La France a livré deux hélicoptères d’attaque Gazelle de plus au Niger

S’il sera bientôt mis un terme à l’opération Barkhane, le soutien militaire français aux pays africains confrontés à la menace jihadiste ne cessera pas pour autant. Mais « selon des nouveaux principes » qui « seront définis avec eux », a affirmé le président Macron, lors de la présentation de la Revue nationale stratégique [RNS], le 9 novembre.

Ce soutien « se déclinera à l’échelle de chaque pays selon les besoins qui seront exprimés par nos partenaires, équipements, formation, partenariat opérationnel, accompagnement dans la durée et intimité stratégique », a-t-il précisé. Ce qui passera, aussi, par une évolution des missions et du format des bases françaises au Sahel et, plus largement, en Afrique de l’Ouest.

Quoi qu’il en soit, les dons d’équipements militaires à certaines forces armées africaines devraient donc se poursuivre, probablement selon les modalités définies pour le Niger. En effet, le 16 novembre, l’armée de l’Air nigérienne a reçu deux hélicoptères d’attaque Gazelle supplémentaires, ce qui porte à cinq le nombre d’appareils de ce type offerts par la France.

Rappelant que trois Gazelle avaient déjà été cédées par Paris en mars 2013, le ministre nigérien de la Défense, Alkassoum Indatou, s’est félicité de cette nouvelle aide, qui, selon lui, est la « preuve du soutien inconditionnel » de la France « dans la lutte contre le terrorisme », avant de souligner les bons résultats obtenus face aux groupes armés terroristes [GAT] lors des récentes opérations conduites par les forces armées nigériennes [FAN] avec l’appui d’un groupement tactique intarmes [GTIA] français dans la région de Tillabéri.

Aussi, M. Indatou s’est réjoui de « cette coopération qui appuie et accompagne nos forces tant dans la montée en puissance que sur le volet opérationnel ». Pour rappel, la France a précedemment livré [en octobre 2021, ndlr] 28 véhicules de type Masstech [produits par Technamm] et un lot de 71 mitrailleuses lourdes de 12,7 mm pour équiper le bataillon spécial d’intervention basé Dosso à [sud-ouest du Niger, ndlr].

Selon les précisions données par l’ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté, les deux hélicoptères Gazelle ont été livrés aux FAN avec des canons de 20 mm [Giat M621] et d’un lot de pièces de rechange « afin de garantir une parfaite cohérence des conditions initiales du volet de maintien en condition opérationnelle ». La valeur de ce don s’élève à 2,8 milliards de francs CFA [soit 4,2 millions d’euros].

Celui-ci s’inscrit dans le cadre d’une « coopération plus large » d’environ 24 millions d’euros [16 milliards de francs CFA] qui « a permis depuis dix ans de former des pilotes au vol de combat et à l’usage de canons, leur action étant décisive dans l’appui de feu aux troupes au sol, les évacuations et les vols de reconnaissance », a complété l’ambassade de France au Niger, via les réseaux sociaux.

« La France se tient aux côtés du Niger dans la lutte contre le terrorisme, dans le cadre d’un partenariat, en fournissant des moyens qui lui sont propres grâce à l’équipement, la formation spécifique, les infrastructures et le maintien en condition opérationnelle du matériel », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, l’armée de l’Air nigérienne a également reçu, en octobre, deux hélicoptères polyvalents Agusta-Bell AB412, offerts par l’Italie. Deux autres exemplaires devraient bientôt les rejoindre.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

102 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Gazelle & antilopes !
    https://www.youtube.com/watch?v=IVrR-1Um980

  2. PK dit :

    Encore une fois, on brade le bon et vieux matériel plutôt que le stocker. L’exemple ukrainien (puisque l’exemple syrien ne suffit pas manifestement) devrait pourtant servir de leçon.

    Ce n’est pas avec une centaine d’hélicos neufs qu’on s’en sortira le jour de la grande intensité.

    On est gouvernés par des imbéciles.

    PS : je n’ai rien contre à filer du matos au Niger. On leur envoie du matos neuf sorti de nos usines.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « on brade le bon et vieux matériel plutôt que le stocker » le vieux matériel, maintenance de plus en plus coûteuse.
      « plutôt que le stocker. » Les stocks ça coûte aussi sinon on les stocke pendant combien de temps, 5, 10, 25 ans?
      « On leur envoie du matos neuf sorti de nos usines. » On leur fourgue du matos neuf et on garde des vieilles bouses……………………..celle là elle est pas mal!

      • PK dit :

        « On leur fourgue du matos neuf et on garde des vieilles bouses……………………..celle là elle est pas mal! »

        Apprenez à lire…

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Encore une fois, on brade le bon et vieux matériel plutôt que le stocker. ….je n’ai rien contre à filer du matos au Niger. On leur envoie du matos neuf sorti de nos usines. »
          « Apprenez à lire… » Essayez de comprendre ce que vous écrivez !

    • ji_louis dit :

      L’exemple ukrainien… où on s’aperçoit par exemple que des chars mis sous cocons depuis des années sont inutilisables sauf pour être canibalisés.
      Il vaut mieux refiler les gazelles, qui sont obsolètes pour nous mais encore utiles pour eux, avec les pièces de rechanges qui nous restent et les formations ad hoc, ça coûte moins cher que stocker du vieux matos et/ou donner du matos neuf.

      • PK dit :

        L’exemple ukrainien est justement excellent. Les Russes ont ressuscité des T-62 sans trop de souci, mais les Ukrainiens n’ont pas réussi.

        Le stockage doit être fait correctement.

      • Mat49 dit :

        « L’exemple ukrainien… où on s’aperçoit par exemple que des chars mis sous cocons depuis des années sont inutilisables sauf pour être canibalisés. » S’ils sont mal entretenu oui.

        Les stocks c’est indispensables à la guerre.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Bah le jour de la grande intensité, ce ne sont pas les Gazelles qui feront la différence… Leur valeur militaire en 2022 dans ce genre de conflit est bien plus que symbolique.
      Il suffit de voir les hélicos russes lourdement blindé tomber, pour comprendre que le blindage en plexiglas des Gazelles est un poil trop léger…
      Dans des conflits asymétriques par contre elle ont encore un rôle a jouer.

