Marine nationale : Augmenter le nombre de sous-marins nucléaires est un défi « insurmontable »

Actuellement, il est estimé que les pays de la région Indo-Pacifique possèdent 163 des 368 sous-marins d’attaque que compte le monde… Et ce chiffre va encore augmenter, 45 exemplaires de plus devant leur être livrés dans les années à venir. Qui plus est, ils sont de plus en plus performants, à l’image de ceux que construit la Chine.

Aussi, estimé le député Yannick Chenevar, rapporteur sur les crédits de la Marine nationale, une crise majeure dans l’Indo-Pacifique aura forcément une « forte composante sous-marine, donnant une prime aux État disposant de cette force ». Et, alors qu’elle est une nation de cette région de par ses départements et collectivités d’outre-Mer, la France n’a, pour le moment, pas les moyens d’y déployer des sous-marins d’attaque aussi régulièrement qu’elle le voudrait. En vingt ans, seuls les SNA Perle et Émeraude s’y sont aventurés.

D’où, d’ailleurs, certaines propositions faites lors de la dernière élection présidentielle. Par exemple, l’ex-député Fabien Gouttefarde, soutien d’Emmanuel Macron, avait émis l’idée de commander un septième sous-marin nucléaire de type Suffren [ou Barracuda] et de convertir deux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] en porteurs de missiles de croisière navals. C’est « incontournable si l’on veut pouvoir déployer régulièrement des SNA jusque dans le Pacifique », avait-il plaidé.

Seulement, d’après M. Chenevard, « l’augmentation du format de l’Escadrille des sous-marins d’attaque [ESNA] poserait, quel que soit l’option, des problèmes insurmontables ».

En effet, compte tenu du programme SNLE 3G, Naval Group serait mis devant un « dilemme » si jamais la commande d’un ou deux SNA de type Suffren devait lui être notifiée.

« Alors que le programme Barracuda est en voie d’achèvement d’ici à 2029, l’entreprise pense d’ores et déjà à la suite et se prépare au lancement du programme SNLE 3G. Dans ces conditions, il faudrait consacrer à cette commande supplémentaire et non programmée de SNA les ressources destinées à ce programme et, ainsi, lui faire prendre plusieurs années de retard, fragilisant la modernisation de notre dissuasion », a en effet expliqué le député.

L’idée de transformer un ou deux SNLE 2G [classe Triomphant] en sous-marins porteurs de missiles de croisière est « techniquement possible » et Naval Group « a les savoir-faire nécesssaire », a d’abord admis M. Chenevard. Mais cela présenterait trop d’inconvénients par rapport aux avantages que l’on pourrait attendre d’une telle opération.

« Très coûteuse, peut-être même plus qu’un sous-marin neuf, elle impliquerait une prolongation importante et incertaine de la durée de vie des SNLE, en particulier de la coque et de la chaufferie nucléair », a expliqué le rapporteur. Qui plus est, a-t-il soutenu, « les SNA ainsi transformés, mis en service dans les années 2035-2045, seraient technologiquement dépassés par leurs homologues chinois ou russes plus modernes, faisant d’eux des proies trop bruyantes en cas de conflit ».

Cependant, une autre solution, que le député n’a pas évoquée, serait de doter à nouveau la Marine nationale de sous-marins à propulsion classique, dans le cadre d’une commande qui serait par exemple mutualisée avec les Pays-Bas [à condition que l’offre de Naval Group soit retenue par la marine royale néerlandaise…]. Cela pourrait ainsi libérer un ou deux SNA pour des missions dans l’Indo-Pacifique…

Mais cela poserait des problèmes de gestion du personnel. Les mêmes d’ailleurs, que si deux SNA supplémentaires étaient commandés. « L’accroissement du format de l’ESNA impliquerait le recrutement de deux équipages par sous-marin supplémentaire, plus un équipage de secours, ce qui, compte tenu des difficultés de recrutement et du temps nécessaire et incompressible pour la formation des sous-mariniers, apparaît très difficile », a noté M. Chenevard;

Quoi qu’il en soit, les décisions prises il y a maintenant près de trente ans [il était initialement prévu de doter la Marine de huit SNA de type Rubis…] se font « aujourd’hui sentir […] par un format de l’ESNA qui n’est probablement pas adapté à la réalité de la menace », a conclu le parlementaire.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

139 contributions

  1. Lagrange dit :

    Comme d’hab les erreurs du passés se payent. J’au du mal à comprendre en quoi il serait absolument insurmontable d’accélérer les cadences de prodction des sous marins aujourd’hui pas bien rapide pour passer à 8 SNA.

    • Yrr dit :

      Attendez l’an prochain que la baguette de pain coûte 3 euros, vous comprendrez pourquoi. Nous sommes ruinés, sans industrie et sans énergie, pour l’instant la planche à billet nous a donné un sursi mais qui ne durera pas.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « pour l’instant la planche à billet nous a donné un sursi mais qui ne durera pas. » On voit de suite l’expert!
        « Nous sommes ruinés, sans industrie et sans énergie, » On se suicide quand?

      • lgbtqi+ dit :

        ah ouais, ça c’est votre truc ça en ce moment. Fantasmer sur l’inflation pour jouer la démoralisation.

      • Bistrotier dit :

        Ouais, d’ailleurs va falloir que je pense à augmenter mes tarifs, moi.
        Allez, je te remets un petit Byrrh tant qu’on en trouve encore ?

      • TINA dit :

        Bjr Mr Yrr! Je rajoute , à votre commentaire, ceci :
        – de plus en plus de décideurs et larbins des mandants financiers mondialistes/globalistes.
        Maintenant , vu ce qui est mentionné dans l’article, j’ajouterai ceci :
        – une base navale réaménagée dans plusieurs DOM-TOM, avec Darse et bassin couvert.
        – Plusieurs Scorpène 1000 personnalisé pour des missions multiples, pour ce gabarit.
        – L’affectation de plusieurs de ses SCORPÈNE 1000 personnalisé sera dans l’Océan Pacifique, et L’Océan Indien; le reste afffecté en metropole.

      • dompal dit :

        @Malbarré,
        Dévaluation du Franc en 48′, puis 1er choc pétrolier de 73′ suivit du second en 79′ et la crise de 2008…..

        Vous avez déjà vu des français déterrer des morts dans les cimetières pour manger à leur faim ???

        Faut peut-être arrêter de se faire des films catastrophes….. 🙁

        • Beuaaargh dit :

          Inutile d’essayer de le raisonner. Il n’a d’autre objectif que de critiquer ad nauseam afin de retourner l’opinion.

    • Thomas dit :

      Le problème évoqué n’est pas celui des cadences, mais des ressources humaines nécessaires.
      Celles dont on dispose sont d’ores et déjà bookees pour les Snle3g.
      Taper dedans reviendrait à gravement décaler le calendrier de ces derniers

    • 96marsouin dit :

      Manque de personnels chez Naval Group dans certaines spécialités comme les chaudronniers. La MN est également limitée en nombre d’ingénieurs propulsion (nucléaire). Certaines hypothèses de la MN prévoient même le retrait d’1 SNA lors de la mise en service du PA NG (qui fera en doublon du CDG pendant quelques années), pour pouvoir armer ces postes.

      • Nike dit :

        Cela s’appelle de la planification. Former des ingénieurs cela prend du temps certes, mais si on veut pouvoir en disposer dans 5, 7 ou 10 ans il faut lancer les formations dès à présent. Après la formation ils sont redevables d’un certain nombre d’année, mais là où ils sont le plus productif c’est quand ils sont libérés de ces obligations. C’est dommage, plutôt que d’essayer de retenir les têtes pensantes avec des obligations il me parait plus productif de leur offrir les mêmes perspectives que dans le privé.

      • Math dit :

        N’est-il pas temps avec une Gpec adaptée de réagir? C’est quand même dans plus de 15 ans.

      • HMX dit :

        Le PA-NG doit être mis en service en 2038. Nous sommes en 2022.

        Les futurs ingénieurs en propulsion nucléaire son actuellement assis sur les bancs de l’école primaire ou du collège… vous ne pensez pas que ça nous laisser un peu de marge pour planifier les recrutements et les formations à venir ?

        Il y a certes un défi à relever, et une montée en puissance qu’il faut gérer activement dans la décennie qui vient, mais pourquoi partir du postulat que c’est impossible, que c’est foutu d’avance, qu’on ne pourra jamais le faire ? Je reste perplexe devant tant de défaitisme…

        • M.W dit :

          HMX……..

          Pas besoin de former des ingénieurs ,en propulsion nucléaire pour faire quoi ,je me le demande, dans 20 ans la terre sera une planète pratiquement morte et sans eau…
          autant se faire hara kiri , bien avant…..

          • Pascal, (l'autre) dit :

            « autant se faire hara kiri , bien avant….. » Ne nous attendez pas!

    • Pour Info dit :

      Certaines « grosses pièces » ont été produites à 6 exemplaires et il y a longtemps. relancer leur production serait extrêmement coûteux.

      L’option de SM classiques serait au final plus intelligente. Une mission de classique plus courte, plus proche d’un port base pourrait permettre des respirations dans la carrière d’un sous-marinier (même si il y a d’autres options possible).

      • vno dit :

        Un conseil évitez de vous occuper des carrières de sous-mariniers et de leur matériel ! Les besoins en spécialistes resteront les mêmes sur SNA et SNLE avec des classiques. Tant qu’il y aura discriminations salariales et de carrières actuellement entre atomiciens officiers et sous-officiers et c’est valable pour d’autres spé, le recrutement normal des équipages ne reprendra pas ! supprimer pratiquement les pensions à quinze ans de service pour les porter à dix-neuf est le pire sabotage que Paris ait fait. Quinze ans a être moins bien considérer que des taulards par des gueuses mobiles, c’était déjà beaucoup alors dix neuf … De plus, j’espère me tromper, mais les décisions politiques sur la nature des équipages et leur composition est une énorme connerie. Un atomicien issu de l’immigration ne pourra pas être embarqué sur SNLE et posera a lui tout seul un problème de gestion. Multiplier les problèmes et vous n’avez plus d’équipage ! Supprimer les barrières c’est supprimer le secret défense. Autant fermer la boutique, c’est moins risqué. Il n’y a rien de couteux dans la relance de grosses pièces, les escrocs qui gravitent autour du gateau ont déjà margés. Il devient facile de les repérer et de leur présenter la facture, mais pour cela, il faut une justice, concept couteux actuellement, mais qui n’existe plus.

