Des Typhoon et des F-35B de la Royal Air Force ont tiré plus de 50 missiles air-air lors d’un exercice

À en croire la Royal Air Force, jamais elle n’avait organisé jusqu’ici une campagne de tir de missiles air-air AIM-132 ASRAAM [Advanced Short-Range Air-to-Air Missile] d’une telle ampleur.

En effet, d’après un communiqué qu’elle a publié le 22 octobre, des Eurofighter Typhoon appartenant aux escadrons n° I[F], II[AC], 6[B], IX[B], 3[F] ainsi qu’au Test and Evaluation Squadron, ont récemment pris part à un exercice qui s’est déroulé pendant dix jours dans l’archipel des Hébrides, au nord de l’Écosse. Ils ont été rejoints par des F-35B du No 207 Squadron.

Au total, les avions engagés dans cet exercice, ont abattu 53 drones cibles Banshee avec leurs missiles de courte portée et à guidage infrarouge AIM-132 ASRAAM. L’objectif pour la RAF était de « développer la confiance » de ses pilotes en leur donnant une « expérience » d’un tir réel mais aussi celle de ses mécaniciens.

« La préparation des avions et des missiles était cruciale pour les plus jeunes de [notre] escadron. Cela leur a donné l’occasion de comprendre les défis d’un exercice de tir avec des munitions réelles, d’autant plus qu’un aéronef armé exige que toutes les personnes impliquées maintiennent un niveau de concentration élevé en raison des risques supplémentaires encourus », résumé un technicien d’armes du No. IX Squadron.

Un pilote cité par la RAF a fait part d’une « expérience fantastique ». « Voir le missile disparaître dans le ciel, devant moi, a été un moment inoubliable. La vitesse à laquelle les missiles ASRAAM peuvent aller est vraiment impressionnante. Cela m’a permis d’apprécier les capacités du missile et m’a donné un aperçu de la façon dont il peut être utilisé dans une situation de combat réelle », a-t-il dit.

Ce genre d’exercice est d’autant plus important que les occasions de tirer de tels missiles air-air sont rares, la RAF s’étant surtout concentrée sur les missions air-sol au cours de ces dernières années. Pour rappel, la première fois qu’un AIM-132 ASRAAM a été tiré en opération remonte à décembre 2021, un Typhoon ayant alors abattu un drone « hostile » au-dessus de la Syrie.

La RAF n’a pas précisé la version des missiles qui ont été tirés lors de cet exercice. Cependant, il est peu probable que des ASRAAM Block 6 [soit la dernière version développée par MBDA, ndlr] aient été utilisés étant donné que ce type de « munition complexe » n’a que très récemment atteint sa capacité opérationnelle initiale sur Typhoon. La différence de ce modèle avec les précèdents est qu’il n’intègre aucun composant américain.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

88 contributions

  1. DarkCed dit :

    Ils vident les stocks d’armes qui sont bientôt en fin de vie. A quand un exercice d’une telle ampleur en France afin de faire monter en compétences nos équipages sur le combat Air Air. Ça fait 20 ans qu’on est des experts en bombardement !

    • Fralipolipi dit :

      @DarkCed
      … la braderie est peut-être un peu moins facile chez nous …
      Car une partie de nos vieux MICA sont « reconditionnés », pour en allonger largement la durée de vie, et relivrés dès l’année prochaine à l’AAE (qques centaines, dès 2023, pour commencer).
      Et une autre partie des vieux MICA de l’AAE et de la MN pourrait aussi servir de missiles avec un plein potentiel restant … pour des systèmes VL-Mica (à bord desquels ils prennent moins de G) … Sytèmes VL Mica qu’il nous reste tout de même) à acquérir !
      .
      Bref, on cherchera plutôt autre chose pour assurer un feu d’artifice 😉

  2. Alex dit :

    Ouf les F35 peuvent tirer des missiles en volant

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Alex, le Café du Commerce est là ou tu dois aller … Et pas rôder sur ce forum de gens sérieux ! 😉

      Il est bon que ces pilotes puissent accéder à ce type d’entrainement en ces temps ….difficiles …

    • Tulio dit :

      Le F35 a effectivement du mal à décoller quand il porte des missiles mais par contre, le simulateur est fabuleux…

  3. strider_on dit :

    le budget est explosé pour les 20 prochaines années la (oui je sais que c’est surement que des missiles à bout de potentiel)

  4. PHILIPPE dit :

    En parallèle il est indispensable pour tout le monde de reconstituer les stocks car, hélas, on ne sait jamais…

  5. Fralipolipi dit :

    Bravo.
    Oui, un missile Air-Air, ça va très vite.
    Sol-Air aussi d’ailleurs …
    https://theaviationist.com/2022/10/23/first-person-su-25sm-ejection-footage/

    • ScopeWizard dit :

      @Fralipolipi

      Hmm….
      https://www.youtube.com/watch?v=PHAA6X-4DFk

      À visionner une fois pour au moins se faire une idée plus large du phénomène observé….

      • Fralipolipi dit :

        Merci pour le relais Scope
        .
        Si ce pilote s’est vraiment mangé une ligne haute tension (et là je fais pleinement confiance à notre expert ancien pilote de la MN), étant russe en entraînement sur le sol russe, sur un relief non accidenté ne présentant aucun danger (le relief plat, pas la ligne), de jour et par beau temps … alors on peut se dire que ce pilote a salement bâclé l’étape de l’étude du plan de vol.
        Même si cela n’est pas la conséquence d’un tir Sol-Air, ce type d’erreur doit bien faire rigoler du côté des Ukrainiens.

        • ScopeWizard dit :

          @Fralipolipi

          De nada , hombre ! 🙂

          Oui , on peut se le dire .

          Mais on peut se dire aussi que ça arrive .

          Par exemple , compte tenu des tensions actuelles et c’ est peu dire , il est possible que beaucoup de pilotes Russes s’ entraînent à la limite et même bien au-delà .

          Par conséquent , le pilote du Su 25 est peut-être passé volontairement très bas sous la ligne ( donc il savait qu’ elle était là et en gros qu’ il jouait avec elle , lui faisant alors tenir un rôle tactique tendant vers la recherche d’ un avantage ) mais pas suffisamment et le plan vertical a accroché et a été cisaillé , ce qui a aussitôt entraîné la perte de contrôle et l’ obligation d’ éjection .

          Conclusion , je ne suis pas persuadé que nombreux soient les Ukrainiens que ce genre d’ audace , en la circonstance certes malheureuse , fasse tellement rigoler….

          Pour l’ instant tout ceci est encore difficile à déterminer avec précision et certitude….

          Mais ce n’ est là que mon humble avis , cela va de soi !
          https://www.youtube.com/watch?v=iN_71I7fldA

          Eh oui , toujours rester modeste et lucide…. 😉

          • Fralipolipi dit :

            @Scope
            Une baisse d’attention d’un pilote en point limite de fatigue … vous avez raison, c’est assez envisageable et probable.
            En même temps, l’armée de l’air russe ne brillant pas par une forte présence aérienne en Ukraine … il serait dommage pour elle qu’elle ait déjà des pilotes à bout, alors que justement elle ne fait qu’assez peu de manoeuvres aériennes (et alors qu’en plus elle est censée disposer d’un effectif de pilotes important).
            .
            Et pour ce qui est de faire rire les Ukrainiens, je pense vraiment que oui ça les fait bien se marrer … Pour exemple les réactions des Ukrainiens juste après la destruction partielle du pont russe vers la Crimée … ils étaient hilares, partout en Ukraine ! … alors qu’ils savaient très bien que des représailles (sous la forme de missiles) n’allaient pas tarder à leur tomber dessus.

          • ScopeWizard dit :

            @Fralipolipi

            Ecoutez honnêtement je n’ en sais rien , je me fie surtout à la première analyse qu’ en fait ATE .

            Maintenant , je m’ efforce aussi de ne pas oublier une chose qui me paraît fondamentale , c’ est que nous sommes dans une société du spectacle où l’ image est reine….

            Par conséquent , il est très possible que le pilote ait fait n’ importe quoi , se soit pris un missile ou un tir ( peut-être ami comme ennemi ) , comme il est possible qu’ il en soit à son cinquantième passage réussi quand le cinquante et unième s’ est soldé par cet accident qui pour le coup était filmé .