      • Félix GARCIA dit :

        Même pas une Gazelle-MMP/68mm GL en appui-feu sur demande ?
        Ou latter des drones navals de surface / des embarcations légères ?
        Ou pour aider à l’EVASAN de masse ?

      • PK dit :

        Quand on en réduit à faire voler n’importe quoi, quémander n’importe quoi, comme le fait l’Ukraine, ils feraient voler des Gazelles sans souci.

        La Gazelle n’est pas qu’un hélico de combat.

    • lgbtqi+ dit :

      avec votre intelligence, vous devriez facilement prendre le dessus sur ces imbéciles, non ?

      Et quelque chose me dit que le « jour de la grande intensité », vous ne serez pas très partant pour qu’on utilise notre matériel, là non plus, non ?

      En effet, ce n’est pas comme ça qu’on accueille dignement ses êtres chers.

  3. Guillotin dit :

    Un don parfaitement désintéressé, humanitaire, philantropique, car chacun sait que la France n’a aucun pré carré ni intérâts à préserver ou à protéger ou à anticiper dans ce pays . Pas de minerais rares, par exemples, pas de gisements de ceci ou de cela dont elle aurait besoin…pas de sociétés de ceci ou de cela à protéger, non plus .
    Nous sommes vraiment le pays des droits de l’homme, au coeur pur, à l’âme limpide. J’arrête là car je suis à court de Kleenex.

    • Carin dit :

      Tu as raison… économise tes kleenex pour t’essuyer après tes diarrhées…

      • Guillotin dit :

        @ Carin : ah, non ! pour cela, j’utilise des feuilles spéciales, sur lesquelles j’ai imprimé vos commentaires !

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Un don parfaitement désintéressé, humanitaire, philantropique, car chacun sait que la France n’a aucun pré carré ni intérâts à préserver ou à protéger ou à anticiper dans ce pays . » Comme l’U.R.S.S. a une certine époque qui avait refilé des camions avec des lames chasse neige à des pays africains ! Les tempêtes de neige en Afrique…………….comme la mousson en………………..Bretagne!
      « Pas de minerais rares, par exemples, pas de gisements de ceci ou de cela dont elle aurait besoin » Ah visiblement vous reprenez les « éléments de langage » si cher à Water lo ! A part cela les « Wagner » au Mali ils étaient venus apprendre à cultiver le millet, le sorgho ?
      « Nous sommes vraiment le pays des droits de l’homme, au coeur pur, à l’âme limpide. » Nous essayons de nous mettre à niveau de la Russie, nous avons tant à apprendre de leurs méthodes surtout……………………..en Droits de l’Homme!
      « J’arrête là car je suis à court de Kleenex. » Ne serait ce plutôt pas du papier lotus confort où Moltonel ?

      • Wa Terlou dit :

        « Comme l’U.R.S.S. a une certine époque qui avait refilé des camions avec des lames chasse neige à des pays africains ! Les tempêtes de neige en Afrique… ».

        Vous croyez sans doute vous moquer des autres, mais cela ne montre que votre propre ignorance et vos préjugés. Vous ne le savez pas, mais il neige dans certains pays africains. Oui, Monsieur, IL NEIGE EN AFRIQUE AUSSI.

        La neige n’est pas totalement inconnue en Afrique. Il neige par intermittence au Kenya, en Zambie, au Cameroun…Il neige sur les montagnes en Tanzanie (les neiges du Kilimandjaro, vous n’en avez jamais entendu parler?). Mais plus sérieusement, il neige en Afrique du Sud et sur tout le Maghreb, particulièrement en Algérie. Voilà. Maintenant, vous ne mourrez pas idiot.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « (les neiges du Kilimandjaro, vous n’en avez jamais entendu parler?). » Il est vrai que la densité de population ainsi que le réseau routier est d’une densité phénoménale!
          « Kenya, en Zambie, au Cameroun » Précisez……………………….à quelle altitude!
          « Voilà. Maintenant, vous ne mourrez pas idiot. » Je suis au regret de vous préciser que ce ne sera jamais de votre fait car dans ce domaine vous êtes insurpassable!

          • Wa Terlou dit :

            Apparemment, vous faites feu de tout bois. Je n’ai pas parlé que du Kenya, de la Zambie et du Cameroun. J’ai aussi parlé de l’Afrique du Sud et de l’Algérie, mais comme votre argument se serait écroulé si vous aviez mentionné ces autres pays, vous avez préféré sélectionner ceux qui confortent votre thèse. Pourtant vous, vous parliez de toute l’Afrique. Ce n’est pas très honnête. Mais bon, vous connaissant, on ne pouvait pas s’attendre à autre chose de votre part.

            « Il est vrai que la densité de population ainsi que le réseau routier est d’une densité phénoménale! ».

            Je constate que votre francais ne s’améliore toujours pas. Non seulement vous vous répétez, mais vous ignorez l’accord du verbe au sujet. Règle élémentaire de niveau CP2. À l’âge où vous êtes, j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard pour vous rattraper. Désespérant.

    • ji_louis dit :

      … et d’arguments 😉

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « @ wartelo de l’Acadéémie française
        « Je constate que votre francais ne s’améliore toujours pas. Non seulement vous vous répétez, mais vous ignorez l’accord du verbe au sujet. Règle élémentaire de niveau CP2. À l’âge où vous êtes, j’ai bien peur qu’il ne soit trop tard pour vous rattraper » Vous n’avez donc que cela à opposer comme arguments ? Sinon vous êtes le porte flingue de guillotin où son « idiot utile »?
        « Ce n’est pas très honnête. Mais bon, vous connaissant, on ne pouvait pas s’attendre à autre chose de votre part. » Vous, parler d’honnêteté!!! On la remarque à chaque « contributions » de votre part! Pour le reste de votre « prose » c’est étonnant, c’est ……………………….tout vous!

    • Lockass dit :

      Ok. Et donc ?

