Eure : Quatre gendarmes ont été fauchés par un camion lors d’une opération contre le trafic de drogue

Dans la nuit du 24 au 25 octobre, sur l’autoroute A-13, à la hauteur de la commune du Perrey [Eure], un poids-lourd a percuté un dipositif mis en place par la Gendarmerie à l’issue de l’interception d’une voiture « go fast » transportant de la drogue. Quatre militaires ainsi qu’un agent de la Société des autoroutes Paris-Normandie [SAPN] et les deux occupants du véhicule contrôlé, ont ainsi été fauchés.

« Une opération de police judiciaire, qui a eu lieu dans la nuit sur l’A13 […], impliquait la Section de recherches (SR) de Rennes et le GIGN intervenant sur commission rogatoire d’un magistrat instructeur de Rennes », a d’abord indiqué la gendarmerie départementale. « Une dépanneuse a été appelée pour enlever le véhicule des trafiquants. Vers 03H00 du matin, pendant l’opération de dépannage, un poids lourd a percuté un véhicule SAPN qui matérialisait la zone. Il a ensuite percuté l’ensemble de la colonne de véhicule », a-t-elle ensuite expliqué, dans un communiqué.

Malheureusement, le choc aura été fatal à l’adjudant Jean-Christophe Bolloch, enquêteur à la Section de recherche de Rennes. Âgé de 47 ans, « il était marié et père de quatre enfants », a précisé la Gendarmerie. Un autre adjudant, appartenant à la brigade de recherches de Saint-Malo, a été grièvement blessé. Transporté en urgence par un hélicoptère Dragon à l’hôpital de Rouen, son pronostic vital est engagé.

Le Service départemental d’incendie et de secours [SDIS] de l’Eure a indiqué que les deux autres militaires, âgés de 35 et de 40 ans, ont été légèrement blessés, comme l’agent de la SAPN et les deux trafiquants présumés interpellés.

Selon France Bleu, six véhicules ont été impliqués dans l’accident, dont la voiture contrôlée, la dépanneuse, deux véhicules de la Gendarmerie, un autre de la SAPN et un poids-lourds. Le chauffeur de ce dernier, âgé de 21 ans, a été interpellé et mis en garde à vue.

« Cette nuit, lors de l’interpellation de trafiquants de drogue dans l’Eure, 4 gendarmes ont été percutés par un camion. L’un d’entre eux est décédé. J’adresse mes condoléances à sa famille et à ses camarades. Plein soutien aux trois gendarmes blessés dont un très grièvement », a réagi Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, via Twitter.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Et le massacre continue….

    Sympathies sincères à la famille , aux proches , courage aux camarades .

    Prompt et meilleur rétablissement aux blessés .

    Merci et respect !

    Ça va de mal en pis….

    Et dire que certains s’ imaginent que dépénaliser ou légaliser va changer la donne…quelle naïveté et quelle méconnaissance de ce milieu….

    • Supasupz dit :

      Un accident!
      Et quel rapport avec la dépénalisation?!
      C’est le craquage qui continue.
      Il est triste de vouloir extraire de chaque drame une polémique stérile.

      Une pensée émue pour la famille du gendarme qui a perdu la vie, ainsi qu’au gendarme grièvement blessé.

      • ScopeWizard dit :

        @Supasupz

        Quelle est la cause initiale ? Ils faisaient quoi les Gendarmes ?

        Quelle polémique ?

        Ils vont réagir comment lorsqu’ « on » leur annoncera qu’ ils ont bossé et se sont investis parfois jusqu’ au péril de leur propre existence pour des pruneaux au prétexte que malgré tout ce travail ils ne sont pas parvenus à lutter assez efficacement , sous-entendu qu’ ils n’ en ont pas fait assez et que la guerre contre certains stupéfiants est donc perdue ?

        Alors que LA faute est avant-tout sociale sociétale et politique ?

        Parce qu’ ils ne se shootent pas EUX les Gendarmes .

        Eh bien ils fermeront leur gueule mais n’ en penseront pas moins ; certains risquent alors de décider de rendre le tablier mais de rejoindre le maquis et en cette ambiance pré-guerre civile ça promet .

        • Mox dit :

          N’importe quoi… que de raccourcis… dans ce cas quand interdira-ta-on l’alcool et les médicaments? Car eux aussi sont dangereux.

          • ScopeWizard dit :

            @Mox

            Perso , je crois surtout que c’ est la connerie qui est dangereuse…surtout à ce niveau .

      • Bench dit :

        « Et quel rapport avec la dépénalisation?! » Aucun , mais pour certains ici tout est prétexte à systématiquement dévier du post initial.

        • Bench dit :

          @Scope: tu es bouché ou tu le fais exprès?
          D’accord avec toi pour dire que « ces merdes de drogues resteront toujours ces merdes de drogues . », mais on te parle de l’article ici, pas de légalisation et/de dépénalisation de drogues.
          Il y a eu un accident avec mort d’homme et c’est triste et regrettable. Le fait que ce soit un gendarme en intervention ajoute à l’horreur du drame. Ca aurait été un gars de chez Vinci ou un pékin lambda, ça aurait été tout aussi triste et regrettable hélas. Ce genre d’accident ne devrait jamais arriver, quelle que soit la cause ou l’origine du bouchon sur la voie.
          Bref, pourquoi toujours vouloir en faire plus en sortant du cadre? Surtout quand on a bien pris soin, avant de lâcher son couplet hs, de poster une amicale pensée à la famille du gendarme, histoire de se dédouaner du reste.
          Ces deux dernières lignes étaient inutiles et hors de propos.
          Tout comme il est inutile Scopitou, de venir me dire que c’est mon opinion et bla, bla, bla. Ce couplet dont tu uses et abuses, est usé jusqu’à la corde.

        • tschok dit :

          Oui, pourquoi, pourquoi, pourquoi?!

          Scope erre comme un perdu dans ce monde absurde en invectivant les quidams: mais pourquoi, pourquoi, pourquoi?! Pourquoi, nom de Dieu?!

          Vous avez 5 pourquoi.

          Dès le premier, il y a une dichotomie qui sépare la question de la recherche de la cause et du but:
          – Le comment
          – Le pour quoi (en deux mots)

          1) Parlons du comment

          Ainsi un enfant posera à sa mère la terrible question: dis, Môman chérie, pourquoi il pleut?

          Et sa mère de répondre, sur un plan rationnel: il pleut quand une masse d’air chaud et humide rencontre une masse d’air froid et sec, etc. La mère rationnelle va parier sur le caractère évidemment démonstratif de la condensation: tu sais mon chéri quand tu approches ton haleine chaude et humide d’une vitre froide, il se forme de la buée. Cette buée, ce sont de minuscules gouttelettes d’eau qui se condensent à la surface de la vitre, etc.

          Et l’enfant, satisfait de cette réponse, documentée et profonde, s’endormira en formant de doux rêves de conquête de la science sur la barbarie: l’ennemi à vaincre. L’Obscurantisme et la Superstition. Tel Rahan, fils de Craô et des âges farouche, il s’élancera de liane en liane, suspendu à cet univers aérien qui fait parcourir aux plus grands athlètes de la survie darwinienne des enjambées de géants sur les chemins du progrès, après avoir fait tourner leur coutelas d’ivoire sur une pierre.

          Wahou!

          Ah oui mais non, ce n’est pas du pourquoi, ça. C’est du comment. C’est de la modalité.

          Ben oui, la condensation, c’est un état de la matière, ce n’est pas une cause de la matière. C’est du comment, pas du pourquoi.

          L’enfant est floué, mais il le devine. Scope est cet enfant floué à qui trop de gens ont expliqué pourquoi à la place de comment. C’est pour ça que c’est une victime.

          Depuis, tel Rahan fils de Craô et des… (ok, je fais chier) il parcourt cet univers à la recherche du pourquoi ultime, alors qu’en fait, il devrait surtout demander « comment? ».