    • Frede6 dit :

      Com d’hab un député qui enfonce des portes ouvertes et qui ne propose aucune solution travaillée et aboutie. Bref un travail d’écriture louable mais inutile comme un tout ces rapports parlementaires

    • Carin dit :

      Peut-être parce qu’on a déjà pris 6 mois de retard sur les Suffren…
      Par contre, comme déjà dit, rien n’empêche la commande de 1 ou 2 SNA supplémentaire à la suite des SNLE NG…
      Cela nous laisse une dizaine d’années pour former des équipages..

    • Bomber X dit :

      Les industriels ne sont pas dimensionnés pour.
      C’est comme pour la quasi impossible remontée en puissance de la production électrique d’origine nucléaire, il a fallu expliquer à nos zélites yakafokon que ça faisait 15 ans qu’ils disaient aux industriels que le nucléaires c’était une énergie du passé et qu’on allait tout casser pour des éoliennes et que donc la filière s’est organisée pour démonter les centrales, pas pour en reconstruire de nouvelles.

    • VinceToto dit :

      La prod. semblant avoir de sérieux problèmes même sur le second de la série Suffren je ne sais même pas si ils arriveront à 6 Suffren.
      Juin 2009, première tôle: https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2018/05/chantier-du-sna-ng-duguay-trouin-2009.html
      3 Oct 2022, démarrage chaufferie https://www.cea.fr/presse/Pages/actualites-communiques/defense/demarrage-chaufferie-nucleaire-sous-marin-nucleaire-attaque-duguay-trouin.aspx
      2023, essais en mer?
      Opérationnel en 2025? 16 ans?
      Dans les articles de presse cela sent l’enfumage, voir la moquerie par rapport aux problèmes de ce programme.

    • Oliver dit :

      « compte tenu des difficultés de recrutement »…
      Comme les 3 Armées, la communauté nationale du renseignement (DGSE, DGSI, etc…), la défense nationale se retrouve confrontée à une baisse du niveau d’éducation et d’instruction des candidats. La Gen Z sous les drapeaux !

  2. Zz dit :

    on a proposé de construire des Sna australien en France mais on ne sait pas construire un sna français en plus ??

    • Carin dit :

      Pour l’Australie ça n’était pas des SNA…

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les soums anstraliens devaient être construits en Australie dans un chantier naval qu’on leur vendait avec.

  3. BACHELET dit :

    C’est drôle, cette question du recrutement de 2 x 2 équipages de sous-marin pour 2 sna en plus qui se pose dans ce cas, et pas dans la problématique du second porte avion???

  4. Castel dit :

    Une fois de plus, nous sommes obligés de compter sur les Allemands pour nous fournir en moteurs diésel de secours pour nos SNA :
    https://www.fncv.com/2021/armement-nos-sous-marins-dattaque-en-manque-de-moteurs/

    • EchoDelta dit :

      Les allemands ayant racheter nos producteurs de moteurs… Nous n’avons pas vraiment eu une législation propice aux développements des motoristes.

    • vno dit :

      Le diesel n’est pas un moyen de secours sur SNA, il est même indispensable dans la conduite des installations pour certaines phase de conduite et d’entretien !

  5. KL42 dit :

    ouais que des excuses bidon bien de notre époque.
    Quand on ne veut pas on trouve n’importe quelle raisons.
    Le plus triste c’est que toutes les raisons donnée viennent de problèmes financier.
    Donc certains pays font des sacrifices financiers pour se défendre mais que nous ne sommes pas capable de les faire.
    Nous le payerons un jour.
    Mais bon nous le voulons bien car toute le pays à tous les échelons est dirigé par des petit comptable sortant de grande écoles.

    • Math dit :

      Ça, c’est un pavé dans la marre. On a des déficits depuis 40 ans avec une politique sociale généreuse. Ils n’ont pas des étincelles ces comptables! On peut du coup supprimer leur poste, 100% en phase avec vous! Et puis en plus, ils sortent de grandes écoles, quel gaspillage de talents!

    • vno dit :

      Une gamine de douze ans et quelques autres l’ont déjà payé en seulement quinze jours malgré le pognon qui ruisselle en torrents sur le ministère de l’intérieur, de la justice et quelques autres ! la menace extérieur est en place dans les murs ! Les SNA n’y changerons plus rien, pas plus que nos soixante dix sous-marins classiques présents dans le monde entier n’ont protégés la France en 1939-45 à cause de leur doctrine d’emploi sortant déjà des grandes écoles !

  6. Le Breton dit :

    « les SNA ainsi transformés, mis en service dans les années 2035-2045, seraient technologiquement dépassés par leurs homologues chinois ou russes plus modernes, faisant d’eux des proies trop bruyantes en cas de conflit »
    D’ici à ce que les chinois soient capables de construire un sous-marin silencieux…

  7. Yrr dit :

    Mais qu’irions-nous faire dans le pacifique (exactement de l’autre côté du monde) contre la Chine ou la Russie, non mais sérieusement… Il y en a qui réfléchissent ? Avec les moyens que notre pays peut se permettre d’y déployer, nous pourions mater l’équivalent d’une révolte Canaque, et guère plus. pour le reste il faudra espérer que nos intérêts y soient défendus par nos maîtres Américains.

    • Le Breton dit :

       » Avec les moyens que notre pays peut se permettre d’y déployer, nous pourions mater l’équivalent d’une révolte Canaque »

      On sent l’homme russe qui parle en vous !

    • lgbtqi+ dit :

      oui, il y en a qui réfléchissent. C’est ce qui fait toute la différence avec vous, justement.

      Quand eux raisonnent, vous vous résonnez. Vous résonnez la propagande de poutine-xi.

    • Huon dit :

      Le Pacifique n’est pas de l’autre côté du monde. Le Pacifique borde les rivages français.

    • FJAG dit :

      Dans le Pacifique, contre la… Russie?
      En dehors même des ressources, d’un hypothétique lieu de repli climatique (la SF, c’est imaginer que rien ne change, face à l’aléa, chaque atout potentiel mérite d’être conservé), des millions de citoyens vivent hors de l’hexagone.
      Et, effectivement, vu les moyens qu’on met au pot dans le Pacifique, on se retrouve en souffre-douleur de la bande – file-moi ce contrat de sous-marin et dit merci – et on l’a bien mérité.

  8. Lado dit :

    Les Néerlandais ont besoin de soums similaires aux Suffren, même en version SSK Li.Ils doiventpouvoir intervenir aux Caraibes et au large du Venezuela tout en participant beaucoup aux patrouille en Atlantique N avec les Britanniques très proches dans leur culture navale
    De par sa tradition elle a une posture très différente des Suèdois ou des Allemands.La défense du littoral de la Mer du N, une mer sans profondeur,hyper balisée,,ne repose pas sur des soums littoraux..bonne chance à un adversaire!
    Par contre les Suèdois sont alliés avec le champion local , ayant dans le passé fait des sub(Damen) alors que Naval est allié à un acteur secondaire
    Notons que Thales Nederland est l’une des plus grosse filiale de Thales avec une véritable dimension technologique
    (ex Philips)
    Une commande groupée , faite en Hollande au besoin, pour avoir de la capacité, de SSK oceaniques style Suffren avec
    des batteries Li( AIP peut être mais moins evident avec le Li) aurait du sens .Naval a le produit mais pas le bon partenaire.. Changement de cheval?A creuser

  9. Maya dit :

    Les erreurs du passé et actuelles qui mèneront le pays a sa perte mais tout va bien pour les pseudo – élites surtout les énarques , qui sévissent depuis 50 ans. C’est valable sur tous les sujets et pas seulement notre défense.

    • Bistrotier dit :

      T’as bien raison ! Si je te disais le mal que les énarques ont fait dans le secteur de la limonade.
      Qu’est-ce que je te sers ?

