Guerre 1914-1918/ Archives

Maurice Happe, le « diable rouge » de l’aviation française

Quand on évoque l’aviation militaire de la Première Guerre Mondiale, on songe immédiatement aux « As », comme Guynemer, Fonck, Nungesser, Richthofen ou McCudden, aux combats aériens non dénués d’esprit chevaleresque et aux missions dangereuses. La presse de l’époque fit son miel de ces aviateurs dont la notoriété grandissait à mesure que leur tableau de chasse s’étoffait.

Somme 1916-2016 – La volonté d’en découdre à tout prix du capitaine Do Hüu Vi

« Il faut être doublement courageux, car je suis Français et Annamite », aurait dit le capitaine Do Hüu Vi. Né le 17 février 1883 dans une famille aisée de Cholon (Cochinchine), cet officier aurait pu choisir une existence confortable… Mais telle n’était pas sa vocation. Suivant les traces de son frère (qui commandera la 363e RI)

Centenaire/Verdun : Non, la guerre n’est pas un spectacle

Qu’est-ce qu’un haut-lieu? Dans son livre « Berezina« , l’écrivain et aventurier Sylvain Tesson en donne une définition que son ami Cédric Gras lui confia alors qu’ils marchaient sur les traces de la Grande Armée de Napoléon Ier en Russie. « Un haut lieu, c’est un arpent de géographie fécondé par les larmes de l’Histoire, un morceau de

Des tranchées à l’aviation, l’héroïque parcours d’un sous-officier âgé de… 18 ans

À la déclaration de guerre, le 3 août 1914, l’esprit de revanche aidant après la défaite de 1870, de nombreux furent les adolescents de 14-15 ans qui tentèrent de rejoindre les rangs de l’armée. Si la valeur n’attend pas le nombre des années, comme aurait dit le dramaturge Pierre Corneille, il était hors de question

Centenaire de la bataille de Verdun : le concert de rap est finalement annulé

Devant la polémique suscitée par l’organisation d’un concert de rap pour conclure la journée dédiée à la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, le maire de la ville, Samuel Hazard, a finalement renoncé. En réalité, il y a eu deux polémiques : celle qui contestait la présence du rappeur – controversé – Black

Concert de rap pour le centenaire de la bataille de Verdun : le grand n’importe quoi continue!

L’organisation d’un concert de rap, avec Black M en vedette, pour conclure la journée dédiée à la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai, a suscité une vive indignation. Au point que le secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, Jean-Marc Todeschini, s’est fendu d’un communiqué, ce 12

Un concert de rap pour la commémoration officielle de la bataille de Verdun : est-ce bien sérieux?

On dira sans doute que c’est une réaction de « vieux con », même si c’est à mille lieues de l’esprit de ce site. Mais tout de même! Organiser un concert de rap pour conclure la commémoration officielle du centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai prochain, est-ce bien raisonnable, sérieux et surtout décent? L’artiste

Verdun 1916-2016 – L’Escadrille La Fayette est créée

Quand éclata la Première Guerre Mondiale, de nombreux étrangers résidant en France se portèrent volontaires pour prendre les armes et s’engager dans les forces françaises. Un appel fut même lancé à cette fin par l’écrivain suisse Blaise Cendrars (qui perdra un bras lors de la grande offensive en Champagne) et son homologue italien Ricciotto Canudo.

Verdun 1916-2016 – Le « père » de l’aviation militaire française devient ministre de la Guerre

Comme on l’a vu à l’occasion du portrait de Jean Navarre, la suprématie aérienne au-dessus du champ de bataille de Verdun aura été essentielle, ne serait-ce pour guider les tirs d’artillerie et observer les mouvements des troupes ennemies. Si l’aviation militaire française a pu répondre au défi posé par son homologue allemande dès août 1914, elle

Verdun 1916-2016 – Jean Navarre, la sentinelle des airs

Lors de ses préparatifs pour lancer une offensive dans le secteur de Verdun, l’état-major allemand mis le paquet non seulement sur l’artillerie mais aussi sur l’aviation. Ainsi, à la veille du premier tir d’obus sur les positions françaises, environ 280 avions de type Fokker étaient rassemblés sur la rive droite de la Meuse, dans la