Forces aériennes/ Archives

Les Pays-Bas vont retirer leurs quatre avions F-16 de la coalition anti-État islamique

Dans le cadre de leur participation à la coalition anti-jihadite dirigée par les États-Unis pour combattre l’État islamique en Irak et en Syrie, la Belgique et les Pays-Bas unirent leurs efforts en adoptant un système de rotation appelé « flip-flop », c’est à dire qu’ils convinrent d’engager des chasseurs-bombardiers F-16 à tour de rôle. Cette idée, adoptée

Les États-Unis pressent la Belgique de choisir le F-35A pour moderniser son aviation de combat

Quand, en juillet, elle a prévenu que l’éventuel choix du F-35A au détriment du Rafale pour le remplacement des F-16 de la composante aérienne de la Défense belge fermerait l’accès du programme franco-allemand SCAF [Système de combat aérien futur] à la Belgique, l’ambassadrice française en poste à Bruxelles, Claude-France Arnould, aurait été « rappelée à l’ordre »

L’Allemagne envisagerait d’accélérer le remplacement de ses chasseurs-bombardiers Tornado

Depuis avril, le ministère allemand de la Défense a toutes les informations nécessaires pour choisir le type d’appareil qui remplacera les chasseurs-bombardiers Panavia Tornado de la Luftwaffe, lesquels, et c’est un détail important, sont en mesure d’emporter des bombes nucléaires tactiques B-61 mises à la disposition de l’Otan par les États-Unis. Quatre avions sont en

Lockheed-Martin aurait proposé à l’US Air Force un avion de combat combinant les capacités du F-22 et du F-35

En avril, l’on apprenait que Lockheed-Martin avait proposé à Tokyo de mettre au point un nouvel avion de supériorité aérienne combinant les caractéristiques du F-22A Raptor et du F-35 Lightning II dans le cadre d’une demande d’informations émise pour le remplacement, à l’horizon 2030, des F-2 (basé sur le F-16) actuellement utilisés par les forces

Armée de l’Air : L’A400M « Atlas » franchit le seuil symbolique des 10.000 heures de vol

En août 2013, l’armée de l’Air reçut, après maints retards, son premier avion de transport A400M « Atlas ». Depuis 13 autres unités ont rejoint la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy. Mais il aura fallu attendre cinq ans pour que le seuil symbolique des 10.000 heures de vol soit franchi par cette flotte. « L’A400M fêtera le 7 septembre

La base aérienne d’Orange-Caritat devrait recevoir ses premiers avions Rafale entre 2021 et 2023

Actuellement, la base aérienne 115 « Capitaine de Seynes » d’Orange-Caritat [Vaucluse] abrite notamment l’escadron de chasse 2/5 « Île-de-France », doté de Mirage 2000C, et les hélicoptères « Fennec » du 5/67 « Alpilles ». Cette présence aéronautique s’est réduite au fil des ans (et des réformes), plusieurs unités ayant été dissoutes, comme l’EC 3/5 Comtat Venaissin (en 1997) ou encore l’EC

L’histoire du Mirage 2000N n’est pas encore tout à fait terminée

Le 21 juin, sur la base aérienne 125 d’Istres, le général André Lanata président l’un des dernières cérémonies en tant que chef d’état-major de l’armée de l’Air [CEMAA], à l’occasion de la fin de la carrière du Mirage 2000N au sein des Forces aériennes stratégiques [FAS]. Et ces appareils, qui équipaient encore l’Escadron de Chasse

Un responsable russe propose l’idée de mettre au point un avion de combat de 5e génération avec la Turquie

Le projet d’avion de combat russe Su-57/PAK-FA connaît quelques difficultés étant donné que l’Inde, qui en était le partenaire principal, a récemment suspendu sa participation. Une « décision temporaire », a commenté, le 23 août, Dmitri Shugaev, le directeur de l’agence russe chargée des exportations dans le domaine de la défense. Quoi qu’il en soit, la production

Boeing a été choisi pour mettre au point le drone ravitailleur embarqué de l’US Navy

À l’origine, la marine américaine voulait se doter d’une drone de combat furtif qui, depuis un porte-avions, aurait été utilisé pour opérer dans des environnements fortement contestés. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais du démonstrateur X-47B lequel, conçu par Northrop-Grumman, « défricha » le terrain, la mise en oeuvre d’un

Barkhane : L’un des chefs de l’État islamique au Grand Sahara éliminé par une frappe aérienne

Après la reddition, en Algérie, de Sultan Ould Bady, le chef de la katiba Salah Eddine, l’État islamique au Grand Sahara [EIGS], que ce dernier avait rejoint après sa rupture avec le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM], vient de connaître un nouveau coup dur. En effet, le 26 août, dans la