  10. Fralipolipi dit :

    M. Chenevard va d’abord devoir se mettre au diapason avec le Président Macron !!!… car ce dernier n’a pas hésité, il y a quelques mois, à proposer à son homologue australien de livrer 4 SNA Barracuda (MN like) … tous produits à Cherbourg !!!
    .
    Je veux bien que cela soit un peu optimiste de la part du Pdt Macron, voire un poil farfelu, à la limite.
    Mais dire en parallèle qu’en fait il n’y aurait pas moyen de produire le moindre exemplaire SNA supplémentaire, au delà du sixième, cela me parait également un brin … « léger » (pour rester gentil).
    .
    Aussi, sans être dans le secret des dieux, lorsque je lis
    « « Alors que le programme Barracuda est en voie d’achèvement d’ici à 2029, l’entreprise pense d’ores et déjà à la suite et se prépare au lancement du programme SNLE 3G. Dans ces conditions, il faudrait consacrer à cette commande supplémentaire et non programmée de SNA les ressources destinées à ce programme et, ainsi, lui faire prendre plusieurs années de retard, fragilisant la modernisation de notre dissuasion » »,
    … je me dis que ce Député est bien pessimiste.
    Car
    1/ si un 7ème SNA Barracuda est commandé, il faudra à l’évidence que ce soit via un budget supplémentaire, et évidemment pas via une ponction sur celui des SNLE3G.
    et
    2/ de fait, si un 7ème SNA Barracuda est fait dans la foulée du 6ème, avec le cumul d’expérience et l’amélioration de cadence que génère forcément un effet de série (surtout sur des produits si complexes), il n’y a vraiment aucune raison qu’un unique SNA supplémentaire fasse perdre « plusieurs années » au programme SNLE 3G !?!
    Cela ne parait pas très réaliste. Une année, oui peut-être, à la rigueur … et même là j’ai de gros doutes … et même si … « et après » pourrait-on dire.
    .
    Car il ne faut pas non plus tenter de nous faire croire que nos SNLE 2G actuels soient rincés obsolètes, en fin de vie, et avec un besoin de remplacement en urgence absolue.
    Il semble qu’au contraire, ils fonctionnent très bien, et pourraient bien durer facilement 1 ou 2 ou 3 ans de plus (hypothèse de ma part, selon ce que l’on perçoit de loin).
    .
    Mais surtout – surtout – on ne va pas mettre sur cale le 1er SNLE3G dans la foulée immédiate du 6ème SNA Barracuda, en 2028 !!!
    Cela n’arrivera jamais …
    Car pour cela, vu que le 6ème SNA est censé être mis à l’eau en 2028, il faudrait déjà avoir démarré lé découpe des 1ères toles pour le SNLE 3G …. or ceci n’est prévu que pour l’année prochaine au mieux.
    https://www.naval-group.com/fr/naval-group-lance-les-premieres-commandes-de-fournitures-industrielles-pour-le-programme-de-sous.
    Pour le SNA Suffren, il a fallut 9 ans entre la découpe de la 1ère tole et la mise sur cale.
    Gageons que pour un SNLE 3G, 3x plus gros, ce ne sera pas plus rapide.
    .
    Ce qui nous laisse presque plus de 3 ans de « case vide » au chantier Laubeuf, entre 2027 et 2031 (car les chantiers Laubeuf peuvent contenir le montage de 2 SNA en simultanée)
    https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/cherbourg-cinq-autres-sous-marins-en-construction_34116613.html
    .
    Il y aurait donc largement de quoi construire un 7ème SNA !
    .
    Donc, non Mr Chenevard, on ne va pas gober votre point béatement,
    Tout au contraire, il me semble qu’au moins 1 SNA de plus à produire ne serait pas inutile aux ateliers de Cherbourg pour mieux tuiler les plans de charge entre les 2 programmes.
    .
    Et on ne va pas se fermer stupidement les portes des possibles, surtout au moment où ce 7ème SNA ( et même un 8ème … mais bon faut pas rêver non plus) est si hautement perçu comme nécessaire dans le contexte actuel
    (perception jamais aussi grande de l’intérêt de la redondance = exemple de l’incendie de La Perle … heureusement en toute fin de vie de la classe Rubis, déjà en remplacement // conflits mondiaux de haute intensité actuels, mais surtout ceux en risques et perspectives … qui sautent aux yeux !)
    .
    Et là, si on rate le coche de la fin du programme SNA Barrcuda, on ne pourra rien rattraper avant la fin du montage du 4ème SNLE 3G … dans 15 à 25 ans !
    .
    Alors on cesse avec le pessimisme étriqué, et on cherche des solutions !!! qui existent j’en suis sûr.
    .
    Par contre s’agissant d’armer 2 anciens SNLE 2G en plateforme lance missile MDCn, il me semble que ce serait hors budget pour nous (sauf si cela est fait à échelle européenne, mais faut pas rêver non plus …. sujet trop sensible).
    Mieux vaudrait sans doute concentrer nos moyens résiduels (s’il y en a) sur des systèmes dronisés (et armés) fonctionnant à partir et/ou en réseau avec les SNA Barracuda … au nombre de Sept !

    • Moogli dit :

      Excellente analyse contradictoire, merci pour l’objectivité.

      Par contre, pour des SNLE transformés en SNA, ça donne une petite possibilité d’enregistrement sonore par d’autres marines, de par une activité moins discrète sur la durée. Ça pourrait poser un problème de connaissances pour des équipages de SNLE qui font tout pour ne jamais se faire renifler.

      • Fralipolipi dit :

        @Moogli
        « Par contre, pour des SNLE transformés en SNA, ça donne une petite possibilité d’enregistrement sonore par d’autres marines, de par une activité moins discrète sur la durée. Ça pourrait poser un problème de connaissances pour des équipages de SNLE qui font tout pour ne jamais se faire renifler. »
        … cela dit, c’est ce qu’ont fait les USA en transformant 4 de leurs 18 SNLE Classe Ohio en SSGN farcis de missiles Tomahawk.
        … Cela étant, de mon côté, comme indiqué, je suis plutôt contre le fait de transformer nos 2 derniers SNLE 2G (lorsqu’ils seront remplacés par des SNLE 3G … pas avant) en plateformes missiles MDCn,.. façon SSGN US,
        car je pense que nous n’en aurons jamais les moyens financiers.
        Après, en admettant que cela pourrait être fait, s’ils devaient révéler trop facilement une signature acoustique, ce serait la leur, celle des anciens 2G,
        et non celles des nouveaux 3G devant les remplacer 🙂 (problématique moins méchante qu’aux US).

        • Moogli dit :

          « Après, en admettant que cela pourrait être fait, s’ils devaient révéler trop facilement une signature acoustique, ce serait la leur, celle des anciens 2G,
          et non celles des nouveaux 3G devant les remplacer. »

          C’est vrai, la signature acoustique d’un 3G n’est pas la même que celle d’un 2G.

          Ma crainte (sans rentrer dans mes détails stupides) est liée au fait que face à une signature sonore ultra-faible (rencontrée plus souvent de par l’activité moins invisible des SNA par rapport aux SNLE), ça donne des idées d’observation à d’autres qu’ils employaient moins jusqu’alors.

          C’est du martien et je ne vais pas mythonner pour une crainte très subjective. J’estime quand même que les 2G (et ceux qui suivront) ne posent aucun questionnement devant un graphique avec des bruits de fond, quand sa présence n’est pas prévue. Pour un SNA à positionnement déterminable, le graphique de l’écouteur pourrait suggérer des idées, plus tard préjudiciables aux SNLE.

          Tout ce qui précède est subjectif et profane. Merci pour la réponse étayée.

    • Fralipolipi dit :

      Et pour alimenter le débat et argumenter encore un peu plus sur la nécessité de commander ce 7ème SNA Barracuda !
      https://meta-defense.fr/2022/11/07/pour-le-chef-de-la-dissuasion-us-un-conflit-avec-la-chine-semble-inevitable/
      .
      « le seul domaine dans lequel les Etats-Unis conserveraient un ascendant marqué sur l’APL, serait celui de la guerre sous-marine  »
      et c’est idem pour nous !
      Notre seul moyen de pression/dissuasion (conventionnelle) dans l’éventualité (si risquée) d’un conflit avec la Chine repose sur nos SNA Barracuda
      (pour le GAN dans le Pacifique, l’élongation serait immense, et nos infrastructures trop légères en Indo-Pacifique pour soutenir l’action d’un GAN sur le long terme … alors que pour un si discret SNA, tout est possible).
      .
      Avec 6 SNA au complet, il y en a quasi toujours un en IPER + 1 dédié à l’entrainement + 1 dédié à la sécurisation des SNLE + 1 dédié au PAN CDG (ou aux BPC).
      Il n’en resterait donc que deux dispos pour patrouiller en autonomie …. et devant couvrir à eux deux tous les océans du globe ?!?
      Sachant qu’il faut favoriser Méditerranée, Atlantique et Océan Indien occidental …. il reste des nèfles pour l’océan Indien oriental et tout le Pacifique … « peanuts » l’année durant !
      .
      On perçoit bien là les carences d’effectifs.
      .
      Or, ici, avec un seul SNA suppl, on fait croitre de 50% nos capacités de patrouilles autonomes océaniques,
      et on fait croitre de quasi 100% nos capacités de présence « efficiente » en indo-pacifique.
      CQFD !
      (Ok, je sais, mon raisonnement est un peu/bcp schématisé, mais il reste très illustratif d’une certaine vérité).

    • HMX dit :

      Tout à fait d’accord avec votre analyse.

      J’ajouterai que dans le contexte actuel, avec une LPM en cours de rédaction, il serait tout à fait opportun que Naval Group communique discrètement à l’attention du personnel politique sur ses perspectives et possibilités en matière de capacités de production, histoire de couper court à certaines affirmations un peu rapides sur « l’impossibilité » de produire davantage dans les 10 ans qui viennent…

    • LEONARD dit :

      @Fralipoli
      1- SSGN français. D’abord, il faut revenir au concept, qui est U.S, d’une « frappe de décapitation » basée sur une salve de MDCN, car c’est à çà que çà sert. S’il s’agit de « taper » une ou quelques cibles, on a des Rafale, des MDCN sur SNA et frégates. Là, avec un SSGN, on n’est plus dans le coup de semonce, ou dans la riposte dissuasive, on est dans l’attaque destructrice par le nombre.
      Perso, je suis fan, mais c’est mon côté « va t’en guerre ». Sauf que çà parait totalement incompatible avec la doctrine française, qui est « pacifique » et surtout défensive, ce qui correspond à notre histoire récente, notre taille, notre absence d’ambition militaire, notre conception du rôle de la France dans le monde. Alors, çà peut changer, mais ce n’est pas le Préz actuel qui prendra la décision de se doter d’un tel outil de frappe et plus on retarde, plus le rapport coût/efficacité d’une modif des Triomphant devient aléatoire. On va dèjà les retirer du service au bout de 40 ans (parce qu’on ne peut pas faire autrement), çà va nécessiter un IPER, la mise aux nouveaux standards, une floppée de MDCN, pour 10 ans max de vie. (intégrant essais et formation). Pas franchement rentable avec des budgets contraints. Si on avait eu 2 SNLE en trop et le budget des U.S, pourquoi pas, mais c’est pas le cas.
      Accessoirement, le Fauteuil avait largement évoqué la chose en son temps:
      https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2022/01/marine-nationale-refondre-et-prolonger.html#more

      2- SNA Tant qu’à refaire le monde, s’il y a bien une chose à regretter, c’est l’absence d’un tronçon supplémentaire sur les Suffren pour un lancement vertical de MDCN, car çà aurait pu leur donner une réelle capacité vers la terre, le nombre de MDCN (et de torpilles) actuel étant trop faible pour de la « haute intensité ».
      Bon, on les aura pas, même en refonte, donc il faudra se contenter de ce qu’on a.
      Cependant, il y a quand même un point important à noter dans la supériorité des Suffren sur les Rubis, c’est le temps de patrouille disponible.
      – L’autonomie autarcique passe de 60 jours max pour les Rubis à 90 jours pour les Suffren
      – La « vitesse tactique silencieuse » des Suffren est double de celle des Rubis, ce qui signifie que le temps opérationnel sur zone en est largement augmenté, plus la zone est éloignée.
      – La dispo opérationnelle des Suffren est censée être supérieure à celle des Rubis.
      Concrètement, çà signifie qu’en termes de patrouille ops, les 3.5 Rubis d’alors deviennent 4.5 Suffren.
      Cà signifie 1 ATL, 1 Mèd, 1 GAN, 0.5 Entrainement, comme avant, et 1 pour l’Indo-Pacifique (ou en renfort). Avec 1 BSAH en rotation, çà entrainera (si nécessaire) une présence constante Indo-Pacifique.
      On peut donc dire que 6 Suffren = 8 Rubis (voire plus), en termes de durée à la mer.

