accord / Archives

Des drones MQ-9 Reaper de l’US Air Force déployés pour la première fois en Grèce

Depuis quelques temps, la base aérienne grecque de Larissa accueillent de nouveaux appareils. En effet, l’US Air Force y a déployé des drones MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] MQ-9 Reaper, après en avoir obtenu l’autorisation auprès d’Athènes. D’après le quotidien To Vima, l’accord a été donné par le gouvernement grec sur la base d’un accord

La Suède et la Finlande renforcent leur coopération militaire avec les États-Unis

« Le temps où l’on pouvait compter tout simplement sur les États-Unis pour nous protéger est révolu » et « l’Europe doit prendre son destin elle-même en main, c’est notre défi pour l’avenir » a déclaré la chancelière allemande, Angela Merkel, lors d’une cérémonie organisée pour la remise d’un prix européen au président Macron à Aix-la-Chapelle. Pourtant, deux pays

Corée du Sud : Le chef du Pentagone évoque un possible retrait des forces américaines

Un retrait des forces américaines de Corée du Sud [USFK]? Personne n’aurait imaginé, en janvier, qu’une telle éventualité pourrait être évoquée par James Mattis, le chef du Pentagone… Et pourtant, c’est ce qu’il a fait, le 28 avril. Il faut dire que, la veille, le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-Un, et le président sud-coréen,

Dassault Aviation et Airbus ont trouvé un accord sur le Système de combat aérien futur franco-allemand

Sans attendre la signature du « High level command operations requirements document » [HLCORD, Fiche d’expression de besoins en français] par la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande, Ursula von der Leyen, Dassault Aviation et Airbus ont annoncé, ce 25 avril, avoir trouvé un accord de « principe » relatif au développement du Système de combat

Frégates multimissions : Athènes admet avoir dit des carabistouilles

La semaine passé, le journal Kathimerini, se fondant sur des informations paraissant sûres puisqu’elle furent confirmées plus tard par Fotis Kouvelis, le ministre-adjoint grec de la Défense, affirma que Paris avait donné son accord pour céder, en leasing, deux frégates multimissions (FREMM) de la Marine nationale à Athènes, dans l’attente de la vente de deux

L’Arabie Saoudite a signé un protocole d’accord pour l’achat de 5 corvettes espagnoles Avante 2200

Alors que l’industrie française de l’armement attend plusieurs commandes, le prince héritier (et ministre de la Défense) saoudien, Mohammed ben Salman n’a signé aucun contrat lors de sa visite à Paris, cette semaine. Ce sera pour plus tard, vraisemblablement lors du déplacement du président Macron à Riyad, en fin d’année. Même si le gouvernement a

Mme Parly espère franchir bientôt une « étape significative » pour le projet d’avion de combat franco-allemand

Alors qu’elle allait recevoir Ursula von der Leyen, son homologue allemande, la ministre des Armées, Florence Parly, a confié à la Tribune qu’elle était « confiante dans le fait que nous allons pouvoir continuer à avancer avec les Allemands sur le programme SCAF [Système de combat aérien futur] », qui vise à développer un nouvel avion de

L’Inde aura désormais accès aux bases navales françaises dans l’océan Indien

La visite en Inde du président Macron aura été fructueuse pour le motoriste Safran. En effet, à cette occasion, ce dernier a conclu un contrat d’une valeur de 12 milliards d’euros avec la compagnie aérienne indienne SpiceJet pour la fourniture et la maintenance de moteurs d’avions. En outre, Safran espère également conclure rapidement des discussions

Airbus a obtenu un accord sur la révision du calendrier des livraisons de l’avion de transport A400M « Atlas »

Fin janvier, Airbus a indiqué avoir livré 19 avions militaires de transport A400M « Atlas » l’an passé, ce qui a porté le total des livraisons à 57 depuis 2013. Seulement, les exemplaires reçus par les clients ne disposent pas de l’ensemble des capacités tactiques requises. Et, avec les retards pris dans la réception de ces appareils,

L’Australie et le Japon parlent de nouer un « pacte de défense »

En 2014, l’Australie et le Japon avaient convenu de renforcer leurs liens militaires, en particulier dans le domaine des équipements. À l’époque, Canberra songeait à acquérir 12 sous-marins de la classe Sōryū auprès des industriels nippons Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Shipbuilding Corporation. Finalement, le choix du ministère australien de la Défense se porta sur