Le Service de l’énergie opérationnelle se met en ordre de marche pour le combat de haute intensité

« Les amateurs discutent tactique : les professionnels discutent logistique » fait-on dire à Napoléon Bonaparte. Peu importe que cette citation soit ou non apocryphe… car il n’en reste pas moins qu’elle est fondamentalement vraie. Sans ravitaillement, que ce soit en munitions, nourriture et énergie, il n’est pas possible pour une force armée de prendre l’avantage sur son adversaire. D’ailleurs, l’armée russe l’a appris à ses dépens, elle qui a dû abandonner de nombreux blindés dans la campagne ukrainienne, faute de pétrole.

Aussi, s’il est beaucoup question, ces derniers temps, des capacités que les armées doivent renforcer [ou acquérir] dans le cadre des travaux portant sur la prochaine Loi de programmation militaire [LPM], les directions et services dédiés à la logistique et au soutien auront également à se mettre au diapason. D’où la « feuille de route matériel » que le Service de l’énergie opérationnelle [SEO – ex-Service des essences des armées] a succcintement évoquée dans son rapport annuel. Et cela afin de « répondre au contrat opérationnel, de se préparer à la haute intensité et de planifier ses besoins budgétaires ».

Cette feuille de route est ambitieuse dans la mesure où elle vise à remplacer l’ensemble des avitailleurs de moyenne, de grande et de très grande capacité par un « parc unique constitué d’un porteur et d’une éventuelle nouvelle remorque à l’horizon 2025-28 ». En outre, elle prévoit également le renouvellement du parc semi-remorque-citerne routière à partir de 2029.

En attendant, le SEO a lancé la modernisation du Camion Ravitailleur Pétrolier de l’Avant à Capacité Étendue [CaRaPACE]. Dévoilé lors de l’édition 2016 du salon de l’armement aéro-terrestre EuroSatory, il s’agit d’un véhicule monté sur un châssis Scania 8×6 et doté d’une cabine blindée de niveau 2B ainsi que d’une remorque portant une citerne monocompartiment en acier inoxydable d’une capacité de 22 m3. Seulement 34 exemplaires ont été commandés.

Selon le SEO, qui parle d’un « plan ambitieux » à son sujet, le « retrofit » des CaRaPACE prévoit de les équiper de « grilles amovibles de protection contre les charges creuses SCABA [Shape Charge Advanced Bar Armor] et d’une capacité de brouillage. Tous seront désormais armés de tourelleau téléopérés de 12,7 mm.

« Ces améliorations permettront dès lors de considérer ce vecteur comme le premier équipement du SEO de haute intensité », souligne le rapport annuel du service, lequel précise par ailleurs que des « études pour une capacité d’avitaillement [FARP – Forward Amunition and Refuelling Point – point de recomplètement munition et carburant dans la profondeur] et le roulage neige sont aussi en cours ».

Par ailleurs, le SEO mise le programme CCNG [camion citerne de nouvelle génération] qui, piloté par la Direction générale de l’armement [DGA], lui permettra de remplacer à la fois ses camions Renault CBH385, dont la durée de vie a été prolongée jusqu’en 2025, et Scania CCP10, qui, en attendant, seront dotés d’une cabine blindée de niveau 2 [projet C3P10].

« L’arrivée du CCNG permettra de doter le SEO d’un vecteur de transport massif blindé et armé, mais aussi d’un camion-citerne d’avitaillement bénéficiant des mêmes capacités », est-il précisé dans le rapport annuel.

Plus généralement, les véhicules du SEO seront désormais assimilés à des « systèmes d’armes blindés, protégés face à la menace radiologique, bactériologique et chimique [RBC], dotés de brouilleurs ainsi que d’une capacité de feu, connectés au réseau d’échange d’informations et de numérisation du champ de bataille ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

157 contributions

  1. sentinelle dit :

    Cet ensemble est une cible de choix il faut des ravitailleurs nombreux et de moindre volume pour arriver au milieu des forces on le savait on l’a oublié !

    • Dolgan dit :

      Sifflote.

      « Par ailleurs, le SEO mise le programme CCNG [camion citerne de nouvelle génération] qui, piloté par la Direction générale de l’armement [DGA], lui permettra de remplacer à la fois ses camions Renault CBH385, dont la durée de vie a été prolongée jusqu’en 2025, et Scania CCP10, qui, en attendant, seront dotés d’une cabine blindée de niveau 2 [projet C3P10]. »

      Je me demande où j’ai bien pu lire ça. Certainement pas dans l article ci dessus, sinon ça signifierait que vous ne l avez pas lu.

    • jo dit :

      J’ai effectué mes dernières années de carrière au SEA, pour ravitailler les petites citernes GBC8 KT il faut un intermédiaire de plus gros volume, c’est pour cette raison que ce type de véhicule existe, ainsi il ne s’approche tros pret des zones les plus dangeureuse.

      • Grosminet dit :

        @ Jo:

        Hélas,certains pensent qu’un « Geb »,même revalorisé,peut se permettre de faire des rotations longues,en phase de combat,pour recharger…….

        Et que dire de ceux qui pensent qu’une remorque peut accompagner le tracteur (fût il porteur 8×8! ) dans son crapahut à travers les bois,la rocaille ou autre……

        • Sempre en Davant dit :

          Grosminet,

          Il y a remorque et remorque. Les américains en avaient en abondance derrière les Jeep et les Dodge. de la bien simple avec un timon.
          Regardez l’évolution vers les tracteurs autonomes dans le travail des champs : le degré de sophistication est extrême. Les remorques agricoles montrent le chemin.

          Quelles difficultés présente une remorque? Elle n’est pas motrice, elle a un centre de gravité haut, elle n’est pas directrice.
          Selon la conception habituelle d’un véhicule a moteur thermique, il faut tout un ensemble mécanique de transmission, direction et freinage.
          L’évolution électrique rend possible la suppression des arbres de transmission avec des moteurs situés dans les roues ou les essieux. La récupération de l’énergie limite la question des freins. Les systèmes de direction peuvent être détachés des « volants mécaniques » etc.

          Pour une semi c’est un mieux. Pour un porteur + remorque c’est une révolution. Dans les deux cas imaginez la motricité et la maniabilité. En plus il serait possible d’avoir une vitesse de rotation supérieure pour les roues extérieures et avec cela la réduction de la dégradation du terrain. (Si vous êtes fana de mécanique Kubota à un système dans le train avant de ses petits tracteurs et cela existe aussi pour les tondeuses de golf)

          Pour un engin de combat, la création d’un suiveur se calant sur des mires a l’arrière de son véhicule c’est moins compliqué que la conduite autonome.

          Vous me direz c’est bien joli mais : quid de l’énergie?!? Je vous répondrai « Diesel-Electrique » avec un peu de batterie pour la récupération au freinage et un rab de puissance pour les « coups de collier ».
          Cela peut être thermique sous la remorque, sur le porteur ou l’engin à suivre.

          Avec un timon dans les pattes pour empêcher de débarquer et du carburant à la sortie mon idée était digne d’un grand génie soviétique qui a logé les réservoirs dans les portes.
          Si vous remplacez cela par un véhicule suiveur vous pouvez avoir une liaison souple par câbles ne transmettant que des informations et ou de l’énergie. Lien largable en tant que de besoin.

          Il y a des vidéos de synchronisation automatique entre véhicule de récolte (moissonneuse est trop restrictif) et tracteur venant chercher celle ci. Il me semble que c’est l’avenir.

          Les jouets volants ou roulants faciles à missiliser vont constituer une bascule compétitive. Une détection des ondes wifi ou autres et un braquage de la la 12.7 vers le déplaisant ce serait bien. Plus facile de dégommer le « joueur » que les drones.
          Nous aussi nous devons mettre l’imagination au pouvoir.

          • Grosminet dit :

            @ Sempre:

            Le problème n’est pas la transmission,sur une remorque…..

            Mais le fait qu’elle soit articulée,et d’un centre de gravité haut….

            Une semi remorque est plus « rigide » dans sa liaison avec le tracteur qu’une remorque traditionnelle,mais ça ne l’empêche pas de se coucher quand elle atteint un certain angle,d’autant plus faible que le centre de gravité est haut….

            Avec de la viande pendue (des crochets à jambon,par exemple,perchés à 4m du sol),un mauvais coup de volant suffit à coucher l’ensemble dans un rond-point pris à 25kmh (et croyez moi,ce n’est pas une partie de plaisir à aller ramasser )

            Hors,les liquides dans une citerne SANS compartiments,se comportent comme la viande pendue,en pire!

            Voyez où je veux en venir,avec une citerne sur des terrains non préparés,quand déjà sur une belle route,c’est pas joyeux?
            Et c’est valable MEME avec des roues motrices sur une remorque!

            On parle bien de remorque LOURDES,pas d’une « tonne à eau »

          • Sempre en Davant dit :

            Grosminet,

            Votre exemple est impeccable : je me rend! 😉 (Vous avez fait de l’instruction? De la formation chez les civils?)
            Encore que le pire du chauffeur SPL m’ait été décrit comme étant le porte voiture avec une charge qui rebondit. Cette sorte de comparaison peut durer longtemps. Je ne double pas par la droite de toute façon.

            Mon obsession actuelle est qu’il n’y a plus de bulle aéroterrestre qui vaille. Déjà que la perte de notion de front nous ramenait aux convois d’Indochine qui étaient marqués par la « popularité » des camions citernes.
            Comme d’autres le soulignent il est concevable de compartimenter les citernes… Pleins de choses sont concevables.
            Il faut que nous sortions de la générations des bandes molletières pour 99 ans ou des chênes de la forêt de Tronçais pour que les bateaux de Louis XIV aient les meilleurs mats du monde dans 300 ans.
            L’histoire de France est riche en arbres : en ordonnant que l’ont plantât les routes de l’Empire avec des platanes, l’Empereur aurait dit qu’ainsi ses soldats « rentreraient sous des arcs de triomphes »… et il aurait justifié la dépense par la nécessité de marcher à l’ombre.

            Il va falloir avoir une logistique résiliente.Quel en sera la forme pour le Train ou les Essences? Je l’ignore. Mais j’espère qu’on saura avoir une agilité et une adaptation théâtres/circonstances.

            Si je retrouve la nouvelle remorque miracle dont se sont équipés des entrepreneurs agricoles de ma connaissance je vous mettrai le lien. Les boites de l’industrie agricole ont des cerveaux et peu d’inertie : aucune chance qu’ils nous administrent jamais.

            Ce n’est pas par ce qu’il n’y a plus d’autoroute qu’il ne faut pas livrer.
            La haute intensité : 15m entre chaque homme, 150m entre les véhicules… Et avec ces foutus drones… ou sans : faudra livrer. Pas forcément avec un semi. Pas forcément sur du goudron.

            Bref j’ai parfaitement compris ce que vous me dites. Je connais parfaitement le caractère intrinsèquement taquin de l’enjambeur (agricole pour les vignes) et de sa tonne (beaucoup de tonnes) de traitement comme aussi les déconvenues lors de l’obligation d’avoir un arceau pour le conducteur.
            Sachant que vous savez j’insiste pas.
            Toutes choses égales par ailleurs passé les bornes la cabane tombe sur le chien.

