Conduit dans les années 1970 par Rockwell, absorbé depuis par Boeing, le programme visant à développer le bombardier stratégique B-1 Lancer avait été menacé par l’administration du président Jimmy Carter, qui considérait alors que des missiles balistiques et des B-52 modernisés étaient suffisants pour faire face aux Soviétiques. En outre, il fallait aussi des fonds