    • Nike dit :

      A part vous personne n’a dit que c’est désintéressé. La guerre civile, la déstalinisation d’un pays est un puissant levier pour provoquer un exode massif. Personne en Europe n’y a intérêt. Alors si quelques vieilles gazelles permettent de maintenir un semblant d’ordre au Niger il ne faut surtout pas s’en priver.

    • Maya dit :

      Il ne manquerait plus que ça , que ce soit désintéressé !!!. Un bisounours ?.

      • Guillotin dit :

        @Maya , lockass, Nike etc : que personne ensuite ne vienne accuser la Chine et la Russie de faire de l’entrisme en Afrique, puisque c’est si formidable que nous, nous en faisions !

        • Lockass dit :

          Mais personne n’accuse ces pays de faire de « l’entrisme » en Afrique. Que des gens veuillent faire du business là-bas n’est pas un souci. Le souci c’est quand ça se fait sur fond de mensonge, de diffamation et de subversion.

    • VinceToto dit :

      Vous remarquerez quand même que les Gazelles françaises font style Safari pour touristes comparées aux Mil Mi-35 russes pour le Mali: http://www.opex360.com/2022/04/01/la-russie-a-livre-deux-nouveaux-helicopteres-et-des-radars-de-dernieres-generation-aux-forces-maliennes/
      Quant aux gisements du Niger, j’ai bien peur que les dons français ne sont que pour faire tolérer la présence de troupes françaises au Niger. Influence, Imprévisible, Haute Intensité…

      • Clavier dit :

        Gardons soigneusement notre une source d’uranium, elle pourra toujours servir un jour et les petits cadeaux entretiennent l’amitié…

    • Soad dit :

      oui la France a des intérêts. Et alors?
      La Russie a envahi l’Ukraine pour faire de l’humanitaire? ah mais non la Russie tu ne la critique jamais….

    • teddyK dit :

      Laissons donc parler les faits et les chiffres :
      En 2019, avant le covid, le total mondial des exportations françaises était de 460 milliards d’euros. Sur ce chiffre, l’Afrique sud saharienne totalisa 12,2 milliards d’euros de biens et marchandises, soit à peine 2,68% de toutes les exportations françaises. Pour ce qui est des importations, pétrole et matières premières comprises, les chiffres sont quasiment identiques.
      Le « pillage » de l’Afrique clamé par la gauche est en contradiction une fois de plus avec la réalité …

    • lgbtqi+ dit :

      @ au carencé en imodium :

      un commentaire parfaitement désintéressé, humanitaire, philanthropique car chacun sait que « shimou fékaka » (sic) n’a aucune sympathie pour ses idoles kim, xi, poutin.

    • Frédéric dit :

      l’État Français est tellement généreux et à l’âme limpide quelle versé 13 milliards d’euros par an a l’aide au développement (hors mécénat privé) dont 400 millions à la Chine ! Le pays phare de Guillotin face aux vils exploiteurs occidentaux est subventionné par ces derniers :

      https://www.europe1.fr/international/aide-publique-au-developpement-pourquoi-la-france-verse-de-largent-a-la-chine-4148174

    • Frédéric dit :

      La France à tellement l’âme limpide qu’elle permet de déjouer des attentats chez nos  »adversaires stratégiques » :

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/espions-francais-la-grande-enquete-comment-nos-services-secrets-entravent-poutine_2183612.html

      Dès 2014, des renseignements français avaient contribué à éviter des attentats aux Jeux olympiques de Sotchi, en Russie, selon une source proche du dossier. Des indiscrétions françaises ont également permis d’empêcher des attaques ouïgoures en Chine.

      • Bikoro dit :

        @Frédérick. Dois-je vous rappeler que ce n’est qu’un échange de bons procédés ? Les services marocains n’ont-ils pas, dans un passé pas si lointain permis aux services français de mettre la main sur un terroriste (après son forfait) caché en France? Que les services français aident à ceci ou cela, c’est normal : ils en reçoivent aussi de l’aide.
        PS : sur un autre sujet, je suis surpris que personne ne relève l’affront qui vient d’être fait face à face à cet ambassadeur à l’université de Niamey au point que l’ambassadeur, ayant vu rouge, a quitté son fauteuil et a manqué ( comme à l’époque des Blousons noirs) d’en venir aux mains avec son contradicteur qui avaient déconstruit arguments après arguments tout son discours sous les acclamations de l’assistance. C’est un autre signe des temps.

    • Mat49 dit :

      « Un don parfaitement désintéressé, humanitaire, philantropique, car chacun sait » Comme la venue de tes compatriotes de wagner qui ne facturent pas leur intervention aux états concernés bien sûr.

  4. Lucien dit :

    Quand nous aurons fini de retirer du service, ou de donner aux alliés africains, les Gazelles, il ne restera plus dans les armées que 67 hélicoptères Tigre (c’est le chiffre-cible pour 2025) comme seul hélicoptère de combat. J’exclus les Fennec qui portent un tireur d’élite et les hélicoptères de transport qui peuvent avoir des mitrailleuses de sabord, c’est plus de la protection/défense. 67 hélicoptères de combat donc, c’est échantillonnaire. Quant au H160M « Guépard », il faut espérer qu’il ne soit pas aussi mal fait que le NH-90.

    Ce n’est pas pour le plaisir de critiquer. C’est juste pour rappeler que nous ne pouvons pas faire de guerre de haute intensité. Dans les faits, hormis la dissuasion nucléaire, nous ne pourrions même pas nous défendre si nous étions attaqués (et donc, l’Outre-mer a des soucis à se faire). Quand on voit comment un malheureux incident en Pologne aurait pu entraîner des réactions disproportionnées et hors de contrôle, il est important de garder en tête notre impuissance actuelle, fruit d’années de mauvais choix, ou de non-choix.

