont 40 en version HAP (appui et protection) et 15 portés au standard HAD (appui et destruction). En version HAP, le Tigre est doté d’un canon de 30 mm monté sur une tourelle à grand débattement, de roquettes de 68mm

Le Koweït ouvre une enquête sur le contrat d’achat de 30 hélicoptères Caracal auprès de la France

Le 9 août 2016, à l’occasion d’un déplacement de Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, au Koweït, un contrat portant sur l’achat de 30 hélicoptères H225M Caracal fut signé pour un montant d’un milliard d’euros. L’émirat avait fait part de son intérêt pour l’appareil d’Airbus Helicopters en juin 2015. Un intérêt confirmé en

Airbus Helicopters redoute d’être le dindon de la farce en Roumanie

En 2015, Airbus Helicopters posa la première pierre d’une nouvelle usine de 10.000 m2 à Brasov, en Roumanie, afin d’y installer une ligne de production de l’hélicoptère H215 (ex-AS332 C1e, une nouvelle version du Super Puma). Il s’agissait alors de réduire les coûts de fabrication afin de permettre à l’industriel européen de gagner en compétitivité,

L’Australie suspend de vol ses hélicoptères d’attaque Tigre ARH

Après la perte d’un hélicoptère d’attaque allemand Tigre UHT dans le nord du Mali, en juillet, l’Australie a décidé de suspendre de vol les 22 appareils de ce type (version ARH pour Armed Reconnaissance Helicopters) actuellement en dotation au sein de ses forces terrestres. Cependant, cette restriction pourra être levée en cas d’urgence. Cette mesure

Airbus met en garde les utilisateurs de l’hélicoptère Tigre après un accident au Mali

S’il est encore trop tôt pour connaître les causes qui ont provoqué la chute d’un hélicoptère d’attaque Tigre UHT allemand au Mali, en juillet, Airbus joue la carte de la prudence. En effet, le groupe européen a diffusé une note dans laquelle il met en garde ses clients contre des « conditions potentiellement risquées de navigabilité »