Afghanistan / Archives

L’hélicoptère du président afghan détruit par les insurgés

Les forces afghanes ont peut-être réussi, à la fin du mois du juin, à arrêter une offensive lancée dans la province du Helmand par les insurgés taliban et même à mener une contre-attaque, il n’en reste pas moins que ces derniers continuent leurs actions spectaculaires et les attentats dans le cadre de leur campagne de

Afghanistan : Le général américain John Campbell nommé à la tête de l’ISAF

L’on aurait pu penser que le général américain Joseph Dunford allait rester à la tête de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) jusqu’à la fin du mandat de cette dernière en Afghanistan, c’est à dire en décembre 2014. Mais ce ne sera pas le cas étant donné qu’il vient d’être désigné pour commander

Afghanistan : Importante offensive des taliban dans le Helmand

Alors que les troupes de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée sous l’autorité de l’Otan, quitteront l’Afghanistan d’ici la fin de cette année, le mouvement taleb a lancé une importance offensive depuis quelques jours dans la province de Helmand, dans le sud du pays. Ce qui donne un aperçu de ce qui

Le Pakistan demande aux autorités afghanes de bloquer les jihadistes en provenance du Nord-Waziristan

Pour la troisième journée consécutive, l’aviation pakistanaise s’est livré à de nouveaux bombardements dans le Nord-Waziristan, une zone tribale où avaient trouvé refuge la plupart des mouvements jihadistes liés de près ou de loin à al-Qaïda. « Avaient » car, visiblement, et comme cette offensive était attendue, beaucoup d’entre eux ont levé le camp pour rejoindre l’Afghanistan.

Les autorités pakistanaises se décident enfin à passer à l’offensive dans le Nord-Waziristan, fief des jihadistes

Cela faisait des années que les Etats-Unis demandaient aux autorités pakistanaises de lancer une grande offensive au Nord-Waziristan, une région tribale reconnue comme étant un bastion des mouvements jihadistes liés à al-Qaïda, de groupes de taliban afghans, comme le réseau Haqqani, et du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement taleb pakistanais, responsable d’une vague d’attaques sanglantes

Les mouvements proches d’al-Qaïda reviennent en Afghanistan

D’après une dépêche de l’AFP datée du 13 juin, les jihadistes des mouvements proches d’al-Qaïda ont quitté massivement ces dernières semaines le Nord-Waziristan, la région tribale pakistanaise où ils avaient trouvé refuge suite à l’intervention de l’Otan en Afghanistan. Selon des sources sécuritaires à Islamabad, la tendance serait lourde puisqu’il est question du départ de

Capturé puis libéré par les taliban, le sergent Bergdahl est accusé d’être un déserteur

Après le temps du soulagement, voici venu celui de la polémique. Libéré après 5 ans de captivité en échange du transfert vers le Qatar de 5 importants responsables du mouvement taleb, dont certains passent pour être très dangereux, le sergent Bowe Bergdahl devra désormais lever le voile sur plusieurs zones d’ombre de son histoire. Quel

Un militaire américain fait prisonnier par les taliban échangé contre 5 détenus de Guantanamo

Après 5 années de captivité, le sergent Bowe Berghdal, seul prisonnier militaire américain détenu par les taliban et dont une preuve de vie avait été donnée en janvier dernier, a été libéré le 31 mai. L’annonce a été officiellement faite par un communiqué diffusé par la Maison Blanche. « Aujourd’hui, le peuple américain est heureux de

Washington prévoit de maintenir 9.800 soldats en Afghanistan jusqu’à la fin 2016

Il est bien évidemment encore trop tôt pour faire le bilan de la politique étrangère menée par le président Obama depuis qu’il a été élu à la Maison Blanche, en novembre 2008. Mais pour le moment, il n’est pas fameux au regard des ambitions affichées. Certes, des  les avancées dans les négocations portant sur le

La Maison Blanche rend public par erreur le nom du chef de station de la CIA en Afghanistan

En décembre 2010, et étant donné le contexte particulier qui règnait à Islamabad, le chef de station de la CIA au Pakistan avait dû être exfiltré en urgence après la révélation de son identité par l’Inter-Services Intelligence (ISI), les services de renseignement pakistanais (du moins furent-ils soupçonnés d’être à l’origine de la fuite à l’époque).