    • Dodo dit :

      Il y a 1 an, combien auriez vous parié sur la capacité ukrainienne à faire une guerre de haute intensité? Pas assez d’avions, pas assez d’hélicos, pas assez de navires, que des vieilleries soviétiques, etc…

      La guerre de haute intensité ne se construit pas en temps de paix, elle s’improvise en temps de guerre en prenant en compte tout l’environnement, c’est à dire les alliés etc.
      Car nous ne sommes pas seuls, même si ça emmerde beaucoup de monde à le reconnaitre ou à l’admettre, ne pas être seul, avoir des alliés ce n’est ni une honte ni une faiblesse, ceci depuis la nuit des temps ou les états font de la diplomatie.
      Vous voyez ce qui se passe pour l’Ukraine alors que c’est un pays qui à la base n’est dans aucunes alliances, qui peut bien penser voir la France « seule » contre une grande puissance ou seule contre tous hormis ceux qui, prétendant oeuvrer pour notre supériorité et notre souveraineté, veulent faire de la France une nation isolée.

      Pour être bon dans l’analyse, il faut prendre en compte le global et non pas vouloir faire comme si la France serait une île et ou il y aurait des dizaines de pays qui seraient d’ampleur de la Russie qui iraient l’envahir.

      Pour le nucléaire, on a beau faire comme si ça serait un à côté « cache misère » pourtant avoir la bombe nucléaire donne bien plus de puissance à notre armée que le nombre de chars ou d’hélicos. Vous pensez que l’armée russe en Ukraine si elle ne disposerait pas de l’arme nucléaire continuerait sa guerre sans entrer en confrontation avec l’Otan? Non l’armée russe serait très vite balayée par l’Otan et si il y a un an certains pouvaient prendre cela de haut, il est difficile aujourd’hui d’imaginer voir cette armée en difficulté contre l’Ukraine, être capable de supporter une force de l’Otan. Heureusement pour eux qu’ils ont le nucléaire, peu importe qu’ils ont pleins de chars…

      • Czar dit :

        les ukrainiens avaient du matériel daté, mais dans les volumes absolument rien à voir avec ce qui pouvait exister dans aucune des armées ouest-européennes « de pointe »

      • Petit Gibus dit :

        @Dodo

        Ne voyez pas dans mon intervention une volonté de réfuter vos propos ni de dénigrer votre personne, mais il est pénible de constater que quelqu’un capable, comme vous l’êtes, de tenir un discours relativement construit, montre tant de lacunes grammaticales.

        Lorsque dans le film « La guerre des boutons » d’Yves Robert, le personnage de Petit Gibus, dont s’inspire mon pseudonyme, prononce à plusieurs reprises sa célèbre réplique « Si j’aurais su, j’aurais pas venu », celle-ci est fautive par construction afin de donner un aspect comique au rôle de ce jeune enfant. Pour être correcte, cette phrase aurait dû être « Si j’avais su, je ne serais pas venu ».

        La bonne construction est : si + verbe à l’imparfait + verbe au conditionnel présent.

        La construction que vous employez répétitivement (si + conditionnel présent + conditionnel présent) est incorrecte.

        Je ne doute pas que vous puissiez concevoir que si votre exposé était (imparfait) mieux conjugué, il serait (conditionnel présent) infiniment plus convaincant.

        Ainsi :
        – « faire comme si la France serait une île et ou il y aurait des dizaines de pays qui seraient d’ampleur de la Russie qui iraient l’envahir » devient : faire comme si la France était une île et s’il y avait des dizaines de pays qui seraient de l’ampleur de la Russie qui iraient l’envahir.
        – « on a beau faire comme si ça serait un à côté « cache misère » » devient : on a beau faire comme si c’était un à-côté « cache misère ».
        – « l’armée russe en Ukraine si elle ne disposerait pas de l’arme nucléaire continuerait sa guerre » devient : l’armée russe en Ukraine, si elle ne disposait pas de l’arme nucléaire, continuerait sa guerre.

        Si vous vouliez (imparfait) tenir compte de ma remarque, vous pourriez (conditionnel présent) consulter le lien suivant afin d’éviter de répéter cette faute :
        https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-49330.php

        Par ailleurs, les expressions « peu importe que » et « il importe que » doivent être suivies du subjonctif.

        Ainsi, « Heureusement pour eux qu’ils ont le nucléaire, peu importe qu’ils ont pleins de chars… » devient : Heureusement pour eux qu’ils ont le nucléaire, peu importe qu’ils aient plein de chars…

        • Wa Terlou dit :

          Petit Gibus,

          J’admire votre maîtrise de la grammaire et de l’orthographe. Toutefois, je dois vous signaler que des fautes, vous en faites aussi…comme tout le monde d’ailleurs! Ainsi par exemple, la phrase suivante me semble mal construite:

          « Ne voyez pas dans mon intervention une volonté de réfuter vos propos ni de dénigrer votre personne… ». Il aurait été plus correct de dire: « Ne voyez pas dans mon intervention une volonté de réfuter vos propos OU de dénigrer votre personne… ». En règle générale « ni » s’emploie sous la forme de « ni…ni » ou « ne…ni ne… » (comme par exemple dans « je ne bois ni ne fume »). C’est sans doute cette dernière forme que vous vouliez employer ici, mais il y a un hiatus sémantique qui fait dire à la phrase le contraire de ce que vous vouliez signifier car, comme vous le savez, une double négation équivaut à une affirmation.

      • PK dit :

        « Car nous ne sommes pas seuls, même si ça emmerde beaucoup de monde à le reconnaître ou à l’admettre, »

        Comme pour l’affaire des masques ?

        L’histoire n’apprend rien à celui qui ne veut rien apprendre.

        Il n’y avait rien derrière l’histoire du COVID, et pourtant ce fut l’hystérie collective, du chacun pour soi. Alors, essayez 30 secondes d’imaginer ce que sera une vraie guerre (pas la guerre de Jupiter contre une « pandémie »).

      • Lucien dit :

        C’est bien d’avoir des alliés mais il ne faut jamais dépendre d’eux. Rappelez-vous Suez.

        Vous voulez un exemple ? Si demain la Turquie attaque la Grèce et/ou Chypre, qui fera quoi ? Les États-Unis et l’Allemagne n’agiront pas contre la Turquie, les Américains veulent garder la clef du front Sud face à la Russie. Sans ces deux pays, les autres pays européens ne bougeront pas. Littéralement, nous serons seuls et contrairement aux Ukrainiens, sans forcément bénéficier des largesses matérielles de l’OTAN.