      3- La construction d’un SNA 7, j’y crois très peu du fait des contraintes SN3G
      – Le Triomphant, doit être retiré du service en 2037 (40 ans).
      – Il faut 3 ans entre le lancement et le service actif, soit 2034-2035.
      – Il faut 8 ans entre la mise sur cale et le lancement (et ce sera le 1er de série, d’ou des surprises), soit 2026-2027, date de fin de construction du dernier Suffren.
      Vu qu’il n’y a que 4 SNLE et que la dissuasion est prioritaire, il est très, très peu probable que le calendrier SN3G glisse, et donc qu’il y ait un 7ème SNA dans la Halle Leboeuf.
      Après, si l’Australie veut qu’on lui construise 4 SNA, çà nous permettrait d’en rajouter 2 pour la M.N et çà justifierait la construction d’une autre halle à Cherbourg. (clin d’oeil à @HMX)

      4- Par contre, si l’on veut gagner du temps opérationnel Indo-Pacifique pour les Suffren, on peut raisonner par théâtre d’opérations:
      – 1 GAN, non (trop précieux)
      – 1 ATL, non (trop précieux)
      – 0.5 Entrainement, non
      Reste la Méditerranée. L’économie est de 1 SNA, et çà nécessiterait donc 2 SCA. Est-ce que çà vaut le coup de monter une structure SCA pour 2 exemplaires ? Alors, certes dans l’absolu du Balto, pourquoi pas 4, selon le principe qu' »on saura toujours quoi en faire », mais même en version Shortfin, un SCA reste sinon inadapté, du moins moins efficient sur les grandes étendues maritimes (Indo-Pacifique et Atlantique), qu’un SNA. Par contre, ils seraient très adaptés à la Méditerranée. Mais avons nous besoin de 4 SCA en Méditerranée ?
      Alors, à budget constant, ne vaut il pas mieux augmenter le nombre de FDI, pour un différentiel d’efficacité opérationnelle pas si éloigné et une aussi (si ce n’est plus)grande polyvalence et une fonction couverture radar et A.A spécifique.

      • Fralipolipi dit :

        @Leonard
        « On peut donc dire que 6 Suffren = 8 Rubis (voire plus), en termes de durée à la mer. »
        … en terme de durée à la mer, peut-être. D’autant qu’il y a aussi l’espacement entre IPER qui n’est pas le même non plus (6 à 7 ans pour le Rubis, 10 ans pour le Suffren).
        Cela étant le nombre de plateformes compte tout autant que le temps passé en plongée.
        Avec 1 sous-marin en IPER (ou remontée d’IPER) en quasi continu, + un autre plutôt dédié aux entrainements, + un autre dédié aux SNLE + un autre dédié à nos Groupe GAN ou Amphibies … il n’en reste réellement que 2 pour aller faire le boulot hauturier en autonomie.
        … et vue la vitesse à laquelle les choses peuvent potentiellement tourner au vinaigre côté indo-pacifique, c’est bien trop peu : Cf mon 2nd post plus haut.

      • Ceci cela dit :

        @LEONARD
        Vous vous étiez fait rare ces derniers temps. C’était bien dommage car je vous lis toujours avec intérêt.
        J’en profite pour me permettre de vous signaler un petit point qui me chagrine depuis longtemps dans votre prose à la sémantique pourtant généralement impeccable, qui est que le pronom démonstratif « ça » ne prend pas d’accent (il est la forme contractée de « cela », qui n’en prend pas non plus). L’unique occasion d’accentuer « çà » en français est dans l’expression « çà et là », où ce mot est un adverbe de lieu.
        Cela dit, ne prenez pas mal cette remarque et revenez plus souvent (j’aimais bien vos points sur la situation en Ukraine).

        • LEONARD dit :

          @ Ceci cela
          Merci de la correction, tant qu’à écrire, autant respecter la langue.
          Je lisais justement que @guillotin lui aussi se languissait de mes points Ukraine.
          Que voulez-vous, ayant une activité professionnelle (par intermittence, mais pas du spectacle), je suis amené à faire des éclipses, avec d’autant moins de regret ces derniers temps, que l’actualité Ukr est assez réduite (ou plus exactement qu’elle se répète).
          J’espère simplement que vous avez pu profiter de mes liens pour compléter votre bibliothèque de favoris et enrichir votre information.
          Et puis, si la situation ukrainienne se débloque ( Kherson, Louhansk ou Zapo ?), je reprendrai avec plaisir quelques chroniques, ne serait-ce que pour faire pigner @guillotin.

    • Patatra dit :

      Disons que prévoir un dernier barracuda avec des VLS ne serait pas envisageable ?
      Si on a l’XP et un créneau…
      Faire ce que les américains ont fait avec certains de leur ancien SNLE demander aussi, un certain nombre de munitions supplémentaires ^^

      • Fralipolipi dit :

        @Patatra
        Si vous demandez une évolution significative (et là, avec des VLS à ajouter, ce serait une sacré grosse évolution), et non un simple allongement de série à l’identique, ça va être nettement plus long à pondre … et M Chenevard risquerait bien de finir par avoir raison.
        Et notre principal souci est bien moins le nombre de munitions embarquées que le nombre de sous-marins lui-même.

  11. petitjean dit :

    Ce serait tellement plus honnête de dire que nous n’en avons pas les moyens financiers
    Et je ne crois pas aux difficultés de recrutement. Plan de carrière, reconnaissance et rémunération y pallieront

    mais le fond du fond c’est : Y’a pu d’sous !

    Et pendant ce temps là :

    -Emmanuel Macron annonce que la France investira 1 milliard pour aider l’Afrique du Sud (fin du charbon en France)
    -Bruno Lemaire déclare que la France est à un euro prêt
    -Bruno Le Maire d’annoncer que le gouvernement va créer 5.900 places d’hébergement dédiés aux réfugiés et aux demandeurs d’asile et leur allouer 2 milliards d’euros
    -Macron promet de verser 1,6 milliards d’euros au fonds mondial de Bill Gates le 21/09/22. »

    et combien de milliards pour l’UKRAINE ?!

    Y’a pu s’sous qu’ils nous disent !

    Au fait, quel est le montant de notre endettement ?……………..

    • FJAG dit :

      Vu que les autres pays évoqué avec l’Afrique du Sud étaient entre autres l’Inde et l’Indonésie, acheteurs du Rafale et contrepoids de fait à la Chine, j’ai plutôt eu l’impression entre les lignes que la France est en train de négocier quelque chose.
      Quand au milliards pour l’Ukraine, ça devient une vieille rengaine. Vu ce que ça nous aurais couté si la Russie avait annexé leur production agricole, sans oublier les contrats exports que ça nous rapporte, la France est largement bénéficiaire.

  12. PK dit :

    « Dans ces conditions, il faudrait consacrer à cette commande supplémentaire et non programmée de SNA les ressources destinées à ce programme et, ainsi, lui faire prendre plusieurs années de retard, fragilisant la modernisation de notre dissuasion », a en effet expliqué le député. »

    Complètement hors sol. Quand une entreprise a trop de boulot, elle… embauche. Elle ne prend pas de retard sur les projets en cours et établit un programme à partir des embauches (qui inclut la montée en compétence des équipes).

    Bref, ça s’appelle un problème de riche et ça ne pose aucun problème.

    Je me demande sur quelle planète vivent les élus. Ont-ils jamais bossé dans leur vie ?

  13. Franz35 dit :

    En attendant, le plus simple et raisonnable serait de lancer la production de 4 sous marins AIP (2 pour la méditerranée et 2 pour l’Atlantique) en prenant le temps qu’il faut en leur affectant la défense des approches maritimes. Et de compléter par quelques navires de surface léger pour faire la chasse à tout ce qui s’approche sous l’eau

  14. Le Suren dit :

    La caisse est vide de chez vide !

  15. guepratte dit :

    Et oui un défi insurmontable pourtant bien prévisible!! en France on n’a pas de pétrole , pas d’idées et encore moins de pognon pour faire la guerre défensive …….quand on sait en plus que le premier budget de la France ,qui est pourtant au bord d’une troisiéme guerre mondiale ,sert à financer l’éducation nationale , laquelle éducation est devenue aujourd’hui la parfaite fabrique du crétin, fabrique qui coule à pic comme le Titanic avec fanfares et trompettes sur le pont ….allez expliquer çà aux élites politiques….ce sont eux qui ont planifié ,orchestré, et financé le torpillage du paquebot France….Bientot on devra acheter les vieux sous marins bruyants de classe oscar à Kim Jong….

    • Ératosthène dit :

      @guepratte : 
      « en France on n’a pas de pétrole »
      Faux, en France on a du pétrole (certes très peu) et l’encul- de Macron a passé une loi lors de son dernier mandat pour en interdire l’exploitation lors du mandat suivant, pour plaire aux écolos. Du coup, on en importe plus, on met au chômage et on raye un secteur d’activité.