            Mais peut-être aussi que d’ autres ont été filmés , par exemple pour in fine récolter une moisson de données permettant d’établir une cartographie ultra précise via les images mais aussi des capteurs d’ enregistrement de ce type de relief en vue d’ un vol de nuit , et pas forcément à bord d’ un Su 25 mais d’ un autre avion qui ainsi pourrait effectuer des missions de pénétration à très très très basse altitude et à haute vitesse ; par exemple entre 5 et 10 mètres du sol à 1000 km/h par une nuit sans Lune ce qui confèrerait un avantage tactique indéniable .

            Il est également possible que ces passages sous lignes à haute tension soient devenus la règle , en tout cas concernant ces zones aussi régulières quant à leur relief , et que par conséquent mille passages aient été réussis par des dizaines d’ avions voire aient tous été filmés….

            Comme il est possible que ce soit un accident très con qui ait été exceptionnellement filmé….

            Ou même que ce soit un FAUX ; les fausses images actuelles atteignant des niveaux de sophistication qui perso me bluffent vraiment et commencent à très sérieusement m’ inquiéter .

            Franchement , je ne sais pas .

            « Et pour ce qui est de faire rire les Ukrainiens, je pense vraiment que oui ça les fait bien se marrer … Pour exemple les réactions des Ukrainiens juste après la destruction partielle du pont russe vers la Crimée … ils étaient hilares, partout en Ukraine ! … alors qu’ils savaient très bien que des représailles (sous la forme de missiles) n’allaient pas tarder à leur tomber dessus. »

            Pareil , société du spectacle pouvoir de l’ image : à fins de manipulation « on » nous montre certaines choses qui incitent à croire ceci plutôt que cela .

            Il faut toujours être très vigilants concernant la technologie .

          • Pascal, (l'autre) dit :

            @ Scope « il est possible que beaucoup de pilotes Russes s’ entraînent à la limite et même bien au-delà . » Ils aiment bien apparemment et cela ne date pas d’aujourd’hui!
            https://www.youtube.com/watch?v=9wXrRzbJ678
            https://www.youtube.com/watch?v=ePeE0jDj2ec
            Nos pilotes ne sont pas des manchots non plus à ce petit « jeu » là!
            https://www.youtube.com/watch?v=A4-nI18NJa4

          • ScopeWizard dit :

            @Pascal, (l’autre)

            Merci des liens ! 🙂

            Tu as aussi deux ou trois vidéos de pilotes sur Mirage F1 qui valent le détour !
            https://www.youtube.com/watch?v=LkX1tvgK6PA

        • ERDF dit :

          Ce n’est pas pour défendre les Russes (vraiment pas), mais il n’y a pas que chez eux que des avions militaires se mangent des lignes à haute-tension ou des câbles au dessus de leur propre territoire. C’est arrivé chez nous il n’y a pas si longtemps (sans perte humaine ni trop de dégâts matériels, heureusement).

      • Rom dit :

        Très intéressant, merci
        En effet j’ai vu cette vidéo et tlm commentait n’importe quoi du coup.

        • ScopeWizard dit :

          @Rom

          Je vous en prie ! 🙂

          C’ est très souvent le cas mais bon , ça se comprend aussi….disons que c’ est là quelque chose de très « normal »…
          https://www.youtube.com/watch?v=iN_71I7fldA

          Perso , en complément de ce que je réponds à l’ ami @Fralipolipi , je dirais que l’ avion se livre à un entraînement tactique très en deçà du minimum raisonnable , évolue donc à la limite du crash , déjà parce qu’ il est très proche de la frontière Est de l’ Ukraine et que le terrain au-dessus duquel il évolue doit être très semblable , ce qui semble parfait pour un entraînement aussi poussé en vue d’ opérations sous le feu , ensuite parce qu’ il est possible que le terrain survolé ne soit pas si « innocent » ou vierge de Renseignement adverse .

      • Gégétto dit :

        ScopeWizard,
        Salut Scope!

        Oups, j ai répondu à Fralipolipi et j ai vu après que tu avais mis en lien la vidéo d ATE que j avais aussi visionné.
        je trouve que les vidéos d ATE sont plus neutres, donc plus intéressantes que celles de Xavier Tytelman.

        « Adishatz et porta te pla ! » comme on dit chez moi.

        • ScopeWizard dit :

          @Gégétto

          Salut Gégétto ! 🙂

          HA HA HA HA HA ! 😀

          Ouais ! Ba pla ! Toi aussi ! 🙂

          « je trouve que les vidéos d ATE sont plus neutres, donc plus intéressantes que celles de Xavier Tytelman. »

          Je partage ; surtout Tytelman qui est très bon aussi mais dans un registre quelque peu différent , pêche parfois par excès d’ enthousiasme dans le politiquement correct….

          ATE est lui plus strict et plus froid dans l’ analytique , il ne laisse guère de place à du parti-pris ou alors il prévient que son point de vue sera biaisé .

          Prends soin de toi et des tiens !

    • Frédéric dit :

      La, Air et Cosmos écrit que le Su-25 a volé trop bas et s’est prit une ligne a haute tension.

    • Gégétto dit :

      Fralipolipi,
      Ce n est pas un tir de SAM qui envoie le Frogfoot dans la verte,mais une ligne électrique!

  6. Petit missile dit :

    La RAF avait un lot de missiles qui arrivait à péremption ?

  7. scalectric dit :

    Dommage, un beau gaspillage qui aurait pu venir s’intégrer dans un Mig ou un Sukoî

    • Czar dit :

      oui mon con, une guerre nucléaire mondiale serait une réponse infaillible à tes soucis de facture de chauffage en plus, à 6000°C, tu peux laisser les fenêtres ouvertes pour renouveler l’air et éviter ainsi la terrible 8ème vague du covid 19++

      • Respect dit :

        Bien répondu, l’abruti de service !
        .
        Bin quoi ? Ça vous dérange de vous faire insulter par un inconnu ?! Mais… C’est pourtant ce que vous faites dans la majorité de vos commentaires (… stupides, par ailleurs).

      • Thierry le plus ancien dit :

        la guéguerre nucléaire ? on n’est même pas sur que Poutine puisse la déclencher sans finir dans un asile de fou juste après avoir donné l’ordre, vu la chaine de commandement très longue des russes les défections sont plus que probable à différent niveau pour éviter de finir sur une liste des criminels de guerre les plus recherché au monde et nul part ou se cacher.
        Poutine peut bien se moquer de mourir car il n’en est plus très loin mais les autres plus jeune ont bien plus à perdre et pas d’ambition de vitrification.

        Ceux qui rêvent de prendre la place de Poutine n’attendent que cette ordre pour éjecter le grabataire entartré avec ses deux patates collé au fond du sac…

      • lgbtqi+ dit :

        eh oui ducon, puisque tel est le ton que vous aimez employer à l’encontre de toutes et tous, avec l’accord du taulier, mieux vaudrait les économiser et les remettre poliment aux forces de libération populalires poutiniennes.

        La soumission y a que ça de vrai. Dommage que t’aies pas le courage d’essayer et que du coup tu veuilles vivre ça par procuration.

      • Frédéric dit :

        Commentaire affligeant. Washington a t’il atomisé Moscou pour les missiles livré à Hanoï ? Niet, tovarich

        • ScopeWizard dit :

          @Frédéric

          « Washington a t’il atomisé Moscou pour les missiles livré à Hanoï ? Niet, tovarich »

          Hmm….

          Disons qu’ ils ne pouvaient pas , mais ne le voulaient pas non plus .

          Révisez donc votre Guerre du Vietnam , les raisons devraient alors vite vous revenir en mémoire….

          Je vous aide ; question de gestion politique ( film à voir « Le vol de l’ Intruder » ) mais aussi de limites technologiques et bien-sûr de diplomatie ( série documentaire à visionner « Missions Aériennes au Vietnam » environ 10 épisodes de surcroit commentés par ce cher Gibbs ) .
          Dont derechef je vous propose un épisode….
          https://www.youtube.com/watch?v=UrHbg2TTQfA

      • ScopeWizard dit :

        @Respect @Thierry @lgbt @Frédéric

        Ben , en fait , en gros , ce que je comprends de ce que l’ ami @Czar nous fait passer avec ses mots et une forme qui en « choquent » tant , c’ est juste qu’ il constate chez certains une propension au va-t-en guerrisme mais du genre con-con , ce qui l’ incite à se gausser et pour cela recourir à son inimitable style littéraire entre mille reconnaissable , que nous qualifierons de primesautier , voire fleuri et très printanier .