        Pourrons-nous défendre la Grèce ? Chypre ? Ou allons-nous les abandonner comme les Kurdes de Syrie, les Libyens de Haftar ou les Arméniens ?

        Dans votre schéma de pensée, la France est condamnée à n’intervenir que lorsqu’elle suit à la lettre les consignes de Washington. Pour les Ukrainiens, pas de soucis puisqu’ils savent que sans les Américains, ils ne tiendraient pas. Mais nous avons, nous Français, peut-être d’autres ambitions que de dépendre de Washington. Et il y a quantité de sujets sur lesquels nos intérêts divergent avec les leurs. Il faut prendre en compte ces éléments, pas juste se dire « ce sont nos alliés, ils seront toujours à nos côtés ». Il faut compter pour exister. Ne pas être juste suiviste.

        • guy dit :

          « Pourrons-nous défendre la Grèce ? Chypre ? Ou allons-nous les abandonner comme les Kurdes de Syrie, les Libyens de Haftar ou les Arméniens ? »

          Quand juste avant vous précisez qu’il ne faut pas dépendre de ses alliés, invitons les alors à ne pas dépendre de nous, ainsi il n’y a pas le besoin d’intervenir et donc d’avoir plus de moyens « pour eux »…

      • Mat49 dit :

        « Il y a 1 an, combien auriez vous parié sur la capacité ukrainienne à faire une guerre de haute intensité? » Les états Unis auraient parié car bien renseignés.

        « La guerre de haute intensité ne se construit pas en temps de paix, elle s’improvise en temps de guerre » L’exemple Ukrainien montre que la guerre se construit en temps de paix, et qu’en plus on doit parfois improviser en temps de guerre.

        Ce sont les Russes qui suivent vos préceptes. On voit le résultat: ce que vous préconisez est une assurance défaite.

        La question de la France n’est pas qu’on serait seul. Le problème c’est qu’on aurait pas de quoi aider les américains autrement que symboliquement.

        Si l’armée française devait les aider en haute intensité en europe, selon l’état major (qui ne va pas retenir l’estimation la plus ridicule) elle n’aurait pû tenir que 80 km de front car elle ne pourrais déployer que 25 000 hommes. Et encore 80 km, soit la distance Paris Beauvais, c’est en étirant au maximum les unités en cordeau sans aucune profondeur. Vu les pertes subies en haute intensité par une unité autant dire qu’on participe un mois et qu’après la guerre se poursuit sans nous.

        https://www.lopinion.fr/international/armee-francaise-les-chiffres-qui-font-peur.

        Le constat est là. Les aberrations que vous sortez n’y change rien.

      • Lagrange dit :

        Les Ukrainiens étaient bien préparés, la formation par les américains a été efficace.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Les Ukrainiens étaient bien préparés, la formation par les américains a été efficace. » Ah oui? Si cette formation avait existé réellement (et non pas dans vos rêves) l’armée russe ne serait même pas arrivée à pénétrer de quelques kilomètres en territoire ukrainien avant de se faire « désosser » C’est beau la propagande encore faut il y croire!

          • Lagrange dit :

            « l’armée russe ne serait même pas arrivée à pénétrer de quelques kilomètres en territoire ukrainien avant de se faire « désosser » » Ah et pourquoi? Comment?

      • Belzebuth dit :

        @ Dodo
        Ce serait oublier que depuis des années les américains donnent des milliards de dollars pour le budget de l’armée ukrainienne et les 24 packs d’armement octroyé pour essayer de faire un « regime change » en Russie…
        http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/11/11/ukraine-le-vendredi-c-est-munitions-23449.html

        Les volumes de la haute intensité, ça cause.
        https://www.lindependant.fr/2022/10/18/guerre-en-ukraine-700000-obus-68-millions-de-cartouches-les-chiffres-impressionnants-de-laide-militaire-americaine-a-lukraine-10744230.php

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @Lagrange « « l’armée russe ne serait même pas arrivée à pénétrer de quelques kilomètres en territoire ukrainien avant de se faire « désosser » » Ah et pourquoi? Comment? » Relisez mon post du 18 novembre 2022 à 21:54 ! Si maintenant si vous ne savez pas lire où comprendre je ne peux rien pour vous!

    • zebu long dit :

      n’oubliez pas que la cible de tigres mis à niveau (mark3) est bien en dessous des 67 (43…)
      Pour La Haute Intensité on repassera… Même si la capacité de survie de cette machine étaient 5 fois supérieure à celle du matériel russe face aux manpads et autre petits calibres, avec un tel format on tiendrait 1 semaine.

    • Soad dit :

      « malheureux incident en Pologne aurait pu entraîner des réactions disproportionnées et hors de contrôle »
      c’est les médias qui ont réagi en faisant du catastrophique et de la surenchère. Et aussi Zelensky qui a fait sa première erreur. Les dirigeants occidentaux, pour la grande majorité, ont gardé la tête froide.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Et aussi Zelensky qui a fait sa première erreur » Effectivement ses foucades commencent à faire grincer des dents en Ukraine et « irriter » (en langage diplomatique) dans les chancelleries occidentales!
        « Les dirigeants occidentaux, pour la grande majorité, ont gardé la tête froide. » En tout cas aucun n’a brandi la menace nucléaire à la différence du « locataire » (à bail constamment renouvelé de son propre chef) qui régulièrement nous la joue en mode : »retenez moi où je fais un malheur »

    • NRJ dit :

      @Lucien
      Qu’appelez vous la guerre de haute intensité ? Si c’est pouvoir envahir un pays comme l’Ukraine dans une guerre de plusieurs années, effectivement l’armée française n’est pas taillée pour ça. Pour mener des opérations moins ambitieuses en haute intensité, ou mener une guerre avec d’autres pays, l’armée française en serait capable. Après ce n’est jamais du 0 ou 1. Il faut augmenter les stocks et améliorer notre capacité à encaisser les pertes. Ca ne signifie pas qu’il faut avoir des centaines de Rafales supplémentaires ou recruter 500 000 hommes pour l’armée de terre d’ici l’année prochaine.
      Si une guerre de haute intensité devait nécessiter ça, on pourrait cependant s’en occuper en retenant la force adverse avec l’armée dont on dispose qui est loin d’être négligeable (on rivalise voir on est supérieur techniquement, technologiquement et matériellement aux autes armées de notre région du monde) et en mobilisant. Pas besoin de faire une armée professionnelle surdimensionnée pour rien.