  16. Vequiya dit :

    A écouter Chenevard tout est impossible et très compliqué. C’est sur que lorsqu’on ne veut pas, on ne trouve pas les solutions. Franchement l’excuse du recrutement des équipages c’est fort de café. On ne lui dit pas que les SNA supplémentaires seront livrés dans les 3 ans… Vu le temps qu’on met à réceptionner le moindre sous-marin depuis la commande, t’as le temps de former et recruter les nouveaux équipages…

  17. Matou dit :

    Je crois avoir lu que les Barracuda peuvent être équipés d’une chaufferie nucléaire. C’était me semble-t-il un des arguments qui en faisait un engin d’intérêt majeur pour l’Australie à l’époque. Ne serait-il pas intéressant d’envisager une telle solution, sous réserve que son coût et son temps de réalisation soient plus intéressants qu’un SNA classique ? Mon propos est à la variable près des équipages, mais j’ai du mal à me résoudre que l’on ne puisse former des équipages dans des temps acceptables pour ce type de sous-marin.

  18. Saint Chamond dit :

    On peut contourner une partie de la difficulté avec des drones S-M pour blanchir les abords de l’île Longue. Ça libérerait un SNA. Pourquoi pas la construction de quelques diesels puis d’une deuxième tranche après la mise à l’eau du dernier SNLE. La France a besoin d’accroître sa force sous-marine et l’idée que ça lui soit impossible est juste ridicule et inacceptable.

  19. Niko dit :

    Rien n’est jamais possible pour les traîtres libéraux, hormis grenader les gueux et désosser la puissance publique.

  20. Seb dit :

    Pas possible de partir à la place d’un Suffren en zone Indo Pacifique sur : quelques smx26, le drone sous marin de Naval group (+/-15m€) et du Couach 2800 asw. On sera toujours sous le prix d’un Suffren.

  21. Napoleonurope dit :

    Si je m’en tiens au rapport « Vauban », il apparaît crucial de doter la France sans delais des moyens et niveau d’armement qui lui conviennent par les temps qui courent, le plus vite sera le mieux.

  22. HMX dit :

    « Problèmes insurmontables » ??
    Que ce soit sur le plan industriel, ou sur le plan du recrutement et de la formation des équipages, il y a certes un défi qui doit être relevé, mais absolument rien d’insurmontable.

    Le député raisonne comme si les cadences et modalités de production de Naval Group à Cherbourg étaient figées à tout jamais, par définition incapables de monter en puissance. Or, moyennant les investissements nécessaires, il est évident que Naval Group et ses sous-traitants disposent de la capacité à accélérer les cadences de production, d’une part, et à produire simultanément des blocs pour plusieurs SNA d’autres part, les blocs déjà prêts étant ensuite assemblés plus rapidement dans la cale de construction. Il se murmure même qu’il s’agit là d’un moyen bien connu pour faire des économies, qu’on appelle communément « économies d’échelle ». Il suffit de donner à l’industriel des commandes fermes et un planning défini contractuellement. ça fonctionne généralement à merveille, quand on ne change rien au contrat initial (voir l’exemple de Saint Nazaire et la construction des paquebots, véritable opération d’horlogerie industrielle).

    Sur le plan du recrutement et de la formation des équipages, et à partir du vivier existant (SNA + SNLE), en 10 ans on a quand même le temps de voir venir. D’autant que les sous marins, comme les navires de surface, sont de plus en plus automatisés donc avec un équipage de plus en plus réduit.

    Par ailleurs, comme indiqué dans l’article, la France pourrait aussi compléter sa flotte de SNA par des sous-marins AIP, plus rapides à construire, et qui pourraient être partiellement construits dans un chantier à l’étranger dans le cadre de compensations industrielles gagnant/gagnant avec un client export (Pays-Bas, Brésil, voir même… Australie).

    Enfin, le renforcement indispensable de la flotte sous marine française pourrait aussi prendre une forme beaucoup plus innovante. Par exemple, pourquoi ne pas investir dans la constitution d’une flotte de XL-UUV, des sous marins autonomes à capacité océanique de grande dimension, capables de rester des semaines en plongée ? Ces drones pourraient parfaitement assurer des missions de surveillance des approches maritimes, ou d’interdiction de zone, par exemple. Dans un autre rôle, ces drones pourraient aussi servir d’effecteurs déportés, et de « réservoir à munition » au profit des Suffren.

    Les solutions existent. « Aucune douleur n’est insupportable, aucun obstacle n’est insurmontable : il suffit juste d’y croire ».

  23. Mathieu dit :

    Voilà, on a le 2 ème territoire ultra marin du monde, mais une fois de plus, la naïveté confondante de nos politiciens nous conduit dans l’impasse…Si tu veux la paix, prépare la guerre, ce vieil adage, nos politiciens l’ont oublié ….

  24. Laurent M dit :

    Entre 1940 et 45 les USA ont construit environ 200 sous-marins océanique.
    et formé autant d’équipages…
    (En parallèle de plus de vingt groupes aéronaval).
    Insurmontable de faire 2 sous-marin de plus (d’une série existante) en 10/15 ans ?

    ok c’est pas les même technologies que dans les années 40, mais quand même, l’effort n’a rien d’insurmontable.
    Sauf à respecter scrupuleusement les contraintes budgétaire européennes…

  25. Hyle dit :

    La France a disparu au profit de l’Union Européenne. L’Union Européenne n’étant qu’une chimère soutenus par les folies des maastrichtiens, s’écroule sur elle-même.

    Bref, pillons ce qu’il y a à piller et souvenons que la France fut un beau pays. Peut-être que l’on s’en souviendra comme de la Grèce.

    • lgbtqi+ dit :

      Pas l’impression que vous resterez parmi les grands auteurs. Ni même les petits…

      En revanche, parmi les renonçards déprimés à mono-idétisme, vous avez vos chances…

  26. teddyK dit :

    Emmanuel Macron à la Cop 27 : « La France investira 1 milliard d’euros » pour aider l’Afrique du Sud à sortir du charbon » … la France est endettée à hauteur de 3000 MILLIARDS d’€uros soit 115% de son PIB mais on trouve toujours un milliard pour l’Afrique, mais pas pour son armée nationale. Surréaliste.

  27. Arioch dit :

    « Les larmes de nos souverains ont le goût salé de la mer qu’ils ont ignoré »

    Richelieu

    • lgbtqi+ dit :

      Cette sale bête qui jetta les dernières pelletées de terre sur la tombe du Féodalisme en France faisait donc de la lèche à ce point ?

      Combien de châteaux par lui rasés…

  28. Alain d dit :

    Le nombre de SNA de la France est déjà trop faible. En encore plus quand un de nos sous-marins crame.
    Absolument aucune marge de sécurité.
    Donc c’est mini deux SNA supplémentaires qui seraient nécessaire.
    Reconversion SNLE : idée moisie.
    Des nouveaux SM à propulsion classique, donc avec base permanente en Indo-Pacifique?
    Diversité = multiplication des acteurs, des formations, des SAV, pièces détachées et emmerdes ?
    Encore une idée de nos industriels Shadoks proposé à l’Etat Picsou pour exporter?
    Comme les FREMM poignardées.
    Mais pourquoi pas….
    Mais les SNA, sont résistants, et disposent de capacités à aller loin et vite, et à durer.
    Notre Outre-Mer + et toute la zone autour de l’Indonésie, dont le Détroit de Malacca, + les Mers de Malaisie, Chine, Java, etc.
    Acquérir un sous-marin classique (voir deux), pour aller faire du renseignement et de la police pour une telle zone?
    Et si ça dégénérait, ii vaudrait quoi ce classique en comparaison d’un SNA?
    Et sans souveraineté puisque coopération, pour rappel comme exemple récent, les Tigre pour lesquels l’Allemagne lâche la France.
    Ce qui va augmenter le cout unitaire de leur modernisation, formation et SAV.
    Sans oublier les années perdues en discussions.
    Comme les Shadoks nous allons continuer à pomper et ramer.

  29. Lothringer dit :

    Nous y voilà donc : c’est donc l’option « blanc bonnet »
    autre définition : « dites nous ce dont vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer »

    Une décadence à tous le étages. Il y a chez nos élites une volonté manifeste de renoncement généralisé.
    Dire qu’on ne pourrait même pas gérer humainement quelques sous-marins supplémentaires, c’est du f… de g… total. C’est juste une « volonté volontaire » de na pas faire. C’est tout.

    Et à-côté de cela, Naval-Group n’a pas une cale de construction en réserve pour construire du sous-marin classique ?
    Avoir quelques ressources/réserves cachées pour faire face à une montée en cadence temporaire, c’est en général une préoccupation naturelle d’un industriel, non ? Curieux.

    • philbeau dit :

      La duplicité du rapport Chenevard finit par apparaître : selon l’angle adopté par la macronie dans toutes les questions du rôle de l’Etat , qui se posent de manière aigüe maintenant , il s’agit de convaincre l’opinion qu’on ne peut rien faire de plus . Dormez braves gens , votre fin approche , c’est ainsi . Surtout en aucune manière laisser penser qu’un sursaut volontariste est possible . Le TINA thatchérien recyclé par les petites mains macronistes .

    • philbeau dit :

      Comme vous y allez… Naval Group , la DCAN en bon français , dépendant de toujours des commandes publiques en tant qu’arsenal de la marine en définitive , a eu une vie industrielle difficile avec , justement , un Etat désinvolte et peu préoccupé par sa défense au cours des décennies précédentes , la couleur politique étant en définitive le gris passe muraille qui peut symboliser le vide idéologique des politiques français . cf le programme Fremm , un scandale de plus niveau gabegie des fonds publics , mais qu’importe ,n’est-ce-pas ? Quand ce n’est pas votre argent . Et donc une cale de construction , voyez-vous , il faut pouvoir la financer avec des commandes assurées…

  30. mich dit :

    Se pose en premier la question de savoir pour quoi faire et pas ce dont on rêve , un 7 eme SNA ne serait surement pas de trop en cas de coup dur sur un des 6 autres et sans forcement prévoir deux autres équipages , quand aux nombres reste à savoir le pourcentage de missions qui pourrait peut être se  » décharger  » sur des sous marin classique plus petit avec un équipage moindre ( nouvelle classe ou evolution des scorpenes ) et aussi des drone sous marins  » lourd  » ou  » nombreux  » . A voir ,mais en premier pour quoi faire …

  31. Lecoq dit :

    D’un autre coté, a force de dire ue c’est impossible, le temps passe, et chaque jour passé augmente la tille de l’obstacle .. .
    serait peut etre temps de prendre une decision …

    • lgbtqi+ dit :

      C’est oublier que tel personnage politique se gaussait récemment en déclarant  » il n’est pas de problème qu’une absence de solution ne vienne ultimement régler »

      • Tempo dit :

        Récemment?? Henri Queuille, maître à penser de François Hollande qui a appliqué plus que tout autre ce principe à la lettre

    • PK dit :

      Le principe politique moderne est de brasser du vent : « on va faire » et c’est tout, sauf pour défaire où là ils sont forts.

