accord / Archives

Selon l’État-major des Armées, la coalition était opposée à l’accord passé entre l’EI et les FDS à Raqqa

L’accord conclu entre les Forces démocratiques syriennes (FDS) et l’État islamique (EI ou Daesh) pour mettre fin à la bataille de Raqqa, le 17 octobre, aurait ainsi permis, selon un reportage de la BBC, à des jihadistes étrangers de s’exfiltrer de l’ex-capitale du « califat ». Et cela, alors qu’il n’était censé ne concerner que les civils.

Des combattants étrangers de l’EI auraient réussi à s’échapper de Raqqa

Depuis quelques jours, le mot d’ordre à Moscou est de dire que la coalition antijihadiste dirigée par les États-Unis « fait semblant » de combattre l’État islamique (EI ou Daesh). Le 14 novembre, le ministère russe de la Défense est allé plus loin en produisant des « preuves » qu’il a décrites comme étant « la confirmation irréfutable que les

Hanoï et Pékin ont trouvé un « consensus » pour apaiser leur rivalité en mer de Chine méridionale

En 2014, Hanoï avait vigoureusement protesté contre l’installation, par Pékin, d’une plateforme de forage pétrolier dans les eaux de l’archipel des Paracels qui, situé en mer de Chine méridionale et supposé receler de vastes ressources en hydrocarbures, est revendiqué par les autorités vietnamiennes et chinoises. Du coup, le Vietnam envoya ses garde-côtes y patrouiller, ce

Le Qatar et la Russie renforcent leurs liens militaires

En septembre 2016, le Qatar et la Russie annoncèrent la signature d’un accord militaire à l’occasion d’un déplacement, à Moscou, de Khalid ben Mohammad al-Attiyah, le ministre qatari de la Défense. Il s’agissait alors d’une première, les deux pays ayant jusqu’alors entretenu des relations tendues, en raison des prises de position de Doha au sujet

Le chef d’état-major interarmées américain dit que l’Iran respecte l’accord sur le nucléaire

Lors de son discours prononcé lors de l’Assemblée général des Nations unies, le 19 septembre, le président américain, Donald Trump, avait dit pis que pendre sur l’accord sur le programme nucléaire iranien [appelé « Plan d’action conjoint », ndlr], conclu à Vienne le 14 juillet 2015 et encadré par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de

L’Iran dit avoir testé le Khorramshahr, un nouveau missile balistique d’une portée de 2.000 km

Lors de l’Assemblée générale des Nations unies, cette semaine, le président américain, Donald Trump, s’est montré très offensive à l’égard de la République islamique d’Iran, qu’il a qualifiée de « dictature corrompue sous le marque de la religion », de « régime meurtrier » soutenant le terrorisme de l’Irak au Yémen ainsi que Damas et le Hezbollah au Liban.

Le Qatar a l’intention d’acquérir 24 avions de combat Eurofighter Typhoon

Quelle est la logique suivie par le Qatar pour moderniser sa force aérienne? Après avoir commandé 24 avions Rafale en 2015, puis 36 F-15 EQ en juin dernier, Doha vient de signer une lettre d’intention en vue d’acquérir 24 Eurofighter Typhoon « avec tous leurs équipements. » Cet accord préliminaire, intervient alors que la crise diplomatique entre

Le missilier MBDA a signé un protocole d’accord avec l’industrie roumaine de l’armement

Décidée à porter, conformément aux engagements pris en 2014 par les membres de l’Otan, ses dépenses militaires à hauteur de 2% de son PIB pour moderniser ses forces armées, la Roumanie a souvent choisi d’acquérir des équipements d’origine américaine au cours de ces derniers mois. Outre l’achat de chasseurs-bombardiers F-16 de seconde main, il est

L’Allemagne et le Japon ont signé un accord de coopération militaire

En raison de tensions récurrentes avec la Chine, notamment pour des questions territoriales, le Japon cherche à établir des coopérations militaires avec les pays européens, voire asiatiques (comme l’Inde ou le Vietnam). C’est ainsi que, ces dernières années, l’archipel a noué des partenariats avec la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, comme il vient de

La Turquie veut coopérer avec le consortium franco-italien Eurosam pour sa défense aérienne

C’est à en perdre son latin, tant ce dossier aura donné lieu à maints rebondissements. En 2013, la Turquie annonça son choix en faveur du système de défense aérienne chinois Hongqi-9/FD 2000, aux dépens du consortium franco-italien Eurosam (SAMP/T ou Mamba) et du tandem américain Raytheon/Lockheed-Martin (Patriot PAC-3). Seulement, la décision turque, motivée par le