      • Tringlos dit :

        Bien d’accord avec vous sauf que mobiliser les citoyens c’est une chose, mais avec quoi les armerions nous ?

        cordialement.

      • Hornet dit :

        « Si une guerre de haute intensité devait nécessiter ça, on pourrait cependant s’en occuper en retenant la force adverse avec l’armée dont on dispose qui est loin d’être négligeable » Loins d’être négligeable? J’ai dû loupé un wagon là.

        « on rivalise voir on est supérieur techniquement, technologiquement et matériellement aux autes armées de notre région du monde » Très bien oui on est les meilleurs de notre régions, ça nous fait une belle jambe. En bon français bien cocardiers.

        « et en mobilisant. » Comme Tringlos je me demande avec quoi on armerait les mobilisés. Et pas que ça d’ailleurs.

      • tschok dit :

        @NRJ « Qu’appelez vous la guerre de haute intensité ? » Pour prendre un exemple d’opération limitée c’est le cas où on aurait voulu aider sur le terrain les Ukrainiens, même sous fausse bannière (type légion de « volontaires »), en tenant une portion significative du front.

        Problème la haute intensité, quelque soit l’ampleur, n’est pas prévue à l’heure actuelle , ce qui fait dire qu’elle n’est pas possible aux militaires. De Villiers par exemple l’a expliqué sans détour (https://www.sudouest.fr/societe/defense/les-armees-francaises-n-ont-pas-les-moyens-d-une-guerre-de-haute-intensite-estime-le-general-de-villiers-12903767.php).

        La haute intensité c’est avant tout des flux d’hommes de matériels de carburant et d’armes qui sont détruits en grande quantité sur la ligne de front ou qui s’y usent très vite. C’est une dialectique entre deux organisations militaire régulières massives qui s’infligent des pertes avec tous les moyens modernes conventionnels existants. On le voit c’est des centaines voir des milliers de pertes par jour. L’armée française n’est absolument pas faites pour ce type de combat au niveau de ses effectifs, de sa logistique et de ses moyens de déploiement.

        Que signifie d’ailleurs retenir les forces adverses pour vous? En quoi cela nous incomberait il puisque nous ne serions pas seuls?

        Supposons le cas très improbable où nous le serions, et que donc ça nous incombe, nous ne pourrions pas couvrir une surface de plus de 70 à 100 km grand maximum (a supposer qu’on ait eu des mois pour se préparer), n’importe quelle armée suffisament nombreuse nous déborde immédiatement dans ce cas. Même si elle est moins bonne elle nous fixe en acceptant des pertes et comme nous n’avons rien sur les flancs ou derrière le front elle nous déborde. Nous serions forcé de tenter de reculer par la manoeuvre opérative de l’adversaire même si nos unités gagnent les combats au niveau tactique là où on nous fixe, même si le ratio perte subis perte infligé est favorable.

        Cela se terminerait au mieux par une retraite en bon ordre. Au pire par un encerclement si des unités sont piégées, par exemple en zone urbaine façon Marioupol.

        Ce type de constat c’est tout l’objet des débats militaires en françe depuis au moins deux ans. Après de Villiers, moi et tous ceux qui s’expriment en ce sens (Goya, Desportes, les parlementaires,…) ont peut être tort mais il faut expliquer pourquoi.

        Je suis d’accord qu’en coalition l’armée française de 2022 pourrait déployer environ une cinquantaine de canons, une centaine de chars et 10 voir 15 000 hommes. C’est à dire trois peut être quatre semaines de combat, au bout desquels le taux de perte subis en haute intensité impliquerait de retirer nos unités. Que gagnerions nous à ça? Nous aurions à assumer un engagement guerrier contre un adversaire. Puis au bout d’un mois nous devons avouer à nos aliés qu’on se retire pour reconstituer notre force expéditionnaire trop petite pour supporter l’attrition. Autant dire que si notre camp gagne ce ne serait pas grâce à nous et que nos alliés auront eux porté tout l’effort. Ils n’en feront pas pour nous lors des négociations puisque qu’on en aura pas fait pour eux sur le terrain.

        L’idée de tous les intervenants qui s’expriment dans les médias n’est pas qu’on batte la Turquie tout seul mais que si l’OTAN bat ce type de pays qu’on constate que la France a été une des armées qui a pesé sur le terrain pour emporter la victoire. Et ce afin d’obtenir des gains politiques à la table des négociations où grâce à notre implication continue et utile nous serions présent.

        Ce sont les acteurs principaux qui signent la paix à la fin d’une guerre, les autres la subissent.

    • Carin dit :

      On attends les H160, qui sont prévues pour justement remplacer aussi les gazelles…
      Mais ça, vous le savez déjà… alors expliquez à quoi servent ces pleurs?
      La gazelle a grandement remplie son rôle au sein de l’armée française, mais elle arrive au bout de son potentiel, pour une armée comme la nôtre. Le Niger est un pays avec qui nous entretenons d’assez bonnes relations, ce pays est stratégique pour nos centrales nucléaires et fournis 30% de leurs besoins en uranium, et pas que d’ailleurs, de nombreuses entreprises françaises y sont représentées. Il est évident que nous ferons le nécessaire pour rester au Niger, ne serait-ce que pour défendre nos intérêts, et s’il faut donner de l’armement à ce pays, pour ne pas avoir à combattre nous-mêmes, alors donnons et formons son armée au différents combats qui l’attende, parce que si ce pays tombe sous la coupe des nuisibles, c’est 30% d’électricité en moins d’un coup, et vous serez parmis les tout premiers à vous plaindre et demander « pourquoi » on a pas protégé nos approvisionnements en uranium, ce à quoi il vous faudra vous souvenir que vous ne vouliez pas donner quelques gazelles, mitrailleuses, Mastech de transport de troupes blindés, et autres casques lunettes de vision nocturne, gilet pare-balles, etc… tout ces matériels arrivant en fin d’exploitation par l’armée française (a part le Mastech que nous n’opérons pas), et est voué à la destruction.