          2) La question du but

          Ca, ça concerne plutôt l’ami Robert, le but poursuivi, et Dieu dans tout ça?

          Les cathos fachos identitaires, racistes, xénophobes, etc de ce blog.

          Ils sont très préoccupés par les questions de but poursuivi. Ils sont nés avec une envie de meurtre, le pourquoi (la cause) ils s’en fichent, je veux dire par-là qu’elle se fabrique à l’avancement, le comment, ils l’improvisent ou ils le théorisent, bref ils n’ont pas de problème au niveau du passage à l’acte ni au niveau de la transgression des limites, non, ce qui les fascinent, c’est le sens qu’ils donnent à leur existence: leur propre but. Reich de Mille Ans, Homme nouveau, etc. Ils visent un idéal.

          Force est de constater qu’entre les floués du « pourquoi? » (Scope) et les obsédés du « pour quoi? (Robert) il y a une évidente connivence. Une amitié qui se forge au petit matin, à l’aube des grands soirs, et dure toute la journée, mais pas le soir.

          Toussa, c’est très bien, c’est connu. Nous avons affaire à des clones, en réalités. La question qui demeure à trait à mon affirmation de départ.

          3) Pourquoi il y a 5 pourquoi?

          Il y a un plafond de verre des causes: on ne va pas au-delà des 5 degrés de pourquoi, en règle générale.

          Essayez: bon, l’eau se condense, ok, c’est marqué dans tous les manuels de physique.

          C’est un degré de pourquoi par rapport à son état physique, et deux degrés par rapport à la question de l’enfant à sa mère.

          Bon, mais pourquoi elle le fait, cette conne? Là, il va falloir descendre dans le détail. Et peut-être qu’à force de creuser…? On trouvera une explication!

          Ce qui nous amène à une quatrième question.

          4) Un pourquoi qui s’explique ne devient-il pas un comment?

          Une cause qui trouve son explication ne devient-elle pas une modalité?

          Comme un chemin qu’on arpente. Au début, on ne le connait pas, mais à force de le parcourir, on le mesure.

          Ce qui nous amène donc au cinquième pourquoi.

          Ah oui mais non, là je vous laisse faire.

        • ScopeWizard dit :

          @Bench @tschok

          Oui d’ accord , on lui dira .

          En attendant les deux malbaisés en mal de communiquer leurs passions tristes MAIS QU’ ON N’ A JAMAIS LU sur ce type d’ article CAR JAMAIS NI L’UN NI L’AUTRE N’ ONT RENDU HOMMAGE À QUI QUE CE SOIT , lisez plutôt ce qui suit qui à lui seul résume l’ étendue de votre stupidité d’ inquisiteurs à la con OPPORTUNISTES à souhait .

          C’ est-à-dire que votre SINCÉRITÉ est d’ entrée extrêmement douteuse .

          « Conclusion, ce père de 4 enfants n’a pas perdu la vie pour faire chier les gens cools mais pour éviter que l’herbe qui rend con détruise plus de vies. Il faisait sa part dans une chaîne pénale et non sa fantaisie au bord de la route et les 7 blessés aussi.
          La drogue ne fournit aucune réponse, elle empêche juste de se poser les bonnes questions. »

          C’ est signé @Sempre en Davant , et tu sais quoi ? Il a mille fois raison .

          PS : c’ est quoi votre intention , faire supprimer ce fil en y foutant le bordel ??? comme d’ habitude , en somme….

          Tristes sires !

        • mark41 dit :

          @Scope: J’avoue être étonné de votre position sur ce sujet précis.

          Votre esprit critique et votre capacité à remettre en question tant de choses qu’on voudrait parfois nous faire avaler, me laisse perplexe. Se poser des questions, et remettre en cause la parole publique et médiatique est une très bonne chose, même si j’avoue ne pas toujours partager vos raisonnements qui me semblent régulièrement orientés.

          Néanmoins, la position qui est la votre sur la drogue me parait pourtant largement contraire a cet esprit critique qui vous caractérise.

          Dire la drogue c’est de la « merde », c’est empecher toute reflexion, c’est refuser le débat, entrer dans une réthorique idéologique (anti-pragmatique) comme on sait si bien le faire avec le terrorisme. Il y a coté manifestement binaire dans ce débat (la drogue c’est le mal absolu), et j’avoue que je suis surpris que votre position soie si favorable a ce qui ressemble fortement à une lobotomisation des esprits.

          Bien entendu la drogue, c’est pas anodin, c’est un produit dangereux qui pose de nombreux soucis bien visibles dans notre société. Je ne suis pas ici pour en faire l’apologie, mais tenter s’il en est possible, de vous faire remarquer qu’il est contre productif pour l’action publique d’imposer des lois qui ne peuvent pas respectées. Ce n’est pas qu’une question de moyens (les revenus générés par la drogue seront toujours supérieurs aux budgets des forces de l’ordre), mais surtout de volonté (combien d’instutions et de personnalitées trouvent un intérêt au status quo?).

        • Indoxiqué dit :

          « c’est quoi votre intention, faire supprimer ce fil en y foutant le bordel ??? Comme d’habitude, en somme… » vocifère ScopeWizard.
          Très bel exemple d’inversion accusatoire de la part du plus assidu semeur de binz du blog. Il pollue avec constance, mais il a le droit, lui, parce depuis le temps qu’il est là, il a ses habitudes. Il ne voit même pas qu’il fait partie du problème. Moi, je balance des peaux de bananes par terre ? Mais non, comment osez-vous, j’ai mon rond de serviette ici, moi ! Vous faites rien qu’à me contrarier parce que vous êtes des fauteurs de trouble. Des agitateurs. Des factieux. Et puis des « cons » aussi, et « malbaisés » avec ça.
          Bizarre, là ça ne le fait plus rigoler, Monsieur ScopeWizard.

    • Le Breton dit :

      « Et dire que certains s’ imaginent que dépénaliser ou légaliser va changer la donne…quelle naïveté et quelle méconnaissance de ce milieu…. » Ce n’est pas le narco-état néerlandais qui dira le contraire !

      • Robert dit :

        Ce n’est plus l’état néerlandais qui est narco trafiquant. La légalisation du cannabis y a été un échec flagrant, même avec la production de cannabis locaux « améliorés » en THC et les taxes sur les ventes.
        Les autres produits stupéfiants n’on logiquement cessé de s’y développer, pour ceux qui connaissent ce monde il n’y a pas de fonrtière entre les produits mais des portes et des connivences. Et les ports comme Rotterdam voient passer des milliers de tonnes de cocaïne et héroïne, la corruption de dockers et d’élus ou policiers y aidant. L’Etat hollandais a réussi à juguler dans la mesure de ses moyens ce trafic, arrêtant des complices dans les organismes d’état. Des élus et même la souveraine sont menacés par les trafiquants qui sont une véritable armée d’occupation.
        Le trafic s’est donc déplacé vers la Belgique ou la légalisation du cannabis est encore récente, dont l’illusion d’une « drogue douce » persiste encore et le port d’Anvers est devenu la principale porte d’entrée des drogues avec des guerres à mort entre trafiquants, jusqu’au Maroc pour les marocains et en Israël pour les israéliens, avec un conflit entre séfarades et ashkénazes dont parle excellement un journaliste israélien.
        L’Etat hollandais commence à se réveiller, même si c’est déjà trop tard avec l’invasion migratoire et la permissivité toxicomaniaque.
        Sinon, c’est le trafic de drogue qui est à l’origine de cet accident, probablement pas la volonté du chauffeur de se faire des gendarmes.

        • Marco dit :

          Non, la cause de l’accident est à trouver du côté du conducteur du PL.
          Le trafic de drogue est la cause de la présence de ces gendarmes sur le lieu de l’accident. C’est leur métier qui les a amenés là-bas.
          Ayons un peu d’honnêteté intellectuelle SVP.