        Je suppose que beaucoup eussent préféré un style plus automnal en rapport de la saison présente , mais force est de constater que tel ne sera point le cas…eh oui , il fait encore très doux….

        Et si vous voulez , de la part d’ une majorité qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez , ou pire qui ne veut pas , préférant se donner une posture aussi guerrière que moralisatrice plutôt confortable censée à elle seule faire illusion , ou réduire les enjeux à une binarité BONS versus MÉCHANTS en accord parfait d’ une avalanche de propagande pro-Atlantiste en guise de prêt-à-penser dont elle se fait bien volontiers le relais , visiblement le vatenguerrisme en question d’ autant d’ « idiots utiles » apparaît comme encore plus con que con-con .

        D’ autant qu’ en grattant juste un peu , sous cette mince surface il n’ est pas difficile de percevoir une certaine profondeur dans le propos .

        Bon , nous dirons que vous n’ y êtes guère sensibles….

        Quoi qu’ il en soit , personnellement , même si c’ est loin d’ être toujours si évident ou même souhaitable et que l’ espoir en une infaillibilité est à aussitôt oublier , lorsque les « échanges » partent ainsi en vrille -en témoigne cette surenchère langagière du genre caricatural mais sans finesse- j’ ai pour règle de tourner les choses de façon à ce qu’ elles en deviennent nettement plus amusantes que tragiques .

        En somme , vu que nous allons tous mourir un de ces quatre , dans l’ intervalle j’ ose considérer préférable de bien se marrer .

        Vous serait-il alors au moins possible d’ envisager vous de même une telle éventualité , et d’ essayer de faire en sorte que les élastiques se détendent….

        En effet , en dépit d’ apparences à ce point désinvoltes , en réalité vous apparaissez aussi contractés qu’ un anus avant lavement….
        https://www.youtube.com/watch?v=gAil8ldEAcs

        Bon , n’ en perdez pas non plus le pantalon !
        https://www.youtube.com/watch?v=UoQqi2MeUvo

        Autrement…
        https://www.youtube.com/watch?v=G7CpEMfjpj8

        😎

        • Indoxiqué dit :

          Ben , en fait, en gros, ce que je comprends de ce que l’ami ScopeWizard nous fait passer avec ses mots nébuleux, c’est que vouloir défendre l’Ukraine, c’est être un va-t’en guerre stupide qui joue le jeu des machiavéliques Américains. Il va aussi nous expliquer que le va-t’en guerre ce n’est pas Vladimir Poutine, peut-être ?
          Et puis, en fait, en gros, c’est bien normal que Czar insulte tous ceux qui sont trop bas-du-front pour comprendre la profondeur de sa vision. Parce qu’il faut être indulgent avec Czar, c’est un auteur, un littéraire, c’est juste son style de vomir sur la plèbe ignorante. Un artiste incompris, presque. Alors, faut rigoler, hein. Mal le prendre c’est un manque de tolérance, voilà tout.
          Mais au fait, il n’est pas assez grand pour répondre tout seul, le nouveau Céline ? Ou alors il est en vacances. Comment ça marche, il y a une permanence dans ces cas-là, il y a un roulement de prévu entre les grandes intelligences qui nous expliquent aimablement qu’on a rien compris à la géopolitique et aux réalités cachées dissimulée sous les faux-semblants ?
          Ou c’est peut-être juste que l’ami Scope n’a pas trouvé son HS du jour pour pourrir le blogue et vient occuper son après-midi à faire la leçon aux petits jeunots qui manquent d’humour et de recul ? Toujours le cœur sur la main.

          • ScopeWizard dit :

            @Indoxiqué

            Mais non !

            OH LA LA mais qu’ est-ce qu’ il se prend la tête celui-là….

            C’ est beaucoup plus simple que ça voyons ; je suis son suppléant et même je prends des cours avec lui….je suis son enseignement , si vous préférez….

            Eh posez-lui donc la question , vous verrez bien….

            C’ est qu’il finirait par me faire passer pour une brute celui-ci ! 😉
            https://www.youtube.com/watch?v=YRxPRwmn6IM

    • Thaurac dit :

      S’encastrer, plutôt 😉

  8. MERCATOR dit :

    CARACTÉRISTIQUES DU DRONE CIBLE

    Équipage : Aucun
    Longueur : 2,84 m (9 pi 4 po)
    Envergure : 2,49 m (8 pi 2 po)
    Hauteur : 0,86 m (2 pieds 10 pouces)
    Poids à vide : 39 kg (85 lb)
    Poids brut : 73 kg (160 lb)
    Groupe motopropulseur: 1 × moteur rotatif Norton P73 Wankel, 28 kW (38 ch)
    Performance

    Vitesse maximale : 200 km/h (120 mph, 110 nœuds)
    Endurance : 1h15
    Plafond de service : 7 000 m (23 000 pi)

    Où l’on voit que les F35 ont pu rattraper les cibles tractées, lancées, il est vrai à 200 km/h , ils ont eu un peu plus de mal à atteindre le plafond de 23000 pieds ( 7000m)

    Rappelons que pour les besoins du F35, ont été « aménagées » les dimensions des « cibles » remorquées , »rectangle de 20 metres x 10 .
    Les F 35 ont tiré leurs missiles entre les distances de 0.5 km et 5 km , le climat du nord de l’écosse étant froid le matin, les tirs ont été effectués au plus chaud de la journée, par temps sec et avec une bonne visibilité.

  9. vrai_chasseur dit :

    La RAF se débarrasse de ses ASRAAM à autodirecteurs américains, sur des drones cibles Banshee (au passage, toute ressemblance entre le Banshee et les drones iraniens Shahed 136, etc etc)

    Par ailleurs petite info HS toute fraîche :
    selon le site d’infos spécialisé Flight Global, un accord entre Dassault et Airbus à propos du SCAF est imminent, cf http://www.flightglobal.com/defence/partners-close-to-agreement-on-next-fcas-phase-dassault-chief/150671.article

    • Momo dit :

      Ce n’est pas pour faire le pénible mais ‘appear to be inching closer to an agreement’ se traduit par ‘se rapprochent d’un accord’.
      C’est pas vraiment accord ‘imminent’.
      Et comme scholtz a tombé le masque sur le mépris qu’il porte à macron, succédant au mépris de merkel, je ne vois vraiment pas pourquoi dassault se forcerait.
      L’aveuglé dirigeant suprême étant obligé de regarder la réalité en face il devrait, normalement, en tirer les leçons.
      Mais évidemment aprés avoir vendu a vil prix notre électricité à l’UE et en particulier aux allemands et fermé Fessenheim par abrutissement dogmatique et pour plaire à mutti (qui s’est trompée sur tout) cela fait mal au fondement.
      Même pour celui qui y prend plaisir.

    • PK dit :

      « au passage, toute ressemblance entre le Banshee et les drones iraniens Shahed 136, etc etc »

      À plus de 250 k€ le missile vs 20 k€ la tondeuse iranienne, je ne suis pas sûr que cela soit très rentable.

      Surtout que le Shahed – pardon le pot de fleur russe – peut prétendre à être le premier drone au monde à avoir abattu un avion de chasse…

      Cette guerre en Ukraine est décidément pleine d’enseignements.

  10. olivier dit :

    53 tirs sur un seul exercice, ça parait pas mal ! Je ne sais pas combien on peut tirer de missiles chez nous lors d’un entrainement mais nul doute que des tirs réels sont un vrai plus pour les pilotes.
    Concernant ce missile, l’AIM 132 ASRAAM, seule la GB l’utilise, avec l’Inde sur les Jaguar semble t il, ce qui n’en fait pas vraiment un succès commercial. Comparé à l’AIM9 ou au MICA IR, c’est même un échec ! est ce que la qualité du produit est en cause ? la portée serait de 25 km d’après wikipedia, avec une vitesse de Mach 3, ce qui est bien en dessous du MICA. Et est que le F35 est câblé pour le tirer, ou faudra t il mettre la main au porte feuille pour y arriver ? ça sera surement pour le fameux block 4, celui qui fera enfin de ce portable volant un appareil de combat digne de ce nom !

