Le Sultanat d’Oman donne l’accès de certains de ses ports et aéroports aux forces américaines