          • Robert dit :

            Ou aurais-je fait preuve de malhonnêteté intellectuelle?
            Je répondais à « l’état hollandais narco-trafiquant. »

          • Marco dit :

            @ Robert, Votre dernière phrase sur la cause de cet accident.

        • Chris dit :

          Le cannabis légalisé en Belgique? Non, je ne sais pas où vous vous renseignez, mais c’est totalement faux. Il faut vérifier vos sources.

    • Crysos_Mortug dit :

      Faut apprendre à lire autre chose que le titre, le camion n’était pas le véhicule contrôlé, d’ailleurs la person e contrôlée a elle aussi été fauché lors de cet accident… C’eût tout à fait pu être une pause pipi des gendarmes au même endroit au même moment qui eût amené ce drame.
      Arrêtez les amalgames et conclusions hâtives…

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « C’eût tout à fait pu être une pause pipi des gendarmes au même endroit au même moment qui eût amené ce drame. » Une pause pipi sur une bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute……………………………………..Vous êtes suicidaire où incontinent ? Sinon @ Scope faisait remarquer dans son post que si les gendarmes n’avaient pas eu à courser et intercepter un « go fast » il ne se serait rien produit! Mais cela ne devrait pas tarder que quelques « intelligents » déclarent que c’était de la faute des gendarmes! Il suffit de voir certains « commentaires « pondus par deux abrutis dans le fil de discussion du 22 octobre dont le sujet était  »
        La Gendarmerie nationale va lancer une vaste campagne de recrutement »

      • ScopeWizard dit :

        @Crysos_Mortug

        Une pause pipi ; mais oui bien-sûr….

        « Arrêtez les amalgames et conclusions hâtives… »

        C’ est-à-dire que d’ entrée ça sent le gars concerné qui ne veut surtout pas que le sujet soit mis sur la table et débattu , ce qui serait pourtant normal…..

        Alors si ça peut vous amener quelque « réconfort » , sachez que MOI AUSSI j’ y ai touché ; comme à l’ alcool ou au tabac mais qu’ ayant eu la chance de ne développer aucunes de ces addictions , à chaque fois ça n’ a pas duré bien longtemps .

        Par contre , je sais pourquoi l’ on peut tomber dans ces « choses » et ce que ça peut provoquer , de même que je sais par exemple que ce que j’ ai pu fumer a beaucoup « évolué » .

    • Franck dit :

      Sauf que là c’est un banal accident de la route.
      Un chauffeur routier qui fauche les véhicules et personnels sur la bande d’arrêt d’urgence. Il ne faut pas tout mélanger.

      Ensuite sur votre dernière remarque, votre commentaire démontre qu’effectivement vous faite preuve d’une totale méconnaissance du sujet.
      La prohibition au USA dans les années 30 n’a pas servi d’exemple….

      • Castel dit :

        Oui, mais il me semble que le meilleurs endroit pour intercepter un « go fast », devrait se trouver à un péage autoroutier , car même sils essaient de passer en force, ils sont obligés de ralentir, et le danger concernant les camions parait beaucoup plus faible, que lorsqu’ils sont lancés à pleine vitesse…
        Condoléances attristées pour le gendarme Jean Philippe Bolloch, qui a payé de sa vie le fait de vouloir intercepter des malfaiteurs, responsables de ce trafic odieux qui fait tant de mal à notre jeunesse .

      • Robert dit :

        Le cannabis et d’autres drogues n’ont jamais eu aucune place sociale dans la société occidentale et ont toujours été considérés comme des poisons, le terme prohibition n’a donc aucune pertinence à propos des stupéfiants.

        • Clément dit :

          Mais quelle naïveté …

          • Robert dit :

            Vous êtes de retour?
            Pour m’accuser de naïveté, précisez votre pensée.
            Je suppose que vous allez me ressortir tous les poncifs habituels.
            Actuellement, dans les accidents au volant, mais aussi les crimes et délits, on retrouve l’utilisation du cannabis dans un nombre de cas aussi importants que l’alcool, mais avec des problèmes aggravés.
            Schizophrénie, comportements aberrants, mélange avec d’autres produits. Je peux vous citer une liste longue comme un jour sans fin de criminels sous l’emprise de cannabis.
            Voilà pour la place sociale du cannabis dans notre société et son inocuité. Mais je peux développer très longuement sur la prétendue « prohibition » du cannabis.
            Et la consommation n’a jamais été aussi importante et chronique.

      • ScopeWizard dit :

        Franck

        « Sauf que là c’est un banal accident de la route. »

        Faucher qui que ce soit sur bande d’ arrêt d’ urgence ça arrive c’ est vrai , mais ça n’ a rien de « banal » .

        « La prohibition au USA dans les années 30 n’a pas servi d’exemple…. »

        Et pour cause !
        Ensuite , une fois que vous réaliserez à quel point et à quel niveau du pouvoir Washingtonien , quasiment d’ entrée de jeu la planche de cette Prohibition était savonnée , les dés pipés , intéressez-vous à la « reconversion » notamment en direction d’ Hollywood , ce qui devrait vous amener à la drogue…..

        Z’ êtes bien sûr que c’ est ma pomme qui ignore tout du sujet ? ( pas visionné )
        https://www.youtube.com/watch?v=xsPr0535l9Y

      • tschok dit :

        @Franck,

        Oui, mais non.

        Oui, pour autant qu’on le sache, ceci est un accident. Mais non, parce qu’il n’est pas banal, et heureusement, puisqu’il a été mortel et dommageable.

        Un banal accident de la route, c’est zéro mort et zéro blessé, et qui n’implique pas les forces de l’ordre lors d’une opération de police judiciaire menée dans le cadre d’une lutte contre une infraction phare, ici, une ILS (infraction à la législation contre les stupéfiants).

        Là, vous avez tous les ingrédients pour que ce soit tout, sauf banal.

        A la base, on a ABC:

        A) Une cible: un réseau de trafiquants de stup, avec un mouvement qui peut-être intercepté,
        B) Un dispositif d’action formé par la SR de Rennes et le GIGN,
        C) Un dispositif d’enlèvement des véhicules après intervention, formé par le SAPN, qui est d’après ce que je comprends l’exploitant de l’autoroute ou une entreprise déléguée.

        Le tout dans le cadre d’une opération de police judiciaire (répression = découverte des auteurs d’infractions, par opposition à police administrative = prévention).

        L’ensemble ABC est entré en contact avec D = un poids lourd. Plus exactement, D est entré en collision avec ABC.

        Le conducteur de D va en garde à vue pour vérifier que:
        1- Il n’a pas commis un homicide involontaire ou une autre infraction
        2- Il n’a pas partie liée avec A (la cible)
        3- Il ne poursuit pas de sa vindicte B (la force d’action) ou C (l’exploitant de la voirie, public ou privé) pour des motifs religieux, idéologiques, politiques, ou perso et divers éventuellement insondables
        4- Divers, genre maladie dégénérative, troubles psy, fatigue excessive due à une sur-exploitation du chauffeur par une société de transport Thénardier, etc

        Chacun des 1234 s’explore en ce qui le concerne (le chauffeur du PL).

        Nous, on est dans une phase où, par avance, on décide que, à notre choix, le 1, le 2 le 3 ou le 4 est une réalité. Nous on est dans le biais cognitif. C’est le domaine de l’erreur, celui du spectateur que nous sommes.

        D’autres, comme Scope et Robert, qui agissent en binôme, ont déjà des explications à la fois profondes simples, fondées sur le fameux bon sens, et qui vont rendre limpides leur message idéologique qui, lui, ne l’est pas. C’est le domaine de la manipulation.

