Les industriels allemands dénoncent leur mise à l’écart de la maintenance des futurs F-35A de la Luftwaffe

Acquérir des avions de combat pour plusieurs milliards d’euros est toujours un investissement important. Mais il n’est qu’une partie des dépenses qu’il faudra consentir pour le maintien en condition opérationnelle [MCO] et la modernisation de ces appareils durant les trente ou quarante ans [voire plus] pendant lesquels ils seront en service. Ainsi, celles-ci peuvent représenter jusqu’à 70% des coûts totaux.

Or, et alors que Berlin a la ferme intention de se procurer 35 chasseurs-bombardiers F-35A auprès de Lockheed-Martin, après avoir confirmé la commande de 5 avions de patrouille maritime P-8A Poseidon et de 60 hélicoptères de transport lourd CH-47F Chinook [l’un et l’autre produits par Boeing], les industriels allemands du secteur de l’aéronautique craignent de voir passer la manne du MCO de ces appareils de facture américaine sous leur nez.

Tel est, en tout cas, l’avertissement lancé cette semaine par la BDLI, l’Association de l’industrie aéronautique et spatiale allemande [Bundesverband der Deutschen Luft- und Raumfahrtindustrie e.V.], qui n’a pas ménagé ses critiques contre la gestion des programmes d’armement par le ministère allemand de la Défense. Elle a même diffusé une brochure [.pdf] pour souligner les risques « considérables » pour la souveraineté nationale et l’autonomie d’action » qu’il y aurait à acquérir des appareils américains sans aucune contrepartie industrielle et technologique.

Certes, s’agissant de l’achat des P-8A Poseidon et des CH-47F Chinook, Boeing a noué des partenariats avec plusieurs entreprises allemandes, dont Airbus et Lufthansa Technik, mais aussi avec des filiales de prestataires américains établies en Allemagne, comme Honeywell Aerospace.

Les accords ainsi signés visent notamment à « explorer de potentiels domaines de collaboration autour de la formation, de la maintenance ou de l’intégration de systèmes ». Mais, à en croire la BDLI, aucune exigence contractuelle n’aurait été imposée à Boeing par le ministère allemand de la Défense pour impliquer l’industrie d’outre-Rhin dans le soutien des CH-47F et des P-8A Poseidon.

« Tant qu’il n’y aura pas d’exigence contractuelle, Boeing n’éprouvera pas le besoin d’impliquer l’industrie allemande dans le soutien des hélicoptères », a ainsi souligné Wolfgang Schoder, directeur d’Aibus Helicopters Deutschland et membre du conseil d’administration de la BDLI.

Et cela vaut aussi pour les F-35A que Berlin souhaite acquérir afin de remplacer les PANAVIA Tornado et permettre à la Luftwaffe de maintenir sa participation à la dissuasion nucléaire de l’Otan. Selon la BDLI, le gouvernement allemand n’a exigé aucune contrepartie industrielle en matière de MCO.

« Lors de leur ‘virée shopping’ aux États-Unis, les reponsables [allemands] n’ont pas réfléchi aux détails et aux conséquences pour l’industrie. D’autres pays, quand ils passent des commandes à des entreprises étrangères, exigent des retours industriels et imposent des conditions pour pouvoir utiliser les appareils en fonction de leurs propres besoins », a relevé un responsable allemand dans les pages de l’hebdomadaire Witschafts Woche. Là, a-t-il continué, « nous voulons juste envoyer une valise d’argent aux États-Unis ».

Vice-président de la BDLI et par ailleur Pdg d’Autoflug GmbH, Martin Kroell, ne dit pas autre chose. « L’argent que nous dépensons aux États-Unis ne revient pas » alors qu’une « participation de l’industrie nationale rapporte et crée des emplois », a-t-il soutenu au quotidien Die Welt.

En outre, M. Kroell a également souligné le risque d’une perte de compétences. « Il ne s’agit pas seulement de maintenance et d’assistance, mais aussi de politique industrielle stratégique », a-t-il affirmé. Responsable du groupe Diehl, Gerdo Walle a estimé que la « manière dont le gouvernement achète des armes aux États-Unis fait courir le risque d’une perte de technologies clés importants », et donc « de l’autonomie allemande en matière d’armement ».

« En ce qui concerne la souveraineté allemande, nous devons nous assurer que nous ne nous remettrons pas complétement entre les mains des Américains pendant les 30 ou 50 prochaines années », a rebondi Martin Kroell. Cela pourrait avoir, a-t-il plaidé, des « conséquences tout aussi néfastes que la dépendance vis-à-vis de la Russie, pour l’énergie et les matières premières, et de la Chine, pour les semi-conducteurs ».

Cela étant, du côté du ministère allemand de la Défense, on estime qu’une implication de l’industrie nationale ne ferait que compliquer le processus d’approvisionnement aux États-Unis… Et, par conséquent, de le retarder et d’en faire augmenter les coûts. Ce qu’admet la BDLI, mais uniquement pour l’achat des appareils… Car l’enjeu porte bien sur l’entretien de ces derniers, et donc sur leur disponibilité.

« Le recours à une industrie de l’armement innovante, compétitive et efficace en Allemagne, avec des employés hautement qualifiés, est la garantie d’une haute disponibilité opérationnelle » des aéronefs, fait d’alleurs valoir la BDLI.

Photo : F-35A norvégien – Minsitère norvégien de la Défense

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

236 contributions

  1. phipat dit :

    Bien fait

    • AlexS dit :

      Ils n’ont qu’à obtenir le F-35 de Cameri(FACO -Final Assembly and Check Out ) Italie, et l’renvoyer là pour les révisions (MROU- Maintenance, Repair, Overhaul, and Upgrade). Soyez européens, Allemagne !

    • Roland de Roncevaux dit :

      de toutes façons, les industriels allemands ne se sont guère inquiétés du sabotage de Nord-Stream qui est en train de mettre leurs usines à l’arrêt… alors quand on n’est même pas capable de protéger une infrastructure vitale, je pense qu’on est prêt à accepter n’importe quoi… la France a bien avalé les sous-marins australiens ou encore la fermeture de ses grandes entreprises en Russie… l’Allemagne ne va pas quitter l’UE et l’OTAN… il n’y a donc aucune raison que les Américains fassent un effort… donc les Allemands (et les Européens) vont continuer à avaler des couleuvres et leur chapeau, et voilà tout. Mieux vaut se reconvertir dans le tourisme et l’aide à la personne, et cesser ces rodomontades ridicules. Les Européens ont fait leurs choix, qu’ils les assument.

  2. Manceau dit :

    C est bien fait. America d’abord.

    • Mathieu dit :

      BIEN FAIT. il fallait acheter des rafales ou au moins européen. BIEN FAIT.

      • Qui ça ? dit :

        Il fallait aux Allemands un bombardier qualifié pour la bombe nucléaire américaine B61, donc exit le Rafale pour le coup !
        Pour remplacer leurs antiques Tornado (un avion européen), ils le remplacent essentiellement pour un avion européen : l’Eurofighter dans une version spéciale de guerre électronique (ce que le Rafale ne fait pas). Ils commandent le F-35 juste pour les missions de permanence de la bombe nucléaire américaine.

        Et vu comment l’Eurofighter et le Rafale sont frontalement en concurrence malgré leur lointaine genèse commune, il est alors aussi impensable qu’un pays à l’origine du programme Eurofighter achète du Rafale que la France commande de l’Eurofighter !

        • Chrislo974 dit :

          remplacement des vieux Tornado comme vecteur du B61…pauvre argument, pour justifier l’achat du F35A.
          Pourquoi l’EF2000 ne peut remplir ce rôle en upgrade…!? Nos vecteurs nucléaire après le Mirage IVP ont tantôt été le mirage 2000N, le SuperEtendard M, et maintenant le Rafale. Le Rafale qui a un seul maitre d’oeuvre et qui réponds à toutes les demandes, en concurrence au EF2000 qui a été pensé et construit par 4 pays qui ont tous la même problématique aujourd’hui, chasseur bombardier air et aéronavale, bombardier stratégique.l’histoire est en train de se répéter apparement…Quand je regarde un Rafale avec tous qu’on la upgradé depuis, contre mesure electronique,chaff/flare, boule optronique de désignation et suivi, antennes, et quand je regarde les implémentations de ceux ci sur EF2000, j’ai l’impression de voir un LEGO.

          • Pascal, (l'autre) dit :

            @Chrislo974 « Pourquoi l’EF2000 ne peut remplir ce rôle en upgrade…!? » Parce qu’il n’est pas sûr que les Américains auraient acceptés l’emport de « leur » bombe pour justement placer leur F 35! Dans le cas où malgré tout ils auraient validé le concept cela aurait couté « un pognon de dingue » aux Allemands.
            « Nos vecteurs nucléaire après le Mirage IVP ont tantôt été le mirage 2000N, le SuperEtendard M, et maintenant le Rafale. » Arme FRANCAISE emportée par des avions FRANCAIS donc intégration en « amont » et non pas une pièce rapportée, une arme américaine sur un avion européen.

          • Qui ça ? dit :

            Initialement les Allemands voulaient commander le Boeing F-18 Super Hornet pour assurer les missions de vecteur de la B61. Cela aurait été pour une eux une solution économique et transitoire. Mais les Américains ont dit niet, cet avion n’est pas qualifié pour la B61, car aux USA, les F-18 SH ne sont utilisés que par l’US Navy qui ne véhicule pas la B61.
            A la place des Allemands, j’aurais pris des Boeing F-15 II, mais ils ont préféré prendre du F-35, certainement pour pouvoir agir en coopération avec la vaste communauté des pays utilisateurs du F-35.
            S’agissant des avions français, ils ne seront jamais qualifiés pour la bombe américaine puisque la France a sa propre bombe.
            Et puis un pays contributeur du programme Eurofighter ne va pas commander des Rafale, car ça serait se dédire, reconnaître que son programme est moins bon …

        • Vittorio dit :

          L’Allemagne achète des F-35 pour assurer sa participation à la dissuasion nucléaire de l’OTAN. . C’est vrai.
          Mais l’achat de l’Eurofighter dans une version spéciale pour la guerre électronique est un non-sens. Excellent pour Leonardo qui fournira le matériel électronique à un prix très élevé.
          Les Britanniques et les Italiens n’achètent pas d’Eurofighter de guerre électronique parce qu’ils n’en ont pas besoin. Le F-35 fait bien ce travail car il possède la suite électronique la plus avancée au monde.
          Ainsi l’italo-britannique Leonardo va développer un système de guerre électronique très avancé aux dépens des Allemands qui pourra ensuite être exploité pour le programme Tempest.
          C’est l’Europe que j’aime : les Allemands qui paient et les Italiens et les Britanniques qui perçoivent.

  3. Wagdoox dit :

    Ahahahahhahahah
    Non pardon, c’est pas bien.

    • Czar dit :

      en allemand, ça se dit ‘Schadenfreude’

      • Math dit :

        Ne les sous-estimez pas. Ce n’est que la première étape d’un processus qui impliquera le Bundestag et la cours de Karlsruhe. Puis au moment où le programme aura démarré, un changement de majorité électorale, etc, etc, etc…
        C’est leur truc de se moquer du monde.

        • FNSEA dit :

          Karlsruhe, c’est un peu loin de nos terroirs, mais pour celle de la ferme, c’est comme pour champ ou pour camp, la cour s’écrit sans s au singulier.
          Une cour de justice, une cour d’école, la cour carrée du Louvre.
          Mais on peut discuter du cours du blé devant la cour du tribunal des baux ruraux, donner un cours de mathématiques dans la cour de l’école, suivre le cours de la Seine pour arriver au Louvre. On pourrait même construire un court de tennis dans la cour de la ferme.

    • Yrr dit :

      Si si si, c’est bien.
      Mwaaa ha ha ha !

  4. xaloy dit :

    C’est vraiment émouvant autant de naïveté !

    • HMX dit :

      Oui, on s’amuse de la candeur de nos amis allemands, et on compatit à leur sort (ou pas…). Dépenser autant de dizaines de milliards d’euros en « virée shopping » aux USA, et n’obtenir que des cacahuètes en retour, ça interroge sur le « talent » des négociateurs, et surtout sur l’intérêt et l’opportunité de telles dépenses.

      Rappelons qu’à la base, ces achats avaient principalement pour objectif politique « d’acheter » la garantie du soutien américain dans un contexte post-Trump (et tant pis pour le poignard planté dans le dos de la France). Ce qui explique sans doute pourquoi les allemands n’ont pas trop cherché à négocier, contrairement à leurs habitudes. Or, rien ne dit que les allemands ont obtenu ce qu’ils cherchaient. Il n’ y a pas eu de « preuves d’amour » publiques ou de garanties américaine clairement affichées sur une « réassurance » à l’Allemagne, juste une mise en sourdine temporaire des critiques américaines envers l’insuffisance de l’effort de défense allemand, et européen en général. Quelle ingratitude…

      Comble de malchance pour les allemands, leurs achats se trouvent finalement noyés, dilués, relativisés par les dépenses massives des autres pays européens chez l’oncle Sam. Leur statut de « premier de la classe » de l’OTAN leur a même été ravi par la Pologne, désormais première au hit parade des achats US, et en passe de devenir la première armée de terre en Europe, loin devant la Bundeswehr. Bref, on comprend la détresse des industriels allemands qui regardent s’envoler les milliards aux USA, sans rien obtenir de concret en retour…

  5. Mr v dit :

    Franchement la il y a de quoi rigoler ! C’est bien la preuve que l’Allemagne n’a aucune vision stratégique et que ce n’est pas un partenaire fiable en Europe

    • Fabiano dit :

      @ Mr v

      En résumé, l’Allemagne n’exige rien des Etats-Unis alors qu’elle demande son slip à la France.

      Encore une fois, l’Allemagne est pragmatique. Pour sa défense, elle s’en remet à l’Otan et aux États-Unis, pour son industrie, elle compte sur la France via le Scaf.

      Si la France contenue dans cette voie, elle ruinera son industrie de défense et sa défense nationale. Dans la mesure ou les politiques en sont incapables, il revient sans doute à Dassault de mettre un terme à tout ça. L’argumentaire est tout trouvé: puisque le principe originel du best athlet n’est plus respecté par l’Allemagne qui exige les technologies de Dassault pour avancer, ce qui va tuer l’entreprise, Dassault aviation se retire du Scaf.

      Rideau. Les politiques français ne porteront pas de responsabilités, la position de Dassault est compréhensible, et les allemands auront beau jeu de dire qu’ils ne sont pas responsables de cet échec. Et tout le monde sera content.

      • Math dit :

        Je pense que la solution est plus simple. On fait un plan B tout en continuant de négocier avec les allemands en prenant des positions montrant une volonté d’avancer puis non. Un ou 2 acteurs payés pour le jobs feraient très bien l’affaire. Si un deal très favorable à nos intérêts sort du chapeau, top. Sinon, on continue à négocier. Ça ne nous empêche en rien de faire tout autre chose en parallèle. Ainsi, ni la France ni Dassault ne sont les vilains petits canards.

      • Leroy dit :

        Dassault a raison ; que Macron comprenne un peu le monde industriel et pas seulement banquier. Merci au ministre allemand.

      • NRJ dit :

        @Fabiano
        « Si la France contenue dans cette voie, elle ruinera son industrie de défense et sa défense nationale ». Si la France décide de faire un SCAF franco-français elle ruinera son industrie de Défense et sa défense nationale. Ça c’est une certitude, là où il y a une possibilité de la conserver si on fait une coopération.
        Pareil côté allemand.

        • Twouan dit :

          C’est jamais aussi blanc et noir.
          Cooperer ça serait mieux c’est tout.

          Le programme rafale a priori c’est autour de 50 milliards.
          Le suivant sera t’il plus cher en euros constant?
          Peut être, peut être pas.
          Des objectifs accessibles, des choix résolus rendu rapidement et un financement maintenu (le rafale a vu la chute des budgets ce qui implique des surcouts).
          Et on peut faire même mieux!
          C’est sur qu’une etude de pré etude potentielle, c’est pas exactement une façon de réduire les coûts.

          • NRJ dit :

            @twouan
            « C’est jamais aussi blanc et noir. Cooperer ça serait mieux c’est tout. ». Si vous voulez. Dit simplement la coopération est la seule façon d’avoir une facture acceptable pour l’armée française si on veut un programme d’avion 6G.

            « Le suivant sera t’il plus cher en euros constant? ». Depuis 70 ans on est sur une inflation colossale du coût d’un avion de chasse, indépendamment même de l’inflation des monnaies. Et c’est quelque chose que l’on observe quelque soit le pays. Il n’y a pas aujourd’hui de raison particulière à ce que cette tendance s’arrête subitement, donc si on veut anticiper un minimum le futur, faut partir du principe que ce sera le cas. Après si pour une raison inconnue ça s’arrête ben tant mieux. Mais le rôle des politiques est d’anticiper.