    • Thaurac dit :

      L’Ukraine l’a intégré en peu de temps sur les su25

    • NRJ dit :

      @olivier
      « Je ne sais pas combien on peut tirer de missiles chez nous lors d’un entrainement mais nul doute que des tirs réels sont un vrai plus pour les pilotes. ». Difficile de savoir quels bénéfices réels on peut en escompter. Après si on a des missiles à perdre, soit parce qu’on très très riche et que balancer des missiles à un million d’euros l’unité ne nous gêne pas, soit parce que les missiles atteignent leur fin de vie(vraisemblablement le cas dans l’article) ce n’est pas négatif.

      Le F-35 est un appareil de combat digne de ce nom. Il a des inconvénient, notamment son coût, mais il est apte au combat. Le Standard Block 4 ne sera qu’une évolution, tout comme le F5 sera une évolution du Rafale.

      • Soult dit :

        @NRJ c’est expliqué dans l’article le bénéfice qu’ils en tirent. La RAF n’est pourtant pas assise sur un tas d’or loins de là.

        Cet entrainement exceptionnel par son ampleur peut en effet s’expliquer par le fait qu’ils avaient quelques missiles ASRAAM d’un modèle pré block 6 qu’ils n’allaient pas conserver.

        Ce qui n’enlève rien au fait que si cet exercice n’avait aucun intérêt il n’aurait pas eu lieu et l’article explique au contraire tout l’intérêt d’utiliser en réel des missiles pour le pilote mais aussi pour tous les mécaniciens derrières.

        « Il a des inconvénient, notamment son coût, mais il est apte au combat. » Le prix du F 35 est descendu grâce à l’effet de série. C’est la maintenance qui est très cher, pas à cause de la sophistication de l’avion mais à cause des problèmes techniques dont ils souffrent qui limitent considérablement son intérêt au combat: un avion qui vole peu combat peu.

        • NRJ dit :

          @Soult
          « c’est expliqué dans l’article le bénéfice qu’ils en tirent ». Il est surtout expliqué que la RAF n’a pas précisé de quels types de missiles il s’agissait.

          « Cet entrainement exceptionnel par son ampleur peut en effet s’expliquer par le fait qu’ils avaient quelques missiles ASRAAM d’un modèle pré block 6 qu’ils n’allaient pas conserver. » Ca paraît effectivement être la raison logique.

          « l’article explique au contraire tout l’intérêt d’utiliser en réel des missiles pour le pilote mais aussi pour tous les mécaniciens derrières. ». Ils expliquent qu’il faut juste faire plus attention que d’habitude car ce sont de vrais missiles, rien de plus. Ca ne justifie pas de balancer des missiles s’il n’y avait pas de raison d’obsolescence.

          Le F-35 a encore aujourd’hui des problèmes de disponibilité effectivement. C’est normal pour des appareils nouveaux.

          • Bomber X dit :

            Appareils nouveaux ? Jusqu’à quand ? Les premiers F-35 sont entrés en service en 2015. Les problèmes auraient dus être identifiés en 7 ans et résolus sur les séries suivantes.
            Mais force est de constater que 7 ans après l’entrée en service du premier appareil, il subsiste toujours 841 problèmes, font certains critiques, et même dangereux pour le pilote.

          • Soult dit :

            « Il est surtout expliqué que la RAF n’a pas précisé de quels types de missiles il s’agissait. » Oui et? Quel est le rapport avec l’utilité du tire?

            « Ils expliquent qu’il faut juste faire plus attention que d’habitude car ce sont de vrais missiles, rien de plus » Non ils expliquent que c’était « crucial » de faire un tel exercice. Et c’est tellement flagrant que c’est l’évidence même qu’il faut s’entrainer régulièrement à munition réelle qu’ils n’ont pas besoin de faire dix milles phrases pour expliquer pourquoi ils ont fait un exercice aussi coûteux alors qu’ils tirent la langue niveau finance.

            « C’est normal pour des appareils nouveaux. » Un tel niveau de problème technique aussi longtemps après la mise en service c’est du rarement vu. Il va falloir remonter au F 111 pour voire un tel echec.

          • Soult dit :

            Les pilotes ont quelques chose à gagner: s’entrainer en condition le plus proche possible des conditions réelles. C’est une méthode qui existe dans tout type de formation professionnelle et dans le sport également. C’est ce qui marche le mieux. A ton idée de faire jouer une équipe de foot sans jamais lui faire faire d’opposition à intensité réelle à l’entrainement? Impensable.

          • NRJ dit :

            @Bomber X
            « Les premiers F-35 sont entrés en service en 2015 ». C’était des appareils de pré série.

            « , il subsiste toujours 841 problèmes, font certains critiques, et même dangereux pour le pilote. ». Je prendrais plus de recul. Les américains parlent de « critical deficiency ». Ce n’est pas forcément un problème. Si vous vous rappelez le Tigre australien, la cour des comptes australienne avait noté 93 « deficiencies ». Or c’était juste des mises à jour, ce n’était pas des problèmes en tant que tel. Donc l’usage des mots peut être trompeur. Et quoi qu’il en soit, ces déficiences n’empêchent pas l’avion d’être opérationnel.
            Après oui le F-35 a des problèmes de jeunesse et demandera sans doute plus de temps que d’autres avions pour être mature, je ne dis pas l’inverse.

            @Soult
            « Oui et? Quel est le rapport avec l’utilité du tire? »? Le rapport c’est que si ces missiles étaient destinés à la caisse, on irait les tirer. Par contre si c’est des missiles neufs, on les garde précieusement. Et le fait de tirer un missile ne présage pas de l’utilité à le faire.

            « Et c’est tellement flagrant que c’est l’évidence même qu’il faut s’entrainer régulièrement à munition réelle » Une évidence ? Et bien je suis curieux de savoir pourquoi. Je vous en prie, expliquez moi concrètement, et j’insiste sur le concrètement, en quoi le fait de tirer un missile à 1 million d’euros peut apporter une utilité au pilote.

            « pour expliquer pourquoi ils ont fait un exercice aussi coûteux alors qu’ils tirent la langue niveau finance. » Si les missiles vont à la poubelle car ils ont atteint leur limite de durée de vie, autant les tirer. Ça me paraît bien plus plausible que les soit disant apports que peuvent apporter un tir de missiles.

          • Soult dit :

            @NRJ « Le rapport c’est que si ces missiles étaient destinés à la caisse, on irait les tirer. » Compte tenu du coût d’un tel exercice en plus du coût des missiles certainement pas. Il y a des cas où on les démantèles sans ajouter de coûts supplémentaires.

            « Et le fait de tirer un missile ne présage pas de l’utilité à le faire. » Si tirer le missile était inutile on ne le ferait pas car rien que le carbuant de l’avion qui décolle pour ça n’est pas gratuit.

            « Une évidence ? Et bien je suis curieux de savoir pourquoi. » Eh bien je suis curieux de savoir pourquoi vous refuser de voir l’évidence à savoir qu’il est indispensable de s’entrainer régulièrement à munition réelle pour un pilote. Comme le dit le militaire cité c’est « crucial » de le faire car rien ne remplace l’entrainement à munition réel qui est l’entrainement le plus efficace. Si s’entrainer au mieux n’est pas concret retournez jouer aux barbies.

            « Ça me paraît bien plus plausible que les soit disant apports que peuvent apporter un tir de missiles. » La péremption prochaine des missiles explique le nombre de missile tiré mais pas le fait de s’entrainer à munition réelle. Ce n’est parce que des missiles vont être périmés qu’on s’entraine à munition réelle avec car ça coûte moins cher de les démanteler.

            C’est pas compliqué à comprendre que l’entrainement de ce type est le meilleur entrainement possible et que rien ne le remplace.

          • NRJ dit :

            La péremption prochaine des missiles explique le nombre de missile tiré mais pas le fait de s’entrainer à munition réelle.