  32. Joker44 dit :

    C’est effrayant. Une marine réduite à la portion congrue, un monde qui se réarme à toute vitesse, avec une remontée en puissance d’alliés européens comme la Royal Navy, et disposer d’un ou deux sous-marins en plus serait pour la France « insurmontable » ? Où est la volonté politique de défendre la nation ? Trouver des milliards pour les Gilets jaunes, pour le Covid, pour le bouclier tarifaire énergétique ? No problem. Pour quelques bateaux en plus (car on ne parle pas de rivaliser avec la Chine !) ? Impossible. Messieurs et Mesdames les militaires, vous n’aurez que votre courage à opposer à nos ennemis.

  33. Lulu dit :

    prenons le problème dans un notre sens on parle de manque de personnel pour la marine national ce qui es en fait. seulement si on créait une emprise forte dans un de nos territoires en Asie ou océan indien capable de réparé et réarmer une grosse parti de notre flotte : on fagnerai en  » temps de trajet  » ce qui es valable pour nos aviateurs ce qui dégageait  » du temps  » ?

  34. Ératosthène dit :

    « Marine nationale : Augmenter le nombre de sous-marins nucléaires est un défi « insurmontable » »
    Vrai de la part d’un LAREM.
    Faux de la part de quelqu’un qui alloue l’argent réservé aux clandestins à la Marine.

  35. vrai_chasseur dit :

    Naval Group n’est pas parfait.
    Mais quand les commandes sont là, notamment export (Grèce), ils ont su rapidement transformer Lorient pour augmenter les cadences industrielles. Cela a été le programme interne C20F30, sortir une corvette en 20 mois et une frégate en 30 mois – soit un doublement pur et simple des cadences de mise à l’eau.
    Comme disent les Commandos Marine : « quand tu es dans la m*rde jusqu’au cou et que tout te paraît impossible, tu as toujours deux mains secourables tendues vers toi : tu en as une au bout de chaque bras »

  36. Fafou dit :

    Énormément d’articles sur la Royale et la souveraineté française sur la 2 ZEE du monde.

    C’est une chance cette 2 ZEE mais aussi une question de choix. Et c’est la ou le bat blesse: comment défendre une telle zone aussi dispersée par un pays qui n’est plus une puissance mondiale? Par un jeu d’alliance, risqué, on a vu hocus…
    Par des yafokons sur ce site qui passe une commande comme sur Amazon, faut sortir la Visa et faire de sacré choix de politique interne qu’aucun gouvernement n’osera prendre.

    Implorer les states de Trump (pas de bol, ce sera certainement ce taré ignare qui sera le prochain potus)? C’est devoir être impliqué dans les futures guerres us, bof.

    X sna, x panng, x ssk, x base aérienne a 15.000 bornes, les munitions, la logistique, les rh, ect , ça va être difficilement tenable.

    Un exemple récent et intéressant même sur wiki, c’est la guerre des malouines ou la Royal navy EN format guerre froide a eu beaucoup de chance de conserver ses îlots (éloignés mais toujours dans l’Atlantique..) face aux argentins.. C’est pas l’Inde avec bientôt 1.4 milliard de bouches a nourrir ni la Chine, ni même les Philippines. Cette guerre a été un défi logistique et c’est joué de peu pour Tatcher a l’époque.

    Tout cela pour dire que comme sur l’en-tête d’un courrier diplomatique français : La France, pays des droits de l’homme, membre permanent du conseil onu, puissance nucléaire… Va falloir faire des choix drastiques.. Ou n’en déplaise à beaucoup ici, jouer l’Europe et perdre un peu d’indépendance. Car pour tenir une telle zone c’est plus la France coloniale et le pavillon qui est en place mais un pays capable (comme le classement ZEE, peut-être le 2 pays à être aussi capable) technologiquement de tout faire indépendamment, mais qui n’a absolument plus les moyens financiers ET humains de faire tout, tout seul.

    Défendre le territoire métropolitain, la Med, être présent en force dans l’Atlantique, dans l’océan indien, dans l’océan pacifique plus se la jouer gros bras et assurer la fonop dans le détroit d’Ormuz, Malaka, Formose, j’oublie la façade nord, la mer du nord, ect..

    Certains vont me traiter de défaitiste mais y’a un moment où il faut être réaliste, faire des choix.

    • Sinope dit :

      « Ou n’en déplaise à beaucoup ici, jouer l’Europe et perdre un peu d’indépendance. » On a essayé mais les 26 ne nous écoutent pas.

      « Certains vont me traiter de défaitiste mais y’a un moment où il faut être réaliste, faire des choix. » Non vous ne comprenez pas. La liste que vous faites résulte d’une absence de stratégie.

      Il fait définir où nous voulons être puissant ce qui va déterminer quelle armée a la priorité. Nous avons le 7e PIB mondial et 50% de taux de prélèvement obligatoire sur ce PIB. On peut faire.

      • Fafou dit :

        @Sinope qui vous a dit qu’il fallait être 26? Je ne parle d’une défense « officielle » made in ue mais de coopération au cas par cas

        Pour le pib je vous le souhaite mais j’y crois peu

        • Sinope dit :

          « qui vous a dit qu’il fallait être 26? » Je dis que les 26 n’en veulent pas.

          « coopération au cas par cas » C’est ce que nous avons essayé.

          « Pour le pib je vous le souhaite mais j’y crois peu » Je n’ai fait que lister des faits. Pas proposé un % exacte de PIB à la défense.

  37. Achille-64 dit :

    Merci à M Lagneau d’avoir mis ce morceau d’anthologie en lumière.

    Je rejoins plusieurs commentateurs: ce député, qui n’est pas un perdreau de l’année, et ses interlocuteurs ont oublié que la France de la fin des années 50 et du début des 60, empêtrée dans la guerre d’Algérie, avait réussi les programmes Mirage IV, SNLE et SSBS, puis s’apprêtait à faire voler Concorde, avec nos amis les Brits.

    Alors oui, nous avons une génération de petits bras et petits coeurs aux commandes de ce pays, qui est pourri par la tête: pour eux, la France n’est rien sans l’Europe, pas grand chose sans l’OTAN, etc …
    J’en rajoute une couche pour les bidochons qui s’expriment parfois sur ce site en pourfendant les immigrés, la fraude sociale, …, l’Allemagne, l’Italie, … , les martiens, … : le problème de la France, il n’est pas chez les autres, il est en nous.

    Si M. Macron avait fait le diagnostic que ce pays était en train de moisir sur pied, il n’avait pas tort. Maintenant, il lui restait à trouver les bons médicaments … apparemment, ce n’est pas gagné.

  38. Parabellum dit :

    Une autre défense est urgente et nécessaire depuis des années et notre industrie doit d abord servir à cela .construisons les sous marins qu on devait exporter et pour les financements faisons la vraie chasse aux gaspi et subventions et crédits à l étranger.et équipons nous aussi de drones et missiles .sans oublier La Défense opérationnelle du territoire .contrôlons nos frontières.du bon sens vu l état du monde et les tensions au sud.mieux vaut des sna à missiles de croisière qu un porte avion vulnérable.

  39. Guillotin dit :

    En tout cas, pour la France, oui, c’est insurmontable, pas pour la Russie ni la Chine, qui, eux, sont des pays d’avenir, dynamiques, modernes, performants ! L’oncle Sam et Blackrock tremblent devant leur pied d’argile.

    • Lothringer dit :

      La Russie est un pays d’avenir, et le restera.

      (comprenne qui pourra, comprenne qui a de la mémoire historique)

    • Tringlos dit :

      Tout roule pour toi, de ton bureau du FSB ? Sans rire, tu es payé combien en roubles mensuellement pour déverser tes gerbes sur le topic ? J’ai jamais lu autant de mauvaise foi, chacune de tes interventions est collector !

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « L’oncle Sam et Blackrock tremblent devant leur pied d’argile. »ça veut dire quoi cette chiasse verbale?

    • lgbtqi+ dit :

      allo? non mais allo quoi ?

      la poutinie un pays d’avenir-dynamique_moderne-performant ????????????? Où on est obligé d’aller acheter des voitures d’occaz à vladivostok à volant inversé à la japonaise, où on est obligé d’acheter des drones rudimentaires à l’Iran, où l’espérance de vie même hors Donbass est ridicule…

      On vous a fait une dérivation intestinale en direction de la boîte crânienne, Shimou Fékaka (sic) ?

      Et Sam & Blackrock tremblent devant quel pied ?

      Vous n’avez pas l’air très frais… Vous aérez un peu entre deux étrons ?

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @ Lgbtqi En relisant cette prose j’ai un doute ce n’est pas vraiment dans la manière de s’exprimer de guillotin même si le texte est inepte. Sur plusieurs fils de discussion on constate le grand retour de « radio Yang Tsé » avec des textes d’une banalité affligeante (souvent « pompé » sur le web) suivi d’une « conclusion » limite incompréhensible avec le lien qui va bien à savoir pointant sur un photomontage où il est question que les « francus » sont des suceurs de b… d’Allemands que nos compagnes, épouses, filles et sœurs sont des p…. et autres « compliments »!

        • lgbtqi+ dit :

          en tous les cas il y a eu une usurpation d’identité au détriment (?) de czar, et une double usurpation à mon détriment : d’abord utilisation de mon pseudo, puis à nouveau utilisation de mon pseudo et inversion accusatoire…
          Néanmoins, les observatrices et observateurs attentifs me reconnaîtront assez facilement p/r à l’usurpation… Et le taulier pourra témoigner que l’adresse mail utilisée est bien constante et de longue date chez moi.