            « le rafale a vu la chute des budgets ce qui implique des surcouts ». On a réduit justement le coût du programme en réduisant les commandes.

            « C’est sur qu’une etude de pré etude potentielle, c’est pas exactement une façon de réduire les coûts. ». Là c’est hors de ma compétence. Je suppose que si Dassault et Airbus veulent une telle étude, c’est pour des raisons. Maintenant si ces raisons sont rationnelles et utiles pour la suite du programme, c’est hors de mon champ.

          • Aramis dit :

            NRJ douter ne veut pas dire être arrogant en français. Votre cliché du français arrogants ça va deux minutes.

            « Je dis juste que Dassault a trompé les parlementaires en annonçant qu’ils trouveraient des partenaires. » Vous dîtes que l’article montre que Dassault a mentis sur le budget et que l’article le prouve. L’article ne disant mot de ça il prouve que comme toujours vous mentez.

            « C’est vrai, un article qui ne vous plait pas, ne peut qu’être à charge. » Il est carricatural et ne met pas en perspective le coût du programme, l’impact de l’étalement du programme sur son coût. et l’impact des baisses de budget sur le programme.

            Il est comme vous en sommes, propagandiste. L’article par antimilitarime (c’est pas bien de payer pour avoir de quoi tuer) vous pas patriotisme (Deutschland uber alles).

            « Ou avez vous vu qu’Airbus voulait la propriété intellectuelle de Dassault ? » Comment pouvez vous ignorez ce point central du débat? C’est ici par exemple: http://www.opex360.com/2022/03/08/scaf-dassault-aviation-nexclut-pas-a-priori-de-developper-seul-un-nouvel-avion-de-combat/

            Et tu sais très bien que ton pays veut nous enfumer.

            « Nexter. Si je vous suis, les demandes de Nexter sont injustifiable » Si tu me suis tu refléchit. Et tu comprends que ce qui compte c’est le bon déroulé des programmes. pour ça on respecte les accords de 2017. Point. Si on relance des négociations ce n’est pas justifiable sauf dans une optique de torpiller le programme.

            « Non. Là où ça en est actuellement » Vous racontez encore n’importe quoi. Vos revenidcationns n’ont pas été écceptées.

            « Il n’en reste pas moins qu’Airbus a accepté que Dassault ait le leadership. » Schoellhorn dit le contraire de vous.

            « Airbus a proposé un deal, Thalès et MBDA ont accepté, rien de plus rien de moins. » Il a joué son rôle de maître d’oeuvre et les sous traitant ont exécuté. Mais je pense qu’il y a peut être des notiosn de français qui t’échappe. Deal ne veut rien dire, et proposé suppose qu’Airbus laisse le choix.

            « Je vous rappelle que l’Espagne a rejoint le programme. » Je vous rappelle qu’Airbus c’est l’Espagne et l’Allemagne. Les accords prévoyaient 50/50. A vous de vous débrouiller pour laisser un bout de vos 50% aux Espagnols.

            « alors oui Airbus renâcle. » Ah ça y est, il admet une réalité.

            « Non c’est 50% de la charge de travail pour Nexter en comptant la présence de Rheinmetall. » Non d’où le blocage.

            « Quel rapport avec le SCAF et le MGCS ? » C’est votre manie de ne jamais respecter votre parole le sujet.

            « C’est votre opinion » C’est aussi celel de votre armée et de la notre.

            « Ca je ne dis pas l’inverse » Vous reconnaissez donc être allemand et que votre pays n’en a rien à foutre de nous à part nous mettre des batons dans les roues.

            « Le mindef de mon pays ne parle pas allemand. » Si si j’ai bien regardé c’est la langue officielle. Mais peut être est ce le Russe ou l’anglais finalement?

          • NRJ dit :

            @Aramis
            « Votre cliché du français arrogants ça va deux minutes. ». Ce n’est pas ma faute si ce « cliché » se vérifie pour un certain nombre de commentateurs de ce blog. Après je comprends qu’il leur fasse mal, car il n’y a que la vérité qui blesse.

            « Vous dîtes que l’article montre que Dassault a mentis sur le budget ». Il n’ont pas menti, je n’ai jamais dis ça. J’ai juste dis que Dassault a trompé les parlementaires sur le fait qu’ils trouveraient des partenaires. Ce serait un mensonge s’ils avaient annoncé qu’ils en avaient trouvé en sachant que c’était faux. Mais ce n’est pas le cas ici. Pour le reste, je vous laisse revoir l’interview du journaliste en question dans le documentaire.
            Dans le rapport parlementaire sur lequel se base l’article de ce journaliste, il est indiqué simplement qu’il n’y a pas le financement pour faire le programme.

             » Il est carricatural et ne met pas en perspective le coût du programme, l’impact de l’étalement du programme sur son coût. et l’impact des baisses de budget sur le programme. ». MDR. Cet article date de 1988. Evidemment qu’il ne peut pas prendre en compte l’étalement du programme et l’impact des baisses de budget.
            Par ailleurs, le programme a eu des surcoûts et malgré la réduction d’1/3 des commandes, le coût du programme a été bien plus élevé que prévu. Moins de surcoûts que d’autres programmes d’avions, mais des surcoûts bien loin d’être négligeables.

            «vous pas patriotisme (Deutschland uber alles)». « Beeeee je suis un mouton qui raconte que des bêtises. Mon cerveau est tellement petit et pitoyable que j’en suis à raconter n’importe quoi sur les gens que je ne connais pas pour faire valoir un point de vue débile.  »
            Non c’est vrai, je dois admettre, que vous avez aussi le caractère du coq que je mentionnais. Peut-être dans ses capacités intellectuelles….

            « Comment pouvez vous ignorez ce point central du débat? C’est ici par exemple: ». Je ne l’ignore pas, après il est toujours temps d’apprendre quelque chose. Du coup où est-ce marqué dans cet article qu’Airbus veut la propriété intellectuelle d’Airbus ? Pour ma part je ne le vois pas si ce n’est de façon sous-entendue mais pas affirmée (ce qui n’en fait donc pas un fait). Et ce sous-entendu n’est pas forcément volontaire, il y a la lecture qu’on en fait qui compte. Dit simplement lorsque j’ai dit que Berlin et non Airbus veulent la PI de Dassault, ça se retranscrit dans l’article (donc ça ne me contredit pas).

            « Et tu sais très bien que ton pays veut nous enfumer. ». C’est déjà le cas avec vos centrales à charbon et votre gaz.

            « Et tu comprends que ce qui compte c’est le bon déroulé des programmes. ». Jusque là c’est du blabla.
            « pour ça on respecte les accords de 2017. ». Quels accords de 2017 ? Quelles sont vos sources ? Que signifient t’ils concrètement dans les négociations ? Car oui dans ces « accords » si tant est qu’ils ont existé, il n’est nulle part écrit qu’un leadership se manifestait par le contrôle absolu d’un industriel au dépend des autres.

            « Schoellhorn dit le contraire de vous. ». Ou ça ? Il a dit qu’Airbus était le partenaire principal du NGF, rien de plus. De la même façon que MBDA est partenaire principal sur les remote carrier et Thalès est partenaire principal sur le Cloud (http://www.senat.fr/rap/r19-642/r19-6426.html).

            « Il a joué son rôle de maître d’oeuvre et les sous traitant ont exécuté. » Ce ne sont pas des sous-traitants. Airbus a proposé un deal sur la répartition, et les autres y ont trouvé satisfaction. Rien de plus rien de moins.

            « et proposé suppose qu’Airbus laisse le choix. ». MBDA et Thalès pouvaient faire le choix de refuser, comme le fait aujourd’hui Airbus avec Dassault, ou Nexter avec Rheinmetall. Je n’ai pas entendu pour ma part de blocage sur ces piliers là du programme.

            « Non d’où le blocage. ». Non le blocage est sur des choses beaucoup plus concrètes que ça. Une fois qu’on a accepté de filer 50% de la charge de travail on a fait même pas 10% du boulot. Parce qu’après il faut savoir sur quoi porte exactement la charge de travail. C’est là où ça coince entre Rheinmetall et Nexter.

            Avant de critiquer il faut savoir comment a lieu ce type de programme. Il y a d’abord la phase amont où on donne les cadres. Typiquement, les 50% de charge industrielle à Nexter, le leadership de chacun des piliers du SCAF, etc. Et ensuite dans un deuxième temps il y a la négociation entre les industriels pour se répartir le travail en essayant de satisfaire tout le monde tout en collant le mieux possible au cadre donné (d’où le fait que Dassault ait par exemple 4 des 6 lots spécifiques, une voix prépondérante en cas de désaccord pendant le développement du programme, et une charge de travail supérieure à Airbus Allemagne (32%) et Airbus Espagne (30%).
            Naturellement, il peut y avoir des désaccords dans les 2 étapes du processus.

            « Je vous rappelle qu’Airbus c’est l’Espagne et l’Allemagne. Les accords prévoyaient 50/50. A vous de vous débrouiller pour laisser un bout de vos 50% aux Espagnols. ». Airbus a des usines et des centres de recherche en Espagne et Allemagne et alors ? Par ailleurs je ne suis pas dans les négociations, donc c’est certainement pas à moi de m’occuper de ça. Pour le programme, l’Espagne paye aussi une partie du programme. Donc il est normal que les industriels espagnols (dont Airbus Espagne et Indra) aient une part acceptable à la vue de leur apport (et ce n’est pas à moi de dire si c’est acceptable ou non. Je ne suis évidemment pas compétent pour ça à titre personnel).
            Bref gardez votre énergie pour faire avance le F-35. Ca vous sera plus utile qu’essayer de critiquer le SCAF.
            « C’est votre manie de ne jamais respecter votre parole le sujet. ». De quoi tu parles guignol ?

            « C’est aussi celel de votre armée et de la notre. ». L’armée américaine n’a pas sa place là-dedans.

            « « alors oui Airbus renâcle. » Ah ça y est, il admet une réalité. ». Je n’ai jamais nié qu’Airbus refusait le répartition industrielle que lui proposait Dassault. Si vous voulez appeler ça renâcler, c’est votre droit. Et dans ce cas Nexter renâcle également.

            « Vous reconnaissez donc être allemand et que votre pays n’en a rien à foutre de nous à part nous mettre des batons dans les roues. ». Ouh là guignol a un sens de l’imagination très développé. Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

            « Si si j’ai bien regardé c’est la langue officielle. Mais peut être est ce le Russe ou l’anglais finalement? » L’anglais c’est dans ton pays pauvre cloche.

        • Obelix38 dit :

          Tu crois encore qu’un programme en coopération avec les Allemands coute moins cher qu’un programme national ? Alors tu n’as pas regardé correctement combien le programme Eurofighter a couté à chaque participant comparé à ce que celui du Rafale a couté à la France (ou encore comment s’est passé le programme A400M) ! 😀
          .
          En coopération, si tu n’as pas réuni un certain nombre de critère, le résultat est forcément raté :
          – Un maitre d’ouvrage unique (DGA pour le Rafale) et avec un vrai pouvoir de contrôle,
          – Cahier des charges commun (sans options à la con comme pour le Tigre ou l’A400M), clair, visionnaire (pour ça il faut avoir de l’expérience, comme la DGA), ambitieux mais pas trop (pas comme l’A400M ou le F-35),
          – Un maitre d’œuvre unique (Dassault),
          – Des sous-traitant choisis selon le principe du « Best Athlete » (et pas du « Best Bidder » comme le veulent les Allemands : ça revient à consommer beaucoup de budget pour combler les incompétences, voire carément écarter des technos comme par exemple le fenestron du Tigre, ou encore produire les deux ailes dans deux usines différentes comme le Typhoon).
          .
          => Faire un NGF seul (ou avec des participations « minoritaires » comme pour le nEuron) nous reviendra moins cher et pour un résultat meilleur que de le faire avec les Allemands ! CQFD !

    • alain dit :

      Bravo, tirons en les conséquences…

    • KasugaKyosuke dit :

      Oui surtout vu comment ils font de plus en plus copain avec les chinois, quand tout l’Europe veut justement mettre un gros coup de frein à la chine, et des bâtons dans les roues des chinois qui ne respectent rien.

      l’Allemagne joue le jeu de l’égoïsme en pensant qu’à leur gueules.

      • scalectric dit :

        le rouleau compresseur de la colonisation US est en marche

      • Castel dit :

        C’est vrai, ce n’est pas comme la France qui ne pense qu’aux autres…..
        Allons, restons sérieux, il est normal que chaque pays essaye de défendre son « pré carré » !!
        Par contre, espérons que cette attitude des Américains à leur égard incite nos amis teutons à se tourner un peu plus vers l’Europe et la France en particulier dans l’avenir….

  6. philbeau dit :

    Gag . Le retour du boomerang . Mais pour qui se prennent les allemands ? Ils sous-traitent leur défense aux américains depuis des décennies , s’épargnant de lourds investissements qu’ils ont mis à profit pour développer leur outil industriel , devenu un rouleau compresseur sur leurs voisins européens , avec l’assentiment de bonasses comme les politiques français , et maintenant ils voudraient avoir le beurre et l’argent du beurre ? les américains leur rappellent qui a la vraie puissance , en coulisses . Au delà de ça , les industriels allemands de l’aéronautique ne manquent pas d’air en revendiquant une expertise de pointe ; comparés aux vrais players dans ce domaine , américains , russes , français et anglais , ils jouent en deuxième division . Enfin on boit du petit lait en lisant tout ça , dans le contexte de la « coopération » avec la France .

    • KasugaKyosuke dit :

      Exactement ! Comme vous l’avez bien dit, ils en ont après les secrets industriels, sans vouloir investir le temps et l’argent massifs nécessaires. Heureusement que Dassault aviation ne s’est jamais laissé faire, et a toujours l’audace de dire non au gouvernement Français.

      Les allemands et la branche allemande d’Airbus, avait d’ailleurs eût un interview ridicule, où ils avaient dit « qu’ils voulaient être sur les commandes de vols du NGF, qu’ils contestaient que Dassault aviation soit désigné meilleur athlète et maître œuvre du projet, et qu’ils avaient les compétences, pour avouer au final qu’ils n’étaient pas les meilleurs »

      C’est entretien était juste ridicule et tournait en rond sans fin. Ils contestaient juste pour contester, et essayer d’avoir un pied dans les commandes de vols de Dassault, pour voler le savoir faire Français. Tout le monde avait déjà capter ça depuis le début ! Ils avaient même osé demander un accès global et communs aux savoirs des uns et des autres, sachant qu’ils avaient plus pomper chez Dassault aviation, que Dassault chez Airbus.

      • NRJ dit :

        @Kasuga
        « ils en ont après les secrets industriels, « . Je ne sais pas à quoi vous faites référence, mais à première vue c’est n’importe quoi. Je vous laisse préciser.

        « C’est entretien était juste ridicule et tournait en rond sans fin. Ils contestaient juste pour contester, ». Ils contestaient les méthodes de Dassault consistant à dire qu’ils sontes nuls et que Dassault est génial. Je ne trouve pas leur plainte irrecevable. Qu’en savez vous qu’ils sont moins bons que Dassault dans les commandes de vol ?

        « Ils avaient même osé demander un accès global et communs aux savoirs des uns et des autres, ». Si vous parlez des brevets, ce n’est pas un problème juste pour Dassault mais également pour Airbus.
        Par ailleurs qu’y a t’il d’irrecevable dans le fait de pouvoir construire eux-mêmes un NGF si la France lâche l’Allemagne dans 20 ans ? Nous voudrions être capable de faire la même chose.

        • philbeau dit :

          NRJ , votre plaidoyer pro-allemand est , comment dire , pathétique , mais surtout , dans le contexte actuel , parfaitement malhonnête , et pour tout dire , malsain . On ne va pas refaire l’histoire , avec vous c’est sans fin , on prend juste note du camp que vous assumez choisir dans une problématique qui , très au-delà du Scaf , met à nu les décisions industrielles qui vont frontalement opposer la France à l’Allemagne et avoir de lourdes conséquences économiques et conséquemment politiques . Ne cachez plus votre petit fanion allemand , NRJ . Et rejoignez votre compère Sorensen .

          • NRJ dit :

            @philbeau
             » votre plaidoyer pro-allemand est , comment dire , pathétique , mais surtout , dans le contexte actuel , parfaitement malhonnête , et pour tout dire , malsain ». Tiens, guignol qui revient.