            C’est pas compliqué à comprendre que l’entrainement de ce type est le meilleur entrainement possible et que rien ne le remplace.

            @Soult
            « Si tirer le missile était inutile on ne le ferait pas car rien que le carbuant de l’avion qui décolle pour ça n’est pas gratuit. »Vous oubliez qu’ils organisent un entraînement aérien. Donc quoi qu’il arrive ils vont voler. La question devient uniquement : tirons nous pendant un exercice courant des missiles qui vont finir sinon à la décharge ?

            « Il y a des cas où on les démantèles sans ajouter de coûts supplémentaires. ». Si on les tire en l’air il ne devrait pas y avoir beaucoup de coût supplémentaire.

            « je suis curieux de savoir pourquoi vous refuser de voir l’évidence à savoir qu’il est indispensable de s’entrainer régulièrement à munition réelle pour un pilote. « . Je dis qu’un pilote n’aura aucun bénéfice personnel à tirer un missile. Tirer un missile à l’entraînement permettrait de vérifier le bon fonctionnement de l’avion et du missile, mais pour le pilote, il n’y a aucune utilité visible, c’est tout ce que je dis.
            Maintenant si vous me dites l’inverse, je serais intéressé de vous lire et comprendre pourquoi c’est intéressant pour le pilote, au-delà des phrases basiques « ah ouais mais il faut faire de l’entraînement à munitions réelles ».

            « Si s’entrainer au mieux n’est pas concret retournez jouer aux barbies. ». L’entraînement dans un avion possède un apport concret pour le pilote effectivement, celui de connaître les limites son avion et de pouvoir l’utiliser au meilleur de ses capacités en cas de guerre.
            Quel apport pour le pilote dans le tir d’un missile ? Ce n’est pas la peine de sortir des phases bidon en mode
            « rien ne remplace l’entrainement à munition réel qui est l’entrainement le plus efficace. « . Expliquez moi CONCRÈTEMENT ce que tirer un missile apporte pour le pilote.
            Si vous voulez un conseil, expliquez moi comme si vous deviez expliquer à un gamin de 5 ans qui n’y connait rien.

            « car ça coûte moins cher de les démanteler. » Pas tellement sur. C’est des missiles air air, pas des déchets nucléaires.

            « Ce n’est parce que des missiles vont être périmés qu’on s’entraine à munition réelle avec « . Je pense que si. Vu qu’un missile coûte de l’ordre du million d’euro, on ne s’amuse pas à les balancer en l’air, au sens littéral pour une utilité mystérieuse.

          • NRJ dit :

            @Soult
            « Si tirer le missile était inutile on ne le ferait pas car rien que le carbuant de l’avion qui décolle pour ça n’est pas gratuit. »Vous oubliez qu’ils organisent un entraînement aérien. Donc quoi qu’il arrive ils vont voler. La question devient uniquement : tirons nous pendant un exercice courant des missiles qui vont finir sinon à la décharge ?

            « Il y a des cas où on les démantèles sans ajouter de coûts supplémentaires. ». Si on les tire en l’air il ne devrait pas y avoir beaucoup de coût supplémentaire.

            « je suis curieux de savoir pourquoi vous refuser de voir l’évidence à savoir qu’il est indispensable de s’entrainer régulièrement à munition réelle pour un pilote. « . Je dis qu’un pilote n’aura aucun bénéfice personnel à tirer un missile. Tirer un missile à l’entraînement permettrait de vérifier le bon fonctionnement de l’avion et du missile, mais pour le pilote, il n’y a aucune utilité visible, c’est tout ce que je dis.
            Maintenant si vous me dites l’inverse, je serais intéressé de vous lire et comprendre pourquoi c’est intéressant pour le pilote, au-delà des phrases basiques « ah ouais mais il faut faire de l’entraînement à munitions réelles ».

            « Si s’entrainer au mieux n’est pas concret retournez jouer aux barbies. ». L’entraînement dans un avion possède un apport concret pour le pilote effectivement, celui de connaître les limites son avion et de pouvoir l’utiliser au meilleur de ses capacités en cas de guerre.
            Quel apport pour le pilote dans le tir d’un missile ? Ce n’est pas la peine de sortir des phases bidon en mode
            « rien ne remplace l’entrainement à munition réel qui est l’entrainement le plus efficace. « . Expliquez moi CONCRÈTEMENT ce que tirer un missile apporte pour le pilote.
            Si vous voulez un conseil, expliquez moi comme si vous deviez expliquer à un gamin de 5 ans qui n’y connait rien.

            « car ça coûte moins cher de les démanteler. » Pas tellement sur. C’est des missiles air air, pas des déchets nucléaires.

            « Ce n’est parce que des missiles vont être périmés qu’on s’entraine à munition réelle avec « . Je pense que si. Vu qu’un missile coûte de l’ordre du million d’euro, on ne s’amuse pas à les balancer en l’air, au sens littéral pour une utilité mystérieuse.

          • Soult dit :

            « Vous oubliez qu’ils organisent un entraînement aérien. » Vous oubliez que ce type d’entrainement n’a rien d’automatique quand des missiles approchent la date de péremption.

            « Donc quoi qu’il arrive ils vont voler. » Vous oublier que s’ils tirent sans avoir à organiser de tire réel cela coûte nettement moins cher. Il n’y a pas que le carburant qui coûte quand on fait ce type d’entrainement pour votre gouverne. Il y a le coût des drones cibles par exemple.

            « Si on les tire en l’air il ne devrait pas y avoir beaucoup de coût supplémentaire. »Le drone cible n’est pas gratuit par exemple. Vos êtes vraiment un énorme abruti on dirait.

            « Je dis qu’un pilote n’aura aucun bénéfice personnel à tirer un missile. » Comme vous l’explique les militaires anglais eux même vous dîtes une grosse connerie. C’est le meilleur entrainement possible car c’est le plus réaliste.

            « je serais intéressé de vous lire » Je me fous bien de votre gueule mais pas autant que vous on dirait.

            « Expliquez moi CONCRÈTEMENT ce que tirer un missile apporte pour le pilote. » C’est le meilleur entrainement qui soit.

            Allez retourne jouer au barbies fifille tu comprends pas les discussions des adultes.

    • Soult dit :

      @Olivier tirer 53 missiles en un exercice n’avait rien d’exceptionnel lors d’un exercice de la guerre froide.

      Chez nous comme chez les anglais on a délaissé ça faute de crédit, bien dommage.

  11. Yrr dit :

    Est-il exact que nos pilotes Français en tirent en moyenne un seul dans toute leur carrière ? J’ai lu cela quelque part il y a longtemps, ça a peut-être changé.

    • lgbtqi+ dit :

      C’est bien, continuez à lire !

    • ScopeWizard dit :

      @Yrr

      En réel ?

      Ben compte tenu du prix de tels missiles comme du manque d’ exemplaires vu les dotations , j’ ai tendance à confirmer .

      En fait , si j’ ose cette comparaison , il en va un peu comme des essais de largage de nos bombes nucléaires…

      Juillet 1966 : essai Tamouré via vecteur Mirage IV A , bombe de 50 kilotonnes ( 50 kt ou équivalent TNT soit 50.000 tonnes d’ équivalent TNT soit environ entre 3 et 4 fois Hiroshima )

      Août 1973 : essai Tamara….Mirage III E 6 kt ( 6000 tonnes TNT )

      Juillet 1974 : essai Maquis….Jaguar A 8 kt

      Et c’ est tout .

      Sur un total de 49 essais atmosphériques ( sur 210 de 1960 à 1996 , le reste étant sous-terrain , puits , galerie , lagon ) , seuls 3 sont effectués par avion et dans le Pacifique , tous les autres le sont soit depuis une barge , soit sous ballon , soit depuis une tour , dont 45 en Polynésie Française .

      Les essais de missiles intercontinentaux tels que ceux enfouis à Apt-Saint Cristol-d’ Albion ( BA 200 dénucléarisée entre 1996 et 1998 ) ou ceux de nos divers SNLE , étant à ma connaissance munis de charges inertes ; dans ce cas « on » teste le missile , pas la charge ou les têtes qu’ il abrite .
      Sachant que ces essais sont quoi qu’ il en soit entourés d’ un très grand secret .

