Afrique / Archives

Général Guibert : Pour être plus efficace, la force Barkhane doit gagner en mobilité

Ce n’est un mystère pour personne (enfin presque…) que les opérations menées par la force Barkhane dans la bande sahélo-saharienne (BSS) s’inscrivent dans le long terme et non dans le temps médiatique (voire politique), lequel exige des résultats rapides. En outre, des éléments autres que militaires sont à prendre en considération. C’est par exemple le

Selon un sénateur, « il faut s’attendre à des conflits de type canal de Suez » à Djibouti

Malgré des accords de défense réaffirmés en 2011, la présence des forces françaises à Djibouti a été considérablement réduite au crous de ces dernières années, pour tomber actuellement à 1.450 militaires (contre 2.900 en 2010). Dans le même temps, d’autres pays s’y sont implantés militairement, comme les États-Unis, le Japon et, plus récemment, la Chine.

Des pilotes américains aveuglés par des lasers chinois à Djibouti

La position stratégique de Djibouti fait que ce pays accueille plusieurs bases militaires étrangères. La France y est évidemment présente (via accord de défense conclu depuis l’indépendance), de même que le Japon, les États-Unis et, plus récemment, la Chine. Jusqu’à présent, aucun incident n’avait été rapporté entre les différentes forces en présence. Ce n’est maintenant

Les États-Unis ont officiellement remis deux avions légers de renseignement à la force aérienne tchadienne

En septembre 2017, considérant qu’il ne partageait pas « de manière adéquate les informations concernant la sécurité du public et le terrorisme », le Tchad fut mis sur une liste noire américaine [la proclamation 9645], laquelle imposait aux ressortissants tchadiens des restrictions aux ce qui s’était traduit par une interdiction pour les ressortissants tchadiens pour voyager aux

Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran, qu’il accuse d’avoir livré des armes au Front Polisario

Ancienne colonie espagnole, et depuis la « Marche verte » du roi Hassan II, le Sahara occidental est revendiqué par le Maroc, ce que contestent les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, qui, soutenus par Alger, y ont proclamé la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD) au lendemain du départ des derniers soldats espagnols, en février 1976. En 1991,

La brouille entre les Émirats arabes unis et le Qatar s’invite en Somalie

La semaine passée, Abou Dhabi a mis terme à un programme d’entraînement et de formation mis en place en 2014 au profit des forces armées somaliennes. La cause? La saisie, à l’aéroport de Mogadiscio, de 9,6 millions de dollars dans un avion en provenance des Émirats arabes unis. Les circonstances de cette saisie ne sont

L’Union européenne double sa contribution financière destinée à la Force conjointe du G5 Sahel

Peu de commentaires ont été faits après la seconde opération menée récemment aux frontières du Mali et du Burkina Faso par la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S). La première – appelé Haw Bi et conduite par des unités maliennes, nigériennes et burkinabè – avait mis en évidence quelques lacunes capacitaires, notamment dans les domaines

Le Nigeria confirme son intention d’acquérir trois avions de combat sino-pakistanais JF-17 Thunder

Cela fait maintenant plusieurs années que le Pakistan espère doper ses exportations d’équipements militaires avec l’avion de combat FC-1/JF-17 « Thunder », un appareil développé conjointement au début des années 2000 par le Pakistan Aeronautical Complex (PAC) et la Chengdu Aircraft Corporation (CAC). Et jusqu’à présent, la moisson de contrats n’est pas à la hauteur des attentes

Le président Macron a fixé les priorités de l’action internationale de la France pour 2018

Après les autorités religieuses et la presse, le président Macron a poursuivi le traditionnel « marathon » des voeux en s’adressant, le 4 janvier, au corps diplomatique. À cette occasion, il a fixé, dans les grandes lignes, les priorités de la politique international qu’il entend mener en 2018.   Bande sahélo-saharienne Évoquant l’opération Barkhane, le président Macron

La Russie a été autorisée par l’ONU à livrer des armes à la Centrafrique

Il y a quelques jours, au Conseil de sécurité des Nations unies, la Russie a renouvelé une demande d’exemption à l’embargo sur les armes imposé à la Centrafrique afin de pouvoir équiper deux bataillons des Forces armées centrafricaines (FACa). Cette requête russe avait été mise sous « procédure de silence », laquelle permet d’obtenir un avis favorable