            « on prend juste note du camp que vous assumez choisir ». J’ai toujours espéré, et j’espère toujours que la France saura tirer le meilleur de cette coopération. Maintenant contrairement à vous je ne me mens pas à moi-même pour mousser Dassault aux dépends d’Airbus.

          • Twouan dit :

            Honnêtement, ça se tiens ce qu’il dit.
            L’Etat devrait demander la même chose.

        • Czar dit :

          disons que c’est un peu plus ‘inconcevable’ qu’ils aient accès aux brevets Dassault, que le même Dassault ne puisse pas vendre son avion parce qu’un boulon a vu le jour dans les fumées de Chemnitz, tu saisis enerjaill-hitmiousikaunly ?

          • Twouan dit :

            Si tu peux le remplacer le ‘boulon’ parceque tu en as le droit, les plans et les informations de conception.

            Est ce si facile d’interdir l’export?

            Non, la position allemande ce tiens. Et bien sur, cela a un cout.

        • Alpha (α) dit :

          Pauvre NRJ…

        • Carin dit :

          @NRJ « Par ailleurs qu’y a t’il d’irrecevable dans le fait de pouvoir construire eux-mêmes un NGF si la France lâche l’Allemagne dans 20 ans ? Nous voudrions être capable de faire la même chose. » Dans ce cas si les deux parties prévoient cette possibilité autant arrêter tout de suite. C’est que vous, les allemands, voulez nous lacher.

          Puisque vous voulez faire le NGF allez y faîtes le. Nous allons bien rigoler… Nous on fera un autre programme entièrement à notre main sans chercher la rupture technologique à tout prix. Même philosophie que le rafale.

          • NRJ dit :

            @Carin
            « Dans ce cas si les deux parties prévoient cette possibilité autant arrêter tout de suite. » Pour faire le MGCS, vous seriez choqués que l’on soit capable de produire notre propre MGCS si l’Allemagne nous lâche ?
            Il faut évidemment considérer la potentialité du retrait unilatéral d’un pays. Ca s’appelle l’anticipation.
            « C’est que vous, les allemands, voulez nous lacher. » Guignol

            « Nous on fera un autre programme entièrement à notre main sans chercher la rupture technologique à tout prix. ». Ca tombe bien ce n’est pas ce qui est prévu dans le SCAF.
            « Même philosophie que le rafale. » C’est à peu près la philosophie qu’envisagent les industriels et les militaires aux dernières nouvelles.

  7. albert dit :

    Les Allemands fidèles à eux meme, toujours à vouloir récupérer le savoir faire des autres.

    • Mathieu dit :

      les champions de l’incohérence, de l’incooperation europeenne. Fini l’autonomie, l’indépendance.

      • albert dit :

        Ce qui me fait peur c’est qu’ils savent que la France comme d’hab, et surtout avec un président ultra pro européen, va finir par baisser notre froc et céder à leur exigence. Dassault tient bon mais si le gouvernement s’en mêle on est sûr qu’on s’abaissera devant les allemands comme on le fait depuis 15 ans.

        • Math dit :

          Il n’y a pas à avoir peur. Il faut que l’on arrête d’être fleur bleu dans nos pensées et nos actes. En cette matière, c’est une faiblesse que d’être francs. Oui, cela revient à nous tordre nous mêmes, car c’est là notre essence étymologiquement. Nous avons soif de clarté, de franchise, d’engagement des 2 cotés. Dans ce genre de deal, le premier qui s’énerve gâche ses positions, son jeux. Ne nous énervons pas, ne nous fâchons pas. Nous avons affaire à des intérêts différents. Prenons calmement des actions qui renforcent nos positions et attendons que ça bouge de leur côté, tout en étant prêt à faire face au cas où ça ne bougera jamais. En parallèle, menons les efforts pour que toute une série d’autres acteurs puissent être intéressés par d’autres actions de notre part. Ce sera plus propre, plus vrais et d’autant plus crédible.

        • Stephane dit :

          Dassault est libre, j’espère, de refuser de se faire plumer par les allemands.

          • Clavier dit :

            Dassault sait tenir tête aux politiciens français……une longue habitude d’ailleurs en dépit de ce qu’on raconte

      • Jean-Claude BENECH dit :

        Bien fait pour ces gros traîtres !

  8. Coléo91 dit :

    Les déconvenues ne font que commencer…

    • Roland de Roncevaux dit :

      les Allemands se sont fait saboter Nord-Stream en toute quiétude… ils avaleront toutes les couleuvres (tout comme les Français et les autres Européens)… de toutes façons, ils ne quitteront pas l’UE ni l’OTAN (et la crise en Ukraine l’a bien montré)… donc les Américains n’ont aucune raison de faire un effort, et ils le savent bien.

    • Lolo-Ito dit :

      Ils n’ont pas fini de pleurer

  9. Pedro68 dit :

    « Le gouvernement allemand n’a exigé aucune contrepartie industrielle en matière de MCO » … Tout est dit, achat uniquement sur critères politiques, on s’attache les bonnes grâces des USA et peut être leur protection. Dans le même temps, le chancelier fait les yeux doux à la Chine. Tout et son contraire, sans ligne directrice à moyen / long terme. La médiocrité au pouvoir.

    • Félix GARCIA dit :

      « L’Allemagne et son armée »
      Invitée : U. Franke (@Sicherheitshalber), senior policy fellow à l’ECFR (European council on foreign relations), co-productrice du Sicherheitshalber podcast
      4:00 La recréation d’armées allemandes après la Seconde guerre mondiale
      15:50 La réunification allemande et l’absoption de l’armée de RDA dans la Bundeswehr
      21:30 L’existence d’une culture stratégique allemande
      28:00 Le sous-investissement durable dans l’appareil militaire
      36:30 La position allemande face aux interventions françaises
      41:05 L’héritage de la précédente crise ukrainienne en Allemagne et le tournant de février
      47:45 Les livraisons allemandes à l’Ukraine et la durabilité de ces efforts
      https://soundcloud.com/le-collimateur/lallemagne-et-son-armee

      • fabrice dit :

        L’ECFR est une ONG de plaidoyers financée par Soros, très à gauche, antisioniste, pro iranienne, pro arabe, pro frères musulmans…C’est proche de la France Insoumise ici, de Sanders aux USA, d’une branche des Verts et du SPD en Allemagne et de la mouvance euro arabe en deuil avec les accords d’Abraham.
        Méfiez vous du nom, le CFR, council of foreign relations est un organisme officiel aux USA, très prestigieux. Je ne pense que la prise de ce nom avec un E pour european devant soit le fait du hasard…Propagande, propagande quand tu nous tiens…
        Quand vous voyez un nom d’ONG ayez le réflexe NGO Monitor…Certes avec une lentille pro israélien, mais très bien documenté et sourcé.
        https://www.ngo-monitor.org/ngos/european_council_on_foreign_relations_ecfr_0/
        Le fait qu’il y ait un saupoudrage de fonds de MAE de pays européens n’est pas forcément une preuve de soutien, ça leur permet de garder un oeil et un lien…Il y a aussi des commandes de « recherches »…

        • Félix GARCIA dit :

          Je conchie le CFR (et toute la galaxie qui va avec : Chatham House, The Fabian Society, Bertelsmann, The Bilderberg, CHAM, etc …) et la Trilatérale, mais j’ai apprécié la lecture de Zbigniew BRZEZINSKI.
          Je **** Emmanuel MACRON, mais j’écoute quasiment tous ses discours (et j’écris à la présidence de la République).
          Je vomi la GFANZ, le WEF/FEM, l’U.E., The Commons Project, The Council For Inclusive Capitalism With The Vatican, TERRA CARTA, etc … mais je lis, je regarde et j’écoute …
          Etc …

          « Quand vous voyez un nom d’ONG ayez le réflexe NGO Monitor »
          Non.

      • Gaulois78 dit :

        @Félix GARCIA
        « L’Allemagne et son armée »
        Merci pour le lien…

    • Czar dit :

      politique et pour préserver leurs ventes de bagnoles qui sont le coeur de leurs ventes, ce qui agaçait beaucoup Schtrumph

      c’est donc aussi la preuve qu’il n’y a pas UNE stratégie allemande, mais des politiques menées par différents échelons, avec des intérêts contradictoires

    • Aymard de Ledonner dit :

      C’est la logique allemande. La Chine pour l’économie et les EU pour la sécurité. Je pense que Scholtz serait tout surpris qu’on trouve cela bizarre.

  10. Stoltenberg dit :

    Oh je connais un autre pays dont les décideurs considèrent qu’un offset n’est pas nécessaire. Ça fait augmenter la facture alors que ce qui compte c’est juste de pouvoir dire auc électeurs mécontents de fermer leurs gueules parce qu’on a acheté. Et, pour le coup, ces 2 pays s’autodéclarent comme étant pays cadres de ce qu’ils appellent « défense européenne » et vont jusqu’à vouloir s’impliquer dans des choix des autres pays en matière de l’armement parce qu’ils considèrent qu’ils savent mieux faire que tous les autres (qu’ils méprisent même si ce n’est pas ouvertement assumé). « L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute. » Déjà, pour être considéré comme étant sérieux dans une telle déclaration, il faut avoir un minimum de crédibilité dans les garanties de sécurité attribuées aux autres états et dans les programmes d’armement que l’on mène.
    .
    Mais bon, le côté positif c’est qu’il y a des chances que ces F-35A allemands afficheront un taux de disponibilité meilleur que les EF2000 allemands maintenus par l’industrie allemande à un prix tout à fait considérable.

    • Mat49 dit :

      « il y a des chances que ces F-35A allemands afficheront un taux de disponibilité meilleur que les EF2000 allemands maintenus par l’industrie allemande à un prix tout à fait considérable. » C’est superficiel comme jugement.

      Le problème vient d’abord du fait que les EF 2000 ont été produits a cadence artisanale ce qui augmente les coûts de production, et les coûts des pièces détachées elle aussi produites à des cadences artisanales. Problème renforcé par le fait que les allemands achetaient très peu de pièces détachées ce qui renchérissait encore leur coût faute d’effet de série suffisant. Et surtout ce qui rendait très faible la disponibilité faute de pièces détachées suffisantes. Et ça même avec les meilleurs industriels du monde on ne peut rien y faire.

      Donc dire que s’il y avait un problème de disponibilité c’est de la faute des industriels c’est excessivement simpliste.

      • Stoltenberg dit :

        Bon, ce n’est pas comme si les industriels qui font partie du consortium n’avaient pas de problèmes de dispo très sérieux sur d’autres types d’appareils également. On peut à chaque fois tenter de leur trouver des excuses et de rejeter la faute sur les autres mais je note que l’EF2000 a partagé en quelque sorte le sort du NH90 par exemple avec les Autrichiens qui veulent s’en débarrasser à tout prix. Les EF2000 allemands affichent des taux de dispo ridicules. Si les Allemands font réparer leurs appareils directement en Amérique ou dans d’autres pays européens qui ont des capacités adéquates alors il est vraisemblable que leurs F-35 ne connaitront pas ce genre de problèmes.

        • Mat49 dit :

          « Bon, ce n’est pas comme si les industriels qui font partie du consortium n’avaient pas de problèmes de dispo très sérieux sur d’autres types d’appareils également.  » C’est pas comme si les autres pays faisaient différement que l’allemagne en matière de sous investissement. Ce qui limite la possibilité de tout mettre sur le dos des industriels.

          « mais je note que l’EF2000 a partagé en quelque sorte le sort du NH90 par exemple avec les Autrichiens qui veulent s’en débarrasser à tout prix. » Peut être mais là c’est un problème de conception initiale de l’avion. Et là c’est les industriels.

          « alors il est vraisemblable que leurs F-35 ne connaitront pas ce genre de problèmes. » Le F 35 a énormément de problèmes non réslus et il coûte très cher à faire fonctionner. Comme en Belgique cela risque d’entrainer moins d’heure de vol.

          • Stoltenberg dit :

            Chaque pays veut dépenser moins tout en ayant une meilleure dispo d’où l’histoire des EF2000 prêts à être refourgués à chacun qui voudrait les prendre.
            .
            Concernant le F-35, ce n’est que votre avis. Ce que j’observe c’est que l’avion a connu un succès commercial et ceux qui en possèdent ont plutôt tendance à en commander d’autres.

          • Mat49 dit :

            « Chaque pays veut dépenser moins tout en ayant une meilleure dispo d’où l’histoire des EF2000 prêts à être refourgués à chacun qui voudrait les prendre. » Aucun rapport.

            « Ce que j’observe c’est que l’avion a connu un succès commercial et ceux qui en possèdent ont plutôt tendance à en commander d’autres. » Vous observez mal. Le succès est dû au poids politique et économique des états unis. Les Belges annonçent officielement que pour compenser les 30 000 euros à l’heure de vol… l’avion volera moins.

    • KasugaKyosuke dit :

      Il y a des chances que les f35 … non arrêtons tout de suite ici ! La fiabilité des f35 est bien pire que celle des Eurofighter. Littéralement il ne passe pas une semaine sans un problème important rapporté sur des f35, et régulièrement des problèmes majeurs et graves.

      Sans parler des budgets de maintenances, fonctionnements et autres qui sont déjà estimés comme des gouffres financiers. f-35 = failure-35.

      • Stoltenberg dit :

        « La fiabilité des f35 est bien pire que celle des Eurofighter. »
        Vos sources???
        .
        « f-35 = failure-35 »
        Je reprends: « L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute. »

    • Mathieu dit :

      Ben oui, Italie, Espagne, Japon

    • Aymard de Ledonner dit :

       » F-35A allemands afficheront un taux de disponibilité meilleur que les EF2000 allemands  »
      En étant pieds et poings liés avec la maintenance US? Mais bien sûr! LM qui a là une oportunité en or de faire les poches de Schtolz va surement faire preuve de mansuétude et faire la MCO gratuitement c’est évident!

      • Stoltenberg dit :

        Vous n’avez pas compris le sujet. Il s’agirait d’établir des partenariats industriels concernant la construction des infrastructures, la formation du personnel et le transfert des compétences en lien avec la maintenance des F-35 allemands. Les pièces de rechange seraient de toute façon commandées auprès de LM ou des autres partenaires, les munitions également. Donc si les Américains veulent embêter Berlin alors ils peuvent simplement refuser de livrer avec ou sans MCO en Allemagne. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé avec Ankara.

        • philbeau dit :

          Le sujet , c’est que les allemands , comme vous le dites très bien , pensent pouvoir acquérir dans la foulée des compétences qu’ils n’ont , la stratégie du coucou qui s’exprime en toute clarté avec le Scaf . Avec les américains , ils tombent évidemment sur un os trop gros pour eux .

  11. Auguste dit :

    Plus qu’étonnante cette histoire.Une explication?.Les Allemands n’ont peut-être pas compris, avec l’explosion du NS2,qu’il n’est pas bon de s’éloigner du troupeau européen et de son berger US,et de poursuivre des relations avec les ennemis des US.Ils ont aggravé leur cas en allant fricoter avec les Chinois: cette mise à l’écart serait-ce un avertissement?.

    • Guillotin dit :

      @Auguste : je cherche désespérément quelqu’un dans la zone occidentale de l’Europe, qui aurait des informations sur cette fameuse destruction du NS2, qui a eu lieu depuis des semaines, sur laquelle des dizaines d’experts travaillent depuis, et toujours pas le début du début d’une explication « officielle » ni  » officieuse », à part la chanson habituelle de la culpabilité totale de Poutine..

      L’infernal succube Poutine, pire même que Satan, qui serait allé lui-même avec un canot pneumatique et des palmes, afin de saboter une construction qui lui a coûté des milliards de roubles : car on sait bien, l’OTAN nous l’a appris, que la spécialité Russe est de s’auto-bombarder, de plastiquer ce qu’elle a construit, parmi les milliers de méfaits quotidiens dont elle est l’abominable coupable ..

      Le Pont de Crimée, Nord Stream 2 : deux phénomènes inexpliqués avec des points communs, qui rejoignent un autre de la région et avec les mêmes points communs ! : la destruction du vol MH17 …il y a là une sorte de Mer des Sargasses qui génère des phénomènes surnaturels à jets continus, mais comme par hasard, seulement depuis qu’un certain pays d’outre-Atlantique a décidé de mettre très sérieusement le grappin dessus, dans les années 2014.