            La log va devoir être « en même temps » a grande élongation et à capacité de franchissement. Pour cela je ne vois que l’ajout de poussé sur les remorques en tant que de besoin.
            Le soutenu lui il va devoir accroître sa capacité a vivre sur ses réserves en protégeant sa log….
            J’ai jamais voté pour le « en même temps »!

          • Conjonction dit :

            Grosminet
            Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
            Or, pas hors.
            Or, les liquides dans une citerne. Pas « Hors,les liquides dans une citerne ».
            Merci.

    • john dit :

      Sauf que vous ne parlez que d’une partie de ce qui existe. Il s’agit de 34 camions dur plusieurs centaines !
      Les camions qui vous mentionnez existent déjà. Et en général une telle plateforme comme le CaRaPace a vocation à recharger les plus petits camions, ou les postes avancés. Et ces camions qui avancent avec les forces militaires eux n’ont pas à faire 300km pour aller refaire le plein.
      Dans la liste:
      – 460 Scania CCP10, 10 m3, citerne masquée par une bâche, camion 6×6, versions avitaillement et ravitaillement, solution principale pour les forces armées !
      – 34 CaRaPACE, 22 m3, expliqué entre autres par le choix du CCP10 qui a des éléments en commun avec ce Scania.
      – 32 CCP3.5, des Mercedes Unimog d’avitaillement, facilement déployé pour accompagner des forces réduites. Rôle d’avitailler les aéronefs projetés.
      – 30 CCPTA, Renault Sherpa 6×6, 5m3, aérotransportable, et capable d’accompagner les forces en terrain compliqué ou lors d’un assaut.
      – 118 ESRC + 30 en version blindée, 30 m3, des semi-remorques basés sur Renault Kerax. Rôle similaire au CaRaPACE, mais avec moins de protection.
      – TRA-TOE-NG, 55 camion citerne avitailleur de 18m3 + 24 remorque 24 m3. Mercedes Actros 6×4. Ceux-ci ont vocation à être positionnés sur un terrain d’aviation et avitailler les aéronefs.
      – Renault CBH385, 6×6 citerne haute capacité de 18m3 elle aussi bâchée, + potentiellement une remorque de 18m3 bâchée, camion à capacité tout-terrain.
      Bref, avant de dire cela, prenez le temps de vous y intéresser.
      Et en l’occurrence, il s’agit de remplacer ce dernier camion, qui justement fait partie des capacités que vous mentionnez.
      https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_def/l15b4601-tiii_rapport-avis#

  2. Domi dit :

    …SEO se met en ordre de marche pour le combat de haute intensité… …34 exemplaires ont été commandés !
    On croit rêver !?

    • Dolgan dit :

      Oui oui. C’est évident, ce sont les seuls véhicules utilisés par le SEO. Les autres véhicules du SEO cités dans l article sont uniquement destinés à la décoration. le SEO n a pas non plus de wagons citernes, personne n’a pu avoir l idée que ça serait utile. Le SEO ne s occupe pas non plus d oleoducs, personne n y a pensé non plus.

      Et bien entendu, en cas de guerre, tous les moyens de transports civils disparaissent par enchantement. Les armées ne peuvent compter que sur leurs moyens propres.

      Je crois qu effectivement, vous rêvez.

      • Harambe dit :

        En cas de guerre, il est possible de confisquer les camions citerne civils mais… où trouver les chauffeurs poids lourd dangereux? Attrition de camion citerne pendant un conflit = Explosion = Attrition de chauffeurs qualifiés.

        Vous pensez que des chauffeurs civils payés 2-3000 euros accepteraient d’être conscrit et de risquer leur vie pour le smic et les conditions de travail des militaires?

        • Dodo dit :

          Vous pensez que les russes qui sont mobilisés sont d’accord d’être arraché à leur quotidien pour aller faire la guerre en Ukraine? S’ils ne répondent pas présents, l’état dit « oh ben merde, ben tant pis… » ?

          Le principe même de la conscription, c’est de forcer à servir, d’accord ou pas.

        • Grosminet dit :

          Harambe:

          Un conducteur routier N’EST PAS payé 3000 balles!!!!!
          C’est AU MIEUX 12€ de l’heure,et ce,avec 15 ans d’ancienneté (DANS LA MEME ENTREPRISE)….
          Donc 1850€ nets (2400 bruts),dans les boîtes honnêtes…..Certes,il existe encore quelques patrons qui payent mieux,mais une grande majorité qui paye……AU SMIC!

          Bref,ce la ne change pas le sens de votre question:

          Alors,PEU IMPORTE LE SALAIRE,en cas de réquisition du matériel et des personnels civils de conduite,EN AUCUN CAS ils iraient à proximité du front….
          Ils serviraient à ravitailler des dépôts,au mieux…..

        • john dit :

          En cas de mobilisation, c’est une guerre défensive… Et dans ce cas, bcp de gens sont prêts à défendre leur liberté

        • Dolgan dit :

          Pas confiscation, réquisition. Et avant la réquisition, il y a ce qui est couramment utilisé : le contrat de droit privé entre une armée et des sociétés de transport.

          Si ça ne suffit pas, on peut requisitionner des chauffeurs ou en mobiliser.

          C’est vraiment pas une difficulté.

      • jo dit :

        Vous faite erreur , le seo s’occupent également de wagons citernes, ce sont les civils du seo qui s’occupent de cela, en cas de conflit c’est les militaires qui sont déjà formés qui prennent leurs place.
        A noté que les civils sont pour la plupart des anciens militaires du services des essences des armées.
        Quant à l’oléoducs il existent depuis des dizaines d’années il traverse toutes la France , et d’autres pays d’Europes, meme si des bombardements serait effectué sur celui-ci , il serait tout de meme fonctionnel grâce a un système de pompage, je ne peux pas vous en dire plus sur celui-ci, mais sachez que tout existe.

  3. Yrr dit :

    Un camion-citerne blindé et armé dans une guerre de haute intensité ? A première vue je suis surpris, j’imaginais vaguement ces transports de carburant se tenant prudement en arrière du front, pas à l’avant. Et si l’on juge utile de ponctuellement les protéger, avec une escorte qui peut retourner au front dès qu’ils quittent la zone dangereuse. J’ai plutôt l’impression que cette inovation conviendra parfaitement aux conflits asymétriques typiques du Mali ou de l’Afghanistan par exemple, où on peut essuyer des tirs d’armes légeres un peu partout, et justement pas aux combats de haute intensité. Si je me trompe je changerai bien volontier d’avis si vous m’expliquez.

    • Frédéric dit :

      Déjà éprouvé au combat au Mali.

      • précision dit :

        @Frédéric je répond ici à votre réponse à Guillotin concernant Strelkov, les commentaires y étant fermés.
        Guillotin n’avait pas complètement tord sur les détails, c’est bien un ultranationaliste qui a été écarté par la suite, sans doute trop compromis dans l’attaque sur le MH17 pour rester à un poste à responsabilité, voire aussi considéré insuffisamment fiable. Mais je vous rejoins sur l’essentiel, à savoir qu’il est indéniable que Strelkov était un dirigeant militaire (et secondairement politique) au Donbass à cette époque, et probablement lié aux services spéciaux russes donc certainement pas un personnage mineur à cette époque.

        En revanche, j’ai l’impression que vous avez interprété de façon incorrecte l’interview : Strelkov y explique que les parlementaires ukrainiens en Crimée ont été forcés de voter, oui. Mais de ce que je comprends n’affirme absolument pas que le référendum populaire a été faussé.

    • Frede6 dit :

      Je ne vois pas en quoi vous vous trompez. L’armée prépare la guerre d’Afghanistan…la com change les programmes pas

    • Dolgan dit :

      Retex ukraine par exemple ?

      Avec convois logistiques harcelés sur les arrières . Ou traversant des zones grises mal contrôlées pour alimenter la pointe de l offensive .

      Ça reste du niveau 2. Très léger comme protection.

    • Castel dit :

      Le problème est qu’il faut bien ravitailler les véhicules se trouvant à l’avant du front, et c’est même eux qui en auront le plus besoin, au risque de se trouver immobilisés sous le feu de l’ennemi…
      Alors, me direz vous, lorsqu’il s’agit de ravitailler des véhicules légers, nul besoin d’ employer des transports d’une telle capacité, mais, vu la gloutonnerie des chars de combats, on est bien obligé de prendre ce risque….

    • jo dit :

      Il faut forcement ravitailler les troupes prêt du front ou de la zone ou on est amené à intervenir, le blindage ne concerne que la cabine c’est le premier endroit qui est pris pour cible, pour la citerne ça ne sert à rien, meme si des balles la traverse le carburant ne prend pas feu, on colmate les trous à l’aide de pinoche, en ex Yougoslavie ça nous est arrivées a plusieurs reprises, a cette époque les cabines n’avait aucun blindage nous avons eu plusieurs tués et blessés, et le seul moyen de protection était nos FAMAS, nous aurions eu une 12,7 en tourelle cela aurait evité beaucoup de sacrifice pour rien.

      • Quinoa dit :

        Merci pour ce témoignage et pour votre engagement personnel.
        Le SEO est, avec d’autres services de soutien aux forces opérationnelles, trop souvent ignoré en dépit de son rôle essentiel.

    • john dit :

      Dans un conflit symétrique, la ligne de front n’est pas définie. Il y a bien souvent des troupes derrière celles-ci, et leur rôle est justement de pouvoir créer une terreur dans l’ensemble des forces, montrez que même à 25 km du front principal, la logistique n’est pas en sécurité. Ces forces peuvent guider des tirs d’artillerie, de mortiers, de missiles ou encore attaquer ponctuellement des forces avec des armes « légères ».

      La raison principale de la volonté de blindage de tels camions est qu’ils résistent aux armes de petit calibre, et à un minimum aux éclats d’obus / grenades, mortiers.

      Pour le ravitaillement au front, ce ne sont pas ces grosses citernes qui se chargent de cela. Le CaRaPACE est idéalement conçu pour aller recharger des citernes dans des postes avancés qui travaillent en semi-indépendance. Ou alors pour recharger les citernes de petit volume qui elles vont ravitailler les forces qui en ont besoin.
      Mais il faut bien comprendre qu’il y a toute une organisation de rotation afin de permettre aux forces sur le front de pouvoir se reposer, effectuer les divers ravitaillements, et les maintenances nécessaires. Si 200’000 militaires sont engagés dans un conflit, 1/3 – 1/2 sont au front en tout temps à moins de situation très compliquée où l’armée a besoin de toutes ses forces. Mais idéalement il doit y avoir des rotations pour maintenir les capacités techniques et humaines.

      Par contre, au Mali la situation était différente. Lors de la reprise du pays, les citernes accompagnaient les forces de près, et des « pauses » étaient effectuées pour les ravitaillements, avec une protection à 360° relativement étalée pour en assurer la sécurité. Préparer tout cela fait partie des facteurs de succès. Etre capable d’optimiser le fonctionnement logistique + combat et de ne pas en avoir un qui limite l’autre, c’est ce qui fait gagner en capacité.

      Mais après, il y a aussi le cas d’une guerre défensive comme en Suisse par exemple, où toute cette organisation serait différente. Bref, il y a autant de manières de faire que de scenarii.

