Terrorisme/ Archives

L’armée nigériane ne cesse de subir de lourdes pertes face aux jihadistes de Boko Haram

Non, contrairement à ce qu’a affirmé son président, Muhammadu Buhari, lors de ses voeux pour 2018, le Nigeria n’en a pas fini avec le groupe jihadiste Boko Haram. Ou du moins avec l’une de ses deux factions. Depuis 2015, et grâce à l’action d’une Force multinationale mixte (FMM) dont les effectifs étaient fournis par le

Le chef de Daesh appelle ses troupes à poursuivre le « jihad », même au-delà de l’Irak et de la Syrie

Cela faisait presque un an qu’Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique [EI ou Daesh] n’avait plus donné signe de vie, son dernier message audio ayant en effet été diffusé le 27 septembre 2017, alors que l’organisation jihadiste venait d’être vaincue à Mossoul et que ses derniers bastions étaient menacés, tant en Irak qu’en

Selon l’ONU, l’EI se réorganise et reste déterminé à frapper en Europe

En 2017, le nombre d’attaques commises en Europe et revendiquées par l’État islamique (EI ou Daesh) a diminué, très certainement en raison des défaites militaires subies au Levant par l’organisation jihadiste, qui a perdu la majeure partie des territoires qu’elle contrôlait. Pour autant, cette « accalmie » apparente ne doit pas être une invitation à baisser la

Selon l’ONU, l’État islamique compterait encore 20.000 à 30.000 combattants en Irak et en Syrie

Peu avant de quitter la tête des forces françaises engagées dans la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, le général François Parisot avait estimé qu’il fallait encore deux ou trois mois aux Forces démocratiques syriennes [une alliance arabo-kurde soutenue par le coalition, ndlr] pour venir à bout des dernières positions tenues par l’État islamique [EI

La Corée du Sud envoie un destroyer au large de la Libye, où un de ses ressortissants a été enlevé

Le 6 juillet, un ressortissant sud-coréen et trois techniciens philippins ont été enlevés par des hommes armés alors qu’ils travaillaient sur un projet hydraulique dans le sud de la Libye. La semaine passé, les quatre hommes sont apparus dans une vidéo diffusée via Internet par leurs ravisseurs [qui n’ont, à ce jour, pas été identifiés]

Après les attentats de 2015, des remarques « acrimonieuses » ont été faites aux familles de militaires

Publié en juillet 2016, le rapport de la commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme avait indiqué que les soldats de Sentinelle avaient fait l’objet de 509 provocations/insultes « répertoriées » depuis janvier 2015, soit après la tuerie de Charlie Hebdo, la prise en otage des clients d’un supermarché

Les Nations unies sont préoccupées par un « possible resserrement » des liens entre les groupes jihadistes en Afrique de l’Ouest

Plusieurs groupes jihadistes sont actifs en Afrique de l’Ouest, en particulier dans la bande sahélo-saharienne. Parmi les plus importants, on trouve Ansar Dine, al-Qaïda au Maghreb islamique [AQMI], al-Mourabitoune, le Front de libération du Macina, l’État islamique dans le grand Sahara [EIGS], Ansarul Islam [au Burkina Faso, ndlr] ou encore, au Nigeria, les deux factions

Terrorisme : Le contrôle des étrangers employés sur des sites nucléaires n’est pas totalement garanti

Plusieurs types de menaces peuvent peser sur une centrale nucléaire. La première qui vient à l’esprit est celle d’un avion de ligne détourné pour s’écraser sur un tel site sensible. Or, une opération de cette nature, si elle théoriquement pratique, n’est pas aisée à mettre en pratique (il faut déjouer les mesures de sécurité, réussir

Terrorisme : Quelles sont les menaces aériennes qui pèsent sur les centrales nucléaires?

Après les attentats du 11 septembre 2001, l’hypothèse de voir un avion commercial détourné par des terroristes s’écraser sur un site aussi sensible qu’une centrale nucléaire ne pouvait plus être écartée. Pour contrer cette menace, l’on pense évidemment aux moyens engagés par l’armée de l’Air au titre de la posture permanente de sûreté aérienne, qui

L’État islamique aurait envisagé de s’attaquer à des zones rurales françaises

Originaire de Toulouse, Jonathan Geffroy (alias Abu Ibrahim al Faransi) avait rejoint les rangs de l’État islamique (EI ou Daesh) depuis deux ans quand il fut fait prisonnier par les rebelles syriens soutenus par la Turquie lors de la bataille d’al-Bab, dans le nord de la Syrie, en février 2017. Remis aux autorités françaises, ce