      Il faut dire, Monsieur, que chez ces gens-là , quand on donne ensuite plus de 50 milliards de dollars d’aide à l’Ukraine pour faire la guerre, on ne donne pas, Monsieur, on ne donne pas : on investit !

      car on espère un retour sur investissement, c’est un des fondamentaux du capitalisme ! ..
      vous ne croyez quand même pas qu’un pays qui investit ses forces armées au maximum, et qui investit 50 milliards de dollars dans un pianiste Kievien, tout en poussant l’OTAN a faire tout le boulot, fait tout ça par philantropie ?

      philantropie ? un mot sulfureux, honni, maudit, banni par Wall Street, par le Capitole, par Langley, par le Pentagone !

      • lgbtqi+ dit :

        eh oui Chiottin, les résultats d’une enquête sont toujours plus longs à être publiés que les interprétations complotistes et la propagande ennemie… C’est rageant, hein ? Mais que voulez-vous… c’est le propre des enquêtes…

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        –L’infernal succube Poutine, pire même que Satan, qui serait allé lui-même avec un canot pneumatique et des palmes, afin de saboter …

        Alors pour vous Poutine est une femme… Heureusement qu’il ne lis pas Opex… C’est un coup a finir la tête scotchée sur une pierre…

        Vous avez donc raté la version de Poutine et Cie?:

        L’infernal démon Charles III, pire même que Satan, qui serait allé lui-même avec un canot pneumatique etc…

        sinon fan de Brel?

      • nOz dit :

        Bravo pour cette défense de Palpoutine qui vous enverra certainement un chèque pour service rendu.
        Concernant le MH17, je vous conseil l’excellente vidéo de Xavier Tytelman d’hier soir. Une vrai synthèse d’événements factuels, contrairement à vos sous-entendus.

      • aleksandar dit :

         » Les autorités suédoises ignorent actuellement qui sont les responsables du sabotage sur les pipelines Nord Stream et Nord Stream 2.
        « Pour l’instant, nous ne savons pas qui est responsable de ces explosions.
        Nous n’excluons aucun scénario  »
        C’est ce qu’a déclaré le ministre suédois des affaires étrangères, Tobias Billström.
        Après un mois et demi d’enquête et tout les éléments en leur possession !

        Traduction : On aurait bien aimé mettre ça sur le dos des russes mais c’est impossible alors on va vite enterrer l’affaire.
        Circulez, y a rien d’anglais a voir !

        • Alpha (α) dit :

          « Après un mois et demi d’enquête et tout les éléments en leur possession ! »
          C’est quoi tous ces éléments en leur possession ?
          En tout cas, les services d’enquête suédois sont moins performants que ceux des russes, reconnaissons le…
          Car le FSB, lui, il te donne le scénario, le mobile et les auteurs d’attentats ou des faits de guerre dans la minute où ils ont été commis !!! 🙂
          A croire que c’est eux qui ont tout monté… 😉

    • Carin dit :

      @Auguste
      Ha ha ha, très belle façon de promouvoir la fausse annonce que NS2 serait le fait des states…
      Non Auguste, ce sont nos copains russes qui ont fait ça. Probablement poussés par une autre fausse nouvelle américaine celle-là, qui prétendait que ces 2 tuyaux pourraient êtres raccordés au réseau existant… il n’en a pas fallut plus pour faire bouillir le vilain sang du père Poutine, qui comme à son habitude a foncé tête baissée dans le piège, et à fait peter l’avenir de la Russie en Europe… car n’en doutez pas, dès la fin des hostilités gagné/perdu l’Europe (les frugaux surtout), auraient tout de suite repris des pourparlers avec la Russie pour avoir du gaz à bas coût! Aujourd’hui c’est foutu… même si réparés c’est 2 tubes ne seront jamais assez secs pour y faire passer du gaz…

    • Lothringer dit :

      Il est vrai que cette information tombe une semaine après la visite du Kanzler Olaf en Chine. Quelle co-incidence.
      Quelle co-incidence également avec les récentes sanctions américaines contre la Chine au sujet des composants électroniques sophistiqués, et le refus allemand du rachat par la Chine de 2 usines de semi-conducteurs situées en Allemagne. L’Allemagne commencerait-elle à comprendre le message envoyé par Joseph-Robinette ?

      Pour NS2, mon opinion est que le sabotage a été fait par le camp occidental (US ? GB ? les deux ?). Il est clair que la Russie n’avait pas intérêt à sa destruction car ce tuyau aurait pu reprendre du service 5-10 ans après la guerre en Ukraine (business as usual) , le temps de laisser reposer les esprits.
      Il est étonnant que NS1 n’ait pas été endommagé lui aussi : un ultime avertissement (probablement) ?

      Pour la suite, avec l’arrivée du Chinois COSCO dans une partie du capital du Port de Hambourg, les USA vont-ils tolérer que le port de Hambourg devienne prochainement un terminal GNL comme c’est prévu ?
      Quant au terminal GNL flottant prévu dans un port de la mer Baltique (à Lubmin), sera-t-il suffisamment sécurisé dans l’hypothèse ou la Russie souhaite massivement militariser la Mer Baltique (notamment à partir de Kaliningrad).

      hors-sujet :
      Mon opinion est que le récent attentat commis à Istanbul est une opération sous faux-drapeau (commise par le pouvoir turc lui-même). Le Tsar VVP en a commis beaucoup dans les premières années de son action (entre 1999 et 2010), qu’il a fait attribuer aux Tchétchènes. L’objectif turc étant de détourner l’attention de l’opinion sur l’hyper-inflation en cours et de fédérer l’opinion autour de ses aventures militaires en Syrie, dans la perspective des élections présidentielles de 2023. Il a manifestement besoin de cet attentat pour déclencher une opération militaire planifiée depuis longtemps. Les prochains jours ou prochaines semaines nous le diront. Exactement comme le faisait VVP pour déclencher la 2e guerre de Tchétchénie. (« Je t’ai bien formé, et tu as bien appris, mon jeune padawan »). Ces 2-là s’entendent de mieux en mieux. Comme Hitler et Staline, jusqu’au 21 juin 1941 au soir. Le 22 juin à 04h du matin…c’était une autre histoire, les barbes se sont mises à roussir.

      • précision dit :

        même si vous avez la prudence de le présenter comme « votre opinion » je n’aime pas beaucoup ces hypothèses de faux-drapeaux qui fleurissent sur ce blog, sans qu’il y ait de faits suffisants pour les étayer; cela alimente le complotisme ambiant ce qui n’est pas sain, et se rapprocherait de la calomnie ou de la désinformation lorsque c’est repris en choeur par de multiples commentateurs (on n’en est certes pas encore là ici).
        Ici je ne vois pas de traces d’opérations militaires (ou répression du PKK) planifiée par la Turquie, celles qu’ils ont déjà menées par le passé n’avaient pas besoin de prétexte particulier, et certaines difficultés économiques comme l’inflation ne datent pas d’hier.

        • Lothringer dit :

          bonjour,
          Je constate que toutes les factions kurdes (PKK et Kurdes de Syrie et d’Irak) ont démenti leur participation.
          Et la réalité du calendrier électoral turc demeure.
          Vous parlez de complotisme. Réciproquement les précédents russes que je cite ont été « oubliés » par les médias. De quel côté se situe le complotisme au final ?
          Vous considérez les allégations du pouvoir turc comme parole d’évangile ? Les médias, par paresse intellectuelle quotidienne, se contentent de relayer la parole du Grand Sultan, sans avoir de réelles volonté (et faute de moyens probablement) d’enquêter par leur propres moyens.
          Il me semble qu’il y a déjà eu des précédents il y a quelques années en Turquie (pendant la période de progression de l’EI en Syrie+Irak) : de mémoire des journalistes turcs ayant mis à jour des activités sous faux-drapeau du pouvoir turc, ont été rapidement poursuivi (et emprisonnés ?).
          Les même causes produisant généralement les même effet, le régime russe et le régime turc se ressemblant terriblement (démocrature)…les même causes produisent donc effectivement les même effets.

  12. Félix GARCIA dit :

    « F-35A que Berlin souhaite acquérir afin de remplacer les PANAVIA Tornado et permettre à la Luftwaffe de maintenir sa participation à la dissuasion nucléaire de l’Otan »

    ♫ Dis moi le secret pour être un homme, ♫
    ♫ Est-ce vraiment si mystérieux ? ♫
    ♫ Pour moi faire éclore la grande fleur rouge ♫
    ♫ Ce serait merveilleux ! ♫
    https://www.youtube.com/watch?v=JtIXCCEvFEM (version originelle)
    https://www.youtube.com/watch?v=QoUS7QiOUnA (par Florian LACONI)

    « risques considérables pour la souveraineté nationale et l’autonomie d’action »
    « une participation de l’industrie nationale rapporte et crée des emplois »
    « En ce qui concerne la souveraineté allemande »
    « Le recours à une industrie de l’armement innovante, compétitive et efficace en Allemagne »

    Pas « YOUROPE » ? « Notre Europe » non plus ?
    Rooooh ….
    ^^

    ♫ Il est grand temps votre grandeur ♫
    ♫ Qu’on parle de coeur-à-coeur ♫

    ♫ Le roi n’a que faire ♫
    ♫ Des conseils d’une vieille corneille ♫

    ♫ Si tu confonds la monarchie avec la tyrannie ♫
    ♫ Vive la république, adieu l’Afrique ♫
    ♫ Je ferme la boutique ! ♫
    […]
    ♫ Regardez bien à l’ouest (ah, pitié, au secours) ♫
    ♫ Regardez bien à l’est (non, non) ♫
    ♫ Mon pouvoir, sans conteste ♫
    ♫ Est sans frontière (pas encore !) ♫
    ♫ Je voudrais déjà être roi ! ♫
    https://www.youtube.com/watch?v=HBwZPozCmGA

  13. Bricoleur dit :

    « Le recours à une industrie de l’armement innovante, compétitive et efficace en Allemagne, avec des employés hautement qualifiés, est la garantie d’une haute disponibilité opérationnelle » des aéronefs, fait d’alleurs valoir la BDLI.
    Certes, mais le seul marché militaire allemand est trop petit, d’où l’intérêt de programmes communs avec par exemple la France et l’Espagne . Suivez mon regard …
    P.S. Il a bonne mine le Bundestag !

  14. olivier 15 dit :

    Les allemands qui chialent pour un risque de  » perte de compétences « . Depuis le ME262, il faut bien la chercher, hein. Ils semblent découvrir leur maîtres américains… Et toujours n’avoir rien compris. Les italiens ont été beaucoup plus fins.

    • Raymond75 dit :

      Ce sont les ingénieurs allemands, faits prisonniers en 1945, qui ont permis le développement de l’industrie aéronautique et spatiale en Europe et en Russie …

      • JC dit :

        Et les USA, rien ?

        • E-Faystos dit :

          quasiment la plus grosse part du gâteau.
          les Britanniques ont pu tester un Ta 152
          les Français un Do 335
          et les Américains ont pu tirer 10 Me 262 immédiatement après la fin des hostilités. en prime, poèce et main d’oeuvre spécialisée à suivi le voyage d’abord en France, puis Grande Bretagne, et enfin USA où ils furent testés … et apréciés .
          mais malgré leurs qualités leur mauvaise construction générale et la masse de travail à étudier ont amenés les entreprises US à proposer des produits de meilleure facture tels le Sabre et super Sabre.
          et ce n’était pas du luxe face aux Russes. eux furent grandement aidés par un espionnage en Occident et le prêt de plusieurs moteurs Britanniques.
          les MiG 15 seront rapidement construit autour et meneront la vie dure aux pilotes alliés en Corée, puis Vietnam.
          alors l’aide Allemande?
          c’est mieux quand ont sait ce qu’il ne faut pas faire.
          pour vouloir une avance technologique à tout prix, les US paieront cher en vie de pilotes d’essai.
          la France sera plus prudente, et aura accès à un seul 262. qu’elle rejettera à cause desa complexité.
          Mais lors de leur évacuation des caisse de documents, les USA « perdront » des caisses, et les français en feront des copies.

          Marcel Bloch s’en servira pour accélérer sur l’Ouragan quand les sociétés d’État proposent des projets tellement avant-gardiste qu’ils se transforment tous en impasse.
          comme le Rafale aujourd’hui, la force de Dassault, c’est de faire des avions de leur temps, et opérationnels

          • Czar dit :

            « les Français un Do 335 »

            rappelons que Claude Dornier, fondateur de la marque éponyme et fils d’un franc-comtois et d’une bavaroise n’a jamais abandonné sa nationalité française, il ne s’agit donc même pas « d’appropriation »

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            –mais malgré leurs qualités leur mauvaise construction générale et la masse de travail à étudier ont amenés les entreprises US à proposer des produits de meilleure facture tels le Sabre et super Sabre.

            Avant le Sabre et le Super Sabre, il y a la génération du P80/F80 Shooting Star sans oublier la ligné des F84 uniquement pour L’USAF pour l’US Navy il y a eu le FH1 Phantom, le F9F Panther, le F7U Cutlass… Uniquement pour les plus marquants. Cette période était très créative du coté vainqueur. Et si le programme Paperclip à certes permis des gains de temps pour tous ceux qui ont pu en bénéficier, il ne faut pas négliger les capacités de développement des entreprises à cette époque.

      • Math dit :

        Ouai, enfin, sans le moustachu, on aurait pus continuer tranquillement nos programmes. Et ça ne nous aurait pas spécialement dérangé.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « le développement de l’industrie aéronautique et spatiale en Europe et en Russie … » Werner von Braun, il a travaillé pour qui déjà?

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        –Ce sont les ingénieurs allemands, faits prisonniers en 1945, qui ont permis le développement de l’industrie aéronautique et spatiale en Europe et en Russie …

        Certes, mais ça c’était au siècle dernier depuis dans le domaine de l’aéronautique il n’ont rien démontré.

    • Charcot84 dit :

      @olivier15…d’autant que ce seront sûrement les Italiens qui récupèreront la MCO des avions allemands ! c’est risible mais bon, les allemands récoltent enfin ce qu’ils méritent .

      • Raca dit :

        @Charcot il n’y a rien de risible n’oubliez pas que l ‘industrie italienne a toujours eu un très bon niveau en aéronautique. Pour info depuis l’après-guerre le G91 choisit par l’OTAN en 1956 à la place d’ un avion français comme l’Etandard VI, que l’industrie italienne est partenaire dans le développement et la construction des Panavia Tornado, des Eurofigther Typhoon, des F35. De plus cette industrie construit les F35 pour les pays européens Hollande Suisse …. N’oubliez pas aussi le développement et la construction des MB 326, MB 339, AMX, C27J Spartan, P 72, M345, M346 … avec Aermacchi, Piaggio, Leonardo. Et n’oubliez pas les hélicoptères de Leonardo.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Autant je suis d’accord sur le niveau de l’industrie aéronautique italienne, autant le Fait G91est un mauvais exemple.
          Le G91 n’a été choisi par l’OTAN non pas en fonction de ses capacités, mais uniquement pour soutenir et éviter la disparition de l’industrie Aéro Italienne. Cette industrie est depuis une allié sans faille à tous les programmes US ( Ce qui explique d’ailleurs le manque d’allant pour les coopération Européennes)

  15. Et v’lan passe moi l’éponge dit :

    On comprend la position du bundestag sur la coopération autour du SCAF et d’un futur char de combat avec la France.

  16. Jojo dit :

    Pour la dernière phrase de l’article, on voit les dispos de la Bundeswehr… franchement avec de la MCO US, je pense que cela ne peut pas être pire….

  17. kaiox dit :

    Tiens, les américains partage finalement beaucoup moins que Dassault….a eux de voir si ils veulent une industrie avec la France où rien du tout car nous on fera un avions dans tous les cas…

  18. Jason Bourne dit :

    Mais de quels droits les industriels allemands osent-t-ils se plaindre ? Le deal était pourtant simple et accepté ! Les allemands continueront à vendre des grosses berlines en grande quantité aux États-Unis et en échange les allemands achètent des F35 et Apaches à gogo sans aucun retour industriel et sans MCO. Excepté les Chinoock qui seront produit localement sous licence par Airbus Deutschland, les allemands peuvent s’estimer bien lotie. Bien sûr, ça reste de l’argent 100 % allemand mais bon puisque qu’ils ont accepté d’être des vassaux des États-Unis, ils doivent en payer le tribut. Et si ils ont mal négocier les achats du F35 par rapport aux autres pays européens qui ont pu obtenir des compensations industrielles , ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes et à leurs dirigeants. On va voir si le bundestag pourra la ramener

    • Strahd Ivarius dit :

      Avec le bémol que les grosses voitures allemandes doivent être produites ou assemblées aux 3/4 aux USA pour bénéficier des aides à l’achat.
      Ce qu’on ne semble pas toujours mettre en place en Europe comme mesure protectionniste…

  19. Gandalf dit :

    Cry me a river.
    Quand a nous on devrait stopper les cooperations militaires avec les Allemands et trouver des partenaires moins emmerdants quid SCAF, MGCS, MAWS, Tigre mk3 etc…. peut etre developper un axe du sud avec l’Italie et l’Espagne.