  4. Riecko dit :

    L’idée est bonne. Mais globalement on ne se prépare que verbalement a une guerre. On aura absolument pas de quoi durer avec ce qui est prévu.

    • alexandre dit :

      Dans quel scénario ?

      • Riecko dit :

        Tous les scénarios.

        • john dit :

          Dans n’importe quel scénario, en cas de guerre symétrique, ce sera l’OTAN contre un ennemi. Dans ce cas, aucun problème pour durer. Et sinon, pour la France, face à de petites nations, elle a ses capacités offensives suffisantes. En capacités défensives, aucun problème, il y a la dissuasion.
          La question que chaque nation doit se poser, c’est de savoir quelles sont les missions pour lesquelles l’armée doit être conçue. Quoi qu’il en soit, dans ce cas précis, le service des essences doit être capable de se charger de faire le travail pour le volume des forces en service, et pas pour des forces souhaitées qui n’existent pas. De plus, contrairement à bcp d’autres éléments des forces militaires, ici, il est possible de réquisitionner sans problème des camions citernes civils. Donc il est peu probable que ce service soit réellement limité dans un conflit symétrique !

          • Riecko dit :

            « Dans n’importe quel scénario, en cas de guerre symétrique, ce sera l’OTAN contre un ennemi. Dans ce cas, aucun problème pour durer.  » Ben oui mais qui va durer pauvre cloche dans ce cas: les U S A. Nous on regardera.

            « La question que chaque nation doit se poser, c’est de savoir quelles sont les missions pour lesquelles l’armée doit être conçue. » Nous c’est très simple: des opérations de quelques milliers d’homme en Afrique de pas bien grosse intensité.

        • NRJ dit :

          @Riecko
          Si on fait de la guerre de haute intensité avec le Luxembourg on pourra durer, je vous rassure.
          Donc vous dites n’importe quoi. Ce n’est pas surprenant si ça peut vous rassurer.

          • Riecko dit :

            Nan je t’explique polo je parlais d’un truc sérieux. Forcément ça s’adresse pas à toi.

          • NRJ dit :

            @Riecko
            Vous dites »Tous les scénarios. », ma pauvre cloche. Et bien je trouve un scénario dans lequel ce que vous dites ne se réalise pas.

            Après vous avez bien dit n’importe quoi, on est d’accord.

          • Riecko dit :

            Toi et ton scénario où il n’y aurait pas combat c’est zéro.

            T’existe pas, t’es rien du tout polo, l’eau que tu prends sur le pif c’est moi qui vient de tirer la chasse.

          • NRJ dit :

            @Riecko
            Mais c’est qu’il s’énerve le benêt. Quand on le met dans ses retranchements, il commence à s’apercevoir de sa profonde stupidité et ça l’énerve. C’est très drôle à lire, de mon côté, merci pour ce moment.

            Un conseil laisse les grands parler.

  5. blavan dit :

    On pourra toujours s’en servir pour alimenter en eau nos agriculteurs puisqu’on est incapable d’empêcher quelques illuminés de détruire les projets de réserves d’eaux nécessaires à l’agriculture. Aujourd’hui on serait privé du barrage de Serre Ponçon et autres retenues d’eau .

    • john dit :

      Ces réserves d’eau ont des conséquences qui empirent le problème… La classe politique va à l’opposé de l’avis des scientifiques, une grande majorité parlent d’ineptie.
      L’agriculture actuelle n’a pas de sens et l’appauvrissement des sols est tel qu’une catastrophe alimentaire va se produire. L’agriculture intensive travaille contre la nature plutôt qu’avec. Et le problème est entièrement politique.
      Je vais vous donner un exemple qui laisse songeur.
      Dans le domaine de la foresterie, le gouvernement français et l’Europe cherchent à planter des arbres qui ne viennent pas d’ici, et très peu ont survécu. Plutôt que de sélectionner des arbres locaux qui s’adaptent au réchauffement climatique, ils sont prêts à détruire un équilibre.
      Bref, ils plantent ces arbres sur certaines parcelles, puis veulent totalement raser cette parcelle après. Ici, c’est de la production intensive.
      Sur une même surface, en Suisse, des projets pilotes qui ont près de 130 ans ont permis de démontrer que plutôt que de planter toute une série d’arbres dont la forêt a été rasée, il est plus intelligent de sélectionner quelques arbres à abattre sur une surface, pour permettre aux autres de pousser. Cela requiert une compréhension de la forêt. Mais comme ils abattent moins d’arbres, mais bcp plus lourds, ils arrivent à un rendement équivalent par surface, sauf que la nature et son équilibre sont préservés. Et le mélange des espèces, l’équilibre naturel fait qu’il y a des prédateurs pour chaque ravageur / parasite. Sans cela, vous devez traiter de pesticides toute une forêt commerciale, et ça coûte un bras. Laisser la nature faire est plus intelligent, demande moins de travail, beaucoup moins d’investissements.
      L’état encourage la mauvaise foresterie avec leurs subsides. Mais ils pourraient faire différemment.
      Regardez cette vidéo d’un Français qui partage avec le gestionnaire de cette forêt. Et ensuite appliquez cette réflexion à l’agriculture. Fait-on juste, et est-ce durable? Et quand je dis durable, c’est au sens premier du mot. Est-il possible que dans 20 ans, la production chute à cause de notre agriculture intensive. Les scientifiques en sont persuadés !
      https://www.youtube.com/watch?v=YInrki9V88A

      • Czar dit :

        gloubiboulga conceptuel ça mélange retenues d’eau et pesticides tu pourrais limiter ton gauchisme mental à ta haine de la serbie, steuplé ?

      • blavan dit :

        @john. L’ écologie punitive ne résoudra pas le seul problème du siècle, la surpopulation qu’il faudra bien nourrir . L’Espagne et la Sardaigne ont réalisé dix fois plus de retenues d’eau que la France pour leurs besoins. La France importera donc ce qu’elle ne peut plus produire et le bilan carbone mondial ne sera pas changé. Il faut comprendre que la terre passée de 2 milliards en 1950 à 8 milliards en 2030 devra s’adapter jusqu’à la fin probable de l’humanité.

      • Aymard de Ledonner dit :

        « plutôt que de planter toute une série d’arbres dont la forêt a été rasée, il est plus intelligent de sélectionner quelques arbres à abattre sur une surface, pour permettre aux autres de pousser »
        C’est sur que cela en france, on ne le savait pas…..Heureusement que vous êtes là pour nous apporter la lumière et nous rappeller ce qui ce pratique de puis des siècles…

  6. BadCox57 dit :

    J’espère que l’on arrivera à en commander 3 1/2 exemplaires d’ici 2030…

  7. Mathieu dit :

    En 2025 les camions citernes. Pour le transport voie ferrée, 300 wagons surbaissés en 2027. Quand les nouveaux blindés griffons, très hauts ont été construits, ne pouvait on prévoir ces wagons surbaissés ?

    • Alfred dit :

      @Mathieu. Le problème ne date pas de ce matin, ni des griffons. Il n’y jamais eu assez de wagons sur baissés . Fin des années 70, nous devions charger nos matériels sur des wagons plats ordinaires en démontant ce qui dépassait . La sncf nous mettait gentiment à quai les wagons ridelles baissées pour pouvoir charger latéralement, et nous demandait de les relever, sans rien laisser sur place pour bouger la rame. Ils râlaient même quand nous la poussions en marche arrière avec un camion pour le faire, en courant a côté des wagons pour manoeuvrer les freins, sous prétexte que nous abîmions les voies. Mais, ils pouvaient toujours gu……, nous nous en fichions royalement

    • VinceToto dit :

      Nan, mais l’EMA a pensé à une entrée à l’arrière du Griffon permettant de passer avec un képi sur la tête et un balai dans le c. sans froisser son uniforme de parade. L’EMA ne peut pas penser à tout.

    • Belzebuth dit :

      @ Math
      Il y a quelque chose en cours concernant la voie ferrée…
      https://www.forcesoperations.com/le-renouvellement-de-la-logistique-ferroviaire-dans-le-viseur-de-la-dga/

  8. Un civil dit :

    je m’écarter un peu du sujet, et je débordé sur d’autre: la situation actuelle fait qu’ en fait nous faisons un bon dans le passé nous avons besoin un armée pour faire face à un ennemi au minimum symétrique donc on revient au besoin de 1977 c’est à dire un Corp de bataille complet plus une solide DOT
    bon courage pour faire comprendre ça à la majorité de la population

    • Dolgan dit :

      Effectivement. Les gens sont trop bien informés pour avaler ça.

      • albatros dit :

        on peut être bien informés et aimer son pays, être patriote, et justement parce qu on est bien informés de comment ont vit sous les dictatures chinoises russes, afghanes, iraniennes, et donc être d’autant plus motivés pour défendre son pays après un meilleur service national que ce que nous avons connu par le passé.
        On peut aussi dire « bienvenue à l’Armée rouge » et attendre d’être à notre tour un pion, qui sera de toutes façons sacrifié à la première occasion, d’où l’absence de motivation de la troupe russe d’une manière générale actuellement

        • Dolgan dit :

          Qu elle armée rouge? La chinoise ?

          On va sans doute vers une décennie de bordel, mais rien de comparable en terme de menace qu au temps de la guerre froide. Et de très très loin.

          • albatros dit :

            La menace est plus grande car le nombre d’adversaires et leur population et maintenant richesses est phénoménale : la Chine plus d’un milliard d’habitants et une armée pro de près de 2 millions de soldats. Une flotte nombreuse, des avancées techniques et electroniques indéniables bientôt la première puissance économique grâce à des méga investissements s’appuyant des stocks de monnaies occidentales qu elle détient. Nous avons vendu la corde destinée à nous pendre come le disait Lénine ou Marx je ne sais plus…
            La Chine dit clairement qu elle veut prendre la place des Etats Unis et prendra la tête de l’opposition à l’Occident c’est certain (Iran, Russie, une partie de l’Afrique et de l’Asie, …) .
            Il ne faut jamais désarmer, jamais. La paix est la situation exceptionnelle, la guerre est l’habituelle (la diplomatie étant une autre manière de faire de la politique étrangère que la guerre)

    • St Chamond dit :

      Le principal objet de l’armée française dans les années à venir serra de dissuader là contagions du conflit Chine E-U dans le monde arabo-musulman. Il faut qu’Alger, Istanbul, Damas et les autres sachent qu’ils n’auront aucun intérêt à profiter du conflit pour envahir leurs voisins. Les Russes on s’en fout pour plein de raisons. Donc pas de corps de bataille mais des avions, des bâtiments de guerre et des forces expéditionnaires avec une logistique raisonnable.

      • albatros dit :

        Comment voulez vous avoir des forces expéditionnaires et de la logistique efficace…sans corps de bataille ?