        On va refaire du ABC avec eux:
        A) C’est le binôme
        B) c’est ce qu’ils veulent dire (la partie claire du message, fondée sur le bon sens)
        C)) C’est ce qu’ils ne disent pas (la partie pas claire du message, là où ça se complique)

        Voilà. Je me suis permis de compléter un peu votre propos, pour l’appuyer et voir où sont les vrais problèmes, qu’on peut identifier à ce stade, sans tracer des plans sur la comète.

        Sans nous disperser dans des « questions sociétales » qui sont à vrai dire assez lointaines, pour autant qu’on puisse en juger à ce stade.

        Si vous voulez vérifier ce que je vous dis, demandez au binôme Scope-Robert de quel bord ils sont, c’est-à-dire quel est en définitive le message idéologique qu’ils portent. Vous allez entrer dans une nappe de brouillard.

        Vous verrez qu’au delà des signes de reconnaissance, ils restent flous, évanescents. Scope se définissait comme un authentique lepéniste, puisé à la racine du peuple, il ne l’est plus, si vous lui demandez; Robert ne jurait que par Soral, il l’abjure désormais.

        C’est un système très pneumatique. On va dire furtif.

        Ils sont pu…, je veux dire: ils sont potes avec tout le monde. C’est fou ce qu’une toute petite voyelle peut changer à leur stratégie, mais rien à leur nature.

    • Alex dit :

      Le problème de base est la drogue on est bien d’accord, mais cela n’a rien à voir avec l’accident, puisqu’on parle ici d’un accident et non d’un acte délibéré (A moins que le chauffeur du camion est été lui même sous l’empire de la drogue)

      Sincère condoléance

      • ScopeWizard dit :

        @Alex

        Sans cette interpellation , y avait-il un tel accident ?

        (A moins que le chauffeur du camion est été lui même sous l’empire de la drogue)

        Effectivement , entre son jeune âge et les circonstances , c’ est la première chose à déterminer .

    • Ludovic Auray dit :

      faut relire l’article je crois, c’est pas les dealeurs qui ont tué le gendarme

      • ScopeWizard dit :

        @Ludovic Auray

        Certes ; mais le fait est que sans cette interpellation , il n’ y avait pas d’ accident .

        • tschok dit :

          Oui, mais comment expliquer que beaucoup d’interpellations de créent aucun accident?

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            ???

            Drôle de question….

            Parce que c’ est comme tout , ça arrive .

            Et plus il y en a dans les mêmes conditions ou des conditions similaires , plus les probabilités augmentent .

            Moins il y en a plus elles diminuent , ce qui pour autant ne signifie pas que ça n’ arrivera pas .

            Et évidemment plus il y a de risques , plus les probabilités que quelque chose échappe à tout contrôle avec enchaînement malheureux , est forte .

            Et ce , en dépit de toute maîtrise ; bien que certaines disciplines ou activités soient si règlementées et encadrées que cette part de risques en est extrêmement réduite : notion de risque calculé avec aléas réduits au minimum .
            Exemple : pratique du parachutisme ( hors base jump ) .

            Mais bon , il n’ est pas toujours possible de réussir à maîtriser chaque facteur surtout s’ ils sont aussi aléatoires que nombreux : notion d’ imprévus .
            Exemple : pratique de l’ alpinisme avec escalade de parois rocheuses en toutes saisons .

            Dans un grand nombre de ses célèbres cascades , Belmondo a été très loin dans la prise de risques ; tant qu’ il était en forme il a pu se le permettre , puis un jour entre l’ âge et l’ accumulation , il était devenu plus raisonnable d’ en rester là .

            Et c’ est pareil pour le tabac ; 3650 clopes fumées à raison de 10 par jour sur 365 jours n’ auront généralement pas le mêmes impact sur la santé du fumeur que la dose sur 10 ans .

            Faire du vélo : 50 km journaliers 7 /7 sur des années = un de ces quatre surviendra une chute ou une crevaison , un accrochage , ou autre chose .

            Et ainsi de suite .

    • Yrr dit :

      Vous n’avez pas bien lu l’article. C’est un accident, après l’arrestation des trafiquants, entre les gendarmes et un poid lourd qui passait par là. Vous me direz que sans ces délinquants il n’y aurait pas eu d’accident…

    • lgbtqi+ dit :

      Quelle connaissance en avez-vous ?

      • ScopeWizard dit :

        @lgbt

        Vous n’ avez qu’ à fréquenter ce milieu , même brièvement comme bien malgré vous , vous allez très vite comprendre .

        • tschok dit :

          @lgbtqi+,

          Quand Scope vous demande de comprendre quelque chose, qu’il laisse dans le vague, c’est qu’il n’a pas d’argument.

          Et il reste tout le temps dans le vague.

          La compréhension de la cause directe de ce qui est pour l’instant un accident n’a pas grand-chose à voir avec la fréquentation d’un milieu, qui est censée vous faire comprendre, très vite, ce qui s’est produit.

          Ca, c’est la façon dont lui fonctionne: il comprend ce qui se passe dans le monde par les gens qu’il fréquente. Par le « milieu » qu’il fréquente.

          Il n’apprend pas des faits, il a une relation personnelle avec des gens qui lui racontent un récit, une histoire à laquelle il croit, ou non.

          C’est sa caverne. C’est comme ça que le ciel étoilé se distribue au-dessus de sa tête: il faut fréquenter les bons milieux, les gens qui vous disent la vérité.

          Scope fonctionne sur un ressort très personnel.

          Apparemment, lgbtqi+, vous ne fréquentez pas les bons milieux. Mais lui les fréquente, et il va vous livrer la Vérité Vraie.

          Et vous donner une bonne leçon!

          Vous qui osez remettre en cause sa superbe.

          Bon, les vieux cons réacs prétentieux comme lui, c’est combien dans la société française d’aujourd’hui? Minoritaires, mais qui montent.

          En pouvoir, c’est combien? Jamais grand-chose, mais toujours assez pour être instrumentalisé. C’est là qu’il faut faire gaffe.

          Et en biomasse, ça représente combien? C’est du lourd et du gras. C’est le seul truc dont on soit sûr. C’est pas du muscle, ni du nerf, ni de la matière grise. Mais attention, ce sont des armes.

          Ils sont armés.

          Ne serait-il pas temps de réarmer la démocratie?

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Te perd pas dans des circonvolutions à la con , va ; je sais que c’ est ce que tu adores , ça t’évite nombre d’ arguments que de toute façon tu n’ as pas donc tout ça est très commode , c’ est une affaire entendue .

            La réalité est que si je reste aussi vague ce n’ est pas sans raisons .

            Maintenant imagine ce que tu voudras , ça m’ est égal .

  2. bebeu78 dit :

    terrible nouvelle ! encore des membres des FSI victimes de leur devoir ! le DGGN et le ministre de l’Intérieur ont communiqué …
    Tiens, par contre, pas de tweet ou autres commentaires de condoléances ou de soutien aux gendarmes émanant du leader de LFI !!! Etonnant …

    • Marensin dit :

      Non, ce n’est pas étonnant, un député de LFI ayant lui-même avoué qu’il avait été un dealer.

  3. Bomber X dit :

    Sincères condoléances aux familles des victimes et respect pour ces dernières. Bon rétablissement aux blessés.

  4. PHILIPPE dit :

    Condoléances à la famille et prompt rétablissement aux blessés.
    De nos jours TOUT peut arriver : déchaînement d’un survivaliste comme récemment, attaque d’une gendarmerie par des trafiquants pour récupérer des ballots de drogue comme il y a quelques années sur la façade atlantique, voiture suiveuse derrière une voiture de trafiquants. Même un simple chercheur de champignons se doit d’être discret car il n’est pas à l’abri d’une mauvaise rencontre : gangsters se changeant en forêt avant d’aller braquer une grande surface, ou enterrant des armes ou un magot ou encore un cadavre voire des terroristes ou des extrémistes testant leurs armes.