    • Félix GARCIA dit :

      – Je voudrais que l’Allemagne ne soit jamais venu à moi. Que rien de tout ceci ne se soit passé.
      – Comme tous ceux qui vivent des heures si sombres, mais ce n’est pas à eux de décider. Tout ce que nous devons décider, c’est que faire du temps qui nous est imparti.

      « Le voyage ne s’achève pas ici. La mort n’est qu’un autre chemin. Qu’il nous faut tous prendre. Le rideau de pluie grisâtre de ce monde s’ouvrira, et tout sera brillant comme l’argent. »

      « Dans le doute, il vaut mieux suivre son flair »

      😉

    • Philippe dit :

      l Italie est à la fois très à cheval sur ses coopérations et surtout très liée aux États Unis.davantage que l Allemagne a de nombreux égards: f35, helicos, frégates fremm….
      on peut déverser sa bile tant qu on veut sur ces méchants allemands on n à plus d alternative si on veut faire quelque chose en grand
      alors on arrête de faire les pleureuses et on négocié comme des grands en réfléchissant à ce qui est bon pour la France

      • EchoDelta dit :

        Mais c’est ce que l’on fait mais les allemands ne veulent pas travailler avec les grands que nous sommes… Donc on laisse tomber les allemands, et on fait ce que nous avons a faire ce que nous savons fort bien faire.

    • Mathieu dit :

      Ben oui, Italie, Espagne, Japon

    • Lecoq dit :

      Deja comme le tigre mk3 n’interesse ps l’allemagne, faudrait recupérer la ligne de production en france

      • Carin dit :

        @Lecoq
        C’est en grande partie le cas… à Marignane, tout près de Marseille. En ce lus des parties qui proviennent d’entreprises française, c’est là que l’assemblage complet du Tigre, ainsi que ses essais se font, avant d’être livré aux partenaires pour le montage de son armement spécifique.

    • Cantatrice dit :

      « Quand a nous on devrait »
      S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
      Quant à nous, on devrait…

  20. ONERESQUE dit :

    Coincés entre  » le marteau et l’enclume « , les acteurs de la BITD et des autorités allemandes. D’un coté, les opinions traumatisées par le déluge des missiles russes et l’inflexibilité crue d’un dictateur résolu, froid comme un satrape implacable…De l’autre coté, des LACUNES d’armements gigantesques, tristes aboutissements de 1% PIB sur des décennies……Alors, quand Scholz a sur-réagi en Mars, réaction typique d’homme politique acculé pour stopper les 2 mâchoires de la forge….les CONTRAINTES PRATIQUES pénibles d’appro lui ont sauté au visage avec ses ministres :
    1> Pas d’hélicoptère de transport lourd européen
    2 > Pas d’avion de patrouille maritime moderne lourd européen
    3 > Pas de missile AA large enveloppe d’interception européen
    4 > Pas de MLRS HIMARS européen

    > Et, de plus, dans les clauses clés de l’ancrage OTAN de la BundesRepublik, cette ridicule obligation de larguer la B-61 gravitaire pathétiquement obsolète, mais démesurément symbolique…..

    La situation allemande qui a déclenché la réaction épidermique du BDLI n’est, de toutes façons, que LOGIQUE….l’ OCCAR étant une coquille quasi-vide dans une EU, publique ou privé, n’avait pas les moyens ces 30 dernières années de lancer des programmes de PATMAR et d’hélicos lourds.
    1> car car le marché mondial d’amortissement de ces investissements est non seulement insuffisant, mais aussi déjà hyper-concurrentiel de par les produits US (Chinook et Stallion, P8) qui ont déjà bénéficié de gros effets de série Pentagone et alliés divers du globe et qui proviennent de plus de refit de très vieux appareils bien amortis en R&T (depuis le Viet-Nâm)…..
    2> des généraux allemands échaudés par l’expérience houleuse de l’A400M (moteur, rampe arrière, certifications, dépassements etc….)

    Au final, Scholz devait en passer obligatoirement par ces acquisitions. Mais, effectivement, sa précipitation a eu des dégâts collatéraux BITD allemande sur le MCO faute de négociation attenantes des compensations. Somme toute, les industriels allemands du BDLI payent des décennies d’abandon de leur souveraineté en armement, mais ils ne peuvent pas non plus se plaindre car 1% PIB en défense avait débouché sur un plus marginal de confort budgétaire. Ils ont reçu ces 30 dernières années des soutiens fédéraux ou Länder sur leur gaz, leurs garanties à l’export, leur consolidation bancaire…Une obsession publique (saine, mais pénalisante) de l’excédent budgétaire perpétuel qui a été d’ailleurs jusqu’à conduire à de sévères manques d’entretien des infrastructures.

  21. KL42 dit :

    NOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNN pas possible les teutons nous prendraient ils pour des c… sur qui ils peuvent passé tous leurs caprices.
    Je résume.
    Pour construire une char un avion avec la France, il faut faire travaillé les industriels Allemands, voir si possible leur piqué leur brevet. Lire le rapport du bundstruc sur le sujet sur le site.

    Par contre quand notre saigneur et maitre US refile ses avions-sous marins alors là ils ferment leurs claque merde et ils acquiescent et en baissant la tête. Comment dit on larbin en teuton

  22. Cartman dit :

    Hahahaha quelle bonne blague !
    Le « savoir-faire » allemand dans toute sa splendeur !

  23. St Chamond dit :

    L’industrie automobile et machines-outils demande au gouvernement de lui garantir ses débouchés et l’industrie de défense fait grise mine.
    La prochaine fois qu’on voudra coopérer avec l’Allemagne (il faudra bien au moins un peu) il vaudra mieux passer par les industriels que par le gouvernement. On ne fait rien sans les industriels manifestement là-bas.

  24. Raymond75 dit :

    L’Europe de la défense est en marche ! Que les générations futures se rassurent.

    Un peu hors sujet, mais le retour de la guerre d’invasion en Europe par une dictature nous montre que, si le matériel est important, c’est aussi et surtout le courage des citoyens qui compte, comme nous le montre si bien les Ukrainiens, que ce soit les hommes mobilisés que les civils qui ne se laissent pas aller au défaitisme.

    J’ai régulièrement dit qu’une démocratie ne peut pas faire reposer sa défense sur les seuls soldats professionnels, par définition peu nombreux, et pas très représentatifs de la population. Je préconise régulièrement un service militaire « à la suisse », qui fait prendre conscience à chacun, et chacune, qu’il peut être amené à défendre son pays. La Suisse est une véritable démocratie, un pays pacifique mais remarquablement bien défendu. Un modèle que nous devrions suivre si nous étions collectivement intelligents.

    La France est un pays très faible malgré les grandes envolées lyriques : désindustrialisé, surendetté, en voie de communautarisme du fait d’une immigration hors de contrôle et à l’abandon de toute éducation civique véritable, en cours d’abêtissement par les réseaux poubelle et où le niveau de l’éducation ne cesse de baisser … Quant à la dissuasion avec « l’avertissement préalable des bombes nucléaires tactiques », elle assure notre destruction et ne s’oppose pas à une invasion ‘conventionnelle’. Et pour ce qui est de l’armée conventionnelle, les chefs d’état major se relaient pour dire que l’on tiendrait quelques jours seulement (il profitent de la situation pour réclamer « des sous », mais ils doivent avoir globalement raison).

    Il faut que la guerre en Ukraine nous réveille :
    > https://theatrum-belli.com/le-sens-du-devoir-du-citoyen-face-au-retour-de-la-guerre/

    Et qu’elle réveille les Allemands ???

    • JC dit :

      Raymond, laissez les allemands en sommeil. Quand on les réveille, ils partent à la conquête de leur espace vital de façon assez brutale.

    • Patrick, de Belgique dit :

      Raymond75: Et qu’elle réveille les Allemands…, çà vous intéresse vraiment qu’ils se réveillent encore une fois? Pas moi, qu’ils restent seulement bien dans leurs contradictions qui, d’une certaine façon, limite leur puissance; c’est bien de se partager leurs ingénieurs après leur défaite mais en attendant, qu’est-ce que nos parents et grand-parents n’ont pas enduré! Je préfère une armée polonaise forte! Par contre, nous, oui, ce serait bien de se réveiller et commencer par oublier ce rêve un peu glauque qu’on est en couple avec eux, parce qu’à la fin, ce n’est même plus une union libre… et on a quand même le sentiment de se faire avoir.

    • Tringlos dit :

      J’abonde dans votre sens mais ……avec quelles armes armerions nous nos citoyens formés et volontaires ? Avec nos quelques dizaines de milliers de HK 416 vendus par nos super potes allemands (tiens au fait, un clin d’oeil au génie de Gègène qui a décrèté que l’armement léger n’était pas stratégique) ? On a perdu nos burnes depuis belle lurette (pas que notre industrie, nos centrales nuke et notre épaisseur militaire). Des décennies que l’on vote pour les mêmes trous du cul formatés façon social/libéral. Le réveil, si réveil il doit y avoir va être long. Plus qu’à espérer que ça ne pète pas avant.

  25. Tom dit :

    Suuuuurpriiiiiise!!! Alors heureux ?

  26. SKoh6371 dit :

    c’est pas beau du rire du malheur des autres mais dans ce cas c’est irrépressible .HA HA HA

  27. Condrieu dit :

    Ils veulent le lait, le beurre et le cul de la crémière. Mais quand on est soumise, on la ferme, et on se soumet a son maître.

  28. Julien dit :

    Cocasse.
    Pour enfoncer le clou, je serais Paris, sans dire un mot, je me barrerais des programmes « communs », puis, deux trois mois plus tard: cérémonie pour dévoiler un FMBT (French main battle tank), un Tigre 3 Franco Espagnol, un SCAFF (deuxième F pour France évidemment) et cetera.

  29. Alfred dit :

    Z’avaient qu’à acheter chinois, eux qui sont si forts pour importer et revendre dans l’UE avec l’etiquette deutche qualitat

  30. Titeuf dit :

    J’en rigole dans ma barbe…
    Goose.

  31. Gplt dit :

    Intéressant à suivre cette divergence de vue entre les industriels et les politiques allemands. Y aura-t-il une évolution positive vers l’est partenaires européens de la part de l’Allemagne où les industriels de l’automobile allemand ont-ils le pouvoir ?

  32. alain dit :

    Au lieux d’insulter l’Italie , comme en ce moment….

  33. Rider dit :

    Bien fait. Ils pensaient vraiment que les américains allaient céder à leurs exigences ? (En 2024 ce sera peut-être pire). Oui on a besoin des américains mais il veut mieux aussi être autonome niveau défense comme le disait de Gaulle. Ne me parlait pas de l’Allemagne qui a était un super partenaire de la France pour lancer l’avion Airbus, le satellite de télécommunications Symphonie, la fusée Ariane, … alors que les anglais n’ont jamais voulu nous suivre à cette époque en pensent à tords que ses projets étaient voué à l’échec. L’Allemagne nous suivaient à cette époque car c’était encore la RFA qui avait besoin de redevenir crédible après la seconde guerre mondiale. Depuis la réunification de 1989, la puissance Allemande n’a que faire des coopération industrielle avec la France ou l’Europe

  34. Patrico dit :

    les Allemands atterrissent ou découvrent les US! ils ont des Tornados il faut juste les passer aux contrôles techniques et puis vole! la MCO sera pour les Italiens trés impliqués , certifiés SH même par la Défense USA! dans leurs usines de montages et constructions Aéronautique de pointes dont les F35! ça ne s obtiens pas comme ça par des discutions de politicos il faut des références et un savoir faire ultra compétents! les Allemands ne l on Pas et n obtiendrons pas les entretiens du moins les Top! Merci Thank you merci a Tous

  35. rainbowknight dit :

    L’Allemagne n’était pas partie prenante dans l’élaboration du projet F35. Pourquoi devrait elle trouver un avantage dans l’achat de ces appareils? C’est un choix politique et nullement industriel.
    La Luftwaffe sera sans doute la seule gagnante.
    Ceci étant ça ouvre en perspective des coopérations/collaborations dans d’autres projets dans lesquels l’équité sera plus développée. Du gagnant/gagnant pour les industriels, moins de tourments pour les politiciens et surtout pour les « utilisateurs » qui ne doivent pas être les grands oubliés.

    • EchoDelta dit :

      « La Luftwaffe sera sans doute la seule gagnante. » : AH bon ? Je ne vois pas en quoi elle serait gagnante, ni ce qu’elle gagnerait effectivement. Le politique oui car il peut continuer a faire croire qu’il a un place de choix dans l’Otan gràce à ces avions sur le papier, mais l’armée de l’air allemande, là vraiment je ne vois pas…

      • rainbowknight dit :

        1) En continuant à pouvoir, sous contrôle US, mettre en oeuvre « la bombe ». Les procédures et exercices spécifiques seront toujours « enseignés » à la Luftwaffe…
        2) En remplaçant les Tornado en fin de vie
        3) En offrant aux jeunes pilotes une technologie HiTech attractive …
        4) En maintenant une inter opérabilité entre US Air Force et Luftwaffe qui a une autre « épaisseur » que celle de notre AAE
        5) En étant elle aussi en cohérence avec les choix faits par de nombreuses autres forces aériennes européennes…

        Si l’Allemagne est en couple c’est avec les USA pas avec la France.

        La France c’est du partenariat pas un choix de coeur mais uniquement de raison.

        • Gaulois78 dit :

          @rainbow
          C’est quoi l’épaisseur de la Luftwaffe ? Quelques coucous au fond du hangar en attente de la formation des futurs mécaniciens…

          « que celle de notre AAE » vous avez voulu écrire votre AAE ?
          Votre discours est subliminal, il transpire le french bashing…

          • rainbowknight dit :

            Retour sur les bancs de l’école : apprendre à lire une phrase entièrement et ne pas faire une lecture oblique…
            Epaisseur : les relations collaboratives qui unissent les armées de l’ air US et allemande sont autrement plus « poussées » que celles qui unissent l’ AAE et la Luftwaffe. Probablement en raison de la présence des quelques bases US en Allemagne ?

            French Bashing, jamais d’autres se complaisent dans l’exercice. Je ne me fais pas d’illusion sur la collaboration franco-allemande ….

            J’ai apprécié la volonté et le courage de la France face à l’Afrique du Sud…
            Tout autant apprécié le match entre les Buccaneers et les Seahawks qui se déroulait devant 70.000 spectateurs à Munich.
            Etrange cette proximité culturelle, militaire, entre Allemagne et USA.

          • EchoDelta dit :

            @Rainbow : Sur les coopérations FR-USA face ALL-USA je dirais que notre marine est hyper collaborative Avec la Navy qui est quand même un des fers de lance des opérations extérieures US.
            Quant à l’Armée de l’Air : dès qu’ils y a du combat dans l’air ils collaborent très très efficacement : Ils partage les Ravitailleurs, les AWACS, etc. Bref tout le soutient aux opération en l’air, en plus d’assurer des missions de guerre ou d’appuis pour le compte ou conjointement avec l’armée de l’air US.
            Je n’ai jamais vue les allemands engagés dans un vrai combat aux côtés de l’armée de l’air US, quant à l’aéronavale, je pense que c’est écarté d’entrée.

          • rainbowknight dit :

            EchoDelta@ les forces allemandes ne peuvent être engagées sans l’accord du parlement. La France offre une attitude différente au pouvoir politique en laissant ce choix au chef des Armées. Je ne nie pas une collaboration avec nos alliés US, c’est un fait et parfois plus qu’on ne peut l’imaginer.
            Le sujet ici c’est la Luftwaffe qui sera la gagnante de ce deal avec les américains.
            La proximité stratégique et tactique de la Luftwaffe est incomparablement plus grande avec l’ Air force qu’elle ne l’est avec l’AAE.
            Je crois que notre indépendance stratégique ( nucléaire) et nos années passées « hors » OTAN ont forgé chez nos chefs militaires une pensée moins asservie aux décisions américaines, pour le meilleur ou pour le pire…

          • EchoDelta dit :

            @Rainbow : autant pour moi j’avais compris que l’amie de l’air Allemande était plus proche des US que ne l’est l’armée de l’air Française.
            Sur le gain en interopérabilité je ne suis même pas sur. Il ne participe qu’aux procédures autant d’entrainement et rien ne vaut le vrai combat pour une collaboration efficace car c’est là que l’on voit les vrais problèmes, les vrais enjeux, les vrais résultats. Et c’est là on l’on voit si l’on peut coopérer vraiment cad compter sur ses alliés.
            Autrement dit peu importe le vecteur de coopération (ici l’avion et son système d’arme), seule.compte la volonté d’engagement et l’entrainement effectif ensemble pour parvenir à roder des processus utilisés en temps de guerre ou d’opération.

