Forces navales/ Archives

La « guerre électronique » prend de plus en plus d’importance dans les opérations navales

La Syrie est devenue « l’environnement de guerre électronique le plus agressif de la planète », confiait, en avril dernier, le général Raymond Thomas, le chef de l’US Special Operations Command [USSOCOM], lors d’un colloque sur le renseignement géospatial [GEOINT]. Et d’évoquer des cas de brouillage de communications entre des avions de la coalition anti-jihadiste, dirigée par

Pour l’US Navy, l’activité navale chinoise dans l’Atlantique Nord crée une « nouvelle dynamique »

Pendant longtemps, la mission de la composante navale de l’Armée populaire de libération [APL] se limitait à la défense des côtes de la République populaire de Chine, voire ses environs proches. Mais, avec la mondialisation des échanges et l’essor économique chinois, Pékin a d’abord adopté un concept de « défense active des mers proches », puis une

L’achat d’avions américains de patrouille maritime P-8 Poseidon mis sur la sellette en Inde

La commande de 36 Rafale pour les besoins de l’Indian Air Force fait l’objet, à New Delhi, de passes d’armes entre le gouvernement et son opposition, la seconde, incarnée par le Parti du Congrès, reprochant au premier de cacher les détails sur le coût de cette commande et d’avoir favorisé une entreprise « amie », en l’occurrence

Iran : Les forces américaines déterminées à assurer une « extraordinaire vigilance » dans le détroit d’Ormuz

Conséquence de leur retrait de l’accord sur le programme nucléaire iranien, péniblement obtenu en 2015, les États-Unis ont décidé de rétablir leurs sanctions économiques à l’égard de l’Iran en deux temps. Depuis le 6 août, un premier train de mesure visent les transactions libellées en dollars et les échanges de biens. Puis, le 4 novembre,

La Corée du Sud envoie un destroyer au large de la Libye, où un de ses ressortissants a été enlevé

Le 6 juillet, un ressortissant sud-coréen et trois techniciens philippins ont été enlevés par des hommes armés alors qu’ils travaillaient sur un projet hydraulique dans le sud de la Libye. La semaine passé, les quatre hommes sont apparus dans une vidéo diffusée via Internet par leurs ravisseurs [qui n’ont, à ce jour, pas été identifiés]

Pour surveiller l’Arctique, la Russie veut un nouvel ekranoplan, basé sur un concept né pendant la Guerre Froide

Durant la Guerre Froide, l’ingénieur soviétique Rotislav Alekseiev imagina l’Ekranoplan, c’est à dire une sorte d’hydravion dont le principe reposait sur l’effet aérodynamique appelé « effet de sol ». Pour résumer, quand un aéronef vole très près du sol, la pente de portance augmente légèrement, ce qui permet de réduire la traînée [force qui s’oppose au mouvement

M. Poutine assure que des mesures seront prises pour poursuivre la modernisation de la marine russe

Le 29 juillet, à l’occasion de la journée de la marine russe qui a réunit 39 navires cette année (contre une cinquantaine en 2017), le président Poutine a annoncé que la Russie allait mettre en service , cette année, « 26 nouveaux navires et vedettes », dont 4 seraient dotés de missiles de croisière Kalibr. « Le bon

La marine américaine manque de bouées acoustiques pour traquer les sous-marins (russes)

Lors du dernier sommet de l’Otan, la création d’un commandement destiné à « aider à protéger les routes de communication maritimes entre l’Amérique du Nord » a été confirmée. Une telle structure existait lors de la Guerre Froide, sous le nom de Commandement allié Atlantique [SACLANT], avant d’être dissoute en 2002. En outre, quelques semaines plus tôt,

Décès accidentel d’un commando marine à Djibouti

La Marine nationale a annoncé, le 26 juillet, le décès du Premier-maître Arnaud Peyrony-Rapatout, du commando de Penfentenyo, au cours d’une mission à Djibouti. Ce sous-officier des forces spéciales a perdu la vie lors d’un accident de la circulation ayant eu lieu  cinq jours plus tôt. Admis à l’École de Maistrance en 2002, Arnaud Peyrony-Rapatout

Un deuxième Bâtiment de soutien et d’assistance hauturier livré à la Marine nationale

Le programme de Bâtiment de soutien et d’assistance hauturier [BSAH], confié à Kership, soit la co-entreprise de Naval Group et du chantier naval Piriou, est rondement mené. Notifié en août 2015, un second navire de ce type – le Rhône – vient d’être réceptionné par la Direction générale de l’armement [DGA] qui le remettra ensuite