  5. albatros24 dit :

    Alcoolémie, prise de drogue, fatigue car très tard, voire vision d’un film/DVD et oui on en a de plus en plus qui regardent des films en conduisant
    Il y a une époque il y avait une cabine et deux chauffeurs pour les transports longue distance

    • Robert dit :

      Les chauffeurs de l’est mais aussi du Portugal ou d’Espagne essaient de casser les prix pour prendre les clients. Alors, personnel surexploité, conditions dangereuses de travail. En plus de la consommation de drogues de plus en plus fréquente, la consommation d’alcool se voit très vite sur la route. Un routier espagnol avait été pris sous amphétamine, il conduisait depuis près de 20 heures sans interruption et a été remarqué car il dérivait. Des patrons voyous, voire des mafias, des chauffeurs pauvres qui veulent s’en sortir et acceptent tout, comme certains immigrés clandestins au début.

    • lgbtqi+ dit :

      Aucune pitié pour les abrutis profonds qui regardent des films ou font du sms en conduisant.

      • ScopeWizard dit :

        @lgbt

        « Aucune pitié pour les abrutis profonds qui regardent des films ou font du sms en conduisant. »

        Certes , mais ce n’ est pas suffisant….

        Sais-tu combien de fois j’ ai personnellement regardé un film ou même consulté le Net en conduisant ?
        Tout comme en tant que passager , d’ ailleurs….

        Autant de fois que j’ en ai regardé ou consulté tout court sur ce type de supports….

        ZERO .

        Pourtant , la commercialisation de ces lecteurs et autres mini-multimédias pouvant de ce fait être embarqués , date d’ au moins 20 ans .

        Déjà que mirer un écran GPS n’ est pas sans risque….

        Disons alors que ces écrans m’ horripilent….

        N’ empêche qu’ ils sont abondamment diffusés avec l’ aide d’ une puissance publique qui encourage toujours plus le phénomène…. 😉

  6. Michel MANSUY dit :

    l’intervention de nuit sur les grands axes sont toujours très dangereux
    courage aux bléssés et aux familles endeuillès

  7. Gamberge dit :

    Condoléances et soutien aux victimes.
    L’enquête déterminera probablement dans quelle mesure la responsabilité du conducteur du camion est engagée.

  8. Jpp dit :

    Nous avons atteint la scène finale, le rideau va maintenant tomber et tout ce qui a été s’en ira à son accomplissement.
    Préparez-vous dès maintenant pour la bataille finale, le prix sera élevé mais Marie est avec vous, … Elle sera l’aide promise !

  9. Robert dit :

    Paix à son âme et condoléances à sa famille et à ses camarades.

  10. Thaurac dit :

    Encore un qui regardait un film en roulant ou le dernier tik tok….Franchement, oui, sur l’autoroute les routiers me font peur, faut voir comme ils se suivent bite à cul à 100 km/h, si un freine, automatiquement l’autre y rentre dedans…

    • Expression libre dit :

      Tout à fait, prenant l’autoroute assez souvent, comportement de certains routiers très limite. Quand on les double, on les voit très bien faire autre chose que conduire. Lors des grands départs en vacances, juillet août, j’en ai vu rouler très vite exaspérés par la circulation difficile. Il faudrait plus de contrôle dynamique par les forces de l’ordre mais c’est difficile à faire. Soutien aux gendarmes blessés et grosse pensée pour le gendarme décédé et sa famille.

    • Frédéric dit :

      J’ai travaillé sur une station service sur l’autoroute direction Espagne. je confirme que nombre de TIR démarraient le matin avec l’écran de l’ordinateur allumé. Une nuit, il y a une personne fauchée durant mon service par un poids lourds. Mais cette fois le chauffeur, un habitué, n’était pas en cause. C’était un passager d’un bus roumain en état d’ébriété qui s’est mit en tête de faire de l’autostop et était sur les voies de circulation. Le chauffeur francais a été traumatisé et a arrêté son travail quelques semaines après.

  11. Pacha dit :

    Moi de même, je pleure sur ce gendarme décédé dans l’exercice de sa fonction, et sur la protection de notre jeunesse.

  12. breer dit :

    Il suffit de rouler régulièrement dans les régions à fortes densité de circulation, autour des grandes agglomérations, pour se rendre compte que de plus en plus de chauffeurs de poids lourds, notamment chez les nouvelles générations, conduisent comme des « abrutis » arrogants, ne maitrisent rien, ne respectent pas les limitations de vitesse, et sont distraits plus facilement (smartphones notamment).
    Ceci est valable pour les fourgonnettes de livraison également. Quand on parle de l' »effondrement » progressif des comportements civiques, cela ne concerne pas que la délinquance et les agressions, c’est quelque chose de général dans la population, et d’autant plus dans les générations entre 15 et 35 ans, sans aborder la question des origines pour ne froisser personne. Irrespect, transgression, j’men foutisme, arrogance, indiscipline, incivisme, malhonnêteté, agressivité, impulsivité, tous les indicateurs sociétaux sont au rouge, et ces abrutis d' » irresponsables » politiques, à commencer par ce vil individu de Dupont Moretti passent leur temps à soutenir le contraire. La société française s’effrite de l’intérieur, pas besoin de guerre, dans 50 ans ce pays sera ingérable, et ce sont nos enfants et petits-enfants qui paieront le plus douloureusement l’addition. Les comportements de certains aux files d’attentes aux stations-service durant la pénurie, étaient révélateurs de l’incapacité à se maitriser d’un grand nombre d’individus.

    • tschok dit :

      Oui, oui, toussa c’est triste.

      Il y a quatre causes de perte:
      – Tir ennemi
      – Tir fratricide
      – Accident
      – Suicide

      On peut continuer à déconner sur le sort du monde, qui va toujours plus mal. Ca, c’est le job des vieux cons, et ils ont une fonction sociale, qui est de poser des problèmes.

      Mais, au-delà, on a besoin de gens qui sont capables de prendre une à une ces quatre causes de mortalité et d’apporter des solutions.

      Ok, sur ce blog, les vieux cons sont maitres du terrain, et c’est leur loisir de se la donner.

      Moi, j’espère que celles et ceux qui trouvent des solutions sont au travail, sur le terrain, au quotidien. Là, ce qui vient de se produire est une défaite, il ne faut pas se mentir.

      J’aime pas les défaites.

      J’espère pouvoir leur fournir mon appui en tout lieu et toute circonstance. Et comme je sais que cela ne va pas se faire par l’opération du Saint Esprit, je demande à ce qu’ils m’éduquent, m’instruisent, m’entrainent à obéir et me soumettre à la règle et une conduite, et qu’ils m’enseignent, notamment par leur exemplarité, à respecter et faire respecter cette règle et cette conduite.

      Leur vie, c’est ma vie, leur effort c’est mon effort.

      Les condoléances, chaipas faire.

  13. breer dit :

    P.S. j’ai oublié de mentionner le nombre de chauffeurs et conducteurs sous addictions…

  14. Nimbus - parfois cumulo dit :

    Conduire un poids lourd seul à trois heures du matin ne devrait pas, à mon sens, être autorisé à 21 ans ; ce type d’emploi devrait être réservé ( permis poids lourd idem ) à une personne de plus de 26 ans avec 6 à 8 ans d’emploi de chauffeur-livreur sur VL en continu sans accident grave…
    Du temps de la conscription on prenait les NG 5 à 7 pour leur faire passer le permis PL et on fabriquait des routiers par milliers, en prenant quelques risques ! Le chauffeur du colonel était en revanche choisi NG = 20… et avec un bon profil.
    Sincères condoléances aux familles de gendarmes touchées !
    J’ai lu que la durée moyenne de vie d’un piéton se trouvant sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute fréquentée ne dépassait pas 20 minutes. Bien mémoriser ce fait et peut-être aussi alourdir les dispositifs dans de telles circonstances ?