    • albatros dit :

      Cela reviendra avec un vrai service national dont un volet militaire…avec cette histoire de menace de la Russie poutinienne : c’est le moment de rétablir un service vraiment national. Après tout le service militaire a juste été suspendu en 2002, 20 ans après il est temps de la rétablir mais en sélectionnant mieux et moins les futurs militaires (et pas plus de 10 000 au début pour finir progressivement à 100 ou mieux 150 000 formés tous les 18 mois en 3 périodes s’étalant sur l’année pour avoir des unités plus homogènes et lissées dans le temps par exemple). Les autres non sélectionnés (suite à de mauvais résultats aux tests SYGICOP et sportifs intenses) feraient un service civil d’où le choix d’un service « national » comme terminologie au lieu de « militaire » trop restrictif et guère plus à jour. 150 0000 hommes faisant un service dans les armées, gendarmerie police ou pompiers militaires, et le reste environ 3 à 400 000 pour une durée plus longue avec moins d’avantages en termes de retraite par exemple, dans les hôpitaux, maisons de retraite, casernes de pompiers départementaux,…voire communes.

      • Mat49 dit :

        @Albatros. Entièrement d’accord. Notamment pour le service civil des recalés.

        Seul bémol si je comprends bien ce service durerait six mois pour vous. Cela me paraît trop peu. Un service d’un an avec une obligation de réserve me paraît mieux pour la qualité des unités et de la réserve. On ferait alors un an de service plus un an dans la fraction du contingeant rappelable (les ancien conscrit restent affectés un an dans l’unité où ils ont fait le service et y sont régulièrement entrainés, en cas de mobilisation l’unité se dédouble). S’y ajouterait trois ans dans la réserve notamment pour la DOT. Hommes et femmes cumulés on pourrait tabler sur 80 000 appelés dans les 3 armées (y compris ceux dans les bureaux).

        Mais bon je chippote si on faisait ce que vous proposez ce serait déjà très bien.

        @Un civil bien d’accord. On ne pourra pas remonter le volume des unités d’active à celui de 1989 mais une remontée en puissance est indispensable.

        • albatros dit :

          Pas tout à fait, je me suis mal exprimé visiblement
          Ce serait un service effectif de 18 mois mais avec un appel tous les 6 mois (3X6mois) donc renouvellement des effectifs par tiers, de manière à avoir plus d’unités homogènes sur une période plus longue avec un renouvellement complet seulement au bout de ces 18 mois. On pourrait ainsi créer des compagnies homogènes. avec des régiments de taille imposante à 6 compagnies de combat par exemple, avec des appuis conséquents : 3 sections de mortiers lourds pour chaque régiment. Et renouvellement par tiers. Donc 4 compagnies et 2 SML opérationnelles la plupart du temps pour un même régiment…
          10 mois de formation pour être opérationnel puis 8 mois en plus pour Sentinelle et autres alertes et bien sûr des grandes manoeuvres avec des jeux de rôle, on peut utiliser le Air Soft pour cela par exemple avec des RETEX ensuite, c’est comme cela qu on s’améloire en critiquant et en trouvant des solutions, de nouvelles organisations, voire en perfectionnant son matériel, sous la forme de Kriegspiels (pratiqués par la Whermacht en 1936-1938)
          Puis 3 périodes de rappels des réserves obligatoires , pour une période à définir : 15 jours ou plus mais 15 jours minimum et durant 3 ans (sous la tente dans un camp : on revoit ses gammes et ses bases : tirs de toutes les armes et en réel, manoeuvres avec rôles d’attaquants ou de défenseurs et primes à ceux qui ont « gagné » sous la forme de réduction de jours de mobilisation, kriegspiels, airsoft,… ) afin de constituer une réserve active mobilisable au coup de sifflet de 3 X 100 000 gus au minimum soit 300 000 soldats au bout de 3 ans, puis ensuite chaque année. Bien sûr un réserviste pouvant être rappelé ensuite en cas de conflit jusqu’à l’âge de 30 ou 35 ans (et non 60 ans comme en Russie…LOL 0) soit 10 -15 ans après avoir été appelé
          Donc au final nous obtenons une réserve très intéressante et théorique de plus d’1 million de soldats de moins de 30 ans au bout de 10 ans.
          Pour quoi faire ?
          Tout simplement au cas où…
          Un contributeur ici disait que la Russie était la seule menace et cette menace était relative du fait du nucléaire…Peut être oui, peut être non car c’est valable seulement aujourd’hui. On ne connaît pas l’avenir et il ne faut pas l’insulter, sous peine de graves déconvenues lorsque la bise sera venue à l’instar de la cigale de la Fontaine.

          • Mat49 dit :

            @ Albatros « Ce serait un service effectif de 18 mois mais avec un appel tous les 6 mois » Au temps pour moi. Oui 18 mois serait l’idéal.

            « Donc au final nous obtenons une réserve très intéressante et théorique de plus d’1 million de soldats de moins de 30 ans au bout de 10 ans. » Pour la DOT et en cas de guerre civil oui c’est une bonne idée. S’il faut s’engager en haute intensité à court préavis le système de fraction du contingeant rappelable me parait préférable.

            Mais bon là encore je chippote, nous sommes d’accord sur les grandes lignes.

      • JC dit :

        Faire une sélection avec quels critères ? Ce serait créer une forme d’injustice quelque part si les volontaires ne se bousculent pas au portillon. Et du point de vue démographique ? Quel serait le pourcentage des jeunes d’origine étrangère et de confession non chrétienne ? Une source abyssale de problèmes en l’occurrence. Peut-être que le SN a été suspendu sur des données Secret Défense sur ce sujet, non ?

        • Bernadette dit :

          Peut-être aussi que Chirac (dernier de nos PR à savoir pour y avoir participé ce que faire la guerre signifie) croyait en l’armée de métier ?

        • albatros dit :

          Tests SIGYCOP… (membres supérieurs, inférieurs, état général bon ou mauvais drogué ou pas, yeux et vision, chromatique ou vision des couleurs, ouïe et…psychologie ou motivation)
          Seuls les plus aptes seraient pris
          Bien sûr les délinquants et autres islamistes seraient écartés
          mais il convient là dessus d’être prudent : il n’y a pas de jeune étranger seulement français pouvant faire son SN donc en aucun cas des migrants en situation irrégulière
          Quant aux « racailles » ou petits délinquant fichés par la police, ils seraient aussi écartés du fait que s ils sont bien français l’Armée prend in fine QUI ELLE VEUT, pas besoin de bataillon disciplinaire ici, la sanction c’est de ne pas pouvoir devenir citoyen tout simplement – un étranger pouvant à tout moment être expulsé

        • Mat49 dit :

          @JC Faire une sélection sur quel critère? La motivation d’abord. Ensuite parmis ceux qui sont motivés et qui n’ont pas de compétences particulières (où dans des cas type medecin on pourrait laisser moins de choix) les sélections physiques déterminent qui va où.

          Pourquoi une sélection? Parceque le but du service évoqué ici n’est pas que tout le monde puisse faire un service militaire mais que l’armée choisissent ceux qui l’interessent parmis ceux faisant ce service national qui serait majoritairement un service civil.

          « Quel serait le pourcentage des jeunes d’origine étrangère et de confession non chrétienne ? » On peut tablés sur le fait que 50% de la classe d’âge ne soit pas de culture française ou ne se sente pas français. Ceux là seraient écartés ou dirigés vers le service civil.

          Dans un tel service national je suis bien sûr partisan qu’on puisse refuser y compris le service civil, ou qu’on puisse être écartés de tout service, mais avec déchéance des droits civiques dans les deux cas. On devrait aussi assortir tout entré dans le service d’une prestation de serment sans ambiguïtés sur la primauté des lois de la République et la laïcité sur toute conviction individuelle…

          • tschok dit :

            Rolala…

            Elle est pas jouasse votre société idéale. Ca respire les sanctions, les discriminations, les déchéances en tout genre…

            Pas avec des trucs pareils qu’on fabrique de l’unité nationale, les gars.

          • Mat49 dit :

            Rolala si vous êtes pour que dans une population ceux qui refusent un an de leur temps pour la collectivité n aient aucune sanction ce n est pas une société. C est encore moins une nation.

          • Dolgan dit :

            Chouette une jolie usine à guerre civile . En vla une idée qu elle est bonne.

          • Mat49 dit :

            @Dolgan c’est au contraire une assurance anti guerre civile.

          • Czar dit :

            pourquoi tu as besoin de « fabriquer de l’unité civile » schnock ? peut-être parce qu’avec tes discours et politiques de merde tu fais partie de ceux qui ont patiemment assemblé les barils de poudre dans la verrière, hein ?

    • NRJ dit :

      @Un civil
      Pour quel scénario de guerre pensez vous qu’il est nécessaire de revenir au format de 1977 ?

  9. Raymond75 dit :

    Euh … Toujours rapport à ma petite tête, je ne comprends pas : la cabine du camion est blindée, mais pas la remorque qui transporte l’essence, alors donc ce sera comme dans Mad Max ?

    https://www.youtube.com/watch?v=oCQS08cre2E

  10. Alfred dit :

    Apparemment, l’effort a porté sur le tracteur plutôt que la citerne, l’acier inoxydable, plus léger étant aussi plus fragile. On ose espérer que l’économie réalisée avec une citerne mono compartiment ne porte pas non plus sur les baffles intérieurs. Quand à l’armement téléopére sur le toit du tracteur, on s’interroge.

    • Yrr dit :

      Hem ! L’acier inox n’est pas plus léger, ni plus fragile (au contraire !) que l’acier doux utilisé pour faire les cuves. Les aciers durs au carbonne sont bons pour faires des armes mais inutilisables pour faire des réservoirs, pour raison d’impossibilité de souder l’acier dur sans lui faire perdre son traitement thermique et donc sa dureté.

  11. Daniel 1945 dit :

    Qui veut la paix, prépare ses véhicules militaires à l’énergie électrique. Le combat cessera faute de courant, finie l’intensité i chère à nos militaires étoilés.

    • albatros dit :

      La carburant est plus facile à produire et transporter par pipeline comme en 1944 – 1945 à condition de les enterrer (pipe line et raffineries ainsi que dépôts) ou surtout de les produire dans d’autres pays de l’OTAN comme les munitions que nous ne produisons plus. heureusement qu on fait partie de l’alliance militaire la plus puissante du monde l’OTAN à ces sujets. Par contre nos centrales électriques y compris nucléaires seraient des cibles faciles..ainsi que les fils à très hautes tensions

    • Seb dit :

      La batterie pèserait 30 tonnes à elle seule, et il faudrait des semaines pour la recharger.

  12. PHILIPPE dit :

    La chaîne de ravitaillement, en anglais « supply chain », est essentielle tant dans le domaine civil que dans le domaine militaire comme les russes viennent de l’apprendre à leurs dépens en Ukraine.
    Lors du conflit vietnamien est-il nécessaire de rappeler le rôle important joué par la fameuse « piste Hô Chi Minh » pour ravitailler les troupes communistes plus au Sud ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Piste_H%C3%B4_Chi_Minh
    En Corée la bataille d’Inchon (difficile opération amphibie menée par les Marines forts de l’expérience acquise dans le Pacifique) dirigée avec succès par le général Mac Arthur a bien sûr déstabilisé l’envahisseur nord-coréen en le prenant à revers mais aussi en coupant ses lignes de ravitaillement :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Incheo

    • Czar dit :

      « La chaîne de ravitaillement, en anglais « supply chain »

      et pourquoi tu nous as pas infligé aussi la version teutonne et finnoise, puisque t’étais d’humeur polyglotte, pépère ?

