Points chauds/ Archives

En Belgique, le ministre de la Défense est désormais aussi celui des Affaires étrangères

Le Pacte de Marrakech, qui doit être signé ce 10 décembre, suscite la polémique depuis quelques jours. Et certains « gilets jaunes » accusent même le président Macron de vouloir « vendre la France ». Des responsables politiques en vue ont enchaîné sur le même thème. « Le Rassemblement national exige du président de la République, qui s’apprête à signer

Barkhane : Décès accidentel d’un brigadier-chef du 2e Régiment de Hussards

Dans la nuit du 8 au 9 décembre, un brigadier-chef du 2e Régiment de Hussards [RH] a été très gravement blessé dans un accident de véhicule , sur la base d’Aguelal, au Niger. Rapidement pris en charge par les secours, il a ensuite été évacué en hélicoptère vers l’antenne médico-chirurgicale américaine d’Agadez d’Agadez. Malheureusement, il

Le ministre grec de la Défense fait appel aux dons pour financer l’achat de nouveaux navires militaires

Depuis août, la Grèce est désormais de nouveau en mesure de se financer seule sur les marchés financiers, après huit années de récession économique et trois programmes d’aide de 289 milliards d’euros, lesquels lui avaient été accordés par l’Union européenne et le Fonds monétaire international [FMI] en échange de réformes drastiques. Durant ces années, le

Le prochain chef d’état-major interarmées américain devrait être le général Mark Milley

Contrairement à ce qu’aurait souhaité James Mattis, le secrétaire américain à la Défense, ce ne sera pas le général David Goldfein, l’actuel chef de l’US Air Force qui succédera au général Joseph Dunford, lequel quittera prochainement ses fonctions de chef d’état-major interarmées [l’équivalent du CEMA français, ndlr]. En effet, ce 8 décembre, à l’occasion d’une

Chypre dément les affirmations russes sur une éventuelle base militaire américaine sur son territoire

En septembre, le chef d’état-major interarmées américain, le général Joseph Dunford, avait expliqué que la Grèce offrait des « opportunités importantes » au regard de la situation en Méditerranée orientiale [voire en mer Noire] et des opérations militaires menées en Syrie ainsi qu’en Libye. Mais il n’avait pas évoqué le cas de Chypre, qui, par ailleurs, accueille

Washington accuse Damas et Moscou d’avoir « mis en scène » l’attaque chimique présumée d’Alep

Le 24 novembre, les médias d’État syrien affirmèrent que plusieurs dizaines de personnes avaient été hospitalisées pour des troubles respiratoires après une attaque présumée chimique menée par des rebelles contre trois quartiers résidentiels de la ville d’Alep. Puis, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme [OSDH] évoqua à son tour « 94 cas de suffocation » ainsi qu’une

Le retrait de la Turquie du programme F-35 n’aurait pas un « impact dévastateur » selon le Pentagone

Cet été, le Congrès des États-Unis a décidé qu’aucun des avions F-35A Lightning II commandés par Ankara ne quittera le territoire américain tant que les implications liées à l’achat de système défense aérienne russe S-400 par la Turquie ne seront pas clairement définies. En effet, l’on craint que l’acquisition par Ankara de systèmes non interopérables

Contre l’avis de l’Otan, les États-Unis soutiennent la création d’une « armée nationale » au Kosovo

Les relations entre la Serbie et le Kosovo sont actuellement très tendues, notamment à cause de la décision de Pristina d’imposer une taxe de 100% sur les produits d’importation serbe et de transformer la Force de sécurité du Kosovo [KSF] en une armée nationale. À Belgrade, l’on craint qu’un processus soit enclenché par les autorités

Israël/Hezbollah : La FINUL confirme l’existence d’un tunnel situé près de la frontière israélo-libanaise

Le 4 décembre, l’armée israélienne a lancé l’opération « Bouclier du Nord » afin de détruire des « tunnels d’attaque » qui, creusés par le Hezbollah, traversent la Ligne bleue, c’est à dire la frontière séparant le sud du Liban et le nord d’Israël. Plus tard, elle a signalé à la Force intérimaire des Nations unies au Liban [FINUL]

Les États-Unis ont effectué un « vol d’observation » en Ukraine pour réaffirmer leur soutien à Kiev face à Moscou

Négocié par les membres de l’Otan et ceux du Parte de Varsovie, le traité « Ciel Ouvert » fut signé en 1992. Mais ce n’est que dix ans plus tard qu’il entra en vigueur, après sa ratification par la Russie. Ce texte permet de réaliser des vols de surveillance non armés au-dessus du territoire des 35 pays