  40. Rémi dit :

    Comme tout problème sans solution, la question parait mal posée. Nous n’avons pas besoin de sous marin dans un ou deux ans, mais à terme.
    Il faudrait commencer par les goulots d’étranglement puis les réduire un á un ce qui représente des sommes importantes et du temps.
    Comment disait Richelieu?
    Pour avoir une grande marine, il faut la vouloir trés fort et trés longtemps.
    Certaines choses ne changent pas. Aprés avons nous besoin d’une présence dans la zone indo pacifique où nous ne serons en raison de moyens limités que des suplétifs, donc sans la prime politique

  41. 60RA dit :

    bonjour,
    en tant qu’ancien artilleur la formation des hommes est essentielle et toujours plus longue que la fabrication d’un matériel. Par exemple un an pour construire un canon caesar mais au moins 2 ans pour faire une équipe de pièce opérationnelle. Un an pour un caesar en temps de paix mais je suis sur que s’il fallait construire plus rapidement un canon ou un sous-marin les industriels seraient en mesure de le faire ! L’HOMME reste le pilier de notre défense !

  42. philbeau dit :

    Les politiques bavassent , pendant ce temps heureusement sur le terrain les choses avancent grâce à des gens qui ont la foi dans ce qu’ils font :
    https://www.meretmarine.com/fr/defense/le-sna-suffren-avec-son-dds-sur-le-pont-devant-saint-mandrier

  43. olivier 15 dit :

    La France d’aujourd’hui, quoi. Celle qui baisse les bras avant de relever le moindre défi, celle de Pasteur qui n’a jamais pu créer et fabriquer un vaccin COVID, celle qui voit son assemblée peuplée de petit dealeur ou de haineux de la nation en guise de députés, de président sabordeur de son histoire et de son futur, celle qui encourage de rester au lit.
    Les soums supplémentaires ne pourront de toutes manières pas être envisagés, vu l’attractivité de l’armée auprès d’un peuple de soumis.

    • lgbtqi+ dit :

      ouais, farpaitement ! tous des soumis !

      La preuve, ils adorent radoter leurs auto-dépréciations masochiques…

      • Olivier 15 dit :

        ou propager la contre-culture woke hein…. Vous en avez sûrement une idée .

        • lgbtqi+ dit :

          ben non, cette association ne me concerne pas. Les woke m’irritent, et je suis bi / lesb’.

    • Aigreur dit :

      Le « haineux de la nation » n’est-il pas surtout celui qui conspue la France, son parlement, son président et son peuple ?

  44. PHILIPPE dit :

    La plupart des commentaires ci-dessus, comme souvent sur ce site, constituent une preuve d’intérêt pour notre Défense.
    Concernant notre marine nationale les sujets sont nombreux : porte-avions, sous-marins, drones, ZEE etc…. c’est la raison pour laquelle il est intéressant de relire l’intervention du 22 juillet 2022 de l’amiral Pierre Vandier, chef d’état-major de la marine :
    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/comptes-rendus/cion_def/l16cion_def2122010_compte-rendu
    Bonne lecture.

  45. TINA dit :

    S’y ajoute, en affectation sur la métropole en priorité , des D19 R ( en plus des D19 T) …. + un futur D38 A, équipé par exemple d’une Torped 47, à même de se déplacer et de se mettre en position de guet-apens sur la totalité de la Méditerranée… l’atlantique… et la mer du nord.

  46. BleihMoor dit :

    l’autre problème est la constitution d’équipages non seulement en temps de paix, mais aussi en tant de guerre : on a remplacé l’administration de « l’Inscription maritime » par une autre administration tout juste bonne à s’occuper des plaisanciers … ce qui fait que s’il fallait armer en vitesse des Bâtiments, on n’aurait pas le vivier nécessaire en hommes… et puis quelle distance y a t il entre le mataf bien rustique recruté dans le milieu du chalutage de haute mer, et le plaisancier « prout-prout  » du club de voile ?

  47. tow dit :

    Yakafokon est demandé à l’accueil, Yakafokon svp!

  48. ScopeWizard dit :

    C’ est bien ce qu’ avec quelques autres je m’ échine à répéter depuis des mois ; la réalité , en dehors de tout ce baratin des VRP de cette Macronie illusionniste incompétente , irresponsable , inconséquente et débile à souhait qui ne cesse de nous mentir voire de SE mentir , est que la France est à genoux .

    Économiquement l’ Europe et son Euro qui ne cesse de dévaluer est prête à s’ effondrer .

    Les sanctions prises contre l’ un de nos principaux fournisseurs en matières premières dont toute l’ UE est plus ou moins très dépendante et avec lequel nous bénéficions d’ avantages certains ( coût à l’ achat , monnaie de change , échéances , facilité par rapport à nos moyens d’ utilisation et de transformation , etc… ) se retournent contre nous .

    Ce qui était , mais alors cent mille et une fois prévisible !

    Par conséquent , non seulement la France jusque là militairement dominante au sein de l’ Europe , notamment de l’ UE , n’ a plus les moyens de sa propre Défense , mais n’ a plus davantage sur ce plan-là les moyens de faire la course avec une Allemagne qui depuis quelques mois a décidé de monter en puissance et de la remplacer , ce qui à terme promet de se faire effectivement .

    Pour tout arranger , la Macronie est Européiste , donc en pâmoison face à cette Allemagne qui va la supplanter et qui de ce seul fait verra l’ ampleur de la tâche grandement facilitée .

    Tant-pis pour nous , nous adorons les séducteurs ; eh bien pas d’ inquiétude , la logique sera donc respectée , nous l’ aurons dans le c♫l et bien profond .

    De plus nous aurons tellement de problèmes en interne à essayer de régler ( précarité et paupérisation galopantes avec leur corollaire de misère , effondrement industriel , violence , maladies , banditisme , fléaux , Islam et modèle Laïc par rapport à la confrontation au modèle Anglo-saxon , Capitalisme de Connivence , démographie immigration et solde migratoire , Totalitarisme , etc… ) , que cela sera facteur multiplicateur de notre chute .

    Les Américains seront très contents de s’ être enfin débarrassés de cette France Gaullienne à leurs yeux par trop récalcitrante , les Allemands seront à la tête de l’ Europe quant à elle de plus en plus américanisée , ainsi le bloc Occidental sera pour l’ essentiel plutôt homogène et pourra être en capacité de faire la guerre aux autres blocs .

    Puis un de ces quatre , vu comment là-bas tout est en voie de pourriture intérieure , si d’ ici-là rien ne change dans l’ autre sens cela va de soi , ce seront les USA qui se verront fracturés jusqu’ à partition , s’ ensuivra l’ effondrement du bloc Occidental avec son cortège de régions qui d’ une façon ou d’ une autre ne feront plus nation , et place à ses remplaçants dont l’ impressionnant bloc Russo-asiatique .

    Quant aux peuples , bof qu’ ils crèvent !

    Scénario « catastrophe » improbable ? Digne d’ un film ou d’ une fresque fictionnelle ? Issu de l’ esprit souffrant d’ un détraqué mental ? Envie de faire son intéressant ?

    Alors ça , nous verrons bien….

    Ce qui est certain , c’ est qu’ il ne s’ agit pas de vision à court-terme .

    Un truc à écouter :
    https://www.youtube.com/watch?v=A_etOXT_HTE

    Puis un autre :
    https://www.youtube.com/watch?v=xIpznlpeUXU

    Puis un troisième :
    https://www.youtube.com/watch?v=W-d7AxEBc30

    HEIN ?

    Je m’ en fiche ; chacun se le voit ; nul n’ ayant don de parole d’ Évangile ou de voyance divinatoire , faut pas tout gober , c’ est tout .

    Partons du postulat que chacun sait ce qu’ il doit faire et se débrouille avec ça , c’ est le présupposé requis .

    Nous sommes encore en Démocratie , chacun reste donc libre de ses idées et de les exprimer ; enfin , plus ou moins .

    • philbeau dit :

      Je ne parierai pas sur l’Allemagne Scope . Le voyage de Scholz à Pékin a été très mal vu à Washington , qui considère maintenant le conflit avec la Chine comme quasiment imminent . Il essaie de sortir son pays d’un corner mortel , mais l’Allemagne est le point dur économique de l’UE que l’Amérique a dans le viseur . Pour peu que Trump revienne aux affaires , les grosses cylindrées allemandes , et tout le reste ont du souci à se faire . Comme toute l’industrie européenne en fait .
      https://meta-defense.fr/2022/11/07/pour-le-chef-de-la-dissuasion-us-un-conflit-avec-la-chine-semble-inevitable/

      • ScopeWizard dit :

        @philbeau

        Disons que l’ Allemagne , même si elle reste menacée de forte récession , reste l’ un des plus puissants et fidèles points d’ ancrage des tout puissants USA qui ne la lâcheront pas si facilement puisqu’ elle leur sert énormément .

  49. grincheux dit :

    Je ne comprends pas , que certaines armes comme un SNA coute très cher et est difficile à armer. Mais nous sommes un pays hautement technologique et en pointe à peu pres partout . D’accord nous n’avons presque plus que, en voyant touts ces messages, nos yeux pour pleurer. Mais je ne comprends pas pourquoi , nous devrions être leader, depuis le temps, dans les armes à faible coût d’utilisation( et virer les normes civils qui ne sont que des boulets ou des chaines . il faut aller porter plainte à l ONU pour non respect des normes environnementales en Russie et dans le conflit UKRAINIEN , a mon avis les normes ils s’en foutent comme de l’an 40 pourvu que ca dégomme ceux d’en face ). Ex les petits drones de saturation à pas cher , les armes laser pourquoi sommes nous à la bourre comme cela !! et je ne parle pas d’un ou du prototype pour montrer que l’on peut le faire , mais d’armer nos Armées. Voyez ou en sont les chinois, les Israéliens, les US , les russes , brefs toutes les grandes puissances sauf nous . Regardez ce que sont devenu les Turcs , les iraniens, les Sud coréens etc….. ou en sommes nous !!! des mendiants. pas de transport stratégiques , pas d’hélicoptères lourds , 8 au lieu de minimum nécessaire d’une vingtaine de frégates de 1 rang, des hélicos qui ne fonctionnent pas , des Rafales en sous nombre que le reste dans l’AAe , des Leclerc soit disant à la pointe après renovation – 200 dispo , l’Artillerie je n’en parle même pas ,alors pour faire front dans un pays qui nous a foutu dehors sans dédommagements . Ca va !!! mais pour contrer la Chine, la Corée su nord ou même le Brésil , nous resterons bien au chaud et nous détournerons la tête du Pacifique et de l Océan Indien . il y a 40 ans j’étais à Tahiti et déjà les chinois étaient partout ( commences, banques, etc…) je ne pense pas que cela ait changé depuis , donc au coup de sifflet ou de flottilles de pêche adieu la Polynésie . Comme dirait un certain moustachu dans le pacifique combien de divisions ? 0 que du light 20m/m au plus .
    A+

    • beber dit :

      La France a tout basé sur les prestations sociales tous azimuts depuis des années, c’est devenu un dogme intouchable paralysant notre économie. La dessus l’immigration massive qui vient encore enfoncer notre état providence et notre dette monumentale… Comment voulez vous que l’on en sorte, alors penser que l’on peut réalise seulement le quart de ce qui serait souhaitable pour nos armées c’est une (triste) plaisanterie.