  36. Arnaud dit :

    J’ai éclaté de rire…. c’est excellent, bien fait pour eux ils n’ont que ce qu’ils méritent. Ils se sont transformés en caniches des us comme les brits, ils auront la même récompense.

    Si seulement cela pouvait ouvrir les yeux sur l’égoïsme et la folie des US de couler l’europe…

  37. Bourbaki dit :

    Très amusant retour de bâton ! si pour les moteurs et les cellules la technologie reste encore « accessible » (quoique?), pour l’avionique, c’est une autre histoire: en effet dans les boites noires du système d’armes, il existe de nombreux logiciels « enfouis » accessibles uniquement en usine chez les constructeurs… ces logiciels peuvent même être paramétrés pour être dégradés par simple liaison à un ATEC (automatic test equipment and control) voire dans certains cas par la liaison tactique! il suffit d’entrer par le bus ARINC un code de contrôle pour invalider ou revalider tel mode ou telle fonction cachée par une porte dérobée sans que personne ne se rende compte immédiatement! ce qu’il fait que ces avions vendus par les US ne sont pas sous le contrôle total de leurs acquéreurs…

    Personnellement, jje me suis souvent interrogé sur l’utilité exacte de tel ou tel FGPA non marqué de grande taille dans tel ou tel circuit d’équipement. Alors qu’en apparence ils ne servaient à rien car dans la logique ils n’avaient rien à y faire et en apparence ne jouaient aucun rôle à aucun moment!… (ce serait trop long à expliquer ici!). on est très loin de l’électronique ancienne où n’importe quel electronicien d’aéronautique pouvait à vue d’oil reconstituer un schema fonctionnel viable!! cette « mode » apparait aussi dans les équipements de mesure industriels vendus dans le commerce qui se dégradent d’un coup au bout d’un certain temps! 30 heures par exemple de marche, et après il faut acheter une clef pour relancer le système! pour les systèmes d’armes c’est pareil! (grumman est très fort dans ce domaine! (raytheon aussi!)

    • Patrico dit :

      merci pour vos explications pertinentes et précises de connaissances dans ces domaines. cela me confirme une nouvelle fois que les grandes et puissantes entreprises US de l Aéronautique Militaire et civil dominent avec des années voir dizaines d avances! Alors il faut que l on se releve les Manches speed !! au moins au niveau de la réalisation d un Drone made in France mais un DRONE figther multi missions ! quels retards!
      Merci Thank you merci a Tous

    • EchoDelta dit :

      effectivement je confirme : tous les pays constructeurs protègent leurs arrières par des moyens électroniques dérobés. Même (et parfois surtout) sur des équipements de base. Mais c’est le jeu nécessaire à toute vente à l’étranger de nos matériels.

    • T632 dit :

      Entre le fabricants du boitier électronique qui introduit un firmware et l’intégrateur (eurocopter/airbus) il y a plusieurs couches logiciels. Le Tigre par exemple dispose d’une possibilités d’effacement de tous les logiciels en cas de panne sur une zone de combat. Les bancs de tests sont au moins en France construit en national ( Diadéme) et restent d’une efficacité à démonter. Un effacement de données à distance n’a été reconnu que sur les Gps américains qui avaient des composants programmables à distance. Quant à effacer l’intégralité des logiciels du système d’armes…. à voir

    • Amco dit :

      Très intéressant, cela me rappelle cette vidéo d’un général américain qui répondait gêné « no comment » à l’existence d’un « kill switch » dans les armes US

  38. john dit :

    CH-47 produits en Allemagne. Pas seulement assemblés, mais produits en Allemagne ! De plus, l’Allemagne est le pays qui a poussé pour un hélicoptère lourd européen, mais des pays comme la France ont mené à l’arrêt du projet.
    Donc blâmer l’Allemagne sur ce programme est absurde !

    Pour le P-8 Poseidon, la situation de l’Allemagne est totalement comparable à l’achat français de E2 Hawkeye ! Le marché est inexistant, et c’est absurde de dépenser des milliards en développement alors qu’il existe un projet qui fonctionne !
    Pourquoi marché inexistant? Parce que les plus gros clients pour ce genre d’appareils ont modernisé leur flotte. Il ne reste que des clients qui pourraient acheter 2-5 appareils max.
    Et l’Allemagne n’a pas la surface maritime de la France à contrôler. Donc choix totalement logique !

    Pour le F-35, cela se discute. Mais la France pourrait proposer de collaborer sur la dissuasion européenne en Europe, et fournir ses ASMP-A avec les mêmes conditions d’utilisation que les USA avec la B-61.
    La France ne participe pas à la non-prolifération nucléaire. Les USA y participent en couvrant certains pays. Donc forcément, il y a une raison pour ces collaborations. Et oui, normal que l’industrie allemande joue son rôle dans le domaine. Mais peu importe, le travail de maintenance se fera en Allemagne, qu’importe quelle entreprise le fait.
    Mais ce genre de situation au moins met une concurrence en Allemagne.

    Pour les critiques concernant le Tigre Mk3 et la non-participation allemande… Vous avez vu le prix ridicule de ce projet? Un Tigre modernisé coûte presque la même chose que 1 Gripen E/F! Et on parle d’un appareil modernisé, pas d’un appareil neuf !
    L’Itale fait mieux avec un AW249 neuf, et bien plus lourd, donc plus cher à produire. Et dans les technologies embarquées, il n’y a rien en moins que pour le Tigre !

    Pour le MGCS, c’est bien la France qui traite certaines nations comme de la m ! Certains ont pleuré quant au fait que la Pologne maintenant se fournisse bcp en Corée du Sud. Mais qui a rejeté la participation de la Pologne dans le programme MGCS?
    Pourtant, 1000 chars ça aurait bien aidé à réduire le coût unitaire de la conception et ça aurait aidé à avoir une vraie économie d’échelle et en plus offrir des opportunités à l’export. Dommage !
    Pour le SCAF, que dire de Monsieur Trappier autrement connu comme étant l’homme le plus arrogant de France (et il y a de la concurrence)!? Il a moqué le projet britannique et italien depuis le début. Il a dit qu’ils lançaient ce programme dans l’espoir de rejoindre le SCAF… Car oui, tout le monde rêêêêêve de collaborer avec Dassault le dieu de l’aéronautique…

    La France veut tout, que tous les européens achètent français, que les programmes d’armement en collaboration soient des financements étrangers, mais la France qui fait tout… Et cela se ressent dans les exportations en Europe.
    A noter que les projets dans lesquels la France est impliquée sont très chers ! La France ne met jamais en concurrence des industriels. La France ne négocie que très peu les contrats.

    • JC dit :

      Et si vous alliez verser votre haine de la France sur un autre site ? Ce serait sympa. TDQ.

    • Czar dit :

      Donc blâmer l’Allemagne sur ce programme est absurde ! quelqu’un la blâme à ce sujet ? non , hein? t’en as pas fini de nous faire chier à rajouter des griefs imaginaires à ton procès permanent d’un voisin dont il semble qu’il t’obsède un peu trop ?

      quant aux Poseidon c’est pas comme sui l’on n’avait pas un projet en cours, hein ? et puis c’est pas comme si on leur avait proposé un rustine le temps qu’il soit lancé

      ‘Certains ont pleuré quant au fait que la Pologne maintenant se fournisse bcp en Corée du Sud.’

      là encore procès imaginaire vu l’attitude de la pologne depuis 1995, vu leur reniement à propos du contrat d’hélicoptères pourtant signé, il était juste inenvisageable de les considérer comme un partenaire de premier rang (et même comme un partenaire tout court) d’ailleurs un peu de logique : on a déjà du mal à s’arranger parce que l’allemagne cherche à casser l’accord 50-50 qui existait dès le déparet et qui a généré l’entité KNDS, c’est pas pour rajouter le pot d e pus polaque laissons-les plutôt à leurs réclamations de 300 milliards à leur voisin, on comptera les coups de loin

      je coris que tu devrais te cantonner aux comms où tu donnes des éléments techniques – assez souvent intéressants. Pour le reste, et surtout nous concernant, va soigner tes hémorroides

      • lgbtqi+ dit :

        n’hésitez pas à lui communiquer ce qui a si bien marché pour vous. Bien que le bénéfice au niveau anal n’ait pas eu son pendant au niveau psychique.

    • philbeau dit :

      Allo john , ici la Terre . revenez avec nous john , on parle de l’Allemagne là , pas de la France . A votre retour , vous passerez au bureau médical psy , on a besoin d’avoir un entretien sur certaines obsessions vous concernant .

    • EchoDelta dit :

      « A noter que les projets dans lesquels la France est impliquée sont très chers ! » Non ils sont plutôt moins cher. : Cf. EF2000 vs. Rafale et vue les performances comparés l’EF2000 est le double ou le triple du prix du Rafale en étude pour juste un chasseur terrestre !
      « La France ne met jamais en concurrence des industriels. La France ne négocie que très peu les contrats. » : Vous n’avez jamais du travaillé avec la DGA ou les industriels Français de l’armement. Si ils mettent en concurrence sévère et parfois au détriment des petites société de la BITD française. Donc je ne sais pas ou vous avez pêcher cette info mais elle est actuellement fausse.
      Je n’ai pas vue M. Trappier arrogant mais exposant clairement les choses et demandant à chacun de prendre ses responsabilités. Les allemands sur le programme SCAF ne veulent pas prendre les leurs et assumer leurs choix passés, libre à eux mais il ne faut pas derrière venir diffamer ses partenaires, car là ils ont juste plus du tout envie de travailler avec eux.
      Chez Dassault alors que le middle management se réjouissait de travailler avec Airbus DS, vue le comportement des acteurs, ils n’ont plus du tout envie de travailler avec Airbus DS, résultat même si le SCAF est lancé ce sera une guerre de tranchée permanente. Et pour avoir les infos des deux côté, Airbus DS pensent que Macron va tordre le bras de Dassault pour les obliger à accepter les demandes allemandes, mais il n’a pas ce pouvoir, donc cela ne risque pas d’arriver et les gens de Dassault en ont ras le bol des comportement arrogants des gens de Airbus DS.
      Pour le MGCS, que la Pologne rentre ou pas je pense plus que ce sont les allemands qui ont refusé. Depuis de le début du programme il était et reste clair que Nexter est en charge de la tourelle et de son canon. Ils n’ont pas de problème de compétence sur ce point contrairement à d’autres. Maintenance les industriels allemands n’arrivent même pas à s’entendre entre eux !!! Et ce serait nous qui serions les méchants français imbus de nous même ?
      La diffamation à un moment ca suffit !

      • Alpha (α) dit :

        Bah ! La diffamation est le fond de commerce de john, tout comme la connerie est celui d’NRJ…
        On se refait pas.

      • NRJ dit :

        @EchoDelta
        D’accord avec vous sur le prix de l’Eurofighter (qui ne remet pas forcément en cause le principe de la coopération, à mon avis) et sur le fait qu’en France on met bien en concurrence les entreprises. A part évidemment dans les projets comme le Rafale qui est cependant soumis à la concurrence dans le cadre des exportations (donc Dassault a quand même la pression pour faire un appareil compétitif).

        « Je n’ai pas vue M. Trappier arrogant ». Quand il dit que Dassault et le meilleur dans les commandes de vol, je verrais une part d’arrogance. S’il a un évaluation objective qui le démontre, je serais intéressé de la voir. En attendant rien ne lui permet de dire ça à part un égo surdimensionné.

        • EchoDelta dit :

          La réponse sur les CdVE est dans le Rafale, et il ne me semble pas que les CDV du Typhon soit allemande. La preuve par l’exemple est-elle valable ? Et comme c’est un sujet très technique et nécessitant beaucoup de savoir faire, je peux comprendre que l’on ne partage pas. D’ailleurs les anglais n’ont pas partager les CDV du Typhon avec l’Allemagne, dit on que les anglais sur ce point sont arrogants ?

      • NRJ dit :

        @EchoDelta
        « Depuis de le début du programme il était et reste clair que Nexter est en charge de la tourelle et de son canon ». Ou avez vous vu ça ?

        « Maintenance les industriels allemands n’arrivent même pas à s’entendre entre eux ». Ce ne serait pas étonnant vu qu’ils ont deux entreprises dans le programme. Mais quelle est votre source là aussi ? Quel rapport avec l’hypothèse qu’on serait imbus de nous-même ?

        • EchoDelta dit :

          Le découpage du programme MGCS était assez clair jusqu’à que ce Rheinmetal entre dans la boucle :
          A KMW le châssis, le moteur et globalement la plateforme, à Nexter la Tourelle et le Canon. Il y a un document de cadrage qui a été accepté par les parties à ce sujet. Sinon je ne vous pas ce que Nexter fait dans le projet…
          Sur le fait que les industriels allemands n’arrivent pas s’entendre entre eux c’est que Rheinmetal veut prendre des WP sur le programme et cela ne peut se faire qu’au détriment de KMW vue le document cadre qui précise le découpage. Et KMW a l’air assez gênée de l’offensive de Rheinmetal, au point qu’on interne chez KMW on s’agace fortement de cette saillie à la hussarde de son concurrent pour éviter à KMW de grandir de trop et de prendre peut être l’ascendant sur son concurrent.
          Est ce que c’est vraiment justifié, j’ai quand même des doutes mais en tout cela empoisonne clairement les relations les deux industriels allemands, et je ne vois pas bien comment ils peuvent du coup collaborer sainement, un peu comme Airbus DS et Dassault : franchement c’est pas gagné pour les faire travailler ensemble.
          Le gouvernement allemand aurait du siffler la fin de la récré bien avant que cela ne s’envenime trop, enfin c’est mon avis perso sur ce coup là mais nous verrons bien la suite des événements. Nexter de son côté à l’air plutôt extrêmement serein… Et ils avancent concrètement sur le sujet. Donc je comprends la fureur de Rheinmetal mais a mon avis la patrie est perdue pour eux. Sauf à avoir un lot de consolation au détriment de KMW.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mais vous mentez ouvertement!
      Deux exemples frapants :
      1/
      « la France pourrait proposer de collaborer sur la dissuasion européenne en Europe, et fournir ses ASMP-A avec les mêmes conditions d’utilisation que les USA avec la B-61. »
      Macron l’a tenté en proposant à l’allemagne de participer à des entrainements au tir de l’ASMPA mais Merkel l’a envoyé promener sèchement.
      2/ »Mais qui a rejeté la participation de la Pologne dans le programme MGCS? »
      C’est la France qui a proposé d’inclure la Pologne dans MGCS et l’Allemagne a refusé parcequ’il aurait fallu beaucoup concédé aux polonais.
      Votre post est parsemmé d’énormes bobards. Même Guillotin fait des trucs moins visibles. Ce que vous pouvez écrire maintenant n’a plus beaucoup de crédit.

    • Stephane dit :

      Vous êtes tellement pro allemand que cela se voit. Il est absolument hors de question de transiger, ou céder quoi que se soit sur le nucléaire. Et concernant le scaf, j’espère que Dassault saura dire stop, car nos politiques vendraient leur mère

      • Patrico dit :

        « j espère que Dassault saura dire Stop! » c est fini de chez fini ! j ai fait comme vous depuis 5 ans j écris que la France les Ministres, palabraient pour rien et que Dassault devait faire son Figther de nouvelle géneration Seul ! on est en 2023 ! et rien . Mais surtout soyons réaliste avec l actualité sociétale à venir il sera impossible de commencer a financer des études Seul! et surtout il nous aurai fallu une Armée totalement impliquée dans la demande impérative d au moins un Drone de chez Drone! cela Dassault aurais pu le faire mais c est trop tard, regardez le matos Drone qui arrivent actuellement qui plus est fabriqué par des pays hors des 6 « puissances » ! en dernière date le Maroc qui veut ses Drones ! c est a réver avant Noel!
        Merci Thank you merci a Tous

      • Carin dit :

        @Stephane
        Ne vous y trompez pas…
        @Red/john n’est ni pro-allemand ni pro-Suisse ni rien de tout ça. Son credo à lui c’est les states, et plus précisément LM dont il est probablement l’employé. Il nous est arrivé en se présentant comme étant canadien il y a quelques années, puis un jour il a disparu pendant quelques mois, avant de nous revenir sous le pseudo de @Red (il nous a avertis), puis est arrivé @john (là, il n’a rien dit), lorsque la suisse se faisait tordre le bras pour acheter des F35A, et s’est tout de suite prétendu Suisse.. vous noterez que Red a disparu dès l’apparition de John.. et c’est la raison pour laquelle le le nomme @Red/john.
        Ce gars est payé pour semer le doute sur les réseaux européens, quant au F35 toutes versions, et il apparaissait dès que l’on parlait de cet avion…
        Aujourd’hui, il nous a pris en grippe parce qu’il s’est ramassé souvent avec son coucou sur ce blog, et a donc pris le parti de venir régulièrement nous insulter avec beaucoup de vocabulaire(alors qu’il y a seulement 3 ans il faisait une faute tous les 3 mots). Et nous abreuve de beaucoup d’exemples tous plus faux les uns que les autres…. Voilà, maintenant vous savez qui est ce garçon.

