Golfe Persique/ Archives

Le Pentagone n’a aucune alternative à sa base navale de Bahreïn

Depuis février 2011, et dans le sillage des révoltes arabes, Bahreïn est en proie à des troubles internes, motivés par le mécontentement de la population chiite, majoritaire, qui s’estime marginalisée par la minorité sunnite au pouvoir. A tord ou à raison, les autorités de ce petit royaume pétrolier accusent l’Iran d’encourager en sous-main ce mouvement

Le ministre de la Défense reviendra aux Emirats arabes unis pour parler de la vente du Rafale

« Merci pour votre double mission, à la fois opérationnelle et… j’allais dire, commerciale » a lancé le président François Hollande, le 15 janvier, à des pilotes français du Rafale, affectés à la base al-Dhafra, aux Emirats arabes unis. Depuis 2008, ce pays évoque la possibilité d’acquérir 60 exemplaires de l’avion de combat produit par Dassault Aviation.

Un sous-marin nucléaire américain est entré en collision avec un navire inconnu dans le golfe Persique

Une nouvelle collision entre deux navires a une nouvelle fois impliqué un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) américain de type Los Angeles. En effet, le 10 janvier, l’USS Jacksonville a heurté un bateau non identifié dans les eaux du golfe Persique alors qu’il était en immersion périscopique. Selon les informations communiquées par la Ve Flotte de

Le Rafale au menu de la visite du président Hollande aux Emirats arabes unis?

La question d’une éventuelle vente de 60 Rafale aux Emirats est sur la table depuis 2008. Et depuis, ce dossier a connu de multiples rebondissements au point que l’on ne sait plus trop quoi penser de ce contrat, tantôt annoncé imminent, puis retardé, avec l’implication d’autres acteurs, comme Lockheed-Martin, Boeing ou encore Eurofighter, à qui

Le Sultanat d’Oman s’offre 12 avions de combat Eurofighter

Le consortium Eurofighter (BAE Systems, EADS, Finmeccanica) termine mieux l’année qu’il ne l’avait commencé. En janvier, il avait en effet perdu l’appel d’offres portant sur la livraison de 126 avions de combat à l’Inde, au bénéfice de Dassault Aviation, qui avait présenté le Rafale. Entre-temps, une affaire de corruption présumée concernant la vente d’avions Eurofighter

Nouveau contrat d’armement en vue pour les Etats-Unis en Arabie Saoudite

Après un contrat de 60 milliards de dollars, qui, conclu à la fin 2010, comprenait notamment l’achat de 70 hélicoptères Apache, 72 Black Hawk, 36 MH-6 Little Birds, 84 chasseurs bombardiers F-15 Silent Eagle et la modernisation de 70 autres appareils de ce type d’une version plus ancienne, l’Arabie Saoudite compte passer une autre commande

L’Eurofighter désormais bien placé pour équiper les forces aériennes des Emirats arabes unis

Au début de l’année, et selon des confidences faites à la presse, il y avait de bons espoirs de conclure d’ici au printemps la vente de 60 Rafale aux Emirats arabes unis, après des mois de négociations pour le moins compliquées et émaillées de rebondissements. Il fallait notamment trouver un accord sur la prise en

Le Qatar souhaite acquérir le système de défense antimissile américain THAAD

En décembre dernier, l’on apprenait que les Emirats arabes unis allaient acquérir deux batteries du système antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) avec 96 intercepteurs ainsi que deux radars AN/TPY-2 pour un montant total de 3,48 milliards de dollars, dont 1,96 milliards pour Lockheed-Martin. Visiblement, cette commande n’est pas encore suffisante pour les autorités

Le Qatar, un marché de 20 milliards d’euros pour les industriels de l’armement

Bien qu’étant un petit pays de par sa superficie et sa population, le Qatar occupe le devant de la scène, ces derniers temps, en multipliant les initiatives diplomatiques, comme par exemple sur le dossier syrien et, avant, lors de l’affaire libyenne, et en cherchant à accroître son influence grâce aux royalities qu’il tire de ses

La vente de 60 Rafale aux Emirats arabes unis n’est pas une priorité pour Jean-Yves Le Drian

Annoncée comme imminente au début de l’année, la vente de 60 avions Rafale aux Emirats arabes unis ne s’est pas encore faite et risque bien de ne pas se faire du tout. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans les colonnes du quotidien « Le Parisien« . Pour