      • lgbtqi+ dit :

        Aux vieux schnocks, tout est pénible… C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît.

      • ScopeWizard dit :

        @Czar

        Il y a fort à parier que la raison tient surtout parce qu’ à force d’ anglicismes , nombre d’ entre-nous ne parviennent plus à très vite retrouver la référence en Français .

        Et grosso modo il en va de même concernant les acronymes ; pour bien faire , il faudrait à chaque fois en donner la signification , sauf qu’ il n’ est pas rare que l’on oublie voire que l’ on fasse montre de négligence .

        De toute façon , depuis que Sarkozy a décidé de nous faire réintégrer l’ OTAN , entre anglicismes et acronymes franchement c’ est l’ invasion .

        Quand tu t’ adresses à l’ initié , ça va , mais dès que celui d’ en face est profane ou supposé tel , là il vaut mieux tout traduire autrement c’ est vraiment le bordel sachant que l’ intérêt n’ est pas de larguer l’ homme de la rue ; à moins d’ un hermétique entre-soi .

        Et même en connaissant un rayon , ma pomme n’ y échappe pas ; combien de fois je dois chercher et vérifier des trucs….

        • Czar dit :

          c’est même plus grave, vu que la référence française tend à disparaître, laissant un monopole de la conception au jargon globish, l’installant comme une part mécanique et nécessaire du savoir technique de la chose militaire

          dès lors, comment imaginer encore une pensée militaire française, vu qu’elle devient incapable d’établir ses propres notions

          c’est assez révélateur que des bidassons qui font profession de « défendre la France » soient incapables pour la plupart d’accéder à cette évidence digne d’un lycéen

          ça s’étripe sur le nombre de corvettes censément indispensables pour « assurer la survie de la France » (rien qu’ça) mais ça passe totalement à côté du sujet dès lors qu’on parle de dimensions soit qui ne sont pas directement incluses dans le périmètre ministériel (le flot migratoire qui dans ces proportions pose la question du contenu même de ‘peuple français’ – pour rappel le tiers des naissances en France concerne des enfants avec au moins un parent étranger) et celui de la lente installation d’une diglossie qui tendra à transformer la langue nationale en patois réservé aux interactions quotidiennes (cursus universitaires déjà basculés en globish) bref, 50 milliards par an pour défendre une ligne imaginaire, « puisqu’on est tous pareils » je finis par penser que Brassens ne forçait pas toujours le trait.

          • lgbtqi+ dit :

            Vous auriez fait un très bon sujet de chanson pour Brassens…

            Et les « bidassons » qui assurent votre sécurité pendant que vous pianotez vos invectives et insultes universelles apprécieront la façon dont vous les considérez, vous l’être très supérieur et plein de mépris.

            Vous vous préparez un bel avenir psychologique avec vos perpétuelles monomanies rageuses…

          • Czar dit :

            tu assures ma sécurité sur internet en traquant inlassablement les trolls pétersbourgeois qui vont subvertir opex360 ?

            C’est très jônti à toi, saisi-tu ? tu en as d’autres de ces élans numanistes que personne ne te demande ni n’attend pour donner un peu de souffle épique à ta vie pavillonnaire, josy?

          • ScopeWizard dit :

            @Czar

            Ecoute , perso ce que je constate , ce sont des tendances….

            C’ est-à-dire à la fois tout ce dont vous avez fait mention , mais aussi ce qui va avec cette logique , à savoir un changement de peuple , donc d’ identité , donc de langue , et donc bien-sûr de mentalité….

            Il n’ y a qu’ à se taper quelques écrans de spots publicitaires à la TV pour réaliser à quel point un certain nombre de « changements » qui semblent plus que nous être imposés , vont à terme finir par tout bouleverser….

            C’ est quelque chose qui manifestement est bel et bien en cours et contre lequel même démocratiquement nous sommes dépossédés de pouvoir agir….

          • lgbtqi+ dit :

            @ czar : ??????? Alcoolémie = ?

        • PK dit :

          « De toute façon , depuis que Sarkozy a décidé de nous faire réintégrer l’ OTAN , entre anglicismes et acronymes franchement c’ est l’ invasion . »

          Dans l’armée, parce que dans l’industrie, c’est le cas depuis longtemps.

          Il y a 20 ans, on a obligé les ingés de Renault à rédiger leurs docs en anglais. Résultat : baisse immédiat de la qualité de la documentation.

          Même si l’anglais de cuisine qui sert aux ingés est relativement standard, il ne permet aucune subtilité langagière. Résultat : appauvrissement général.

          Je ne parle pas même pas du « soft power » américain avec le déferlement « culturel » : ciné, bouffe, musique…

          Quand on pense qu’il y en a qui craigne une invasion russe !

          • lgbtqi+ dit :

            Quand on pense que certain, en la précarité de sa pensée, compare une poussée linguistique anglo-saxonne avec une invasion russe assortie de massacres et de menaces nucléaires…

            Pitoyable.

          • NRJ dit :

            @PK
            « Il y a 20 ans, on a obligé les ingés de Renault à rédiger leurs docs en anglais. Résultat : baisse immédiat de la qualité de la documentation ». L’anglais était mal maîtrisé par les ingénieurs il y a 20 ans. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Et dans un grand groupe international comme Renault, il est nécessaire de maîtriser l’anglais. Je vous rappelle que les usines de production ne sont pas toutes en France.

          • Czar dit :

             » Je vous rappelle que les usines de production ne sont pas toutes en France. »

            et comment on faisait « avant » ? tu sais ***** quand Renault a ouvert en 64 une usine au Brésil tu crois qu’il ont imposé à Raoul de causer globish ?

        • NRJ dit :

          @Scope
          « De toute façon , depuis que Sarkozy a décidé de nous faire réintégrer l’ OTAN , entre anglicismes et acronymes franchement c’ est l’ invasion . ». MDR. Si on a des anglicismes, c’est la faute de l’OTAN et de Sarkozy. Trop drôle….
          On peut dire n’importe quoi mais là il y a des limites. Ça fait bien rire en tout cas.

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            Ben il suffit de comparer avec AVANT .

            Et donc APRÈS on pourra toujours rigoler .

            https://www.penseemiliterre.fr/defense-et-illustration-de-la-langue-francaise-dans-notre-armee-_423_1013077.html

            Petit extrait choisi de cet article qui date donc de 2018 ; retour annoncé dans l’ OTAN en 2007 , effectif en 2009….

            « Pour conclure, il apparaît que, de manière générale, les militaires français sacrifient trop massivement, parfois allègrement et avec empressement, à l’anglicisation et au franglais. Ils semblent consentir à l’expansion de l’anglais et au recul de leur propre langue nationale. Cette acceptation paraît liée à la fascination, assez répandue, des militaires français à l’égard de la puissance militaire américaine et à l’intériorisation de leur subordination militaire, doctrinale et stratégique.

            En écrivant ce plaidoyer pour notre langue, le rédacteur de ces lignes, qui reconnaît lui-même céder parfois à certains travers cités (tant le conformisme et la reproduction des habitudes sont puissants), est conscient de n’être qu’une «vox clamantis in deserto». Il reste néanmoins convaincu que tout militaire, et plus particulièrement tout officier, doit s’efforcer de prendre une part active dans la «défense et l’illustration de la langue française»[19] au sein de notre armée et de notre société. En ces temps de crises et d’incertitudes, il se pourrait que pour le soldat comme pour tout citoyen, comme l’affirmait l’écrivain Francis Ponge, «la meilleure façon de servir la République (soit) de redonner force et tenue au langage»[20]. »

            Moralité de l’ histoire : faut pas parler si vite et à tort et à travers NRJ…
            Contrairement à certains , d’ autres savent de quoi ils parlent…

            Et effectivement , ça fait bien rire….

            HA HA HA HA HA ! 😀 🙁

            Bref , n’ importe quoi !

          • Czar dit :

            dans le domaine militaire c’est le cas. le cinéma vrounzais ultra-subventionné et le secteur de l’in-faux copiant tout ce qui se fait à NY en est une autre.

          • NRJ dit :

            @Scope
            je ne remets absolument pas en question le fait que l’on fait des anglicismes dans l’armée. Je dis juste que ça n’a aucun rapport avec l’entrée dans le commandement intégré de l’OTAN. C’est ça qui est stupide.

            Après ce n’était pas les ingénieurs mais plutôt les techniciens auxquels je pensais. Le niveau d’anglais était moins bons à l’époque. Moins bons pour les ingénieurs et moins encore pour les techniciens. Ça explique pourquoi la qualité se réduisait quand on écrivait en anglais.

            « Il y a 20 ans de très nombreux ingénieurs maîtrisaient très bien l’ Anglais ». Le niveau moyen était moins bon qu’aujourd’hui.

        • ScopeWizard dit :

          @NRJ

          « L’anglais était mal maîtrisé par les ingénieurs il y a 20 ans. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. »

          Quels ingénieurs ?

          Certainement pas ceux dans l’ Aérospatial et depuis au moins 50 ans soit les années 1960-1970 .

          Il y a 20 ans de très nombreux ingénieurs maîtrisaient très bien l’ Anglais , en tout cas dans nombre de grosses boîtes ayant des ambitions internationales et d’ exportation .

          Par conséquent de quoi parle t-on ?

          Bref , toujours parler très vite histoire de contredire ?

          Eh bien , c’ est là l’ un des plus sûrs moyens de se planter….

          C’ est clairement un succès !

          Alors précisez , parce qu’ en substance affirmer qu’ il y a 20 ans le niveau d’ Anglais des ingénieurs était insuffisant c’ est du très vite dit .

  13. VinceToto dit :

    J’aime bien les articles humoristiques de temps en temps.

    • mich dit :

      C ‘est vrai qu ‘ avec vos remarques je vous imagine assez avec un gros nez rouge !

  14. Lothringer dit :

    Juste une question…
    En cas de conflit de haute intensité,j’imagine que nos 6/7 raffineries sur le sol français seront détruite rapidement dès le début du conflit soit par des équipes de sabotage (missiles courte portée), soit par des missiles de croisière.
    Dès lors, à quoi nous serviront ces magnifiques (et utiles) camions et remorques si il n’y a plus de production de carburant à mettre dans leurs cuves ?

    • Clavier dit :

      Restons positif ……l’annonce de l’arrivée d’un drône rodeur devrait faire fuir les cégétistes les plus virulents….

    • philbeau dit :

      Idem pour les centrales nucléaires , si on va par là…ou les lignes à haute tension , la liste est infinie…n’oubliez pas ,en dehors même d’un conflit haute intensité , la 5è colonne d’ultragauche qui se manifeste de plus en plus fréquemment ,sans que cela n’émeuve plus que ça nos dirigeants . Sinon , on note que le Service des Essences s’appelle maintenant « Service de l’Energie opérationnelle »… diantre , ça change tout . Dire que ça améliore l’efficacité …

    • Quinoa dit :

      Rhhhhôoo, qu’il est taquin !

      Faut pas oublier de faire sauter tous les dépôts de carburant et tous les stocks stratégiques et tous les ports pétroliers et toutes les routes nous reliant à nos alliés et toutes les stations-services. On devrait pouvoir tenir un petit peu quand même, non?