  39. Carin dit :

    Si les entreprises allemandes se figurent que les italiens vont lâcher le fromage de l’assemblage et de l’entretient des F35 en Europe, elles se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’à la garde…
    Dans le « club med » il n’y a pas que des GO… il y a aussi des comptables… et ces derniers veillent à ce que tous ceux qui se présentent au buffet, aient leur petit bracelet! Faut pas croire, c’est toute une organisation d’ouvrir un club med, nos amis italiens ont investit sur la danseuse dès les prémisses de sa réalisation… sous les gros yeux des frugaux pour qui c’était du gaspillage de deniers public.
    Nos amis allemands n’auront que dalle… comme nos amis belges, qui ont finit par laisser tomber leurs revendications sur la MCO de cet avion, sous peine de voir arriver la fermeture des bureaux OTAN, et du parlement européen à Bruxelles qui ne tiennent que par la volonté américaine!
    Allez Hans, c’est pas grave… c’est pas comme si s’était la première fois que uncle SAM te la faisait à l’envers hein, tu devrais avoir l’habitude, et puis tu sais quoi? C’est bien fait pour ta gueule, ça t’apprendra à faire du lobbying forcené auprès du Bundestag pour le compte de Washington… allez Hans, dépêche toi d’avaler cette couleuvre, parce qu’il en reste dans le panier, et qu’il ne faut pas gâcher la nourriture.
    Et puis remet-toi au boulot, et dépêche-toi de construire les 3 ports méthaniers que l’on t’a commandé, parce que c’est pas tout ça, mais on a du gaz à te vendre, et on est obligés de passer par la France, pour l’acheminer vers toi, France que comme tu le sait, on essais de couler depuis bientôt 80 ans… Allez bouge de là maintenant.

  40. Patadouf dit :

    Brutal retour à la réalité chez les casques à boulon. Sont naïfs ou cons… tout était déjà écrit dans les contributions de ce site. La suite à venir concernant le Vaudeville franco allemand… ça va pas être triste, mais pour qui ???

  41. stephane08 dit :

    La défense Européenne est en marche, (arrière).

    • lgbtqi+ dit :

      Comme l’armée de poutine…

      sauf que cette dernière manque même de chaussettes. Du coup, le kleptocrate en chef en est même venu à demander aux familles d’en envoyer.

  42. Sorensen dit :

    Déjà 19 commentaires de merde pour ne rien dire.
    – Le contrat de la MCO est un contrat annexe du contrat d’achat. Il est en cours de négociation d’où ces tribunes dans la presse allemande.
    – LM s’inquiète de l’absence de demande de la part du ministère de la défense et de l’impact que cela aura sur ses relations avec les industriels allemands.
    – La BDLI et notamment Schoder savent parfaitement que le min.Déf hésite parce que le coût du contrat d’achat augmentera mais que d’un point de vue des recettes la Allemagne sera gagnante.
    – La meilleure solution serait une enveloppe d’achat maintenue avec une baisse de dotation.
    – Cet épisode permet de presser le Bundestag.

    L’enjeu n’est évidemment pas la MCO d’une microflotte de F-35 qui sera entretenue au minimum.

    • Guillotin dit :

      @Sorensen : soit vous êtes totalement naïf, soit vous manquez de recul et vous n’arrivez pas à replacer ce nième épisode dans le triste feuilleton des activités militaires allemandes de torpillage et d’asservissement Pentagonien, dans le film qu’elle nous joue en Europe..

      Il y a comme ça un certain nombre de français, qui boivent la coupe jusqu’à la lie et très au-dela, tout en continuant à crier haut et fort que le réel n’a pas lieu et que même si on s’est fait ent……ber pour la dixième fois, ce n’est que passager et ça va s’arranger .
      Je n’irai jamais faire le touriste dans ce monde de bisounours-là . Bon courage pour continuer à avaler toutes les autres couleuvres  » Made in Germany » qui vont suivre !

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Déjà 19 commentaires de merde pour ne rien dire. » Je subodore comme une……………………………….certaine pointe d’énervement, d’habitude vos « interventions » sont ponctuées à grands coups de « n’importe quoi »!

    • philbeau dit :

      Sorensen , depuis février de cette année , le monde tourne à l’envers pour l’Allemagne . En gros , elle ne sait plus où elle habite dans ce monde qu’elle n’a pas su anticiper . Vous et vos amis allemands, vous aller en bouffer des couleuvres , et il vous faudra apprendre à courber l’échine .

      • Sorensen dit :

        Non, vous ne comprenez rien au monde qui vous entour.

        • philbeau dit :

          Ce n’est pas moi qui l’invente , ça vient de chez vous :
          https://www.courrierinternational.com/article/analyse-pourquoi-l-economie-allemande-va-si-mal

        • aleksandar dit :

          C’est plutôt vous qui ne comprenez rien au monde qui vous entoure.
          Sans énergie bon marché, l’économie industrielle allemande coule.
          Et les industriels teutons commencent doucement a comprendre que cette crise ukrainienne outre son but affiché de saigner l’armée russe a aussi pour objectif de ruiner l’Europe qui n’a plus aucune utilité pour les US dans leur duel a venir face à la Chine.
          Certaines entreprises évoquent même la possibilité de délocaliser leurs site de production aux USA.
          Entre ça, les pertes de part de marché,et l’explosion du chômage, Von Scholz risque fort de laisser sa tête sur le billot face à la puissance du lobby industriel allemand.
          ( qui commence aussi a en avoir ras le casque a pointe des délires des Verts de gris )

        • Alpha (α) dit :

          Sorensen, vous ne servez vraiment à rien…

        • ScopeWizard dit :

          @Sorensen

          « Non, vous ne comprenez rien au monde qui vous entour. »

          « entour »….

          Oui , en somme comme Kommandantour….

          En fait , je crois que c’ est une question de dialecte , dialecte qui n’ est donc pas le bon….

          Traduisons alors dans le dialecte qui va bien , à ce point familier….
          https://www.youtube.com/watch?v=zcsi3PDHKRI

    • Twisted dit :

      Mauvaise traduction de drücken

    • vrai_chasseur dit :

      @sorensen
      La maintenance des F35 en Europe est faite à Cameri en Italie (MROU) et à Sealand au Pays de Galles (avionique et composants).
      Pour une micro-flotte, rien à négocier pour l’Allemagne. A part des petites miettes et un prix constant (qui va mathématiquement faire baisser le nombre d’avions disponibles au cours du temps).
      Les industriels allemands le savent parfaitement. Pour eux le vrai sujet de discussion est ailleurs.
      Reste à savoir comment le Bundestag va équilibrer les intérêts des industriels allemands, qui jouent leur jeu de pression habituel, et les intérêts de la défense allemande dans un contexte plus large : avec les ambitions affichées par le chancelier Scholz, une défense tendant vers le 100% ‘Made in Germany’ est une utopie, à ce stade.

  43. sepecat dit :

    Tout simplement hilarant de naïveté… Franchement, même le plus germanophile des lecteurs devra avouer qu’une telle dose de servilité vis à vis des US c’est à prendre comme cas d’école. La phrase « Lors de leur ‘virée shopping’ aux États-Unis, les reponsables (sic) [allemands] n’ont pas réfléchi aux détails et aux conséquences pour l’industrie. » est particulièrement savoureuse et si c’est un Allemand qui le dit… Nous sommes nombreux dans ces colonnes à dénoncer depuis des lustres le défaut de fiabilité des Allemands dans les différents programmes de coopération engagés et leur apétit pour tout vouloir diriger en prenant les autres pour des larbins pourvoyeurs de savoir faire que l’industrie allemande n’a pas dans certains secteurs. Ceci dit, on peut constater que si les Teutons sont tombés sur un os avec Dassault, espèrant encore emporter le morceau, face aux ricains ils capitulent sans même combattre et se livrent pieds et poings liés. Le savoir faire allemand et leur organisation si souvent vantés de ce côté-ci du Rhin par ceux qui ne prennent pas la peine de creuser un peu les choses n’apparaît pas des plus pertinent sur ce coup là. On conçoit mieux la frustration des industriels allemands qui voient passer des valises de dollars vers les US, là où des pays à leur yeux moins fûtés ont tout de même réussi à grapiller quelque chose en retour (bien que modeste, cf. Belgique et consorts). Pour être honnête je ne plaindrai pas les Allemands sur ce coup là, eux qui la jouent perso pour la défense anti aérienne européenne, emmènent dans leur train d’enfer plusieurs pays et découvrent aujourd’hui qu’ils se feront plumer. Une telle dose d’amateurisme est a priori surprenante mais, comme en Suisse, pas sûr que les décideurs aient vraiment le choix et le rouleau compresseur US peut encore avoir fait une victime de plus…

  44. mulshoe dit :

    La diplomatie-mercedes , plus ça change, moins ça change . Les allemands sont des apprentis-sorciers . Des fossoyeurs . Ils vont remettre l’Europe à genou, cela doit être dans les gènes . De toute façon, il est vrai, nul besoin des teutons pour cela , en plus d’être à genou, l’Europe est aussi à poil . Incapable d’une défense en propre digne de ce nom . A défaut d’une sonnette d’alarme , c’est le tocsin qu’il faut sonner .

    • JC dit :

       » C’est le tocsin qu’il faut sonner.  » Ne serait-ce pas plutôt le glas qu’il faudrait sonner ?

  45. keldar dit :

    Sur le principe, je vois comment négocier un retour industriel avec 35 avions. Avec une flotte de plusieurs centaines d’aéronefs c’est bien plus justifiable et de toute façon l’industriel ferait des économies à faire sur place. Le scaf était possible pas si mal. Les allemands l’ont torpillé…

    • kaiox dit :

      arroseur arrosé….là faudrait bien leur dire bon vous chicaner pour avoir toujours plus, voilà la récolte avec les US…si vous voulez avoir quelque chose vous avez 10 (par exemple) jours aux conditions acutel (donc avec quand même une partie de la production sous maitrise d’oeuvre de dassault et l’indépendance de la MCO), pour tous signer sinon ce sera sans vous… et tant pis

  46. didimous dit :

    Nos petits camarades outre-rhin vont se faire avoir par nos autres camarades d’outre-atlantique !
    Et les programmes en cours (SCAF, MGCS, MAWS, Tigre mk3 etc…) se feront sans eux, du moins je l’espereau vu des problèmes qu’ils nous posent.
    Bien fait, à vouloir jouer les maitres de l’Europe, ils vont etre les laquais des USA !

  47. Michel Piguet dit :

    bon c’est quand-même mieux que s’ils avaient acheté des sukoj ou des mig aux Russes.
    ce qui est paradoxal, c’est le retard qu’ils ont pris depuis la fin de la guerre, alors qu’ils étaient à la pointe à cette époque.

    • Czar dit :

      c’est pas plus « paradoxal » que la france qui a inventé l’aviation et qui savait pas produire un bon moteur dans les années trente, avec les résultats que l’on sait comme les aptitudes ou les réputations, le temps passe, michel, avec un prénom pareil tu devrais l’avoir noté plus que d’autres.

  48. Achille-64 dit :

    Alors là, je suis plié de rire.
    L’arroseur arrosé ?
    Il faudra que quelqu’un leur explique la relation de VASSAL à SUZERAIN
    ou de PROTECTEUR à PROTéGé …

    Dommage que la France n’ait pas le co…es de les traiter comme les USA le font !

  49. EchoDelta dit :

    Ce n’est que le début de leurs déboires…
    Quand ils verront qu’ils ne pourront pas décoller sans accord US avec leurs avions, que les taux de dispo et les couts d’entretien sont considérables, que la mini flotte qu’ils ont commandée leur laissera que 6 avions capable d’un Alpha Scramble… Et qu’il faudra modifier la législation allemande pour qu’il puisse voler normalement dans l’espace aérien allemand, cela va encore ronfler plus fort chez nos cousins les germains.
    Mais leur approche avec les US contraste drastiquement avec les français. comme quoi ils ont bien un tropisme US.

  50. Kamelot dit :

    Inénarrable…! Mais comment voulez vous faire l’Europe de la Défense sans ligne politique coenormesmmune ou convergente et des industriels « nationalistes » et avec des egos placés en première ligne.
    les USA, tres bien informés, s’amuse…

  51. vrai_chasseur dit :

    Les industriels allemands rappellent une vérité simple : en aéronautique de défense, quand on fait un choix il est structurant et induit une dépendance pour au moins plusieurs décennies. Il faut donc bien gérer les retombées industrielles.
    Sur le dossier F35, on ne voit pas trop ce que les industriels allemands peuvent espérer de leurs décideurs vis-à-vis des américains. Les partenariats et les retombées industrielles ont été scellés depuis longtemps.

    Avoir annoncé à la cantonade « j’ai 100 milliards à dépenser » comporte un risque : sans une solide feuille de route qui clarifie ce dont on a vraiment besoin, quand, pourquoi et avec qui, on peut se faire tondre dans les grandes largeurs.
    On espère pour les allemands qu’ils ont élaboré cette feuille de route.

  52. FJAG dit :

    Deux poids deux mesures ? Même pas.

    L’Allemagne n’est pas tant un état qu’une Hanse, prendre le temps de la négociation, c’est accepter que les nombreuses Allemagnes grenouillent toutes contre tous pour avoir chacune leur os à ronger. Mais ça, ça leur prend du temps.

    Moralité : Ne pas prendre le temps de la négociation avec l’Allemagne, proposer un contrat avec pénalités de désengagement et délai de signature, et ne jamais accorder de délais, puisqu’il ne servira jamais à une optimisation mais toujours à une guerre de siège.

    Les USA ne viennent pas chercher les Allemands, ils attendent que ceux-ci viennent les chercher.

    Dans la mesure ou une vente de chasseur, pour cause de pièces de rechange et de mises à jour, vaut une alliance, et qu’il vaut mieux celle d’une grande puissance, faisons avec n’importe qui d’autre, les partenaire potentiels ne manquent pas, et laissons la décider si elle veut veut réellement développer un matériel inexportable, ou revenir avec des prétention réduites.

  53. Blockhaus dit :

    Pitoyable de voir la France continuellement courir derriere l’Allemagne. La France est-elle au courant qu’il y a d’autres partenaires possibles en Europe ?

  54. Rémi dit :

    Je vais défendre le gouvernement allemand.
    Cette tournée d’acaht était effectivement une valise d’argent aux USA. Mais pourquoi diable?
    Allez imaginons un instant que cela ait été pour que l’Allemagne ait de nouveau l’autorisation d’acheter du gaz russe.
    Seulement les USA ont pris le fric et laissé sauter Nord Stream.
    Voila probablement ce qui s’est passé. et les industriels allemands se plaignent? Qu’ils se rassurent, ils ont encore des positions à essayer dans ce qui est une baise en régle qui va se poursuivre, sauf si les allemands font le ménage chez eux.
    Evidement, ceci est une pure théorie conspirationnniste sans aucun lien avec la réalitée.

    • lgbtqi+ dit :

      puisque vous le reconnaissez vous-même…

      C’est marrant cette forte corrélation entre le niveau orthographique et l’adhésion à certaines thèses…

  55. Phil dit :

    les schleu, ils veulent le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière. Bien fait pour leur gueules.

  56. basstemp dit :

    Les USA vont leur faire siroter la lie a la petit cuillère , jusqu’au bout de la nuit, s’il le faut … (bon on est d’accord, la nuit c’est une image, une nuit qui va durer 20-30 ans env …)

    Zon pas voulu se méfier quand les USA pointaient du doigt Nordstream2 … La crise éclatait début 2022 : Nan nan on continue comme des baltringues a fermer nos centrales nucléaire parce que cologie’ tout ça …

    Maintenant ils ont un garrot tendu a mort sous les bourses et une lame aiguisée comme un rasoir prêt a leur faire une transition rapide vers l’émasculation nationale façon warrol-tomatoes … Et hop une cuillère pour le F35 et hop une cuillère pour annuler le SCAF et hop … La soupe a la grimace , pas très bon, mais efficace quand t’as plus l’choix parce que t’as pas voulu voir arriver l’inéluctable alors qu’il te fonçait droit dans la gueule pourtant !