    • Ar-Men dit :

      Perso, je considère que 90% des conducteurs, ne savent pas conduire. Qu’il ais, 26 ou 65 ans. Entre chauffeur-livreur et conducteur routier, il y a un monde. Perso, pendant plusieurs mois, j’ai fait 2hrs/14 hrs, ma meilleurs tournée !!! A 18 ans ( tous juste ) je faisait du convois exceptionnelle (TBU15, remorque Olson) a l’armée !!! A 19 ans chef de groupe transport !!! Je formais mes Chauffeurs. Après , APTH citernier, CACES cariste, grue autonome, mini-engins, tracto-pelle, pelleteuse, bull, etc…. 20ans de motos, (120km/jrs, mini). J’ai aussi construit des routes, et fait (ECF) de l’entretiens routiers.
      Concernent l’article sur le griffon. Pendant des années j’ai roulé en 6×4 benne ampliroll, avec pour ma pelle (24T) une remorque (PTAC 31t) trois essieux. Bien plus modulable, ( schelter 20 », bureaux, vestiaires, citerne, benne) qu’en semi-remorque !!!

      • tschok dit :

        Oui, Ar-Men, je suis du même avis que vous, voire un peu plus.

        Je pense que vous êtes tous coupable: pour moi, 100% des autres – et pas seulement 90% comme vous le dites – sont coupables.

        Et je suis hyper-répressif: je vote pour que vous soyez tous punis comme vous le méritez.

        Mais, il y a un truc sur lequel je ne transigerais jamais: les droits de l’homme, surtout pour ma pomme. Je veux pouvoir compter sur la mansuétude du flic le plus sévère, sur celle du douanier le plus zélé, du gendarme le plus borné, du juge le plus dogmatique.

        Je veux qu’on me pardonne tout. Mais ne prenez surtout pas ça pour une marque de faiblesse: en ce qui vous concerne, mes salauds, je suis pour l’application la plus stricte de la loi.

        Zéro tolérance, quoi. Tous au pain sec et à l’eau autant que vous êtes. Et vous pouvez comptez sur moi: je ne me laisserai arrêter par aucune considération de fortune, de race, de religion, d’âge, de beauté, de sexe, etc. Holala, toussa, j’en fais fi, je serai d’une intégrité absolue, telle une lame sans aucun morfil.

        Ne me dites pas que cela ne vous convient pas, vous êtes en train de voter, ou vous aller voter, pour un mec ou une meuf qui vous dit exactement la même chose.

        Je ne vois donc pas pourquoi je n’aurais pas le droit de tenter ma chance.

        Sinon, juste un truc: « Pendant des années j’ai roulé en 6×4 benne ampliroll, avec pour ma pelle (24T) une remorque (PTAC 31t) trois essieux ».

        Bon, z’êtes pas exactement le genre de mec à inviter pour un mariage: si jamais il fallait conduire la promise jusqu’à l’autel, je crains que vous défonciez l’église, quoi.

        Ca demande à être réfléchi.

    • lgbtqi+ dit :

      Rien n’interdit de se placer derrière la bande de collision d’urgence, et en amont de l’arrêt.

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        Certes, il faut se mettre derrière la glissière de sécurité ( même si ce n’est pas une sécurité absolue, car il arrive qu’elle soit franchie ) mais au delà vous n’êtes pas sur un sentier piéton, et devez être bien chaussé pour vous déplacer.

    • PK dit :

      « Bien mémoriser ce fait et peut-être aussi alourdir les dispositifs dans de telles circonstances ? »

      L’accident de Loriol a fait évoluer les mentalités dans les secours. Désormais, sur voies rapides ou à grosse circulation, c’est une mise en protection du dispositif par un PL (sur autoroute, les équipes de gestion autoroutière qui n’ont pas de PL ont au moins de grosses remorques alourdies : avec un véhicule tracteur du genre Boxer long, cela fait aussi l’affaire… à défaut de mieux). Le PL doit être situé plus de 200 m en amont et vide d’occupant. En moyenne, la masse de ce PL chez les SP est de moins de 20t (un FPT), donc c’est même limite : un gusse en Mercedes qui a tapé à 200 km/h un FPT l’a fait reculer de 200 m ! Les gendarmes n’ont pas de PL à leur disposition pour ce genre de cas. Difficile d’être en arrestation et en protection à la fois.

      Union de prières avec la famille.

      • PK dit :

        de plus de 50 m, pas 200 m.

      • tschok dit :

        Je me demandais pourquoi vous étiez d’extrême droite, avec un parcours professionnel plutôt ouvert et humaniste.

        Ben la réponse, c’est finalement vous qui la donnez.

        Il y a ceux que ça élève et ceux que ça rend con.

        On choisit pas.

        C’est comme le vélo, en fait.

    • Grosminet dit :

      @ Nimbus – parfois cumulo:

      Hem,on confie bien des FaMas (ou HK416,maintenant) à des mômes de 18 ans….

      Ce n’est pas l’âge le soucis,car un mauvais conducteur le reste même à 60 ans….Qu’il aie commencée sa carrière en VL ou pas!
      Pire,c’est même en VL que les mauvaises habitudes arrivent,qui sont (pour les gens sérieux) VITE calmées en passant au volant d’un SPL.

      Accessoirement,pour rouler en SPL,21 ans est l’âge MINIMUM légal et ce,que l’on aie obtenu son permis après 3mois de formation intensive (titre pro) ou 2 ans (CAP)……

  15. Pascal, (l'autre) dit :

    « ne dépassait pas 20 minutes. » Sur l’autoroute A1 entre l’échangeur de Noyelles Gaudault et l’entrée de Lille (bifurcation vers Villeneuve d’Ascq et Bruxelles) je dirais tout au plus…………………..5 minutes!
    Bon visionnage!
    https://www.bing.com/videos/search?q=pub+s%c3%a9curit%c3%a9+des+patrouilleurs+d%27autoroute&qpvt=pub+s%c3%a9curit%c3%a9+des+patrouilleurs+d%27autoroute&FORM=VDRE
    Edifiant!

  16. Antoine dit :

    Qui circule à 130 sur la bande d’arrêt d’urgence?

  17. Mario 1114 dit :

    47 véhicules d’intervention heurtés sur le réseau Vinci depuis le début d’année ! ( 4 morts. ) http://www.presseagence.fr/lettre-economique-politique-paca/2022/10/18/clermont-ferrand-47eme-vehicule-heurte-sur-le-reseau-vinci-autoroutes/

  18. vieux margi dit :

    L’enquête le dira…condoléances à la famille. Que le second militaire se rétablisse…
    Ah. l A 13… routier qui vous double comme une flèche alors que vous êtes à 120 km/h pieds sur le tableau de bord…de nuit conducteur éclairé par l’écran de son ordi ou de sa télé ….
    Au risque de paraître raciste c est toujours des étrangers…pays de l Est, celui qui roule cool a droite très souvent c est un Français…
    Car avec tout ce monde y avait bien des gyro ?
    Accident banal? Non. C est jamais banal..

    • tschok dit :

      @vieux margi,

      Non, pas raciste. Xénophobe.

      Est-ce que, au moins, vous êtes antisémite? Ca reste un must.

      Ou pédophile? Ca, c’est bien aussi.

      Mais dire que célafoto zétrangers, franchement, c’est petit joueur. Tout le monde le fait aujourd’hui, même le gouvernement.

      On n’en est plus là, mon chou.

      Il faudrait quand même vous enlever le doigt du c*l si vous voulez faire frémir le bobo de plus de 50 ans, qui se fait livrer par uber son repas de midi par un réfugié économique, qui abuse du droit d’asile, grâce à son portable made in China, via une application qui vient dont ne sait-où, en passant par le site d’un GAFAM, et en payant le tout avec sa carte bleue.

      Sans vouloir vous vexer, je vous trouve un peu crétin.

