Diplomatie/ Archives

La France envisage son retour au commandement intégré de l’Otan dès 2009

Eviter que la France ne soit entraînée dans un conflit où elle n’aurait pas eu son mot à dire. Voilà une des raisons qui a poussé le général de Gaulle à se retirer du commandement intégré de l’Otan en mai 1966. Le souci de l’indépendance nationale a également joué en faveur de cette décision, rendue

Otan : l’Ukraine et la Géorgie devront encore attendre

Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays de l’Otan ont donné leur feu vert, lors du sommet de l’organisation à Bucarest, à la Croatie et à l’Albanie de commencer les négociations pour adhérer à l’Alliance. Les deux pays devraient ainsi officiellement membres de l’Otan d’ici à deux ans, après que leur Parlement ait ratifié

Bouclier antimissiles : un accord probable entre Moscou et Washington avant 2009

Le projet américain de bouclier antimissiles n’est pas vu d’un bon oeil du côté de Moscou pour qui ce système représenterait une menace et décrédibiliserait sa force de dissuasion nucléaire. L’actuel président russe, Vladimir Poutine, n’a cessé d’exprimer son mécontentement à ce sujet, allant jusqu’à menacer de pointer les missiles russes vers l’Ouest, comme au

Vers un élargissement limité de l’Otan

Avec l’effondrement du bloc de l’Est, de nouvelles perspectives se sont offertes à l’Otan. Notamment de 1999 à 2003, l’Alliance atlantique s’est élargie à dix pays de l’ancien Pacte de Varsovie. Pour autant, cet élargissement de l’Otan n’est pas terminé. En effet, plusieurs pays balkaniques, ainsi que deux anciennes républiques soviétiques souhaiteraient intégrer l’Alliance. Si

Bouclier antimissile : la Pologne reçoit de nouvelles propositions américaines

Pour les besoins de leur bouclier antimissile, les Etats-Unis voudraient installer des rampes de lancement de 10 missiles intercepteurs en Pologne et une station radar en République Tchèque. Avant de donner leur accord pour le déploiement de ces équipements sur leur sol, les deux pays ont demandé des contreparties à Washington. Si un terrain d’entente

Kosovo : Moscou hausse le ton

Après la proclamation unilatérale de l’indépendance du Kosovo et sa reconnaissance par les Etats-Unis et une partie des pays européens, dont la France, Moscou a menacé « d’utiliser la force » si l’Otan et l’Union européenne « défient » l’ONU sur l’ancienne province serbe. En effet, la déclaration d’indépendance kosovare est considérée par la Russie comme une violation du

Une base interarmées française dans le Golfe persique

Près de 50% des réserves pétrolières mondiales et 40% des réserves de gaz sont situées dans le Golfe persique, ce qui en fait une zone d’une importance stratégique majeure. L’acheminement de la production de ces matières énergétiques se fait essentiellement par voie maritime, d’où la nécessaire sécurisation du détroit d’Ormuz qui pourrait éventuellement faire l’objet

La marine japonaise va de nouveau assister la coalition internationale en Afghanistan

Ajournée dans un premier temps par la Chambre des conseillers (Sénat) dominée par l’opposition gouvernementale, la mission navale japonaise de soutien logistique à la coalition internationale en Afghanistan va finalement pouvoir reprendre après le vote positif de la Chambre des députés. L’aide logistique apportée par la marine japonaise avait été interrompue en novembre dernier après

Moscou cesse l’application du traité FCE

Quand, le 19 novembre 1990, avait été signé, lors d’un sommet de l’OSCE à Paris, le traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) entre les 22 représentants des Etats de l’Otan et de l’ancien Pacte de Varsovie, le président François Mitterrand avait déclaré “Yalta s’est terminée ce jour même”. L’objectif de ce traité visait

Plus d’accord militaire entre l’Indonésie et Singapour?

Le 27 avril dernier, le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono et le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong, avait signé sur l’île de Bali un accord de défense. Seulement, la Chambre des représentants indonésienne a demandé au gouvernement d’annuler cet accord de coopération sur la défense (DCA), qui a d’ailleurs été soumis au Parlement singapourien.