      Par conséquent , il est fort possible que nos pilotes de Mirage ou Rafale ne tirent durant leur service opérationnel qu’ un ou deux missiles en réel ; mais certains en tireront peut-être davantage , comme vous le mentionnez nous sommes là dans une moyenne .

      Sachant aussi que nos pilotes ont vu leur nombre d’ heures de vol réduit au moins de moitié ; par exemple , lorsque la première veille nucléaire est assurée par nos Mirage IV A en octobre 1964 , les pilotes de notre force aérienne stratégique ( FAS ) dépassaient les 300 à 330 heures annuelles auxquelles s’ ajoutaient des séances de simulateur .

      Certes , cela permettait de dispenser le meilleur des entraînements mais faut pas oublier que jusqu’ au Mirage 2000 ( entré en service à l’ été 1984 ) , la fiabilité des avions de combat était telle que le taux d’ attrition pouvait annuellement être très élevé .

      Un nombre de 20 à 25 chasseurs et bombardiers ( Mystère IVA , Super Mystère B2 , Vautour IIN ou IIB , Mirage III , Mirage IV , Jaguar , Super Etendard , Crusader , Mirage F1 , etc ) perdus sur défaillance ou accident n’ avait rien d’ extravagant , en gros chaque mois au moins un avion s’ écrasait .

      Sans compter ce que certains pouvaient subir en termes de manœuvres brusques à amplitude extrême dont contrairement à la génération instable CDVE ( Commandes De Vol Electriques assistées informatique ) qui informatiquement les garde dans les limites d’ une enveloppe de protection afin que l’ avion ne se déforme pas ( Mirage 2000 , F-16 , Rafale , Typhoon , F-35 , etc ) ils étaient capables ; ainsi les +15 à +19 G encaissés n’ étaient pas si rares , par contre dans ce cas et face à de tels facteurs de charge , des avions tels que le Mirage III E étaient conçus autour de cellules si solides qu’ ils résistaient et ne nécessitaient que peu de réparations avant de pouvoir être à nouveau déclarés « bons de vol » .

      A titre de comparaison , un Rafale est protégé afin de ne pas excéder les +11 G ou les -3.2 G , ce qui est déjà très bien et permet un grand éventail de possibilités mais disons qu’ il pourrait peut-être encaisser plus mais qu’ il est programmé pour que ça n’ arrive pas alors qu’ aller au-delà de ces limites du domaine de vol pourrait parfois s’ avérer salvateur .

      Bref , aujourd’ hui , beaucoup sera réalisé en virtuel via nombre de simulateurs mais évidemment dans des conditions différentes assez éloignées du vol réel , dont le vol TBA ( Très Basse Altitude ) sans visu ( VSV ) ou visu très réduite , la détection , la poursuite , le tir sur cible ou celui de missiles et bien d’ autres .

      En espérant n’ avoir pas été « chinois » .

      • E-Faystos dit :

        @ ScopeWizard.
        certes, sauf que 15 à 19G pour une cellule d’antan, oui, mais avec pilote dedans… non.
        clairement pas.
        .
        lors des combats dans le Pacifique, les -pourtant robustes – avions navalisés Américains voyaient des boulons explosifs logés dans les ailes sauter, pour empêcher l’appareil de désintégrer lors d’une manœuvre trop brutale: mettons 5G et plus. les deux ailes se découpaient en même.temps, permettant en théorie au pilote de ramener son appareil avec des moignons au lieu de partir en vrille.
        Arrivent ensuite les ailes en flèches pour avions rapides. Leur genèse sur le Me 262 tient de la blague: les moteurs sont trop gros par rapport à ceux prévus. pour ne pas tout recalculer l’aérodynamique, les ingénieurs refont les ailes pour modifier le point de gravité de l’avion
        Et miracle: ça marche!
        mais en temps de guerre, pas moyen de s’occuper des morts qui s’enchaînent lors des tests et vols d’entraînement… il y aurait pas comme un problème ?
        et il réapparaît au USA, cinq ans plus tard: les virages à haute vitesse sont risqués. les virages serrés le sont encore plus.
        les pertes s’accumulent.
        Et il faut du temps pour comprendre : les ailes en flèches ont un dessin beaucoup trop simple et les extrémité décrochent lors des virages. sortir de vrille avec des avions sous motorisé est difficile et les morts s’accumulent, d’autant qu’en plus de la voilure, il faut aussi modifier les gouvernés de profondeur car sous l’effet de la vitesse, c’est aussi le centre de gravité de l’avion qui se déplace… il faut alors cabrer les gouvernés de profondeur pour éviter les vibrations, voire pire (perte d’un mirage F1 de test).
        la solution temporaire pour résoudre ces problème s’impose dès les années 50: l’aile delta… elle résoud les problèmes avec les gouvernés de profondeur et son envergure réduite ralenti le phénomène de décrochage.
        .
        on en vient donc au Mirage III.
        .
        sur le tableau de bord, il y a « l’aldebo »
        trois lampes (vert, orange et rouge) qui s’allument en fonction des évolutions.
        le vert, c’est bien.
        l’orange : gaffe à la vrille.
        le rouge: interdit.
        pourtant, le combat tournoyant au canon envoie les pilotes vers l’orange vif.
        soit 5 G.
        le F1 est lui hypersustenté.
        l’aldebo disparaît mais les problèmes de décrochage persistent.
        il monte quand même à 7G mais les progrès dans les systèmes d’armes rendront le problème moins aigu en combat.
        mais pas en entraînement en combat tournoyant.
        la solution vient de Républic, qui va donner plus de dièdre en bout d’ailes.
        .
        mais d’autres problèmes apparaissent avec le F16: Les commandes électriques répondent si fort que le pilote s’assomme tout seul avec des phénomènes comme le voile rouge et voile noir.
        des phénomènes connus depuis la seconde guerre mondiale : les pilotes US ayant des combinaisons adaptées. mais là, il faut reprendre toute l’ergonomie du cockpit, du siège, des combinaisons.
        aussi, un pilote entraîné peut monter à 9G. un pilote de démonstration peut aller un peu au delà, mais cela demande un entraînement et une pratique que le combat moderne rend caduque : un missile comme le MICA virant à 50 G…
        https://youtu.be/HcMlE_GMlSg
        https://youtu.be/Y6ml6HWAaNs
        De belles pages de l’aviation.

        • ScopeWizard dit :

          @E-Faystos

          certes, sauf que 15 à 19G pour une cellule d’antan, oui, mais avec pilote dedans… non.
          clairement pas.

          OK ; par conséquent , expliquez comment le pilote d’ un Mirage III E s’ y prenait pour que l’ avion soit soumis à un tel facteur de charge s’ il n’ était pas aux commandes , donc bel et bien à bord de l’avion , donc soumis lui-même à ces G ?

          Quand je vous parle de manœuvres brusques cela signifie qu’ elles sont évidemment brèves , de l’ ordre de quelques secondes….

          Plus que la force des G c’ est la durée qui va compter ; si vous êtes entraîné et résistant , plus de 15 G sont supportables mais très brièvement .
          Certains faisant même état de 50 mais sans doute pas plus que quelques dixièmes de seconde….

          Vous comprenez ? Il y a une très grande différence entre prendre 15 ou 20 G pendant 3 secondes voire 5 , et les subir pendant plusieurs dizaines avec au bout la mort quasi-assurée .

          « lors des combats dans le Pacifique, les -pourtant robustes – avions navalisés Américains voyaient des boulons explosifs logés dans les ailes sauter, pour empêcher l’appareil de désintégrer lors d’une manœuvre trop brutale: mettons 5G et plus. les deux ailes se découpaient en même.temps, permettant en théorie au pilote de ramener son appareil avec des moignons au lieu de partir en vrille. »

          Jamais entendu parler ; sur quel avion et comment savait-on qu’ il fallait les équiper de tels boulons explosifs ?

          « Arrivent ensuite les ailes en flèches pour avions rapides. Leur genèse sur le Me 262 tient de la blague: les moteurs sont trop gros par rapport à ceux prévus. pour ne pas tout recalculer l’aérodynamique, les ingénieurs refont les ailes pour modifier le point de gravité de l’avion
          Et miracle: ça marche!
          mais en temps de guerre, pas moyen de s’occuper des morts qui s’enchaînent lors des tests et vols d’entraînement… il y aurait pas comme un problème ? »

          Je connais très peu le bilan pilotage d’ un tel appareil .