    • Lagrange dit :

      « Ce n’est pas pour le plaisir de critiquer. C’est juste pour rappeler que nous ne pouvons pas faire de guerre de haute intensité.  » On est bien d’accord.

  5. Trent dit :

    En gros, hors de question que l’on fasse le sale boulot.
    Faites le vous même.
    Les chefs d’Etat africains adorent nous demander de bombarder à gogo
    puis nous accuser de colonialisme barbare quand le vent tourne.

    • Emila dit :

      Vous avez intervenu en Libye contre leur volonté, on ne sait même pas le but de votre intervention (l’OTAN). Vous avez créé le KO dans le sahel alors venez réparer.

  6. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    Voilà deux vénérables aéronefs qui viennent de voir leurs espérances de vie respectives diminuer drastiquement.

    Accidents et/ou défauts d’entretien seront le futur de leurs courtes vies.

    Bien à vous.

    • Carin dit :

      @Lotharingie
      Vous n’avez pas du lire l’article… sinon vous y auriez découvert que ce pays opère 3 gazelles d’attaque (objet d’un précédent dons), depuis 2013… elles sont toujours là, puisque leur nombre passe à 5!

      • vieux margi dit :

        Oui mais y a pas de pilote….. ok c’était une blague à 2 balles…

      • Rosa dit :

        La France, en 10 ans, ils livrent 5 hélicoptères et 28 véhicules blindés..

        Et en 1 an en Ukraine, la France a dépensé plus de 200millions d’euro…

        Le djihadistes dans le sahel à pour cause l’OTAN.
        Guerre en Ukraine a pour cause toujours l’expansion de l’OTAN vers l’est.
        Maintenant, nous voyons clairement ce qui est leur priorité.

        • Frédéric dit :

          D’un ridicule achevé. L’ignorance n’est plus une excuse à notre époque. Combien de milliards les opérations françaises contre le djihadistes ont t’elles coutés aux contribuables, sans compter, SURTOUT, le sang versé par nos troupes ? J’espère franchement que Rosa est un bot de Saint-Pétersbourg sinon cela serait pathétique.

          • Harambe dit :

            Combien de morts suite à vos guerres en Libye, en Irak et en Syrie? Ces trois pays étaient pénard tranquille chez eux quand vous leur êtes tombés dessus avec vos coalitions à la noix. C’est qui qui a formé et armé à coup de Stinger les terroristes en Afghanistan pour taper contre les soviets? Alors les milliards flambés et le sang versé, c’est juste le retour de bâton..

  7. Soad dit :

    Justement… Si des KA-50 se font descendre, et à priori il y en a un paquet, je n’ose imaginer pour des Gazelles….

    • Soad dit :

      (c’était en réponse à PK)

    • Carin dit :

      @Soad
      La gazelle est certes en dessous des nouveaux standards, mais pas encore dépassée… regardez en Libye, ce sont principalement des gazelles qui ont rayé de la carte la puissance de feu de ses armées! Elles étaient pourtant attendues…
      Et partant du principe que le Niger n’aura jamais à faire face à une armée moderne, les gazelles y ont toute leur place.

  8. Aymard de Ledonner dit :

    La coopération avec le Niger fonctionne bien. Autant continuer à les faire monter en puissance.
    Si former et faire des dons en dizaines de millions d’euros permet de diminuer notre engagement dont le cout dépasse le milliard par an, il me semble que c’est positif pour nous et si en plus l’armée nigérienne réussit à repousser les djihadistes, c’est doublement positif.

  9. vieux margi dit :

    On ne nous dit pas tout…la France est Énormément riche…. Si si.. On donne ….on donne
    Ukraine…Niger…je dois en oublier…alors que ces pays ont de l argent…

    Bon le Niger..ok quoique..mais l Ukraine ne fait pas parti du tiers monde ´voir ses ressources…. son président toujours en tee shirt vert olive ,il fait de la pub pour qui?….

    Le pauvre il peut pas récupéré une chemise ?

    Et effectivement en cadeau on reçoit des migrants….on accueille les bateaux de ces trafiquants d etres humains… car il ne faut pas croire que ces malheureux traversent gratis…un appel d ‘air ….

    Mais on peu plus rien dire dans ce pays ou de simples constats vous cataloguent d extrémiste..

  10. Wa Terlou dit :

    C’est pas pour vous décourager, mais au Burkina voisin les choses se présentent plutôt mal pour vous:

    A Ouagadougou, face-à-face tendu devant l’ambassade de France
    https://www.liberation.fr/international/afrique/a-ouagadougou-face-a-face-tendu-devant-lambassade-de-france-20221118_5SUVSKA7CNDHZKACIWCOVECE4E/

    Burkina Faso: nouvelle manifestation pour exiger le départ de la France
    https://www.aa.com.tr/fr/afrique/burkina-faso-nouvelle-manifestation-pour-exiger-le-d%C3%A9part-de-la-france/2742363

    • guy dit :

      La France au Burkina, combien de soldats?
      La plupart de ceux qui manifestent n’en ont jamais vu un seul!
      Si demain il y a des types qui manifestent à Bamako pour le départ des russes, seriez vous ici à venir nous en parler et à prendre cela pour un soulèvement massif de la population?
      Et si ces manifestants brandissent des drapeaux français, diriez-vous qu’il n’y a pas lieu d’y voir une manipulation française?
      Ne voyez vous pas que toute cette bande anti-française est manipulée par les russes et un système de propagande dans lequel vous baignez également?
      On en reparlera de cette grande « émancipation » que vous prêtez à l’Afrique (comme si les 3-4 pays dans lesquels on trouve des soldats français sont représentatifs d’un mouvement à l’échelle du continent). Le fameux panafricanisme à la sauce russe qui finira par s’évaporer comme l’eau au soleil afin qu’on constate, une nouvelle fois, que rien ne change positivement, que ce ne sont pas les français qui empêchent ces pays de se développer ou d’être en sécurité.