  50. Fabiano dit :

    A part financer l’immigration et des moulins à vent qui portent le nom d’éoliennes, la France n’est plus capable de rien.
    Notre route est tracée >>> Tiers-monde

  51. Stéphane dit :

    Vous pouvez construire autant de sous-marin que vous voulez, si vous n’avez pas d’équipages pour les armer, cela ne sert à rien.
    En France les sous-mariniers sont des volontaires. Les jeunes d’aujourd’hui ne veulent plus partir plusieurs mois loin de leurs proches enfermés dans un  » bocal  » sans internet. C’est malheureusement la réalité.

    • beber dit :

      Tout dépend de la motivation de base ET de la rémunération.
      Si vous promettez des contraintes et une rémunérations faible, rien d’étonnant que la motivation si elle existe encore soit suffisante.
      Et donc encore une question de budget. Mais tant que l’on distribuera sans compter même aux fraudeurs ou aux régimes spéciaux (et ce ne sont que des exemples), on n’y arrivera pas.
      C’est pareil pour les hopitaux avec une surcharge de CMU anormales et une surcharge d’administratifs…
      Pour mémoire l’Allemagne a la même dépense que la France en santé (en proportion des populations) et pourtant a plus de lits, plus de soignants, plus de matériel, et ils sont mieux payés. Cherchez l’erreur.
      Ce problème est le même dans tous les secteurs dépendant de l’état.

  52. VinceToto dit :

    Les experts US, Chinois, Russes, etc., s’accordent pour écrire qu’afin d’être une puissance maritime « blue water » crédible qu’il faut une sérieuse flotte de sous-marins d’attaque à propulsion nucléaire. Après en défense côtière, iles, etc., les sous-marins conventionnels ont fait beaucoup de progrès et sont un réel danger pour des PA même avec groupe aéronaval chasse au sous-marins moderne et avec protection par SNA.
    Pour note, la Fédération de Russie produisit les Yasem-M dans les temps pendant la crise Covid et les délais de prod. ne semblent pas être non plus dérangés ni par la situation actuelle de la Russie ni par l’inflation depuis quelques années au niveau cout/unité. La France, comment dire? Atchoum=prod. en rade.
    Après, je ne vois pas pourquoi la France aurait besoin de plus de 6 SNA et encore moins d’un PA+ groupe aéronaval: cela fait des décennies que le Pacifique, l’Indopacifique sont le terrain de chasse des SNA US.

  53. BleihMoor dit :

    Il y a aussi une question de mental pour les jeunes : En temps de guerre , combien seraient prêts à torpiller en série des navires ennemis comme le faisaient des Julius Lemp ou des Von la Perrière et cela sans crainte des medias ou des assoss?
    on a non seulement désarmé materiellement, mais on a aussi et surtout demonté tout’esprit de defense sous pretexte de lutte contre l’agressivité! il suffit d’observer autour de soi ce qu’il se passe dans les transports : dernier cas en date une agression dans le train de st Malo, où un maire canadien a defendu un controleur SNCF tandis que les voyageurs regardaient leurs pieds…

  54. MERCATOR dit :

    Bon, on va essayer de mettre un peu d’ordre dans ce torrent d’inepties, on constate que malgré la vigilance de ce bon monsieur Lagneau, chassez le naturel etc etc, ce site est à nouveau la chasse gardée des thuriféraires de l’extrême droite avec leurs prévisions apocalyptiques sur l’avenir de notre pays, en en faisant bien évidemment payer la responsabilité comme de bien entendu au président Macron.
    J’en profite , au passage, de rappeler , afin de clouer le bec aux laudateurs de l’ineffable traineur de sabre de villiers, qui dans une interview, on ne se refait pas dire, en parlant de l’Ukraine, « cette guerre n’est pas la nôtre », lui qui est allé monnayer ses secrets des conseils de défense à nos amis du pentagone., réussissant l’exploit de bouffer à tous les râteliers .
    Et d’être admiratif de toutes les autres armées, coréenne, russe, non, pardon pas les Russes, chinoises, turques, allemandes, brésiliennes ,bref tout ce qui n’est pas français.
    Oubliant de dire que les armées coréennes, chinoises , ne sont que des tigres de papiers, les navires chinois , construits à la va vite avec des normes marines marchandes, dans un temps record, sont des barcasses incapables de naviguer hors de la mer de Chine, leur deux ou trois porte-avions, ne parlons pas du casino flottant sont de mauvaises copies d’un porte-avion soviétique déjà de piètre qualité, leurs sous-marins nucléaires sont bruyants comme des baleines en rut et repérables dès leur sortie du port ,ne parlons pas de leur aviation embarquée , constituée par des mauvaises copies d’appareils soviétiques, munis de réacteurs dont les pales se soudent au bout de cinquante heures.
    Bref, ce n’est pas demain la veille que les péniches de débarquement chinoises franchiront les coraux tahitiens ou les cotes de nouvelle Calédonie,néanmoins il nous faut bien évidemment avoir implanté là-bas à demeure une base aéronavale puissante .
    Quant au réarmement de l’Allemagne, il est urgent d’attendre pour voir, certes, ils savent faire du bon matériel, mais j’ai de gros doutes pour trouver suffisamment de personnel pour les utiliser, à moins de recruter des Turcs ou des Syriens .
    Bref, quoi qu’en disent les Cassandre de mauvais augures, nous avons la troisième force nucléaire au monde et cela n’a pas de prix en matière de défense .

    • Fabiano dit :

      @ Mercator

      Votre condescendance n’a d’égal que votre manque de vision.

      • tschok dit :

        Eh bien parlons de votre « vision », Fabiano.

        Je vous cite: « Notre route est tracée >>> Tiers-monde »

        C’est une « vision », ça? C’est pas flagrant…

    • Olivier 15 dit :

      la méthode Coué en or massif. on a un sacré expert, là. Contactez Bruce Toussaint sur BFM , vous cochez toutes les cases !

  55. Vno dit :

    il y a des atomiciens ou oreilles d’or sur les chalutiers ou chez les bobos voileux ? à la rigueur pour la souillarde, si on a besoin de renfort ?

  56. Vno dit :

    Comment on a fait dans les années 70-80 pour fabriquer des atomiciens en série avec des gens qui n’avaient pas le bac pour la plupart et des chefs de quart ? oui mais c’était avec un chef exceptionnel, l’amiral Louzeau. Quant aux causes du désastre, je les connais parfaitement, puisque j’en ai été le témoin sans rien pouvoir faire d’autre que retarder la débâcle en tant que formateur !

  57. Kaput Negrum dit :

    Trop tard, trop peu.
    L’humanité a loupé son rdv dans l’univers par l’avidité matérialiste de minorités dirigeantes en perpétuelle compétition.
    Nous vivront le crépuscule de la civilisation judéo-chrétienne européenne en premier lieu. Massacres et persécutions. Quitte à detruire la vie sur cette planète !
    Le 13 octobre 1973 à Akita Japon sont repris les propos de Fatima, mots pour mots ceux du 3ème Secret révélés un 13 octobre 1917…
    《 Comme Je vous l’ai dit, si les hommes ne se repentent pas et ne s’amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l’humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n’aura jamais vu avant. Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l’humanité, les bons comme les mauvais, n’épargnant ni les prêtres ni les fidèles. Les survivants se trouveront si désolés qu’ils envieront les morts… 》.
    Avant la fin de cette décennie, il ne restera aux masses q’un « au-revoir » voire un adieu. L’alternative n’existe que pour les 1% et leur dystopie totalitaire.

    • tschok dit :

      Bon alors, je déroule mon petit fil.

      Dans l’épisode précédent, j’avais abordé les marqueurs de puissance qui font rang et la façon dont on les associait spontanément entre eux (par ex: PAN-ZEE, SNLE/SNA-ZEE) en observant que cette association faisait souvent naitre des discours de type décadentistes.

      Avec cet intervenant, nous sommes à l’extrême du spectre, puisqu’il s’agit d’un discours eschatologique (de fin du monde, d’apocalypse, d’effondrement civilisationnel) et plus seulement décadentiste.

      Manifestement, l’évocation des marqueurs de puissance est anxiogène et active dans la psyché de certains sujets les ressorts d’une pensée mystique hantée par les angoisses de fin du monde.

      Elle n’active pas seulement les discours décadentistes standards.

  58. Pascal, (l'autre) dit :

    @ Lgbtqi En relisant cette prose j’ai un doute ce n’est pas vraiment dans la manière de s’exprimer de guillotin même si le texte est inepte. Sur plusieurs fils de discussion on constate le grand retour de « radio Yang Tsé » avec des textes d’une banalité affligeante (souvent « pompé » sur le web) suivi d’une « conclusion » limite incompréhensible avec le lien qui va bien à savoir pointant sur un photomontage où il est question que les « francus » sont des suceurs de b… d’Allemands que nos compagnes, épouses, filles et sœurs sont des p…. et autres « compliments »!