Afrique / Archives

La CIA met discrètement en oeuvre des drones depuis Dirkou, dans le nord du Niger

Le mois dernier, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, a confirmé le déploiement de drones MQ-9 Reaper armés sur la base aérienne 101 de Niamey, en expliquant que cela faisait « partie du partenariat stratégique à long terme entre les États-Unis et le Niger pour contrer les extrémistes violents dans la région. » Par ailleurs,

L’Afrique pourrait devenir le « prochain terrain » d’une guerre informationnelle menée contre les forces et les intérêts français

Fruit d’un travail effectué conjointement par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie [CAPS] du ministère des Affaires étrangères et de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire [IRSEM], le rapport sur les « manipulations de l’information » était attendu. Ce copieux document [.pdf] décrit minutieusement, maints exemples à l’appui, un phénomène qui, bien que très

La Centrafrique et la Russie renforcent leur coopération militaire

Depuis qu’elle a obtenu une dérogation de la part du Conseil de sécurité des Nations unies à l’embargo sur les armes appliqué à la Centrafrique, la Russie ne cesse de renforcer son influence à Bangui, avec l’envoi de 170 instructeurs « militaires civils », dont la mission est de former les forces armées centrafricaines (FACa). En outre,

Les effectifs des forces spéciales américaines en Afrique pourraient fondre de moitié en trois ans

En Afrique, et sous l’égide de l’US Africa Command, commandé par le général Thomas Waldhauser, les États-Unis comptent environ 6.000 militaires, dont 1.200 appartiennent aux forces spéciales américaines. Le contingent le plus important est déployé à Djibouti, précisément au Camp Lemonnier. Et 800 militaires américains sont affectés au Niger, où, depuis le début de cette

EUTM RCA, la mission européenne visant à former les forces centrafricaines, prolongée jusqu’en septembre 2020

Lancée il y a un peu plus de deux ans, la mission militaire de formation de l’Union européenne en République centrafricaine (EUTM RCA) a été prolongée jusqu’au 20 septembre 2020 par le Conseil de l’UE. L’annonce a été faite ce 30 juillet. Dans le même temps, il a été décidé de modifier le mandat de

Général Guibert : Pour être plus efficace, la force Barkhane doit gagner en mobilité

Ce n’est un mystère pour personne (enfin presque…) que les opérations menées par la force Barkhane dans la bande sahélo-saharienne (BSS) s’inscrivent dans le long terme et non dans le temps médiatique (voire politique), lequel exige des résultats rapides. En outre, des éléments autres que militaires sont à prendre en considération. C’est par exemple le

Selon un sénateur, « il faut s’attendre à des conflits de type canal de Suez » à Djibouti

Malgré des accords de défense réaffirmés en 2011, la présence des forces françaises à Djibouti a été considérablement réduite au crous de ces dernières années, pour tomber actuellement à 1.450 militaires (contre 2.900 en 2010). Dans le même temps, d’autres pays s’y sont implantés militairement, comme les États-Unis, le Japon et, plus récemment, la Chine.

Des pilotes américains aveuglés par des lasers chinois à Djibouti

La position stratégique de Djibouti fait que ce pays accueille plusieurs bases militaires étrangères. La France y est évidemment présente (via accord de défense conclu depuis l’indépendance), de même que le Japon, les États-Unis et, plus récemment, la Chine. Jusqu’à présent, aucun incident n’avait été rapporté entre les différentes forces en présence. Ce n’est maintenant

Les États-Unis ont officiellement remis deux avions légers de renseignement à la force aérienne tchadienne

En septembre 2017, considérant qu’il ne partageait pas « de manière adéquate les informations concernant la sécurité du public et le terrorisme », le Tchad fut mis sur une liste noire américaine [la proclamation 9645], laquelle imposait aux ressortissants tchadiens des restrictions aux ce qui s’était traduit par une interdiction pour les ressortissants tchadiens pour voyager aux

Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran, qu’il accuse d’avoir livré des armes au Front Polisario

Ancienne colonie espagnole, et depuis la « Marche verte » du roi Hassan II, le Sahara occidental est revendiqué par le Maroc, ce que contestent les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, qui, soutenus par Alger, y ont proclamé la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD) au lendemain du départ des derniers soldats espagnols, en février 1976. En 1991,