          « et il réapparaît au USA, cinq ans plus tard: les virages à haute vitesse sont risqués. les virages serrés le sont encore plus.
          les pertes s’accumulent.
          Et il faut du temps pour comprendre : les ailes en flèches ont un dessin beaucoup trop simple et les extrémité décrochent lors des virages. »

          Avec les 262 ?

          Oui , mais c’ était précisément fait pour ça ; beaucoup de pilotes d’ essai le poussaient pour déterminer comment il faudrait alors concevoir par exemple les futurs F-86….

          « sortir de vrille avec des avions sous motorisé est difficile et les morts s’accumulent, d’autant qu’en plus de la voilure, il faut aussi modifier les gouvernés de profondeur car sous l’effet de la vitesse, c’est aussi le centre de gravité de l’avion qui se déplace… »

          C’ est surtout que les deux gros moteurs en nacelle façon Vautour mais sur avion de chasse , ça n’ allait pas .

          « il faut alors cabrer les gouvernés de profondeur pour éviter les vibrations, voire pire (perte d’un mirage F1 de test). »

          Celui du regretté René Bigand en mai 1967 victime d’ un phénomène de flutter sur le F1 01 ?

          « la solution temporaire pour résoudre ces problème s’impose dès les années 50: l’aile delta… elle résoud les problèmes avec les gouvernés de profondeur et son envergure réduite ralenti le phénomène de décrochage. »

          Oui , de plus elle est très solide et permet un bon emport en carburant .
          .
          « on en vient donc au Mirage III. »
          .
          sur le tableau de bord, il y a « l’aldebo »
          trois lampes (vert, orange et rouge) qui s’allument en fonction des évolutions.
          le vert, c’est bien.
          l’orange : gaffe à la vrille.
          le rouge: interdit. »

          Oui , me semble t-il appelé aussi ADHEMAR , un indicateur d’ incidence .

          « pourtant, le combat tournoyant au canon envoie les pilotes vers l’orange vif.
          soit 5 G. »

          Et même bien au-delà .

          « le F1 est lui hypersustenté.
          l’aldebo disparaît mais les problèmes de décrochage persistent.
          il monte quand même à 7G mais les progrès dans les systèmes d’armes rendront le problème moins aigu en combat. »
          mais pas en entraînement en combat tournoyant. »

          Disons qu’ il y avait du mieux mais que le Mirage F1 qui contrairement aux Mirage III C et III E n’ avait pas de moteur-fusée , avec les 7200 kgp de son SNECMA ATAR 9K50 manquait de puissance , surtout à haute altitude….
          Donc à ma connaissance , le F1 E du Marché du Siècle motorisé par un des premiers M53 s’ en sortait bien mieux .

          « la solution vient de Républic, qui va donner plus de dièdre en bout d’ailes. »

          Ce serait sympa d’ amener de la précision….

          « mais d’autres problèmes apparaissent avec le F16: Les commandes électriques répondent si fort que le pilote s’assomme tout seul avec des phénomènes comme le voile rouge et voile noir. »

          Je confirme ; au début , certains se faisaient surprendre puis me semble t-il les F-16 ont bénéficié de quelques modifications permettant d’ amener du mieux .

          « des phénomènes connus depuis la seconde guerre mondiale : les pilotes US ayant des combinaisons adaptées. mais là, il faut reprendre toute l’ergonomie du cockpit, du siège, des combinaisons. »

          Oui .

          « aussi, un pilote entraîné peut monter à 9G. un pilote de démonstration peut aller un peu au delà, mais cela demande un entraînement et une pratique que le combat moderne rend caduque : »

          Mais pas le vol qui comprend tout un apprentissage en voltige .

          « un missile comme le MICA virant à 50 G… »

          Missile très performant , en effet .

    • NRJ dit :

      @yrr
      C’est très possible. Faut se rendre compte qu’un tel missile est très coûteux, de l’ordre de 500 000 à 1 million d’euros..Par conséquent les stocks sont limités et donc on ne tire pas des missiles pour rien. Après les pilotes n’ont pas grand chose à gagner à tirer de vrais missiles.

      • Soult dit :

        Les pilotes ont quelques chose à gagner: s’entrainer en condition le plus proche possible des conditions réelles. C’est une méthode qui existe dans tout type de formation professionnelle et dans le sport également. C’est ce qui marche le mieux. A ton idée de faire jouer une équipe de foot sans jamais lui faire faire d’opposition à intensité réelle à l’entrainement? Impensable.

  12. Nexterience dit :

    A propos d’engins volant,
    Quel est le retex des hélicoptères de combat en Ukraine ?
    Zelenski ne semble pas rêver d’Apache ou de Tigre.
    Peut être que cette guerre va démoder l’hélico au profit du capteur-désignateur déporté sur drone.

    • NRJ dit :

      @Nexterience
      « Zelenski ne semble pas rêver d’Apache ou de Tigre. ». Il faudrait des mois pour former les ukrainiens sur ces équipements.

      Sinon, les ukrainiens ont déjà monté des opération avec des Mi-24. Donc je pense que si on leur offrait, les ukrainiens ne diraient pas non.

    • Fralipolipi dit :

      @Nexterience
      Le drone déporté que vous évoquez pourrait effectivement être idéal pour un fonctionnement en réseau et en binôme … avec un helico (de combat) porteur de l’armement, à l’arriere du ou des drones en question.
      Car un tel drone pourrait certes être aussi associé à une plateforme de lancement terrestre … mais la zone couverte serait infiniment plus grande si la plateforme opérant avec le drone de détection-ciblage pouvait elle aussi être aéromobile.
      Et pour une telle aeromobilité, l’agilité et la vitesse des Tigre ou Apache serait toujours de mise et d’un intérêt certain (pour ceux qui penseraient à un Caracal transformé en arsenal volant).
      Pourquoi pas un Camcopter apairé à un Tigre, pour commencer.
      En parallèle, nous avons bien perçu que le std 3 du Tigre sera conçu pour opérer de concert avec des drones … on y arrive doucement,

    • Thierry le plus ancien dit :

      Les russes perdent régulièrement des hélicos Mi-28 et aussi KA-52 (12% de pertes ce qui est énorme) :

      https://www.youtube.com/watch?v=7Cxu4KNUbbI

      https://www.forbes.com/sites/davidaxe/2022/10/13/ukraine-claims-its-forces-shot-down-five-russian-helicopters-in-one-morning-theres-a-reason-these-copters-are-top-targets/?sh=32e5d5ff26ca

      qui sont engagés seul ou par groupe de deux à la fois sur un objectif limité, voir parfois 5 ou 6, rarement plus, hors la force des hélicos c’est d’être engagé en grand nombre pour assurer une suprématie et infliger des dégâts significatif sans subir trop de pertes (les hélicos se couvrant les uns les autres contre tout type de menace y compris aérienne et manpads.

      Lors de la guerre du Golf en 1991 les hélicos Apache sont intervenu massivement pour détruire des colonnes entière de blindés irakien en définissant une doctrine d’utilisation bien précise pour obtenir ce résultat; Les ukrainiens auraient besoin au minimum d’une trentaine d’hélicos Apache pour qu’ils soient utilisés utilement.

      Le drone est intermédiaire entre l’avion et l’hélico, il ne remplace ni l’un ni l’autre, et s’utilise surtout individuellement à ce jour, les grosses formation type essaim ou escadrille il faudra encore attendre.

