Forces/ Archives

Sécurité maritime : Le nombre d’actes de piraterie a atteint son plus bas niveau depuis 1995

Depuis 2013, le nombre d’actes de piraterie a baissé d’environ 30% pour atteindre, l’an passé, son niveau le plus bas depuis 1995. Tel est l’un des principaux enseignement des chiffres publiés la semaine passée par le Bureau maritime international (BMI). Ainsi, en 2017, 180 attaques de pirates ont été constatées, soit 11 de moins par

Décès d’un sergent de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris, gravement blessé lors d’une intervention à Choisy-le-Roi

Le 10 janvier, un important incendie s’est déclaré dans un parking souterrain situé sous la dalle commerciale de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Unité de l’armée de Terre dépendant de l’arme du Génie, la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) est rapidement intervenue avec 120 militaires et une soixantaine de véhicules. Ces derniers ont lutté contre le feu

Le groupe français iXblue fournira le système de navigation inertielle des frégates de taille intermédiaire

Le système GPS est bien pratique pour savoir où l’on se trouve, sauf en cas de perte, de brouillage ou de piratage du signal. D’où l’importance des centrales de navigation inertielles, qui ont l’énorme avantage de fonctionner en toute autonomie grâce à leurs capteurs (gyromètres, accéléromètres, etc) qui permettent de mesurer le mouvement. Dans ce

30% des aviateurs déployés au profit des opérations spéciales proviennent d’unités classiques

L’armée de l’Air met à la disposition du Commandement des opérations spéciales (COS) trois unités spécialisées : le Commando parachutiste de l’Air (CPA) 10, l’escadron de transport 3/61 « Poitou » et, plus récemment, l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées ». Soit 650 aviateurs environ. Pour autant, ces unités ne sont pas les seules concernées par les opérations spéciales. C’est

Des Rafale M seront bientôt embarqués à bord du porte-avions américain USS Georges H. Bush

Le porte-avions Charles de Gaulle étant immobilisé à Toulon pour son second arrêt technique majeur jusqu’à l’été prochain, les pilotes de l’aéronautique navale ont à préparer la remontée en puissance du groupe aéronaval. D’où l’idée, avancée dès mars 2016, d’une coopération avec l’US Navy à cette fin. « Apponter n’est pas un sport de masse (…)

Le B-737 d’Air Algérie intercepté dans l’espace aérien français aurait respecté la procédure, assure sa compagnie

Dans la matinée du 9 janvier, sur ordre de la Haute autorité de défense aérienne (HADA), un Mirage 2000C en alerte sur la base aérienne d’Orange-Caritat a décollé pour intercepter un avion B-737 de la compagnie Air Algérie assurant une liaison entre Constantine et l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Selon les explications de l’armée de l’Air, et

Otan : Le sous-groupement tactique français « Lynx » a été redéployé en Lituanie

En mars 2017, un sous-groupement tactique interarmes (S/GTIA) français avait été envoyé à Tapa, en Estonie, avec 4 chars Leclerc et 8 VBCI (Véhicules blindés de combat d’infanterie) dans le cadre des mesures de réassurance prises par l’Otan au profit des pays baltes et de la Pologne, inquiets de l’attitude de leur voisin russe. Pour

Barkhane : Trois militaires français blessés lors d’une attaque commise avec un véhicule piégé

La date de cette attaque ne doit rien au hasard. Le 11 janvier, soit cinq ans après le début de l’opération Serval, au Mali, un véhicule de l’avant blindé (VAB) français a été la cible d’un VBIED (Vehicle Borne Improvised Explosive Devices) alors qu’il faisait partie d’un convoi circulant entre Ménaka et Indélimane, près de

L’armée de l’Air retire ses quatre drones MALE Harfang du service

Il aura, malgré lui, illustré les tergiversations françaises en matière de drones MALE (moyenne altitude longue endurance). Le Harfang, qui a quand même rendu de bons services en Afghanistan et au Mali, a tiré sa révérence, à l’issue d’une d’une cérémonie organisée le 8 janvier sur la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard. Quand, au début

Naval Group et Airbus vont mener une étude sur les futurs drones aériens de la Marine nationale

Deux jours après le dégel des 700 millions d’euros de crédits tant attendu par le ministère des Armées, la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié à Naval Group et à Airbus Helicopters un contrat portant sur une étude destinée à préparer « la future capacité des drones tactiques à décollage vertical des navires de la