    Sachant que la, ils ont l’intégralité de leur industrie en jeu qui dépend intégralement du gaz … (bah oui vu que c’est tout éolien donc gaz … Ouais zon du charbon aussi c’est vrai …) ou quasi intégralement … Les USA vont leur imposer TOUT absolument tout ce qu’ils veulent s’ils veulent avoir assez de gaz pour cet hiver et encore on sait meme pas trop comment ils vont faire : Ils n’ont pas assez de terminaux GNL (liquéfié quoi) donc ça devra forcément passer par des terminaux des pays voisins (si ils peuvent faire passer les volumes …)

  57. EchoDelta dit :

    La solution pour Dassault et Nexter, finalement, c’est de créer une filiale fantôme aux US et de travailler avec les Allemands ! Comme cela ils seront US, donc ils seront confédérés naturellement comme les chefs naturels et ce, sans négociation, sans discussion.
    A noter que les allemands n’arrivent pas à coopérer avec les Italiens, les français, les anglais, les USA… ca fait beaucoup pour prétendre être crédible.

  58. Artmony dit :

    Ils veulent jouer américains au lieu de jouer européens, ce que je trouve très très très regrettable, qu’ils payent jusqu’au bout ‍♂️.
    En plus lorsqu’on lit les problèmes qui caractérisent le F35, bon courage à la sortie .

    Cela va avec la fermeture des centrales nucléaires et l’utilisation du charbon pour lutter contre le CO2 …

  59. Lothringer dit :

    Chers amis,
    Vous êtes tous en train de ricaner sur le problème auquel sont confrontés nos voisins Allemands.
    Comme je vous l’ai largement fait comprendre au cours des 2-3 dernières années, je n’ai pas de sympathie pour le pouvoir politique et militaire allemand, bienqu’ayant du sang partiellement germanique dans les veines.
    A la lecture de cet article, ce n’est pas pour l’Allemagne que je m’inquiète, mais pour mon pays la France.
    Nous avons à la tête du ministère de l’économie un Bruno Le Maire qui est germanophone (licence d’Allemand) mais surtout à mes yeux plus germanophile qu’un Allemand lui-même. Ce type va nous pondre une solution miracle : il risque de voler gratuitement au secours des Teutons en leur faisant des cadeaux royaux au détriment de son propre pays. Il l’a fait avec le moteur d’Ariane 6. Il recommencera. J’ai peu de doutes à ce sujet.

  60. Byzance dit :

    Schadenfreude

  61. Dider Lamard dit :

    Il faut bien se dire qu’il s’agit surtout d’un choix politique et donc de rapport de force. Vu l’état actuel de la Bundeswehr, la position géopolitique de l’Allemagne en Europe, la présence américaine, la non-existence d’un parapluie nucléaire européen, le déclassement progressif, mais réel, des deux autres « puissances » européennes, la fin du gaz trop bon marché pour leur industrie de transformation, ils n’avaient, à mon avis, pas vraiment le choix ; ceci peu importe les qualités réelles ou supposées des avions concurrents ou des F-35.
    Bien sûr que les Allemands l’auront dans l’os (voire ailleurs), comme les Suisses l’ont eu avec les F-18 Hornet à l’époque : système d’arme complet avec toutes les options, payé au prix fort, livré… sans les options, avec toute la mauvaise foi dont savent faire preuve les Anglo-saxons.
    Les Suisses ont finalement pris le F-35, suite à des tests… Auparavant et de manière répétée et insistante, les USA ont fait savoir que la Suisse avait un beaucoup trop grand bénéfice commercial avec eux et qu’ils manipulaient leur monnaie (l’hôpital se moque de la charité) et que donc, ils aillaient être obligés de prendre des sanctions institutionnelles… Maintenant que le choix des F-35 est fait, bizarre, on n’entend plus ce discours ?

  62. bonnechancemonpapa dit :

    « Lors de leur ‘virée shopping’ aux États-Unis, les responsables [allemands] n’ont pas réfléchi aux détails et aux conséquences pour l’industrie ». Je compatis sincèrement : c’est dur d’être con. Qui va se dévouer pour expliquer aux casques à pointe que pour les retour industriels, il faut cocher la case « SCAF » ?

  63. Thierry le plus ancien dit :

    Ces grief on les entendrait aussi de Dassault si la France avait déjà acheté le F-35 et part d’un raisonnement à l’envers, c’est l’industrie de l’armement qui est au service de l’État et non l’inverse, ceux qui sont le mieux à même de fournir les systèmes d’arme les plus efficace emportent le contrat, c’est la logique de concurrence du capitalisme qu’ils défendent.

    Ces société privé qui refusent toute ingérence de l’Etat dans leur business avec férocité mais voudraient contrôler les décisions de l’Etat tout comme ils se gavent d’aide financière (Covid19) par occasion.

    Les emplois de maintenance des F-35 seront en Allemagne, les pièces détachés venant du constructeur, c’est ainsi que fonctionne toutes les ventes d’armes y compris allemande ou française à l’étranger. est-ce que l’industrie de défense allemande permet aux pays qui achète sa production de faire eux même la MCO ??? (fabrication de pièces détachés) j’en doute fort.

    Et il y a tout l’armement du F-35 (les projectiles et minutions) qui peut être de facture local pour peu que cela soit compatible. après c’est aux entreprises de travailler ensemble ou pas, parce venir dire qu’on doit se contenter d’un armement de moindre performance pour privilégier la manufacture local c’est se préparer à des guerres perdu d’avance. Et ce ne sont pas les industriels qui se battent au front, mais les contribuables qui paient l’industrie avec leurs impôts et le client est roi, c’est la règle du capitalisme.

    le rôle principal d’un avion de combat c’est de prendre le dessus sur l’adversaire, pas de faire travailler l’industrie de proximité sinon la nationalité du pays va changer tout comme les usines d’armement…et ça ne sera pas non plus l’intérêt de l’industrie national qui est mieux défendu avec un F-35 américain.

  64. Dambrugeac dit :

    texte intéressant. Les industriels teutons ne parlent que de l’Allemagne et jamais de l’Europe et encore moins de la coopération avec la France. Ils se battent pour eux. Nous, Macron en tête, ne parlons que du ”couple”… Dans le même cas, la France aurait demandé des retombées pour l’industrie franco allemande. Ou comment ils raisonnent Deutchland uber alles et nous Europe, Europe, Europe, comme des cabris, cf Ch de Gaulle ! Quand serons nous débarrassés de cet esprit naïf et dominé ?

  65. Achille-64 dit :

    A 40 000 USD l’heure de vol, la Luftwaffe aura de quoi occuper ses sous-traitants en maintenance, c’est une grosse consolation pour le PIB de l’Allemagne.
    https://www.gao.gov/products/gao-23-106217

    Après, selon le même document, la première bataille sera d’obtenir 75% de disponibilité … un défi à la mesure de la puissance technique allemande

  66. Gaulois78 dit :

    Salauds de Ricains..Faire cela à nos ennem…bosc.., euuuhh pardon amis Allemands…Ils mériteraient que les Teutons triples la cde de 35 dindes F..arcies…

  67. mikeul dit :

    Le GIFAS ( équivalent du BDLI) serait bien inspiré de réagir de la même manière que le BDLI lorsque
    Le Président commande des nouveaux CANADAIR pour 2027 au plus tôt (sous l’émotion justifiée des 72000hectares brulés cet été) sans d’une part prendre en compte l’aspect retour sur l’emploi en terme de maintenance ( MCO )ou participation des industriels français dans le design, d’autre part avoir démontré avec la Securité Civile que d’autres plateformes avec contenu français ne serait pas plus efficace sur le plan opérationnel et coût de possession .
    la même approche devrait être systématique pour les achats significatifs auprès des industriels US ( missiles , Hawkeye, ….)
    Encore une fois les Allemands sont pragmatiques et pense industrie

    • Momo dit :

      Jah! Jah! Jah!
      Les sallemands zont les beilleurs.

      Vous en êtes réduits à chercher des histoires de canadair pour essayer de vanter la nullité stratégique, encore une fois, des allemands.
      Aprés Shroeder et Merkel, don,t la vision stratégique se comptait en semaines, le lutin scholz continue la longue tradition d’analyses émotionnelles à court terme totalement erronées des allemands. Il l’illustre avec son beau voyage au pays de tonton xi et en même temps avec les contrats de gaz de schiste sale avec grand-père biden.

      Quelle qualité dans les dirigeants de ce peuple très malade!! C’est presque du hollande macron en nordique (presque).

  68. UnKnown dit :

    C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses.

  69. forêt10 dit :

    Scop? où êtes-vous?

    • ScopeWizard dit :

      @forêt10

      Bof ; j’ étais occupé plus loin…

      Effectivement , je m’ aperçois que règne ici comme une certaine animation , en fait guère différente de là d’ où je viens….

      Néanmoins , me voici rassuré ; à peu de choses près les gens s’ engueulent de la même façon comme avec le même souci du détail qui pique , puis notre dieu @Sorensen lui il a tout compris et peut donc tout expliquer , par conséquent je crois bien que je vais me lancer dans une puissante sieste….

      Après c’ est toujours le même schéma , pour bien dormir d’ un sommeil réparateur vaut mieux éviter les agitations….
      https://www.youtube.com/watch?v=P_AE_HmvU-0

      Eh oui ! 😉

  70. Bob dit :

    La bonne blague de la BITD qui pleurniche car elle n’a pas de sous à se mettre dans la poche. L’Allemagne a décidé d’être un leader militaires en Europe. Ils ne le peuvent du jour au lendemain. Ils comptent sur l’Oncle Sam (comme la France dans les faits mais oser le dire est un tabou) pour la défense européenne à travers l’OTAN. Donc, ils payent leur Oncle en monnaie sonnante et trébuchante pour sa protection mais le PCC est le principal ennemi de l’USA donc l’Europe devra se défendre plus de façon isolément. L’Allemagne n’a pas financé le F-35 contrairement à d’autres pays européens dont la Turquie qui ont donc des usines pour monter et entretenir des F-35. La BITD peut toujours geindre mais les bombes nukes valent bien une messe de F-35.

  71. patex dit :

    Attendons maintenant qu’Airbus Allemagne demande à être associé à l’avion américain de 6ème génération en tant que partenaire principal, et décide ce que les industries américaines pourront faire sous supervision allemande. Ils en seraient bien capables…

  72. Wattferfoot dit :

    Fausten sie her Muller?

  73. Trent dit :

    Ces protestations ne sont que pures formalités. Tout le monde savait que les F-35 étaient un achat permettant à l’industrie automobile allemande de continuer à vendre des voitures aux EU.
    L’Allemagne soutient son industrie de cette manière. Elle vendrait l’Europe entière pour pouvoir commercer avec la Chine et les EU.
    L’espace politique Européen ne l’intéresse pas, sauf si elle le domine.

  74. Nanardpvt18 dit :

    Quelle délectation…

  75. Alpha (α) dit :

    Quoi ?
    L’industrie allemande ne croquera pas de compensations suite à cette acquisition de F-35 ?
    Quelle nouvelle !
    Ils auraient du regarder ce qui se passe chez leur voisin belge… la Belgique, où les compensations sont moitié moindre de ce qui était prévu. Et encore : les contrats de collaboration industrielle signés avec le groupe américain Lockheed Martin ne mentionnent à ce jour aucun chiffre, mais permettent à quelques entreprises belges de se positionner en tant que fournisseurs potentiels (!!!) du groupe. Et les négociations n’avancent pas, L.M. multipliant les contraintes ou se réfugiant derrière le très pratique « secret défense » dès que le gouvernement belge fait une demande.
    Pourtant, il faudrait peut être faire vite : la production des F-35 destinés à la Belgique a déjà commencée en août dernier, à Caméri notamment (caissons centraux et extérieurs de la voilure) , et la livraison doit débuter l’année prochaine.
    Bref, tout comme les autres acquéreurs de F-35, les Allemands boiront le calice jusqu’à la lie !
    Et j’en suis ravi ! 😉

    • Sorensen dit :

      Aucun rapport. Vous ne savez pas lire. L’Allemagne n’a fait aucune demande. C’est le sujet et non pas l’absence de compensations industrielles contractuelles.
      Vos propos concernant la Belgique sont incohérents.

      • Alpha (α) dit :

        « L’Allemagne n’a fait aucune demande. »
        Ben oui ma Nouille, c’est justement l’objet de l’article de notre hôte que je cite : « Elle [la BDLI] a même diffusé une brochure [.pdf] pour souligner les risques « considérables » pour la souveraineté nationale et l’autonomie d’action » qu’il y aurait à acquérir des appareils américains sans aucune contrepartie industrielle et technologique. »
        Et le rapport avec la Belgique il est simple : l’Allemagne fait de même en ne négociant pas l’achat de ses chasseurs avec les compensations (dont fait partie le MCO…), à contrario de la Suisse qui a tout négocié au sein de son appel d’offre.
        Mon Dieu mais qu’il est bête… et il ne comprend jamais rien notre surdiplômé maison !

        • Momo dit :

          Surdiplômé????
          Hahahahahahahahahaha

          Peut-être des beaux-arts a 42 ans…
          Hahahahahahahahahahahaha

      • Bomber X dit :

        Sorensen, vous n’avez plus rien à prouver sur ce site. La buse ici, c’est bien vous. Pas la peine de persister dans le ridicule, vous êtes déjà au fond.

    • ScopeWizard dit :

      @Alpha 🙂

      Mais puisque le dieu du Wotan Sorenzeus te dit que tu ne sais pas lire , que tu ne sais pas écrire , que tu ne comprends rien et donc que tu sors n’ importe quoi au point de n’ être qu’ incohérence personnifiée , le plus simple ne serait-il pas de l’ accepter….?

      Pourquoi lui opposer une telle résistance….sers-le plutôt !

      Autrement , il va finir par se fâcher et s’ énerver…..
      https://www.dailymotion.com/video/x87k6r2

      HEIN ?

      Ben disons qu’ il vaudrait mieux éviter !

      Eh oui , pour une bonne tranquillité préservée dans les foyers….;)

  76. dompal dit :

    Si j’ai bien compris le papier de M. Lagneau, les boulons ont signé des deux mains des contrats d’armement avec les US pour ensuite se plaindre de se ***** ***** bien profond avec élan et que ça fait mal ?
    C’est bien ça ? 😉

    • Alpha (α) dit :

      C’est bien ça. Les teutons voulaient négocier les compensations et le MCO avec un contrat à part, et après avoir signé l’acquisition des chasseurs, se mettant ainsi en position de faiblesse vis-à-vis des Américains. Comme les Belges. Et à la différence des Suisses, par exemple…
      Pour le coup, des idiots, quoi.

  77. Matou dit :

    Très bien ! Je ne cesserai pas en l’état de souhaiter que la France se tourne vers d’autres partenaires que l’Allemagne. Avec des amis comme cela, pas besoin d’ennemis. Ils veulent dominer la défense européenne et tuer la bitd française à leur profit. Je ne sais si ce revers est voulu ou non mais en tout cas, il n’est pas sans déplaire en l’état du comportement allemand vis-à-vis de la France, en matière de coopération.

  78. Félix GARCIA dit :

    La solution ?
    « Ruf mich Angela »
    https://www.youtube.com/watch?v=zJZfuJdycGc
    ^^

  79. Jerome dit :

    Rien d’étonnant à cela. Le F35 est un avion « network centric », sauf que le centre du réseau n’est dans le pays propriétaire de l’avion, mais au Pentagone. Le système d’armes est une « boite noire » dont le pays client n’a pas la clef! De même, le client n’a pas la main sur la bibliothèque de menaces gérées par les CME. Demandez aux Egyptiens pourquoi le système d’armes de leurs F16 tombe en panne dès qu’ils s’approchent de la frontière d’Israel…
    Les armées de l’air des client ne peuvent être que les toutous obéissants des US…

  80. albatros dit :

    Nous devrions en tirer une leçon : fabriquons en France et si impossible : sous licence ou en coopération (mais jamais avec l’Allemagne)…
    Sinon le Bundestag va voter contre cet accord d’Etat à Etat pour le Fail 35 afin d’obtenir tout ce qu il veut pour son industrie
    et le Gvnt allemand pourra dire ensuite à Biden : on a fait tout ce qu on pouvait mais…démocratie parlementaire oblige.
    Les allemands savent tirer les ficelles comme personne et sont beaucoup plus intelligents (et patriotes) que leurs homologues de certains pays voisins visiblement