      • Trenet dit :

        Ah, la terrible guerre du golf, qui a vu le clan des McGregor et le clan des McPherson s’affronter à coups de clubs hérissés de tees et de balles piégées lancées depuis le practice pour le contrôle du 12 trous de St Angus en 1893 ! Heureusement, la fédération de Rugby était restée neutre dans ce conflit.
        Et l’abominable guerre de la Golf, qui mit aux prises VolksWagen et l’alliance Renault-Fiat-Peugeot-Lada pour la domination automobile du continent. Les vieux concessionnaires en parlent encore souvent, la larme à l’oeil et le verre de whisky à la main, lors des séminaires d’après salon.
        Et la trop méconnue guerre du Golf, aussi appelée entre radioamateurs la guerre alphabétique, qui opposa le G et ses voisins immédiats le F (dit Foxtrot) et le H (surnommé Hotel) dans un conflit de basse intensité dont les origines sont troubles. Certains avancent l’hypothèse d’une volonté de G de vouloir aller emmerder les taupes sur le terrain de H, contrariée par une furieuse envie de F qui voulait plutôt y aller danser.
        Sinon, dans le genre plus classique, on a les deux guerres du Golfe, du côté de l’Iraq… 1991 ? Ha, mais ce serait bien la première, ça !

        La mer, qu’on voit danser, le long des golfes clairs, a des reflets d’argent, …

        • ScopeWizard dit :

          @Trenet

          Quel billet d’ humeur nous avons là , dites-moi… 🙂

          Alors , à ma connaissance , des guerres du Golf GTI ( Guerre Très Intense ) , il y en a eu au moins 3 .

          En effet , la première Guerre du Golfe serait celle qui opposa de 1980 à 1988 les Irakiens aux Iraniens….et vice et versa .

          Donc la deuxième c’ est celle de 1990-1991 entre le Koweït et l’ Irak puis entre l’ Irak et le reste du monde ( ou presque ) coalisé autour des USA qui par ailleurs firent mine de n’ avoir rien à objecter au moment ou Saddam leur fit part de ses belliqueuses intentions envers son petit voisin frontalier….

          Hmm , quoi qu’ il en soit , à bien y réfléchir , je me demande si le Golf est réellement ce sport de gentlemen dont il a pourtant la réputation….en effet , parfois il me paraît ressembler à la guerre……
          https://www.youtube.com/watch?v=6CajdyoaSM0

          • Thierry le plus ancien dit :

            mazette, encore un raid des intégristes du dictionnaire prêt à se faire sauter pour une virgule, heureusement c’est un courant minoritaire.
            fo mem pa leur causer sms pour eu cd érétik, sinon rien d’9 et pi keske sa fé dabord, g pa mi d emojis d plu.
            bi1 donc slt, keskon céklate.

            au fé trenet c’est ptit papa noel? ou per fouetar ?
            soucoup wizar cé pa un anglicism ?
            tro relou a courir la baballe

          • ScopeWizard dit :

            @Thierry

            « heureusement c’est un courant minoritaire. »

            Non seulement cette interprétation ne vole pas bien haut mais certainement pas « heureusement » .

            « soucoup wizar cé pa un anglicism ?

            ScopeWizard ?

            Ce qui sous-entendrait qu’ il aurait délibérément été choisi parce qu’ il sonne Anglais ?

            NON .

            Certes , ce n’ est pas Français , mais ça fait surtout référence à quelque chose de très précis .

            Donc NON .

        • E-Faystos dit :

          excellent.

      • Conjonction dit :

        Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
        Or, pas hors.
        Or, la force des hélicos. Pas « hors, la force des hélicos ».
        Merci.

    • Dolgan dit :

      Ils sont largement utilisés depuis le début du conflit.

      Ils ont sans doute eu un role crucial dans la prise du sud qui s est faite en grande partie par des assauts heliportés derrière les lignes ukrainiennes.

      Après oui, faire du CAS en haute intensité, c’est pas un métier d avenir. C’est pas nouveau.

    • vrai_chasseur dit :

      @nexterience
      Pas assez de pilotes d’hélicos en Ukraine, 5 ans minimum pour en former.
      Parmi les nombreux enseignements de cette guerre, le facteur RH apparaît comme prépondérant des deux côtés.

      Ce que la RAF ne dit pas, par ex., c’est que lors de cet exercice de tir, envoyer un missile air-air réel (donc pas en séquence simu vidéo du calculateur de bord) était une première pour la majorité des pilotes RAF qui y ont participé.
      Pour employer des termes vulgaires et je m’en excuse, il s’agit d’un dépucelage en masse des pilotes au tir air-air … Le pas de tir étant privé (il appartient à la société Qinetiq le fabricant des drones cibles Banhsee, qui intervient dans le cadre d’un contrat de service complet pour l’entraînement RAF), ça coûte évidemment moins cher que de le louer en plusieurs séances.

    • Qui ça ? dit :

      Peut-être que l’emploi d’A-10 serait préférable à celui d’hélicoptères d’assaut ?? Il a été conçu pour dégommer des colonnes de blindés soviétiques dans les plaines d’Europe centrale. Il est rustique pour être très simple en maintenance et utiliser des pistes sommaires.
      Et les Américains en ont plein de disponibles dans le désert d’Arizona …

      • Soult dit :

        Quel potentiel de vol restant pour ces cellules?

      • Dolgan dit :

        Pas si disponibles que çà.

        Les us ne les exportent pas. C’est un choix politique ferme qui a peu de chances de changer.

      • NRJ dit :

        @Qui ça
        Ce genre d’avion se ferait démolir en haute intensité face à l’aviation, aux systèmes antiaériens et aux manpads.

        L’attaque au sol a toujours été et sera toujours un métier dangereux quelque soit l’équipement dont on dispose.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Ce genre d’avion se ferait démolir en haute intensité face à l’aviation, aux systèmes antiaériens et aux manpads. » Oui mais ils ne seront pas envoyés en premier! Certains avaient mentionné au vu des colonnes de blindés et de transports de troupes que les A10 auraient fait un massacre au début de la guerre d’Ukraine. Certes mais il aurait fallu faire intervenir les avions « S.E.A.D. (Suppression of Enemy Air Defenses) par brouillage et destruction physique à l’aide des E.F.18 Growler et F16 CJ armés de missiles A.G.M. 88 « H.A.R.M. »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/AGM-88_HARM
          et A.L.A.R.M
          https://fr.wikipedia.org/wiki/ALARM_(missile)
          parallèlement à cela balayage du ciel de la chasse adverse
          Frappes sur les centres de commandement, concentration de troupes de centres logistiques de communications, brouillage de ces dernières. Et en final réduction des poches de résistance et destruction des transports et unités blindés avec le A10. C’est ce concept que les Américains avaient nommé le  » Gorilla power »

          • NRJ dit :

            @Pascal
            Sauf que supprimer les systèmes A2/AD n’est pas quelque chose d’aisé et encore moins de garanti. On le voit aujourd’hui en Ukraine.

            Par ailleurs au début en Ukraine, des hélicoptères ukrainiens auraient aussi pu faire beaucoup de dégâts sur les troupes russes.

  13. Réno dit :

    Pourquoi toujours associer une musique débile à ce genre de vidéo ?

  14. hoche38 dit :

    Tout cela est rassurant : Les MIG seront bientôt balayés du ciel.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Tout cela est rassurant : Les MIG seront bientôt balayés du ciel. » La firme russe Vympel sait concevoir et fabriquer de bons missiles!

  15. UnKnown dit :

    Un entrainement à tir réel de fox-2, ça a toujours son utilité, et à mon avis principalement pour valider le comportement de la machine après le tir, les perturbations atmosphériques générées, le changement dans la répartition du poids, etc.

    • Dolgan dit :

      Oui . C’est le job des tirs de qualification des missiles.

      Là c’est autre chose. Message politique ou/et faire plaisir aux pilotes en tirant des stocks voué à destruction. Ça fait des économies.

  16. James dit :

    ASRAAM, le fameux missile qui ne vise que les 6h 🙂

  17. ScopeWizard dit :

    Tiens , c’ est nouveau ça….un RC 135 W Rivet Joint Anglais a été attaqué par des avions Russes ce qui a suspendu les vols de Rivet Joint Anglais pendant trois semaines et apparemment aussi Américains dans la zone de la Mer Noire….

    Ce Rivet Joint a donc été pris en chasse par des SU 27 durant une heure et demie avec tir de missile en BVR , probablement un Vympel R-27 AA-10 moyenne-longue portée….

    HEIN ?

    Sujet il y a quelques jours déjà traité ici-même ?

    Certes ; mais apparemment l’ « enquête » avance , en tout cas je trouve ce qui suit très intéressant….et pas seulement sur ce sujet précis….
    https://www.youtube.com/watch?v=q1pWPe82dew