Industrie/ Archives

Pour Mme Parly, le ministère des Armées n’a pas à distribuer des « chèques en blanc » aux industriels

Annoncée il y a près d’un an, le détail de la transformation de la Direction générale de l’armement [DGA] a été révélé le 5 juillet par Florence Parly, la ministre des Armées, avec la volonté mettre son mode de fonctionnement en adéquation avec les enjeux présents et futurs Actuellement, un programme d’armement fait d’abord l’objet

L’Espagne est intéressée par le futur avion de combat franco-allemand

Le 19 juin, la France et l’Allemagne ont signé une lettre d’intention concernant le développement d’un futur avion de combat. Auparavant, Dassault Aviation et Airbus Defence & Space avait conclu un accord industriel afin de préciser leurs rôles respectifs dans ce programme – d’origine française – appelé SCAF [Système de combat aérien futur]. Cet appareil

Les ventes françaises d’armement ont connu un fort recul en 2017

Après deux années fastes, avec 17 milliards de prises de commande en 2015, puis 14 autres milliards en 2016, les ventes françaises d’armement ont fortement reculé l’an passé, avec des contrats signés d’une valeur totale de 6,9 milliards d’euros. « Le bilan de l’année 2017, avec 6,9 milliards d’euros, indique des prises de commandes dans la

Naval Group veut fabriquer les hélices de ses navires militaires grâce à l’impression 3D

L’impression 3D est une technologie qui offre de nouvelles perspectives aux militaires et aux industriels. Pour les premiers, elle permet, entre autres, de disposer de pièces de rechange plus rapidement sans pour autant à gérer de stocks. Quant aux seconds, étant donné que ce procédé permet de fabriquer un objet par la juxtaposition de couches

La Hongrie commande 20 hélicoptères H145M dotés du système d’armes HForce auprès d’Airbus

Dans le cadre de son plan de modernisation de ses forces armées, appelé « Zrinyi 2026 », la Hongrie vient de passer une commande portant sur 20 hélicoptères H145M auprès d’Airbus Helicopters. Le montant de ce contrat n’a pas été précisé mais il devrait être largement supérieur à 200 millions d’euros, selon les estimations. Propulsé par deux

BAE Systems livrera 9 frégates de la classe « Hunter » à la marine australienne

Outre l’acquisition de 12 sous-marins Shortfin Barracuna auprès du français Naval Group [ex-DCNS], la Royal Australian Navy [RAN] compte également moderniser sa flotte de navires de surface dans le cadre du programme « Sea 5000 ». Ce projet est ambitieux puisqu’il s’agit de remplacer neuf frégates de type ANZAC en service depuis les années 1990. Plusieurs constructeurs

La division des projets « avancés » de Lockheed-Martin embauche à tour de bras : Programme « secret » en vue ?

Il arrive que des avions inconnus soient photographiés dans les cieux américains. Ce fut ainsi le cas en 2008, où un cliché montrant la silhouette d’un appareil jusqu’àlors inédit avait été diffusée sur le site de partage Liveleak. Même chose en 2014, où une formation de trois « ailes volantes » fut répérée aux abords de l’aéroport

Le futur char de combat franco-allemand devrait être opérationnel en 2035

En marge du sommet franco-allemand de Meseberg, près de Berlin, Florence Parly, la ministre des Armées, et Ursula von der Leyen, son homologue allemande, ont signé deux lettre d’intention concernant des projets communs d’armement, l’une sur le Système de combat aérien futur [SCAF], l’autre sur le char de combat du futur [Main Ground Combat System

Le projet d’avion de combat franco-allemand franchit une nouvelle étape

Après l’approbation d’une fiche d’expression des besoins commune [High level command operations requirements document – HLCORD] lors du salon aéronautique ILA de Berlin et d’un accord industriel entre Dassault Aviation et Airbus Defense & Space, en avril, Florence Parly, la ministre française des Armées, et son homologue allemande, Ursula von der Leyen, ont signé, le

Une feuille de route pour garantir la réactivité technologique du programme SCORPION a été validée

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le général Charles Beaudouin, chargé ds plans et des programmes au sein de l’état-major de l’armée de Terre [EMAT] avait évoqué l’élaboration du « feuille de route très novatrice » entre ses services et la Direction générale de l’armement [DGA] afin de mettre en place un processus nouveau visant à garantir