Diplomatie/ Archives

Le président Macron met en garde la Turquie contre une invasion du nord de la Syrie

Depuis le 20 janvier, avec les groupes rebelles syriens qu’elle soutient, la Turquie a lancé l’opération « Rameau d’olivier » dans le secteur d’Afrin qui, situé dans le nord de la Syrie, est tenu par les milices kurdes syriennes (YPG – Unités de protection du peuple), qu’elle considère comme terroristes en raison de leur liens avec le

Face aux ambitions territoriales chinoises, la France et le Japon vont intensifier leur coopération navale

Le 20 janvier, Pékin a accusé le destroyer américain USS Hopper d’avoir « violé sa souveraineté et ses intérêts en matière de sécurité » et représenté « une grave menace » pour la sécurité de ses navires croisant au large du récif de Huangyan, également connu sous le nom de récif de Scarborough, en mer de Chine méridionale. Dans

Offensive turque à Afrin : Les Kurdes syriens appellent la coalition anti-EI à « prendre ses responsabilités »

La milice kurde syrienne (YPG), bras armé du parti politique PYD, lui-même lié au Parti des travailleurs du Kurdistan, à l’origine d’une insurrection en Turquie, a toujours été en première ligne face à l’État islamique (EI ou Daesh). Elle lui infligea l’un de ses premiers revers militaires importants en brisant le siège de Kobané, en

L’Australie et le Japon parlent de nouer un « pacte de défense »

En 2014, l’Australie et le Japon avaient convenu de renforcer leurs liens militaires, en particulier dans le domaine des équipements. À l’époque, Canberra songeait à acquérir 12 sous-marins de la classe Sōryū auprès des industriels nippons Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Shipbuilding Corporation. Finalement, le choix du ministère australien de la Défense se porta sur

L’offensive de Damas dans la province d’Idleb met à l’épreuve les relations entre la Turquie et la Russie

Frontalière de la Turquie, la province syrienne d’Idleb, en partie contrôlée par la coalition jihadiste Hayat Tahrir al-Cham, dominée par l’ex-Front al-Nosra (lié à al-Qaïda, ndlr), fait partie des quatre « zones de désescalade » négociées à Astana par Moscou, Téhéran et Ankara afin d’obtenir un cessez-le-feu en Syrie. En octobre, l’armée turque a annoncé y avoir

M. Macron offre un cheval du régiment de cavalerie de la Garde républicaine au président chinois

Afin d’améliorer ses relations avec certains pays, la Chine pratique ce que l’on appelle la « diplomatie du panda », qui consiste à offrir (ou à prêter) un panda géant en signe d’amitié. Pour son premier déplacement en Chine depuis son élection, le président Macron va innover en offrant un cheval de la Garde républicaine à Xi

Les États-Unis débloquent près de 13 millions de dollars pour former l’armée centrafricaine

  L’année 2017 s’était terminée par une feu tacitement donné par le Conseil de sécurité des Nations unies à la Russie pour livrer des armes aux Forces armées centrafricaines (FACa), malgré l’embargo appliqué à la Centrafrique. Pour rappel, il était question d’équiper deux bataillons, avec 900 pistolets Makarov, 5.200 fusils d’assaut, 140 armes de précision,

Le président Macron a fixé les priorités de l’action internationale de la France pour 2018

Après les autorités religieuses et la presse, le président Macron a poursuivi le traditionnel « marathon » des voeux en s’adressant, le 4 janvier, au corps diplomatique. À cette occasion, il a fixé, dans les grandes lignes, les priorités de la politique international qu’il entend mener en 2018.   Bande sahélo-saharienne Évoquant l’opération Barkhane, le président Macron

La diplomatie allemande veut un mandat pour une force de maintien de la paix de l’ONU en Ukraine d’ici mars

Depuis avril 2014, au moins 10.000 personnes ont perdu la vie dans la Donbass (sud-est de l’Ukraine), théâtre de combats opposants des séparatistes pro-russes aux forces gouvernementales ukrainiennes. Les accord de Minsk 2, négociés par l’Allemagne, la France, l’Ukraine et la Russie, devaient mettre un terme aux violences. Seulement, le cessez-le-feu a été maintes fois

Terrorisme : Le président Trump menace de couper les aides au Pakistan

Parce qu’il avait besoin de profondeur stratégique face à l’Inde, le Pakistan soutint le mouvement taleb afghan, alors au pouvoir à Kaboul. Puis vinrent les attentats du 11 septembre 2001, qui changèrent la donne. Partenaire de premier plan des États-Unis dans la « guerre contre le terrorisme », le Pakistan bénéficia d’une aide massive de la part