Points chauds/ Archives

Sangaris : 16 VBCI vont être envoyés en Centrafrique

Depuis le lancement de l’opération Sangaris, l’on n’avait pas vu de Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie (VBCI) en action en Centrafrique… Ce ne sera bientôt plus le cas étant donné que l’État-major des armées (EMA) a annoncé que deux exemplaires ont été « acheminés depuis le 1er Régiment de Tirailleurs (RTir) d’Épinal » vers la base aérienne

Centrafrique : Malgré un cessez-le-feu, des combats ont fait une vingtaine de tués à Batangafo

Réunis à Brazzaville le 23 juillet dernier, des représentants des groupes armés actifs en Centrafrique, en particulier la coalition Séléka et les milices anti-balaka, ont signé un accord de « fin des hostilités ». Non sans peine… Étant donné que les milices anti-balaka n’ont pas de commandement unifié et que l’ex-Séléka est en proie à des divisions,

Une page se tourne : les opérations Serval et Épervier sont désormais terminées

Désormais, il faudra parler des opérations Épervier (Tchad) et Serval (Mali) au passé. Conformément à ce qui été annoncé ces derniers jours, elles sont en effet remplacées par l’opération Barkhane, qui est officiellement lancée ce 1er août en appui aux pays partenaires de la Bande sahélo-saharienne (BSS), avec la mission de lutter contre les groupes

Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie ne concernent pas la livraison des deux BPC

Depuis l’affaire du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine, l’Union européenne a durci sa position à l’égard de la Russie, accusée d’être en partie responsable du drame en raison du soutien qu’elle apporte aux séparatistes ukrainiens. De nouvelles sanctions ont ainsi été approuvées, cette semaine, par les représentants

Sangaris : Les conditions de vie des militaires français s’améliorent à Bangui

En avril dernier, de retour d’une mission à Bangui, le sénateur Christian Cambon avait interpellé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, via une question écrite, sur les conditions de vie des militaires français engagés dans l’opération Sangaris, lancée le 5 décembre 2013 afin de mettre un terme aux violences entre combattants de l’ex-Séléka

Mali : L’ex-responsable de la police islamiste de Gao a été arrêté par les forces françaises

Une source gouvernementale a confirmé, auprès de l’AFP, l’arrestation d’un certain Yoro Ould Daha par les forces françaises de l’opération Barkhane au Mali. L’opération a été menée au cours de la nuit du 27 au 28 juillet dans le nord du pays. Cette information avait été auparavant révélée par RFI. C’est un gros poisson de

Vers une coopération franco-japonaise dans le domaine des drones

Sur le plan militaire, les relations franco-japonaises sont au beau fixe. On a pu le mesurer lors d’une visite officielle du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian à Tokyo, où il a discuté avec son homologue nippon, Itsunori Onodera. En janvier dernier, les deux hommes s’étaient déjà rencontrés à Paris, dans le cadre

Les frégates Montcalm et Courbet ont évacué les ressortissants français de Libye

Comme annoncé, la France a évacué ses ressortissants de Libye où la situation est chaotique, avec des affrontements entre milices proches des milieux libéraux et islamistes/jihadistes, ainsi que de fermer temporairement son ambassade à Tripoli (laquelle fut, pour rappel, la cible d’un attentat en avril 2013). Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, et

Libye : Les jihadistes s’emparent d’une base militaire à Benghazi

Les forces spéciales de l’armée régulière libyenne viennent de subir un sérieux revers après avoir perdu le contrôle de leur quartier général à Benghazi. Ce dernier est tombé aux mains des groupes jihadistes, dont Ansar al-Charia, accusé d’avoir été l’origine de l’attaque du consulat américain le 11 septembre 2012. L’annonce en a été faite par

Le président russe veut limiter les importations de matériels militaires

Si l’on en croit la porte-parole du service diplomatique de l’Union européenne, les ambassadeurs des 28 États membres ont adopté une série de sanctions économiques contre la Russie, afin de contraindre ses dirigeants à cesser d’apporter leur soutien aux séparatistes pro-russes actifs dans l’est de l’Ukraine. « Un accord politique a été trouvé sur le paquet