      Bon, on va faire simple: est-ce que vous avez compris que dans la moutarde de Dijon, il y a de tout, sauf quelque chose qui vienne de Dijon?

  19. Cuhlman dit :

    Sincères souhaits de prompt rétablissement pour les blessés en opération.

    Ce qu’il serait plus impactant serait un peu plus de données sur ce conducteur de 21 ans : que documente son disque sur ses horaires? était-il sous influence d’intoxicants?…
    Dans un autre pays ce type d’intervention est systématiquement « éclairé » par de 1 à 3 feux de détresse rouge ; pourquoi pas en France?

  20. Lex dit :

    Sincères condoléances aux familles, et prompt rétablissement au blessés.

    Cet accident pose quand même un problème quand à la procédure.
    La bande d’arrêt d’urgence n’est pas un lieu de stationnement.
    Ensuite, quand une voiture en parfait état de marche est arrêtée, pourquoi poireauter 1 heure en attendant une dépanneuse pour mise en fourrière, alors qu’il suffit de mettre les suspects dans le panier à salade et un gendarme au volant, et ainsi réduire d’autant le temps et le risque ?

  21. Catoneo dit :

    A part nos condoléances aux affligés et tous nos encouragements aux blessés, nous ne pouvons rien dire sans connaître le dispositif statique de la gendarmerie sur l’autoroute avant l’impact et les conditions de visibilité pour le camion qui a percuté ce dispositif de nuit. J’ai des exemples de « near miss » sur la route…

  22. Cyd dit :

    Halte à la récupération

    • tschok dit :

      @Cyd,

      Avec toute la tôle qui a été froissée, ne rien récupérer serait du gâchis.

      Vous voulez qu’on enterre les bagnoles avec les victimes?

      Je crains qu’il ne faille changer la taille des concessions. Va falloir espacer les tombes. Déjà qu’on parfois mettait grand-mère avec son amant, il va falloir la mettre avec un couple d’automobilistes avec enfants qui a loupé le virage à la sortie du village.

      Non.

      Moi, je vous le dis tout net: je trouve que vous, les vieux cons incultes et décérébrés, vous ne prenez pas suffisamment en compte l’oeuvre civilisatrice du Code civil, qui a visé avant tout la paix des familles.

      Pas de paix dans les familles, pas de paix dans la société.

      Vous, Cyd, vous appartenez à une génération qui veut enterrer les gens dans les sarcophage qui les ont vu mourir, et je pense que c’est pas bien.

      Il faut recycler les choses, mais donner une sépulture au gens. En disant « halte à la récupération », vous vous croyez malin, mais vous dites une grosse bêtise.

      Vous croyez que je plaisante et que je fais du second degré. Pas du tout.

      Vous avez dit quelque chose de grave.

  23. Sempre en Davant dit :

    Toutes mes condoléances à sa famille et à ses camarades.
    Tous mes vœux de prompt et complet rétablissement aux blessés comme à toutes les personnes présentes ou impliqués qui seront certainement marqués à vie.
    Le cerveau est un muscle comme les autres : n’hésitez pas à allez chez les kinés des neurones.

    Après :
    1) sceugneugneu si les gendarmes avaient pas été nés ils se seraient pas fait écrasés surtout s’ils avaient été de l’autre coté de la barrière de sécurité loin loin loin en amont sur une autre route!
    Gné! Le travail des gendarmes d’investigations se fait sur les lieux!
    En payant, de faux gendarmes et de faux témoins, pourraient être produit en deep fake video secure very much dans un bunker créatif anti atomique et présenté virtuellement à Cannes. L’effet tapis rouge Whaouh est offert!

    2) La fumette c’est cool la répression c’est trop méchant, c’est l’alcool qu’il est mauvais très très Ziva!
    Les consommateurs d’un unique stupéfiant sont exceptionnellement rares. Nous n’en sommes pas à la première génération du chichon mais plutôt à la troisième. On me dira que Raymond Barre aimait à tirer sur le bambou. Comparaisons n’est pas raison.
    J’ai connus trois petits enfants blonds de 10, 8, et 6 ans dont aucun n’était apte a faire une phrase. Essentiellement ils se poursuivaient en émettant des piaulements.
    Ils ne porteront pas de chaussure à scratch : ils n’en maîtriseront pas l’emploi. Leur avenir est un placement en institution.
    La mère, après six mois d’internement en psychiatrie fermée consultait régulièrement le médecin addictologue nouvellement installé dans cette bonne ville royale où un placement à la demande d’un préfet d’île de France à enfin mit un terme à une dégringolade comprenant la perte de toutes ses dents par une femme de moins de 40 ans.
    Après une séparation et la perte de son emploi, un, puis plusieurs médecins, lui ont libéralement, prescrit des benzodiazépines , puis toutes autre gammes renforcées, que libéralement les pharmaciens délivraient sans soucis des doses et cumuls, que libéralement la sécu remboursaient… et selon ce que cette femme m’a raconté en moins de six mois après les premiers benzos, chaque journée de cachetons était complétée d’un litre de Ricard et d’une barrette de shit.
    Les HLM ont fait du social pendant près de 10 ans. Si les trois « poissons rouges » ont eu un même père il n’est pas douteux que les revenus finançant les addictions aient été de la bonne vielle prostitution bien sordide Les HLM devraient être poursuivit pour proxénétisme hôtelier.
    Mais surtout, les benzos traversent la barrière placentaire et les enfants naissent détruits et dépendants. Moins cruellement que pour le crack diront certains.
    Messieurs les bons apôtres dans cette histoire les gosses ne reconnaîtront jamais leur nom sur une feuille, a peine réagissent ‘ils si leur mère si on les appellent de vive voix.
    Au bout du social, du médical, et de la tolérance pour ces mômes, c’est un emprisonnement dans leurs cerveaux détruits avant même leurs naissances, dans le cannabis passif et la malnutrition de leurs premières années etc …
    Après le décès de leur mère, leur sœur aînée (normale elle) ne pourra certainement pas faire face : leur avenir est derrière les murs d’une institution fermée. La prison a vie pour les innocents…
    T’en veux ???

    3) La situation générale fait qu’il vaut mieux être un client qu’un gênant et qu’a défaut d’aller et de venir librement rentrer s’enfermer est plus agréable avec « de quoi se détendre ».
    Le gros plan et le muscadet sont des alibis commodes. Les officiers qui viennent prendre le groupement du Morbihan parlent d’une campagne gangrené par le trafic de drogue… Même Ouest France s’en fait écho. N’allez pas passez vos vacances au Maroc pour le hash : venez en Bretagne vous aurez de la coke, du crack de l’héro… Et toujours des fez nox et des galettes.
    La tajine c’est has been: Irmat KerNavoh hihihi!

    4) Il est bien tôt pour dire quoi que ce soit sur la responsabilité ou l’état du chauffeur SPL
    A ma connaissance il n’existe pas d’alerte sonore sur les véhicules d’intervention des autoroutes.
    C’est regrettable car l’alerte sonore pourrait être dirigé vers les véhicules arrivant et ne pas être une gène trop grande pour le « patrouilleur » et en l’occurrence les enquêteurs. Ça pourrait être des secours.
    Il est vrai que regarder des écrans en conduisant est la nouvelle mode. Aux USA il y a même des statistiques sur les accidents de porn driving et l’usage de sextoys au volant…
    Indépendamment de quoi les phases de somnolences au volant n’épargnent personne et les signaux lumineux ne semblent pas suffisants.
    Houai le pin-pon qui agresse mélanchon mais en version dring dring sur la fourgonnette jaune. Réveil quoi!