    • Dolgan dit :

      Ben si on a affaire à un adversaire capable de faire ça, c’est qu’on est très largement surclassés.

      Aujourd’hui et pour les 20 prochaines années, seuls les usa ont cette capacité.

    • Catoneo dit :

      @Lothringer
      L’alternative existe depuis longtemps. Elle s’appelle le Ceps.

  15. Jean dit :

    bsr toute notre armee de terre est à revoir nos hommes politiques on tout bradé depuis effondrement de l’urss ainsi que le reste marineet armée de l’air et quand je vois tout c’est étoile à la télé avec leur commentaires pendant tout ce temps ou étaient t t’ils presque 40 ans sous les drapeaux j’ai vraiment tout partir en fumée

  16. Tom dit :

    Dommage d’acheter des Scania, groupe qui appartient à vw… Donner de l’argent à l’état allemand c’est pas top…

    • Grosminet dit :

      @ Tom:

      Pour être exact,le groupe VW (société PRIVEE) appartient pour 30% à la FAMILLE Porsche….
      27% à des états ETRANGERS EUROPEENS
      10% au Quatar

      13% « seulement » au land de Basse-Saxe…..

      Donc,question « donner du fric à l’état Allemand »,vous repasserez

    • Bricoleur dit :

      Ben oui … Pour acheter des camions, c’est VW allemand ( SCANIA et MAN), ou MERCEDES allemand, ou RTD ( Renault Trucks Defense) à 100% suédois (VOLVO) ou VOLVO directement ou IVECO italien, voire DAF néerlandais ( appartenant à PACCAR (USA)), ou encore TATRA tchèque ou pourquoi pas KRAZ, ukrainien. Plus rien de français depuis belle lurette. Et pour les véhicules légers, itou ! On achète américain (FORD) ou même japonais (TOYOTA).

      • Czar dit :

        Renault Trucks, c’est fabriqué en France et c’est ça qui importe, jacky, parce que si tu juges par l’actionnariat des compagnies, y a plus grand chose de « français » dans les sociétés tricolores

      • Grosminet dit :

        @ Bricoleur:

        Pour les VL TACTIQUES:

        Lors de la sélection « en catastrophe » du Ranger (Ford,et modèle même pas produit aux USA ^^ ),RIEN de français n’était disponible,correspondant à minima au cahier des charges….
        Le seul modèle « à peu près » viable,était un Nissan Navarra REcarrossé par ACMAT…….à 42000 balles le morceau,contre 27000 le Ford…..

        Les VT4 actuels sont certes des Ranger « version break » (communauté des pièces avec le Ranger pick-up,idéal pour la MCO),mais fouris par ARQUUS

        Les Toy en dotation sont fournis par le FRANCAIS Technamm,parce que la base technique est la seule pouvant supporter « le poids » des transformations…..à moins d’opter pour du « sur-mesure » à TRES TRES CHER….

        Dans votre liste PL,vous avez oublié le finlandais Sisu (dont notre armée possède quelques exemplaires en tracteurs routiers )

        Accessoirement,sacanoix (paron,Scania….déformation professionnelle :p ) possède une usine à Angers,d’où sont sortis nos exemplaires….

        Excusez donc cette marque de bien vouloir donner du boulot aux français (comme Mercedes,par exemple,avec son usine à engin spéciaux du côté de Molsheim ,et de Ligny en Barrois pour les « bataillères » de transports en commun…ou Volvo avec Renault/Panhard/Acmat),et donc,notre gouvernement d’acheter à des marques EUROPEENES qui en plus,nous filent (un peu) de boulot……

        • Bricoleur dit :

          @ Grosminet. Loin de moi l’idée de critiquer la DGA/STAT pour l’achat de véhicules étrangers. Ils trouvent souvent le meilleur compromis efficacité/prix sur le marché international.
          Mon propos était bien de souligner que la France a perdu depuis les années 70 un grand pan de ses capacités industrielles en mécanique, et donc des retombées économiques induites ( emploi, dividendes, taxes).
          Dans les années 70-80 ( à la suite, en partie, de mai 68) allemands, suédois et italiens ont acheté des usines françaises de mécanique en difficulté économique. A Angers (SCANIA: usine de moissonneuses-batteuses BRAUD), à Bourbon-Lancy ( IVECO: usine de camions UNIC), à Ligny-en-Barrois (MERCEDES: usine ROUMEAS de charpente métallique). Exception à Molsheim: MERCEDES y construit son usine en 1967.
          Lire sur Wiki l’histoire des usines et marque est un crève-coeur. En fait, les industrieux allemands du sud et italiens du nord ont su manager leur économie de mécanique. Ils « nous filent (un peu) de boulot », certes, mais nous ne sommes plus ni les décideurs, ni les bénéficiares finaux.
          Même pour les bateaux et les engins ferroviares, les moteurs sont allemands !

          • Grosminet dit :

            @ Bricoleur….

            Hem….Scania rachète un site DESAFFECTE (depuis 1986!) en 1990…..
            Braud ayant été racheté par Fiat je ne sais plus quand….84,de mémoire

            L’usine de Bourbon revient à Iveco suite à la vente de la marque Unic à Fiat par…….Simca..
            Simca qui est un création de…..Fiat!!!!!
            L’usine appartient donc de fait à Fiat depuis son origine

            Le cas de l’usine de Barrois est savoureux:
            Pour la petite histoire,Mr Rouméas était « un peu » un escroc,qui, de plus a frauduleusement provoquée la banqueroute de son entreprise (dépôt de bilan en 78)
            Les allemands ont rachetée l’usine pour y produire des autobus de marque Kassbohrer-Setra en 1980….Marque rachetée seulement en 1995 par Mercedes

            Quand à Renault VI (comprennant RTD),ce groupe a été VENDU par Renault à Volvo,dans le cadre d’une fusion (loupée,certes!) Renault-Volvo……

            Alors,sachez qu’à Angers,TOUTE la production des véhicules thermiques y est rapatriée,l’usine suèdoise étant destinée à fournir les électriques…..NOUS sommes les bénéficiaires finaux en termes d’emplois et finances

            L’usine FPT produit TOUS les moteurs grande puissance du groupe Fiat (y compris ceux des machines agricoles! )….NOUS sommes bénéficiaires finaux en termes d’emplois et finances

            Pour Mercedes,on n’achète pas de véhicules chez eux (et bien que je sois « un peu » lié à cette marque,je dirais que ce n’est pas dommage,vu la « capacité d’écoute » de leurs ingénieurs à leurs essayeurs……Parler dans le vent,que ce soit en Anglais,Allemand ou Français à c*nnards arrogants,je donne assez souvent,merci! ),et pourtant,NOUS sommes bénéficiaires finaux en termes d’emplois et finances

            Quand à Renault et Arquus,l’état possède un droit de regard sur les acheteurs,et peut bloquer la vente……En plus d’y faire bosser les bureaux d’étude,les ouvriers dans 5 usines historiques FRANCAISES….Donc,là encore,NOUS sommes les bénéficiaires finaux….

            On DECIDE du cahier des charges,aux constructeurs de se débrouiller avec…….

            Si PSA et Renault n’ont pas étés foutus de prévoir (certes,5000 unités,c’est un marché de niche non rentable…..Personne ne peut leur en vouloir de perdre de l’argent….Surtout quand il s’agit du nôtre! ) le remplacement de la P4,et que les seules « propositions françaises » étaient ridiculement éloignées du cahier des charges,on ne va surtout pas le reprocher à la DGA …..

            Et si Arqqus est incapable de proposer,face à Astra (Iveco,donc Fiat) un PPT potable,ce n’est pas la faute à la DGA non plus (d’autant plus que sur cet engin,70% des composants/assemblage sont fabriqués en France,alors que moteurs,boîtes et electronique « Renault » viennent de Suède)

            Concrètement,ce qui manquerait en France,serait un constructeur de GROS moteurs industriels (nous avons les structures et capacités pour)……Hors,vu le PEU d’exemplaires annuellement vendus,ce serait un suicide financier pour n’importe quel entrepreneur,et un gouffre sans nom pour une « société étatique »

      • albatros dit :

        Nexter est aussi une usine allemande si on vous suit, pourtant ingéniérie, ouvrier et locaux : tout est en France

    • Egres dit :

      certes, mais l’usine est à Angers, en France

  17. fred dit :

    De mémoire il existait dans les années 80 des citernes routières du SEA « banalisées » pour lesquelles la citerne était camouflée en camion classique. Ceci afin d’éviter que ces cibles de choix soient les premières visées.

  18. Catoneo dit :

    Les gargarismes techno tiendront lieu de préparation à la guerre, la vraie.
    SEO = Service de l’énergie opérationnelle !
    Mais je n’avais pas vu le CARAPACE : Camion Ravitailleur Pétrolier de l’Avant à Capacité Étendue.
    Pétaing, j’aurais pas trouvé.
    Ils y croient vraiment ?

  19. albatros dit :

    Le SCARABéE : ce genre de camion coûte extrêmement et bien trop cher…
    Il vaut mieux les utiliser au Sahel ou très près du front. Mais pour préparer une vraie guerre il faut avoir des centaines de camions citernes, des milliers de camions donc de quoi faire une noria entre des pipelines ou des wagons citerne vers les centres de distribution et ensuite vers les unités – et donc beaucoup plus qu 1 ou 2 régiments du Train incomplets et équipés de trop de véhicules différents et en sous nombre pour les armer.
    Pour préparer un conflit conventionnel il faut en fait des appelés du contingent et du matériel de base en nombre, un bon équipement de base et pas forcément blindé d’ailleurs, pour ces appelés qui seront ensuite des réservistes. Avec un choix de l’Armée pour ses conscrits. Inutile aujourd’hui d’avoir 500 000 bidasses comme par le passé, alors que 150 000 gars sélectionnés sur le moral et le physique des SYGICOP à 0 ou 1 et formés tous les 18 mois par exemple (10 mois pour la formation de base et opérationnelle et 8 mois au service de la Nation) suffiraient largement. De quoi doubler tous les régiments et les transformer tous en demi brigades et doper les unités de fusiliers dans les bases navales et aériennes pour avoir des unités aptes à la défense de ces bases stratégiques contre navires, drones avions et missiles.
    Un Armée beaucoup plus imposante et à moindre coût que si nous faisions appel à d’autres pros (les auront nous un jour ou plutôt les garderons nous ?). Difficiles à embaucher et surtout à fidéliser, face aux avantages du privé voire des aides sociales pour une minorité qui tend à s’accroître hélas en se reposant sur le travail des autres) et c’est pour cela que le niveau général faiblit d’ailleurs. En plus cet important vivier permettrait de recréer des VSL voire des ORSA et SORSA indispensables en cas de vrai conflit, de coup dur terroriste ou même d émeutes généralisées -ce qui suppose d’avoir au moins 60 à 80 000 policiers et gendarmes auxiliaires y compris dans les unités de CRS et de GM ou même dans les UISSC (pompiers spécialisés dans les feux de forêt, catastrophes naturelles). Un appelé étant rémunéré des clopinettes mais habillé et nourri, chaque futur citoyen devant faire à nouveau un service national (militaire ou civil y compris dans les hôpitaux EPAHD casernes de pompiers départementaux, ou même communes nécessiteuses pour ceux non retenus par les Armées) avant même de pouvoir voter, les étrangers désireux d’acquérir notre nationalité devant s y soumettre avec en plus la connaissance parfaite de notre langue (les autres n’ont rien à faire en France s ils ne veulent pas s’intégrer et doivent voir leur passage vers la Grande Bretagne leur vraie destination facilitée, qu importe ce que disent les anglais, de toutes façons ces migrants viennent du Commonwealth ne parlent qu anglais et rêvent de Londres et de sa politique communautaire qui elle nous tuera nous français du moins notre société républicaine laïque et égalitaire). 18 mois au service de la Nation avec 3 ou 4 périodes de rappels pour les conscrits sur 3 ou 4 ans, imposées aux employeurs privés et…publics.
    Quand nous feront cela, alors nous pourrons parler de vraie guerre conventionnelle. Mais certainement pas avant, c’est dans ce cas du vent soufflé aux alouettes

    • Dolgan dit :

      Enfin, tout ça c’est si on décide d envahir un continent. C’est pas dans les projets français.

