Afghanistan / Archives

Le gouvernement afghan ne contrôle plus que 60% de son territoire

Le général Joe Votel, le chef de l’US Centcom, le commandement américain pour l’Asie centrale et le Moyen Orient, a indiqué, le 1er décembre, que le gouvernement afghan ne contrôle plus actuellement que 60% de son territoire. En outre, le mouvement taleb a pris l’ascendant sur environ 10% du pays tandis que les 30% restants

D’anciens auxiliaires afghans des forces françaises saisissent la justice pour obtenir des visas

Le 22 novembre, le tribunal administratif de Nantes, seul compétent en matière de contentieux relatifs au refus d’accorder un visa d’entrée sur le territoire français, rendra une décision très attendue par 31 anciens auxiliaires afghans (ou « personnels civils à recrutement local » ou PCRL) des forces françaises entre 2002 et 2012. Au cours de cette période

Hausse sensible des pertes subies par les forces de sécurité afghanes

En 2015, environ 5.000 membres des forces de sécurité afghanes furent tués au combat contre les taliban. Et pour l’Otan, qui dirige la mission « Resolute Support », ce niveau de perte était déjà préoccupant. Cette année, et comme l’on pouvait s’en douter, la tendance ne s’est pas inversée, malgré l’élimination du mollah Mansour, le chef du

Afghanistan : Le nombre de frappes aériennes américaines en nette hausse

  En 2015, l’aviation américaine a effectué 500 raids aériens en Afghanistan pour appuyer les forces spéciales, éliminer des chefs terroristes, empêcher la reconstitution de camps d’al-Qaïda, voire l’implantation de l’État islamique dans le pays, et pour aider les forces afghanes à récupérer le terrain perdu face aux taliban, comme par exemple à Kunduz, en

Le commandement des forces de sécurité afghanes remis en cause par le chef de la mission de l’Otan

En février, le général américain John Campbell, qui s’apprêtait à céder le commandement de la mission Resolute Support au général John Nicholson, se disait « optimiste » au sujet de l’avenir de l’Afghanistan. Seulement, et malgré l’élimination du mollah Akhtar Mansour, le chef des taliban afghans, la situation dans le pays continue de se dégrader. Désormais, ce

Au moins 90 membres des forces de sécurité afghanes tués dans des embuscades dans le Helmand

Quinze ans après le début de l’intervention militaire américaine et la chute du régime taleb, la situation sécuritaire demeure très incertaine en Afghanistan. C’est notamment le cas dans la province de Kunduz (nord) et dans celle du Helmand (sud), où les forces de sécurité afghanes éprouvent des difficultés à contenir les assauts des taliban. La

La plainte de proches d’Afghans tués lors d’une frappe à Kunduz rejetée par la justice allemande

Le 4 septembre 2009, à la demande du colonel allemand Georg Klein, des avions américains de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) bombardaient deux camions citernes volés par des taliban près de Kunduz, dans le nord de l’Afghanistan, provoquant ainsi la mort de plus de 90 civils afghans. L’affaire fit grand bruit à

Vague de défections parmis les militaires afghans formés aux États-Unis

Nouvelle offensive dans la région de Kunduz (nord), menaces sur Lashkar Gah et Tarin Kot, qui sont les capitales respectives du Helmand et de l’Uruzgan (sud), pressions sur le stratégique district de Jani Kelh, près de la frontière avec le Pakistan, présence de l’État islamique dans la province de Nangarhar (est), où, un soldat américain

L’Otan s’inquiète de l’importance des pertes subies par les forces afghanes

L’élimination, en mai dernier, par une frappe américaine, du mollah Mansour, alors chef du mouvement taleb afghan, n’aura pas donné les résultats espérés. Loin de là. Le successeur du mollah Omar, dont la mort fut annoncé en juillet 2015, avait eu de la peine à s’imposer étant donné qu’il eut à faire face à la

Cinq commandos américains blessés lors de combats contre l’EI en Afghanistan

La branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (ou « Province de Khorasan ») a revendiqué, le 23 juillet, un nouvel attentat suicide commis à Kaboul. Le bilan de cette attaque terroriste, qui a visé une manifestation de la minorité chiite Hazara, est de 80 tués et de plus de 230 blessés. Par la suite, l’armée afghane a lancé,