Forces navales/ Archives

Une frégate de la Royal Navy a escorté un navire de guerre russe près des eaux territoriales britanniques

Alors que, le chef du Foreign Office, Boris Johnson, revenait de Moscou où il s’était rendu pour tenter d’améliorer des relations passablement dégradées entre le Royaume-Uni et la Russie, la Royal Navy a sollicité sa seule frégate actuellement disponible, le HMS St. Albans pour surveiller un navire de guerre russe évoluant à proximité des eaux

La vulnérabilité des câbles sous-marins de communication est un enjeu de sécurité majeur

Le sujet de la protection des câbles de communication sous-marin n’est évoqué que du bout des lèves en France. Ainsi, la récente Revue stratégique aborde cette question dans un cadre plus général. « Les espaces maritimes sont au cœur de tensions croissantes, par leur rôle central dans la mondialisation des flux de toutes natures, y compris

La Pologne veut des « précisions » sur les sous-marins français Scorpène

Pour remplacer ses quatre submersibles de la classe Kobben, la Pologne a lancé le programme Orka afin d’acquérir au moins trois nouveaux sous-marins, suceptibles d’être en mesure de mettre en oeuvre des missiles de croisière. Trois industriels sont sur les rangs. L’allemand ThyssenKrupp Marine Systems (type 212/214) pourrait être favori dans la mesure où les

Les députés russes approuvent l’accord sur la base navale de Tartous, en Syrie

Jusqu’à une date récente, le port militaire syrien de Tartous n’était officiellement qu’un « point d’appui matériel et technique » pour la marine russe, conformément à un accord conclu en 1971 entre Moscou et Damas. Puis, à partir de 2015, ce « point d’appui » a une pris de l’importance avec l’intervention militaire russe pour soutenir le régime syrien.

Actuellement, la Royal Navy ne peut déployer qu’un seul navire de guerre de premier rang

Si vous cherchez les 6 destroyers de type 45 et 12 des 13 frégates de type 23 de la Royal Navy, vous n’aurez aucune difficulté : tous ces navires sont actuellement au port, que ce soit à Portsmouth ou à Plymouth. Une situation sans précédent, voire une première en 500 ans d’histoire, a commenté le

L’épave d’un sous-marin australien disparu en septembre 1914 a été retrouvée

En septembre 1914, le sous-marin HMAS AE1, qui venait d’être livré par le Royaume-Uni à la Royal Australian Navy (RAN), appareillait sous le commandement du capitaine de corvette Thomas Besant pour prendre part aux opérations de la Force expéditionnaire terrestre et navale australienne (AN&MEF), alors chargée de s’emparer des possessions de l’empire Allemand dans le

Boeing a présenté son prototype de drone embarqué pour le ravitaillement en vol

Initialement, la marine américaine entendait se doter d’un drone de combat (UCAV, pour unmanned combat aerial system) capable d’opérer depuis le pont d’un porte-avions. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais conduits par Northrop Grumman avec le démonstrateur X-47B. Ce qui donna lieu à plusieurs premières mondiales pour un

Le porte-hélicoptères HMS Ocean vient d’effectuer sa dernière mission sous pavillon britannique

Après avoir participé aux opérations de secours menées aux Antilles après le passage de l’ouragan Irma et intégré ensuite le Standing NATO Maritime Group Two (SNMG-2) en tant que navire amiral, le porte-hélicoptères britannique HMS Ocean vient de rentrer, avec un jour d’avance, à sa base de Devonport… pour ne plus jamais appareiller sous le

Fleuron de la Royal Navy, le porte-avions HMS Queen Elizabeth est victime d’une voie d’eau

Avant d’entrer officiellement en service au sein de la Marine nationale, le porte-avions Charles de Gaulle eut son lot d’ennuis techniques lors de ses essais en mer (piste trop courte, bris de l’hélice babord à cause d’un défaut de fabrication, vibrations, etc). Cela étant, au regard de la complexité inhérente à la mise au point

Le chef de la marine argentine limogé pour la disparition du sous-marin ARA San Juan

N’ayant plus donné aucun signe de vie après avoir signalé une avarie sur l’une de ses batteries, le sous-marin argentin ARA San Juan demeure introuvable depuis le 15 novembre, malgré les moyens internationaux déployés pour tenter de le repérer. Pourtant, le 11 décembre, une nouvelle piste avait été évoquée. « Nous analysons un nouveau point [de