Politique de défense/ Archives

Comme annoncé, le budget des armées augmentera de 1,7 milliard d’euros en 2019

Après une hausse de 1,8 milliard d’euros en 2018, le bugdet de la mission Défense augmentera de nouveau de 1,7 milliard l’an prochain, conformément à la Loi de programmation militaire 2019-25, elle-même subordonnée à la Loi de programmation des finances publiques [LPFP] 2018-22. Les armées pourront donc compter sur une enveloppe de 35,8 milliards d’euros

Les sept objectifs du général Lecointre pour que les armées soient « puissantes et aptes à jouer un rôle moteur en Europe »

Dans un document intitulé « Vision stratégique pour une singularité positive« , rendu public le 21 septembre, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre, a fixé sept objectifs pour que la France puisse disposer, conformément à la volonté présidentielle, des « armées puissantes, disposant de capacités de combat les plus modernes, aptes à jouer un

Général Lecointre : La doctrine nucléaire française « fondée sur la stricte suffisance et la légitime défense est mise au défi »

Comme il l’avait indiqué lors d’une audition parlementaire, cet été, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre, a livré sa « vision stratégique pour une singularité positive » dans un document rendu public le 21 septembre. En préambule, le CEMA a défendu la « singularité militaire », fondée sur « l’obligation » faite aux armées d’user de la

La ministre des Armées veut 10% de femmes parmi les officiers généraux d’ici 2022

Actuellement, les forces françaises sont les 4e plus féminisées au monde, avec cependant des disparités entre les armées et les services. Ainsi, l’armée de Terre compte 10,1% de femmes dans ses effectifs, soit quasiment deux fois moins que l’armée de l’Air (22,9%). La Marine nationale s’est donné comme objectif d’atteindre un taux de féminisation de

Paris : Le mémorial dédié aux militaires morts en OPEX risque de ne pas être inauguré d’ici le 11 novembre 2019

Quand, en octobre 2011, le général Bernard Thorette, ancien chef d’état-major de l’armée de Terre, proposa d’ériger, à Paris, un monument dédié à la mémoire des militaires morts pour la France lors des différentes opérations extérieures menées depuis 1962, l’on était loin d’imaginer les difficultés auxquelles ce projet allait se heurter. Pourtant, le dossier sembla

La déconstruction des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe « Le Redoutable » a commencé

Entre 1971 et 2008, les six sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de la classe « Le Redoutable » ont assuré la permanence de la dissuasion nuclaire océanique, avec d’être progressivement remplacés par ceux de la classe « Le Triomphant ». Le premier de la série – « Le Redoutable », donc – fut retiré du service vingt ans après avoir entamé

La ministre des Armées engage la réforme très attendue des soutiens

Lors de l’Université d’été de la Défense, organisée à Versailles-Satory, ces 10 et 11 septembre, la ministre des Armées, Florence Parly a fait une promesse : « du travail, du travail et encore du travail » pour répondre aux attentes des forces armées qui ont « qui ont subi trop de restrictions, trop de sacrifices, trop de frustrations

Le ministère des Armées lance une campagne « digitale » pour recruter 4.000 civils

Au 1er juillet 2018, le ministère des Armées comptait exactement 60.383 civils dans ses rangs (et 206.409 militaires). Ces derniers occupent des emplois administratifs (droit, finances, archives, communication, etc), sociaux (assistants et conseillers), paramédicaux et techniques (infrastructures, informatique, aéronautique, mécanique, etc). Sans oublier les spécialités propres au renseignement, domaine qui a le plus souvent recours

Pour le chef d’état-major des armées, l’autonomie stratégique de l’Union européenne est une « urgence »

Deux semaines après la discours du président Macron lors de la Conférence des ambassadeurs, au cours duquel il a estimé que l’Europe ne pouvait « plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis », la ministre des Armées, Florence Parly a assuré, si l’on peut dire, le service après-vente lors de ses récentes interventions. « L’Europe de la Défense,

La question de doter la Marine nationale d’un ou de deux porte-avions « reste ouverte » selon Mme Parly

Depuis la fin des années 1990 et le retrait du « Foch » et du « Clemenceau », la Marine nationale ne met plus en oeuvre qu’un seul porte-avions, avec le « Charles de Gaulle », à l’heure où des puissances comme la Chine et l’Inde investissent massivement dans leurs capacités aéronavales. La question de doter la Marine nationale de deux