Industrie/ Archives

La Chine aurait mis au point un missile doté d’un planeur hypersonique

Au début des années 2000, les États-Unis ont lancé le programme Prompt Global Strike afin de développer des armes hypersoniques devant leur permettre de disposer d’une capacité de frappe rapide contre des cibles de haute valeur située n’importe où dans le monde. D’autres pays ont des projets similaires, dont la France (le futur missile ASN-4G

RAPACE, un système pour régler une arme en moins d’une minute

Régler une arme peut être à la fois long et fastidieux. Pour rendre cette tâche plus facile et rapide, STARNAV, une PME normande spécialiste de l’extraction de données géométriques à partir d’images, créée en 2007, propose une solution qui a été mise en avant lors du dernier forum DGA Innovation, organisé le 7 décembre dernier.

Une innovation française permet de produire des véhicules blindés à la fois plus solides et légers

La France a la chance de pouvoir compter non pas des « start-up » (ce mot étant souvent utilisé à tort et à travers) mais des PME qui ont su s’imposer rapidement grâce à leur capacité d’innovation. Tel est le cas de TRA-C, une société créée en 2001, désormais leader européen de la conception, de la fabrication

L’appel d’offres sur les futurs avions de combat polonais ne semble pas intéresser la France

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles », a dit Sénèque. Mais ce précepte du sénateur et philosophe romain ne s’applique sans doute pas dans toutes les circonstances. Ainsi en est-il du programme Harpia, qui vise à doter, d’ici à 2025,

Pour le ministre belge de la Défense, la proposition française sur les Rafale est « trop belle pour être vraie »

« Le lobbying tourne à plein régime, c’est clair », a commenté Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense, au sujet du programme ACCap (Air Combat Capability), qui vise à moderniser l’aviation de combat de la Belgique avec l’achat de 34 nouveaux avions. Deux constructeurs ont répondu à l’appel d’offres lancé par Bruxelles : Lockheed-Martin pour

ICAR et DEDAL vont faciliter la vie des maintenanciers de l’armée de Terre

Quand on parle d’innovation au sein de l’armée de Terre, on pense immanquablement à celles qui touchent aux capacités de combat comme la numérisation de l’espace de bataille, la robotique, l’aide à la décision, l’optronique, la précision des munitions, les transmissions ou encore la protection du combattant. Un autre aspect a trait à la préparation

Pour le chef d’état-major de l’armée de Terre, l’innovation est nécessaire mais pas suffisante

Depuis quelques mois, l’innovation est le mot clé du ministère des Armées, au point d’en être au coeur des réflexions en cours dans le cadre de l’élaboration de la prochaine Loi de programmation militaire (LPM). Ainsi, en septembre, Mme le ministre des Armées, Florence Parly, a assuré que le « profond mouvement de transformation » de son

Développée par Silios Technologies et Safran, la caméra 2SID rend le camouflage inefficace

Voir sans être vu est primordial sur le champ de bataille. D’où le camouflage. Mais une nouvelle technologie, développée par la PME Silios Technologies et Safran, avec le soutien de la Direction générale de l’armement (DGA), va sans doute rebattre les cartes et donner un avantage significatif aux forces françaises. L’oeil humain ne peut saisir

La Pologne veut des « précisions » sur les sous-marins français Scorpène

Pour remplacer ses quatre submersibles de la classe Kobben, la Pologne a lancé le programme Orka afin d’acquérir au moins trois nouveaux sous-marins, suceptibles d’être en mesure de mettre en oeuvre des missiles de croisière. Trois industriels sont sur les rangs. L’allemand ThyssenKrupp Marine Systems (type 212/214) pourrait être favori dans la mesure où les

La Norvège choisit le système sud-coréen K9 Thunder pour moderniser son artillerie

Dans son dernier rapport, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) avait souligné la progression importante des ventes réalisées par l’industrie sud-coréenne de l’armement, avec, en 2016, un chiffre d’affaires en hausse de 20,6% (soit 8,4 milliards de dollars). Ces bons résultats ne s’expliquent pas seulement par une demande intérieure plus forte