      • albatros dit :

        Même avec un millions de conscrits on serait incapable d envahir un continent, ici il s’agit de se défendre dans le cadre d’une guerre conventionnelle
        Et si Poutine gagnait ce que je ne crois pas une seconde, il y aurait au final une guerre avec l’OTAN.
        Sinon nous avons d’autres ennemis comme les régimes iranien ou d’Erdogan ou même la Chine car nous sommes une puissance régionale dans la zone indo Pacifique

        • Dolgan dit :

          Non. Si poutine gagne, il n aura jamais les moyens d une guerre avec l otan. Et de très loin. Même sans les usa, avec nos moyens actuels les pays européens surclassaient la Russie avant guerre . Alors après. .. il va nous pourrir la vie quelques temps, mais sans presenter une menace réelle pour la france.

          L iran ? Première nouvelle.

          La Turquie ? Si confrontation il y avait, ce serait une confrontation essentiellement maritime et aérienne. Domaines dans lesquels ont les surclasse largement.

          La chine. Admettons. Dans 20 ans peut être. Pour la contrer, c’est des sna dans le pacifique et des moyens d interdiction aérien/ maritime qu il nous faudra. Une guerre terrestre massive contre la Chine, c’est vraiment pas au programme.

          • albatros dit :

            L’Iran utilise le terrorisme et sur notre sol, on l’a déjà vu par le passé récent avec la guerre Iran Irak et ses suites. Il n’est pas sûr que la jeunesse gagne contre le régime des Mollah et le régime va ensuite se radicaliser s il ne veut pas disparaître
            Cet Etat veut prendre un rôle de puissance régionale islamique, il menace les voies de communication et d’approvisionnement en pétrole de l’Occident. De plus il a des relais au Liban ou même en Syrie et surtout se pose en allié de la Russie de Poutine…
            Ainsi et peut être des Pasdarans seront ils envoyés faire la guerre en Ukraine, chez les croisés (les ukrainiens portent justement des croix sur leurs véhicules pour se différencier des Z russes) et là dans tous ces lieux nous y avons des intérêts…donc c’est une menace tangible, surtout si ce pays se dote de l’arme nucléaire avec une population à 80% de moins de 20 ans…
            La Turquie est déjà une menace pour nos intérêts économiques directs (ceux de Total par exemple en MEDOR) et stratégiques (Erdogan aide le terrorisme en Afrique notamment du Nord et en Libye, il favorise des Etats islamistes), la Turquie a la seconde armée conventionnelle de l’OTAN grâce à de nombreux appelés, elle peut envahir des îles de MEDOR malgré une aviation et marine plus ancienne : elle est très près de ses bases de ravitaillement et jouit d’une industrie notamment militaire nationale en plein développement, sa population est importante et surtout patriote (la Turquie est comme nous un peuple Alpha) même si près de 30% de celle ci est composée de Kurdes jugés moins sûrs par les islamistes de l’AKP d’Erdogan. Elle a beaucoup plus de pros (188 000 dans son AdeT) que notre Armée et en plus 500 000 conscrits, elle menace directement un allié stratégique de la France la Grèce mais aussi Chypre et le rôle des anglo saxons dans cette histoire de la Turquie n’est pas limpide et depuis des années déjà (USA mais aussi GB et dans une moindre mesure Allemagne). Une menace claire dans la zone MEDOR et pas seulement pour les Rafale et FREMM…pour l’infanterie de marine aussi quand il faudra aller reprendre des îles à la pelle bêche et à la grenade avec les grecs
            La Chine c’est maintenant et depuis quelques années déjà ; nous avons des territoires dans le Pacifique et l’Océan indien, avec une ZEE stratégique composée de richesses convoitées par Xi, et je ne parle même pas de la Nouvelle Calédonie et de son nickel. Un SN nous permettrait de disposer d’unités de marsouins sur place car l’infanterie et surtout les bigors (artillerie de marine) permettent de tenir le terrain. Les ravitailler se fait avec une Marine pêchue et non squelettique comme actuellement : pas assez de frégates, sous marin, il nous manque deux PAN par ailleurs. En cas de conflit, nous serions avec les Etats Unis et leurs Marines et Navy, mais nous devons exister quantitativement dans un tel conflit et pas seulement qualitativement avec quelques Rafale Phoenix et FDI et peut être 1 Suffren : c’est clairement insuffisant, nous serions plus un boulet qu un allié pour les Etats Unis.
            Si nous trouvons tout cela trop cher pour nous et nos moyens, interrogeons nous de savoir à quoi est utilisé le budget de l’Etat aujourd’hui et surtout si un contrôle est effectué de ce qui est fait de ce budget…pour cela il suffit de lire les productions de la Cour des comptes, elles nous donnent déjà des solutions d’économies et à plusieurs milliards chaque année…de quoi financer ces moyens nouveaux largement sans trop trahir notre contrat social. Si on trouve cela trop cher et bien il faut dès à présent s’interroger sur le devenir de cette ZEE et envisager de tout donner aux chinois maintenant, sous la forme d’indépendance à donner à ces territoires(si leurs populations le veulent et cela pour l instant reste à démontrer bien sûr).
            Non, nous sommes sur place nous avons des devoirs vis à vis de nos compatriotes ultramarins, de notre Nation entière y compris dans les îles et de tous nos enfants.
            Nous sommes jugés par l’histoire, celle d une grande nation qui a su se réinventer et qui compte sur sa jeunesse et sur sa population depuis les rois de France. Le fait que des jeunes talents s’expatrient est un message d’alerte grave pour notre avenir justement, il convient de le comprendre et de se réformer, sans pour autant singer la Grande Bretagne o l’Allemagne dont les exemples n’en sont pas en fait : il faut créer sa propre voie en gardant un Etat fort justement.

    • blavan dit :

      @albatros.Vous vous usez sur le retour à la conscription. Pensez vous que notre jeunesse suivra, on arrive même plus à combattre les voyous qui se déguise en vert pour empêcher les agriculteurs qui ont eu l’autorisation de l’état pour faire des réserves d’eau. Il faut se rendre à l’évidence, la guerre en Ukraine vient de balayer deux concepts , la guerre de haute intensité avec une Russie totalement dépassée sur le conventionnel et cette idée d’une armée européenne qui se substituerait à l’OTAN. La France n’a pas les moyens d’être l’Armée européenne , il faudra vous y faire !!! Qu’ elle reste le troisième exportateur d’armes au monde me convient très bien et si ces citernes peuvent se vendre à l’export me convient également.

      • albatros dit :

        On ne peut pas compter sur le seul nucléaire pour nous défendre, surtout face à une invasion de pays non nucléaires. Voyez la Russie, elle dispose du premier arsenal au monde mais se fait botter le c..l par une petite armée de pros et de réservistes motivés, cette armée ukrainienne était beaucoup moins efficiente en 2014 et pourtant elle va reconquérir d’ici quelques mois tous ses territoires occupés…
        Quant aux jeunes qui ne veulent pas être militaires il y en a toujours eu et surtout dans les années 70 et 80. On parle ici de créer un matelas de sécurité avec des réservistes et une profondeur
        Mais en cas d’invasion, on pourra compter sur les français je pense, comme actuellement Zelinski peut compter sur sa population même après 8 ans de guerre larvée.
        Enfin on avait déjà des soucis avec des opposants au camp du Larzac, rien de nouveau en France…

        • précision dit :

          « elle va reconquérir d’ici quelques mois tous ses territoires occupés ». Peut-être, c’est du domaine du possible. Mais si vous vous en teniez au fait plutôt qu’aux affirmations péremptoires? Le patron des SR ukrainiens, lui, est moins catégorique que vous; il prévoit une avancée probable l’année prochaine, sans se prononcer sur le moment précis. Seriez-vous mieux renseigné que lui?

  20. Thierry le plus ancien dit :

    Bien mais trop peu comme d’habitude, des échantillons encore et toujours.

    Par Ailleurs Napoléon a commis quelques écarts avec la logistique, son armée devait souvent vivre sur le terrain avec ce qu’elle y trouvait, et la campagne de 1812 en Russie lui fût fatale au niveau ravitaillement car il n’arriva pas à trouver sur le terrain ce qu’il lui fallait, les distances entre les villages n’étaient pas du tout les même qu’en Europe de l’Ouest. Il a voulu attaquer avec une armée totalement démesuré pour l’époque, sans prévoir assez de ravitaillement pour la faire vivre.

    On a encore vu dans l’armée russe en Ukraine combien les professionnels ont failli eux aussi dans leur mission de ravitaillement avec des embouteillages monstre, il n’y a pas eu de stratégie russe de ravitaillement, les camions suivaient bêtement les unités de première ligne qui lorsqu’elle ont été stoppés a bloqué toutes les routes de l’arrière. faut vraiment être une cervelle d’oiseau pour être aussi imprévoyant.

  21. Phil dit :

    renouvellement des parcs semi-remorque et citerne en 2029? on nous a pas annoncé la fin du thermique pour 2030 ?

  22. Charles Falcon dit :

    C’est bien joli ces camions hyper sophistiques mais tres chers et finalement vulnérables et surtout disponibles en quantité homéopathique. La guerre de haute intensité c’est tout l’inverse, des matériels nombreux, rustiques … et consommables. Sommes nous prêts à accepter à nouveau la notion de pertes humaines et matérielles au combat? Là se situe la clé du problème. Observons que nous avons fait la même erreur avec les hélicoptères. Le NH 90 européen, un bide, coûte une blinde est disponible en petite quantités et surtout ne vole que rarement, puisque 70 pour cent du temps est consacré à la maintenance ! 9 sur les 27 de la MN seulement sont en etat d’opérer …

  23. scalectric dit :

    Peut être faudrait il habiller ces transports de caissons et même pourquoi pas, avec une croix rouge sur le dessus
    les pays agresseurs eux n’ont pas de scrupules

  24. MERCATOR dit :

    @albatros

    Mais tout cela est inutile et d’ailleurs impossible , le risque d’être entrainé dans une guerre conventionnelle sur le théâtre centre-Europe est voisin de zéro, le seul pays possible, la fédération de Russie est exsangue sur le domaine conventionnel , il lui faudra probablement 15 ans pour se refaire , avant d’atteindre nos frontières, il lui faudra traverser la Tchéquie, la Pologne, l’Allemagne qui seront surarmées, inutile d’entretenir une force qui ne servira jamais, mettons tous nos moyens dans notre force de frappe stratégique, tactique, notre aviation, notre marine de haute mer , fabriquons du matériel pour nos OPEX et notre export , ayons une force de gendarmerie départementale durcie avec des blindes, voire une aviation tactique, une défense antiaérienne pour défendre tous nos sites stratégiques contre les sabotages d’éléments hostiles introduits par parachutages ou voie maritimes .
    Sur le théâtre méditerranéen, les deux seuls pays hostiles envisageables, Algérie et Turquie, n’ont pas la puissance ni l’armement pour effectuer un débarquement de vive force.

