Opérations/ Archives

La France n’entend pas lancer d’opération militaire dans le nord de la Syrie en dehors de la coalition anti-EI

Le communiqué diffusé par l’Élysée, après la rencontre du président Macron avec une délégation des Forces démocratiques syriennes (FDS) comprenant des représentants kurdes, arabes et chrétiens, n’évoque pas un renforcement militaire dans le nord de la Syrie à Manbij afin d’empêcher l’offensive que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, ne cesse de promettre. Le texte

Syrie/Kurdes : Des forces spéciales françaises pour empêcher une offensive turque à Manbij?

Il y a quelques jours, et après la prise d’Afrin, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué que la ville de Tal Rifaat, située à une quarantaine de kilomètres au nord d’Alep, serait la prochaine cible de l’opération « Rameau d’olivier »,  lancée en janvier par Ankara dans le nord de la Syrie, contre les milices

Syrie : Un nouvel accrochage entre la coalition anti-EI et les forces pro-Assad évité de justesse

En février, avec des frappes aériennes effectuées par des avions américains, la coalition anti-EI dirigée par les États-Unis est intervenue pour stopper l’avancée de forces pro-Assad (dont des mercenaires russes) vers la localité de Kusham qui, contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), est située sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de

En 2017, l’armée de l’Air a effectué plus de 22.500 heures de vol au titre des opérations extérieures

Comme en 2016, l’année 2017 aura été intense pour l’armée de l’Air. Ainsi, que ce soit au Levant (Chammal), au Sahel (Barkhane) et l’Europe de l’Est (mesures de « réassurance » de l’Otan), cette dernière a affectué au moins 22.500 heures de vol, ce qui correspond à plus de 3.800 missions. Et encore, ces chiffres de prennent

Le chef de l’Otan en Afghanistan accuse à nouveau la Russie de soutenir le mouvement taleb afghan

Depuis maintenant plusieurs mois, des dirigeants afghans accusent régulièrement la Russie de livrer des armes au mouvement taleb. Et ces accusation sont reprises par les responsables militaires américains, comme l’a fait au moins à trois reprises, James Mattis, le chef du Pentagone. En avril 2017, lors d’un déplacement à Kaboul, ce dernier avait ainsi mis

Deux chefs jihadistes auraient été tués par une frappe américaine dans le sud de la Libye

Le porte-parole du gouvernement libyen d’union nationale (GAN), soutenu par les Nations unies, a indiqué, le 24 mars, qu’un raid aérien américain avait été mené à Oubari, une localité située à environ 1000 km au sud de Tripoli, dans une région par ailleurs marquée par des affrontements entre des tribus Toubous et Touareg. Cette frappe,

Mali : L’Estonie va renforcer la force française Barkhane en déployant 50 soldats à Gao

Que ce soit au sein de l’Otan ou de l’Union européenne, les pays membres ne partagent pas tous la même vision des enjeux et des menaces. Ainsi, en avril 2016, Witold Waszczykowski, alors chef de la diplomatie polonaise, avait estimé que le terrorisme était une « menace très sérieuse » sans pour autant être une « menace existentielle

Général Lecointre : « L’évolution de la situation au Mali n’est guère satisfaisante et nous n’en partirons pas demain »

L’idée de doter la force Barkhane de davantage de Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), qui avait été retirés du Mali en 2014 car leur présence avait été jugée peu pertinente pour faire du contrôle de zone, est un signe que la situation sécuritaire se dégrade. Et cela, malgré les coups portés contre les groupes

Mali : Cinq militaires français ont été blessés à Kidal

L’État-major des armées [EMA] a indiqué que cinq militaires français ont été blessés par des tirs contre le camp de la force Barkhane et des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA], à Kidal, où le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga était attendu, ce 22

Chammal : Mort accidentelle d’un légionnaire du 2e Régiment Étranger d’Infanterie en Irak

Lors de la discussion relative au projet de Loi de programmation militaire 2019-2025 à l’Assemblée nationale, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé le décès, à Badgad, du caporal Boguz Pochylski, du 2e Régiment Étranger d’Infanterie (REI). Le 21 mars, lors d’une reconnaissance menée par sa section en vue d’une séance d’entraînement au profit