      • Wa Terlou dit :

        Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Vous pouvez toujours croire ce que vous voulez, mais ce n’est pas l’Afrique qui ne change pas; c’est vous qui êtes figés dans vos opinions sur l’Afrique et quand vous vous réveillerez il sera trop tard. C’est d’ailleurs là toute la différence entre une génie politique comme de Gaulle qui a compris à temps l’évolution du monde dans lequel il vivait et qui a pris les mesures qu’il fallait prendre dans l’intérêt de son pays pendant qu’il était encore temps, et les petits énarques incultes et arrogants que vous avez au pouvoir aujourd’hui. On peut ne pas aimer de Gaulle, mais on doit reconnaître qu’il s’est révélé être l’un des plus grands génies politiques (maléfiques) du 20eme siècle en inventant le système de domination le plus sophistiqué et le plus efficace de toute l’histoire de l’humanité. Mais comme tout a une fin ce système arrive aujourd’hui au bout du rouleau et très heureusement pour le peuple africain, ceux qui sont au pouvoir en France aujourd’hui sont loin d’avoir le génie de de Gaulle. Ils sont incapables de réinventer le système, de lui donner un nouveau souffle ou d’y mettre fin pour promouvoir une nouvelle politique au bénéfice de leur pays. Aveuglés par le mépris et l’arrogance, ils veulent continuer à garder les Africains en esclavage. Ils en paieront le prix.

        Quoi qu’il en soit, au Burkina, le gouvernement est entre deux feux: d’un côté il subit la pression constante des populations pour demander le départ des troupes françaises (et même pour rompre avec la France) et de l’autre s’il se hasarde à avancer dans ce sens vous le débarquerez aussitôt. C’est pire qu’un dilemme cornélien. Comme on dit chez moi, c’est comme quelqu’un qui tient les oreilles d’un tigre. S’il lâche les oreilles…Et s’il continue à les tenir…Dans un cas comme dans l’autre le résultat, négatif, sera le même. Alors il essaie de louvoyer, de gagner du temps. Jusqu’à quand encore?

        Voici ce que disait ce matin le nouveau Premier ministre burkinabè dans son discours de politique générale:
        https://lefaso.net/spip.php?article117464

        « Le Burkina Faso reste un pays ami pour tous les pays qui acceptent son amitié. Notre ambition est de renforcer les liens d’amitié avec tous les pays pour le bonheur des peuples qui ne cherchent qu’à mieux se connaître. Nous attendons cependant de chacun de nos partenaires qu’il soit loyal avec nous. Nous souhaitons donc une coopération sincère et franche. Nous pensons, peut-être à tort, que certains partenaires n’ont pas toujours été loyaux.

        Comment comprendre que le terrorisme gangrène notre pays depuis 2015, dans l’indifférence, si ce n’est avec la complicité de certains de nos prétendus partenaires. Où trouvent-ils les armes, les munitions, le carburant, l’argent qu’ils ont à profusion ? Comment des pays qui ont le contrôle de l’espace, avec des moyens modernes de détection, ne peuvent-ils pas, s’ils sont nos vrais amis, nous donner les renseignements nécessaires sur les agissements et les mouvements de ces terroristes ?

        38- C’est alors que la question se pose. N’avons-nous pas été jusque-là trop naïfs dans nos relations avec nos partenaires ? Sans doute. Une introspection s’impose. Nous essayerons, autant que possible, de diversifier nos relations de partenariat jusqu’à trouver la bonne formule pour les intérêts du Burkina Faso. Mais, il ne sera pas question de nous laisser dominer par un partenaire, qui qu’il soit.

        Dans la lutte contre le terrorisme, il revient aux Burkinabè, et à eux seuls, de défendre leur patrie en danger. Avec bien sûr le soutien bienveillant de tous ceux qui voudront nous accompagner. « 

        • MNHN dit :

          « Comme on dit chez moi, c’est comme quelqu’un qui tient les oreilles d’un tigre. »
          Il n’y a pas de tigres en Afrique. Où donc est ce « chez vous » ?

    • Lockass dit :

      C’est mignon de vous voir vous accrocher à ce genre de non-évènements, espérant voir la France couler. Ça fait des années que vous nous promettez la pluie de météorite, elle tarde à arriver dame Irma

    • Reality Checks dit :

      Bonjour Wa terlou,

      En tous cas force est de constater que ‘le’ nouveau premier ministre italien dit la même chose que vous sur bien des sujets:

      https://www.youtube.com/watch?v=DhXyjnbl8lA

      La belle Giorgia serait elle devenie une inconditionelle du Wokisme?
      Il est permis d’en douter…..

      Se pourrait-il que l’arrogance affichée ostensiblement par certains soit devenue trop criarde et que leur hypocrisie fasse de moins en moins recette, y compris dans leur voisinage immédiat?

      Pas impossible 😉

      • Lockass dit :

        Discours datant de plusieurs années en réaction à des désaccords entre Macron et Di Maio en 2019. Elle a depuis mis de l’eau dans son vin et commence à rentrer dans le rang. Elle est d’ailleurs tellement « agacée par l’arrogance affichée ostensiblement par certains » qu’elle est l’une des plus ferventes supportrices de l’Ukraine. Non-évènement donc

      • Lockass dit :

        De plus, Meloni est une coutumière du fait :
        https://www.euractiv.fr/section/affaires-publiques/news/giorgia-meloni-met-en-doute-leuropeanisme-de-lallemagne/
        Bref, ce ne sont pas quelques obscurs discours de cette dame dont le pays est trop dépendant des aides européennes (donc du pognon français et allemand) qui vont provoquer la chute du pays où des millions de vos concitoyens ont fui pour échapper à la vie de misère qui les attendaient après la décolonisation.

  11. damien dit :

    je croyais que le problème des gazelle canon était que le tir vrillait les cellules, une de leur raison de leur retrait
    mais bon le canon est démontable