    Conclusion, ce père de 4 enfants n’a pas perdu la vie pour faire chier les gens cools mais pour éviter que l’herbe qui rend con détruise plus de vies. Il faisait sa part dans une chaîne pénale et non sa fantaisie au bord de la route et les 7 blessés aussi.
    A un d’jeun, fort sympathique par ailleurs, venu en Bretagne vivre de musique dans la rue « par ce qu’ici c’est cool on trouve tout et qu’il y a des gens avec qui on se marre bien quand on est défoncé » j’ai répondu qu’il devrait se trouver des gens avec qui il se marre bien à jeun… Il a des grands yeux!
    La drogue ne fournit aucune réponse, elle empêche juste de se poser les bonnes questions.

    • tschok dit :

      @Sempre,

      Bon, d’accord.

      Mais les bonnes questions, c’est quoi?

      Parce que, après vous avoir lu, déjà je me demande si je vais me poser des questions, et en plus, savoir lesquelles, pour l’instant, c’est une énigme.

      En fait, c’est assez complexe ce que vous racontez…

      Je ne sais pas exactement où mettre l’angle d’attaque. Sans agression, hein?

      Après quelques instants de réflexion, je crois que j’ai une question à vous poser.

      Comme bon nombre de commentateurs, vous semblez complètement détaché des circonstances précises du dommage, mais bien plus attaché à dénoncer un dérèglement global de la société, dans lesquels vous êtes absolument convaincu de discerner les causes profondes, fondamentales et déterminantes de ce qui est, en l’état, un accident mortel mais fortuit.

      Un dérèglement social, et même psycho-social, à vous lire.

      De fait, vous apportez non pas un témoignage de ce dérèglement psycho-social, mais quatre. Et le lecteur sent bien que vous êtes personnellement impacté.

      C’est-à-dire que cet accident n’a pas fait seulement les victimes qui ont jusqu’à présent été identifiées (1 gendarme tué, 3 blessés, notamment), il a engendré une vague émotionnelle qui a fait une myriade d’autres victimes, psycho-sociales, dont vous êtes. Comme un fait divers tragique.

      La première question que j’ai à vous poser – à part « mais, comment allez-vous? – porterait sur des considérations qui pourraient vous paraitre assez obscures: êtes-vous réellement secourable?

      En première analyse, vous exprimez indubitablement une souffrance, ce qui appelle donc naturellement une réaction du corps social qui se trouve autour de vous, pour vous conforter, vous solidifier, vous réparer.

      Mais en seconde analyse, il apparait que le mal dont vous semblez souffrir réclame davantage un remède que vous seul pouvez vous administrer, plutôt que n’importe qui d’autre. Parce que votre malheur semble plus intérieur que les circonstances extérieures qui l’ont déclenché, en provoquant une sorte de débordement de souvenirs, que vous avez emmagasinés dans le courant de votre existence plus personnelle.

      C’est une forme de malheur par ricochet: un événement extérieur (ici, cet accident) provoque la résurgence d’événements plus personnels, qui remontent dans le récit conscient et actuel de votre existence, au point de vous en faire parler. C’est tout à fait normal, d’après ce qu’on en dit. C’est l’essentiel, je crois.

      Voilà, j’ai promis de me limiter à une question et une seule, c’est bien celle-là: êtes-vous réellement secourable? Donc, la question qui se pose de mon point de vue, c »est celle de votre bon secours.

      Elle peut paraitre un peu idiote comme ça, mais il faut savoir que, très souvent, les gens qui sont en difficulté sont les plus efficaces secours à leurs propres difficultés, mais à une condition: avoir pu faire passer un message d’alerte.

      Ce qui devait donc être dit.

      • Sempre en Davant dit :

        Tschok,

        C’est amusant car je vous trouve déprimé depuis quelques mois et cherchait une occasion de vous suggérer de vous bourrer d’oméga 3 par exemple par la consommation quotidienne de noix.

        Figurez vous que je croyais avoir vu dans les contingents 02 / 04 / 06 le fond de la misère du ch’nord. Bien sur je le pondérait par l’évidence que nous n’avions que les garçons et non les filles. Selon mon expérience de SMJ le sort de celle ci étant souvent pire que celui des gars.

        J’ai découvert depuis que, même en comptant les tentatives de choc psychologique qui étaient essayés sur certains jeunes via l’incorporation (troubles peri autistiques) qui imposait de les faire encadrer par les meilleurs de leurs camarades h24 (pour finalement échouer… mais pas sans avoir essayer.), le pire nous avait été épargné par le flot des réformés que nous ne voyions pas.

        Il me semble que vous ignorez absolument ce dont j’ai, comme d’autre, témoigné.
        Savez vous que dans les incorporés nous trouvions des gars tellement dégradés physiquement qu’ils nous donnaient des nausées? Il y a des citoyens français qui ont fait leur service avec des corps complètement dé-musclés, des dos tordus en tous sens… des genoux plus gros que les cuisses. Cela ne s’oublie pas.
        Le gamin auquel je pense était d’une fratrie de 15 enfants nés d’une mère célibataire en fauteuil roulant. Libre a vous de ne pas me croire, mais nous sommes fichtrement nombreux à pouvoir en raconter de cet ordre.

        Ne vous en déplaise vous avez lu supra des témoignages pudiques et retenus.
        Alors fort simplement, quand un copain de village demande de l’aide pour un voisin dont la copine… : le coup de main est donné (en l’occurrence avec un ordinateur et une formation bureautique minimale) dans le même esprit de fraternité que j’exigeai de moi et que je m’efforçait d’inculquer.

        Vous avez raté un journal du dimanche intitulé « ces villes moyennes rongés par la drogue » . C’est exactement ça.
        Si vous lisez Ouest France vous aurez commencé votre journée par une intervention de tchétchènes armés de Kalachnikov dans le quartier de Kercado pour embarquer deux dealers et les libérer un rien secoués à Arradon.
        Vous conclurez probablement que c’est un coup de Vlad’ l’Encoffreur qui fait faire ses basses œuvres par les petites mains de Kadirov.
        Vous direz c’est une politique pénale novatrice mais condamnable : le nombre de place de coffre est supérieur a celui des places de prisons, pourtant l’exiguïté à deux par coffre n’autorise pas l’intervention des biens pensants habituels et subventionnés.

        Mais voyez vous le problème ce n’est même plus le shit et les médocs. Le problème c’est que les « gens biens » carburent à la coke… Tout ce que j’ai décrit ne tient lieu que de marqueur social qui stigmatise les intouchables, ceux qui n’appartiennent pas aux castes, les sans dents…

        Si vous voulez vous faire peur intéressez vous au phénomène des Diogène que je crois également médicamenteusement induit. C’est la nouvelle épidémie bretonne.
        Des gens apparemment capable d’occuper leur emploi finissent par ne plus payer leur loyer et sont retrouvés quand les arrêtes d’expulsion arrivent dans des logements ou ils ont conservés non seulement toutes leurs ordures, leurs restes alimentaires, mais également leur urine dans des récipients et leurs déjections tartinés aux murs.
        Au bout du bout seuls les gendarmes et les huissiers pourraient décrire le réel : personne d’autre ne sort plus de son bureau.

        Je pourrais également raconter le saturnisme chez les maliens de la place de la réunion et vous expliquer que la peinture n’y était pour rien les immeubles squattés étant frappés d’arrêté de péril notamment pour leurs alimentations en eau par des tuyaux de plomb très dégradés. Des bien-pensants avait rétablis l’alimentation et remis des robinets dans les cours et les couloirs.
        Là encore une seule chose importe : les dommages irréversibles subits par des gamins.

        Vous n’avez pas compris ce que vous avez lu. Vous pouvez remballer votre psychanalyse de comptoir. Mangez des noix et bourrez vous d’huile de colza.

    • Gamberge dit :

      Merci pour cette contribution aussi dense que profonde.

  24. aldo dit :

    Les militaires de la SR de Rennes et ceux du GIGN ne sont pas des guignols donc tous, tant que nous sommes, derière notre ordinateur ,arrêtons les ya qu’a faut qu’on… Nous n’y étions pas !
    On s’ncline et on présente nos condoléances.