Afrique / Archives

Les États-Unis vont réduire leurs effectifs militaires de 10% en Afrique

Le principe avait été adopté. Restait à en connaître l’ampleur. Ce qui est désormais chose faite. Ainsi, le 15 novembre, les États-Unis ont annoncé leur intention de réduire leurs effectifs militaires déployés dans différents pays africains d’environ 10% « au cours des prochaines années ». Actuellement, 7.200 soldats américains sont présents en Afrique, en particulier au Niger,

De violents combats ont été signalés dans la région du Tibesti, au Tchad

Le jour du 58e anniversaire de l’indépendance du Tchad, le 11 août dernier, des rebelles tchadiens appartenant au « Conseil de commandement militaire pour le salut de la République » [CCMSR], une organisation installée en Libye, ont lancé une offensive en direction de la localité de Kouri Bougri qui, située dans le massif du Tibesti, à l’extrême-nord

À son tour, Mme Parly hausse le ton à l’égard des activités « souvent intéressées » de certaines puissances en Centrafrique

Lors d’un déplacement en Centrafrique, le 2 novembre, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé l’octroi, à Bangui, d’une aide financière de 24 millions d’euros ainsi que la livraison de 1.400 fusils d’assaut aux Forces armées centrafricaines [FACa]. Et, au passage, il a dénoncé les « ambitions voilées » que certaines puissances, dont

La France va livrer 1.400 fusils d’assaut aux forces armées centrafricaines

Depuis qu’elle a obtenu, auprès des Nations unies, une dérogation pour livrer des armes à la Centrafrique, la Russie ne cesse d’accroître son influence dans ce pays, toujours en proie à des poussées de violences dues à des groupes armés, comme l’ont encore montré les heurts qui ont eu lieu à Bambari, le 31 octobre.

À force de réduire ses dépenses militaires, l’Afrique du Sud aura-t-elle encore des forces armées?

Durant son histoire, et en raison de ses liens avec le Commonwealth, l’Afrique du Sud participa aux deux guerres mondiales, puis, à partir des années 1960/1970, mena des interventions dans son proche environnement pour contenir l’influence soviétique, comme ce fut le cas en Angola. En janvier 1988, son armée fut même engagée dans la bataille

La CIA met discrètement en oeuvre des drones depuis Dirkou, dans le nord du Niger

Le mois dernier, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, a confirmé le déploiement de drones MQ-9 Reaper armés sur la base aérienne 101 de Niamey, en expliquant que cela faisait « partie du partenariat stratégique à long terme entre les États-Unis et le Niger pour contrer les extrémistes violents dans la région. » Par ailleurs,

L’Afrique pourrait devenir le « prochain terrain » d’une guerre informationnelle menée contre les forces et les intérêts français

Fruit d’un travail effectué conjointement par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie [CAPS] du ministère des Affaires étrangères et de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire [IRSEM], le rapport sur les « manipulations de l’information » était attendu. Ce copieux document [.pdf] décrit minutieusement, maints exemples à l’appui, un phénomène qui, bien que très

La Centrafrique et la Russie renforcent leur coopération militaire

Depuis qu’elle a obtenu une dérogation de la part du Conseil de sécurité des Nations unies à l’embargo sur les armes appliqué à la Centrafrique, la Russie ne cesse de renforcer son influence à Bangui, avec l’envoi de 170 instructeurs « militaires civils », dont la mission est de former les forces armées centrafricaines (FACa). En outre,

Les effectifs des forces spéciales américaines en Afrique pourraient fondre de moitié en trois ans

En Afrique, et sous l’égide de l’US Africa Command, commandé par le général Thomas Waldhauser, les États-Unis comptent environ 6.000 militaires, dont 1.200 appartiennent aux forces spéciales américaines. Le contingent le plus important est déployé à Djibouti, précisément au Camp Lemonnier. Et 800 militaires américains sont affectés au Niger, où, depuis le début de cette

EUTM RCA, la mission européenne visant à former les forces centrafricaines, prolongée jusqu’en septembre 2020

Lancée il y a un peu plus de deux ans, la mission militaire de formation de l’Union européenne en République centrafricaine (EUTM RCA) a été prolongée jusqu’au 20 septembre 2020 par le Conseil de l’UE. L’annonce a été faite ce 30 juillet. Dans le même temps, il a été décidé de modifier le mandat de