    • Oui mais non dit :

      @MERCATOR
      Heureux qui possède une vision claire de la situation géostratégique de l’Europe et du monde sur les 15 prochaines années.
      Théoriquement, on peut vous donner raison. Pratiquement, de multiples événements imprévus ou prévus mais sous estimés peuvent survenir. Et s’ils survenaient, s’être donné préalablement les moyens de faire face serait salutaire.
      S’il est une chose que la situation ukrainienne devrait nous avoir apprise, c’est que la paix est une situation fragile, à laquelle nous nous sommes habitués au point de la croire naturelle, alors qu’historiquement la guerre est plutôt la norme dans l’histoire humaine.
      Ne pas la souhaiter n’est pas devoir en négliger l’éventualité.
      Sans même sortir de l’actualité immédiate, avoir plus d’armes à notre disposition pour pouvoir en fournir à un pays agressé sans nous retrouver démunis semble à beaucoup, rétrospectivement, une bonne idée.
      Qui peut honnêtement certifier que les pays qui sont aujourd’hui nos voisins et alliés le seront dans 15 ans ?
      Quelques facteurs, déjà connus, dont la survenue, l’aggravation ou la combinaison peuvent gravement menacer la relative stabilité actuelle :
      – Montée des populismes dans tout l’occident.
      – Actions déstabilisatrices russes (rendues plus intenses encore suite à l’humiliation prévisible en Ukraine).
      – Irrédentisme catalan en Espagne.
      – Querelle linguistique fragilisant l’État belge.
      – Tendance centrifuge marquée des nations constituant le Royaume-Uni.
      – Pandémies.
      – Rareté accrue de l’eau.
      – Crise énergétique (avec l’éternelle variable de la stabilité du Moyen-Orient).
      – Instabilité climatique.
      – Dépendance à des fournisseurs étrangers lointains pour de nombreux produits, dont certains essentiels.
      – Bruits de bottes en Asie (avec impact potentiel majeur sur les flux logistiques).
      – Instrumentalisation des flux migratoires.
      – Exacerbation des tensions religieuses.
      – Survenue périodique de crises financières d’ampleur mondiale.
      – Prolifération nucléaire.
      – …
      Ajoutons-y l’inconnu à ce jour.

      Évidemment, le pire n’est jamais sûr, mais qui avait prévu, 15 ans avant sa survenue, la guerre civile en ex-Yougoslavie ?
      Quiconque a déjà comparé des cartes de l’Europe en 1910, en 1930, en 1980 et en 2000 ne pourra qu’être convaincu que les empires, les alliances, les états s’effondrent avec une constance tenace et que les frontières s’effacent avec une détermination belliqueuse.
      Nos amis d’aujourd’hui pourraient ne plus être fiables ou même être devenus hostiles demain et les menaces lointaines pourraient s’avérer plus proches qu’on ne le suppose.

      Bien sûr, à tout vouloir envisager, il faudrait consacrer un effort budgétaire démesuré à la remontée en puissance de l’outil militaire (ce qui serait en soi un facteur supplémentaire de déstabilisation), et il faut nécessairement faire des choix.
      Mais penser que nos alliés actuels seront bien là pour faire face à notre place à l’état de la menace perçue à ce jour et penser qu’une spécialisation de nos forces dans certains domaines particuliers est souhaitable n’est-il pas une approche un peu trop optimiste au vu de l’évolution du monde et de l’histoire récente ?
      Cela dit, se pose la question, qui étaye votre raisonnement, qu’on ne pourra en tous domaines être au niveau hypothétiquement souhaitable pour pouvoir affronter tous les cas de figure ; et que quitte à devoir prendre en compte la réalité de budgets contraints, il vaut peut-être mieux être à un niveau vraiment crédible sur les axes dont il est le plus probable que nous en ayons vraiment besoin, plutôt que d’être à un niveau moyen, voire faible (pour ne pas dire échantillonaire) dans tous les domaines.
      Quadrature du cercle ?
      Je ne prétends aucunement avoir la réponse, en particulier financière, mais mon sentiment est que l’ensemble de nos forces terrestres doivent remonter à un niveau nettement plus crédible qu’actuellement, tout en musclant aussi, comme vous le préconisez, aviation, marine, et anti-aérien.
      Cela demandera un réel effort, auquel la Nation devra adhérer.

      • PK dit :

        « Montée des populismes dans tout l’occident. »

        J’aime beaucoup votre inventaire à la Prévert constitué uniquement de points orientés à gauche.

        La seule menace pour le monde aujourd’hui est d’origine wokiste/communiste/démocrate, donc de gauche. Par définition, les gens à droite ont tendance à s’occuper de leurs oignons, pas de leurs voisins. Ils sont donc un élément plutôt stabilisant et apaisant et non faiseur de guerre.

        Sauf si bien entendu leurs voisins sont une menace directe.

        Sinon, je partage votre conclusion.

    • albatros dit :

      La seule Armée européenne est l’Armée française et ce n’est pas moi qui le dit mais un ancien président de la Commission européenne, les armées des pays européens sont inexistantes et nous à l’os…tout simplement. Du temps de Trump les européens notamment de l’Est et du Nord ont bien compris le danger d’un désengagement des Etats Unis et de ses troupes. Pourquoi la Suède a t elle ré organisé un service militaire par exemple et dans l’urgence selon vous ?
      Par comparaison on pourrait dire que l’Armée ukrainienne est la première conventionnelle d’Europe en fait.
      Sans cette guerre, je doute fortement aujourd’hui que la Roumanie ou la Pologne auraient pu les arrêter mais seulement les ralentir et encore moins l’Allemagne.
      Mais il est vrai que maintenant que la Pologne et d’autres pays se sont réarmés effectivement Poutine ne serait pas capable d’aller même jusqu’à Berlin c’est certain. Surtout avec l’attrition que son armée a subie sur son matériel le plus récent. A ce sujet on n’a pas vu de matériel ARMATA sur le terrain : du fait de leur nombre trop faible ou de leur fragilité ? Mystère.
      Si les Etats Unis sont engagés dans une lutte à mort contre la Chine ce qui pourrait se faire avec l’affaire de TaiWan par exemple, ils n’auront pas assez de moyens à consacrer à la défense de l’Europe. Car la Russie est encore assez peuplée et surtout ses moyens militaires anciens certes mais nombreux sont toujours une menace comme un obus ou une mine de 14-18 le sont pour nous encore…
      On ne sait pas grand chose de ce qui se passera quand l’Armée russe sera enfoncée en Crimée. Personnellement j’ai toujours dit que Poutine aller y rester et y laisser sa tête. Mais qui va le remplacer ensuite ? Quelle va être la réaction de la population russe ?
      Et quand la guerre existera avec la Chine, pensez vous qu elle ne ravitaillera pas son allié la Russie ou l’Iran ?
      L’Algérie n’est pas en soi une puissance militaire hostile, je pense qu elle restera à part, elle n’a pas de tradition ni d’expérience de la guerre et sa seule participation de cette ALN a été un désastre militaire contre la France. Il n’est qu à voir sa politique dans le Sahel où elle reste dans ses casernes et ne maîtrise même pas son propre territoire. Je gage qu elle est corrompue inefficace et très mal équipée et plus à même de réprimer son peuple que de conquérir quoi que ce soit…
      Mais Poutine jouit d’une cinquième colonne africaine en France ne l’oublions pas.
      La Turquie a elle même une armée très puissante et dans quelques années elle disposera d’une force expéditionnaire qui est actuellement en gestation. Elle est un peuple Alpha comme nous qui a eu un empire ou plutôt plusieurs empires. La Turquie a déjà envahi l’Europe et est allée jusqu’aux portes de Vienne. Composée d’une population plutôt travailleuse et pacifique elle est pourtant très nationaliste et nombreuse, composée de beaucoup de jeunes, elle a vocation à une certaine grandeur comme la France. Elle est une menace tangible mais heureusement contenue au sein de l’OTAN.

      • précision dit :

        que de clichés ! Dans la liste des fantasmes, la palme de l’absurdité je trouve c’est sans doute la 5e colonne africaine de Poutine en France. Car si des 5e colonne africaines il y avait ce n’est sans doute pas celle de Poutine qui serait la plus menaçante en terme sécuritaire/militaire sur le territoire métropolitain, n’en déplaise aux russophobes de tous poils ; il suffit de dresser a liste des attentats ayant été réalisés sur le sol français pour s’en rendre compte. Je me demande combien de personnes voient en la France un peuple Alpha en 2022, non que je ne soie fier de mon pays et de ce que certains de ses femmes et hommes ont fait, mais il faut savoir raison garder. L’hubris est mauvaise conseillère.

  25. Le Suren dit :

    En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées.

    • Sarcastique dit :

      @ le Suren
      Le slogan trouvé par Mc Kinsey, c’est « la France a des cols roulés ».

  26. vrai_chasseur dit :

    Pour ceux qui veulent mieux connaître tous les véhicules actuellement en dotation dans l’Armée de Terre (y compris aéronefs), la liste est ici :
    http://www.defense.gouv.fr/terre/nos-materiels-nos-innovations/nos-equipements-terre/nos-vehicules

    Sur cette liste on voit le CCPTA, alias « Camion-citerne polyvalent tactique et aérotransportable de petite capacité »,
    un petit camion-citerne tactique de 5m3 monté sur châssis tout-terrain Sherpa de chez Arquus.
    http://www.defense.gouv.fr/terre/nos-materiels-nos-innovations/nos-equipements-terre/nos-vehicules/camion-citerne-polyvalent-tactique
    Au sein de l’Armée de Terre c’est lui qui effectue le « brouettage » du carburant sur le terrain pour les forces au contact, y compris parfois pour les alliés, le SEO ayant un rôle d’approvisionnement en amont de niveau 2.

  27. Réno dit :

    Les blacks blocs et racailles de banlieue n’en feront qu’une bouchée.

  28. Alfred dit :

    @Yrr. Jetez donc un oeil sur la citerne routiere produite par Titan
    https://www.titan-defense.com/fr/accueil/produits/gamme-mobile-refuelling/citerne-routiere-30000l/
    Ensuite, si vous fouillez un peu, vous constaterez que les parois des citernes inox sont moins épaisses que celles des citernes acier et comportent des anneaux intérieurs ou extérieurs pour augmenter leur rigidité. D’où la masse inférieure.

  29. Defaux dit :

    j’ai conduit se Scania au SEA super camion

  30. Seb dit :

    Vu notre très faible nombre de blindés, le pétrole ne devrait pas manquer.