La Gendarmerie nationale va lancer une vaste campagne de recrutement

Adoptée en première lecture par le Sénat, cette semaine, la Loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur [LOPMI] pour la période 2022-27 prévoit notamment la création de 200 brigades de gendarmerie [alors que 500 avaient été fermées dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques, menée à partir de 2008, ndlr].

 » Plutôt que d’attendre les usagers derrière un ordinateur, il s’agira désormais d’aller vers les gens, de passer d’une logique de guichet à une logique de pas de porte. […] Nous devons provoquer cette proximité, car la population la demande, plutôt que des contacts dématérialisés » et « recréer des brigades permettra d’aller en ce sens, d’autant que les 200 nouvelles […] seront dotées de moyens de déplacement adaptés à leurs territoires : chevaux, motos, mais aussi trottinettes électriques là où c’est pertinent, etc », avait expliqué le général Christian Rodiguez, le directeur général de la Gendarmerie nationale [DGGN], lors d’une audition parlementaire, cet été.

Quoi qu’il en soit, et alors qu’elle compte déjà 100’000 militaires d’active et 31’000 réservistes, la Gendarmerie verra ses effectifs augmenter à la faveur de cette LOPMI, celle-ci prévoyant la création de 8’500 postes de gendarmes et de policiers, dont 3000 dès 2023.

D’où la nouvelle campagne de communication que lancera la Gendarmerie nationale le 23 octobre afin de recruter entre 10’000 et 12’000 nouveaux gendarmes. Elle s’adressera aux jeunes de 18 ans [sans diplôme] ainsi qu’aux titulaires de Master 2.

Cette campagne, qui reposera sur un film publicitaire destiné à la télévision ainsi que des affiches et des publications sur les réseaux sociaux, aura pour slogan « Une même flamme nous anime » [une référence à la grenade « bois de cerf » qui a disparu du logo de la Gendarmerie?]. À noter que, dans le passé, ce dernier a déjà été utilisé pour la communication de la société Gaz de Bordeaux, en 2013.

Un tel effort de recrutement suppose de disposer des moyens de formation adaptés. Ce qui est prévu par la LOPMI, selon le général Rodriguez.

« Le durcissement de la formation imposera d’accroître notre capacitaire école. La future LOPMI le prévoit. Certains bâtiments de [l’École de gendarmerie de] Fontainebleau devront ainsi être reconstruits, mais il faudra aussi créer des centres de formation régionaux, pour permettre aux gendarmes d’être formés au plus près des besoins. Ce dernier sujet sera également abordé dans le cadre de la LOPMI », avait en effet souligné le DGGN devant les députés.

Par ailleurs, s’agissant des questions relatives au personnel, la LOPMI prévoit de « rénover » les parcours de carrière et la grille indiciaire des sous-officiers ainsi que de « revaloriser » le traitement des gendarmes adjoints volontaires. Il est aussi question « d’améliorer les conditions de vie des gendarmes et de leurs familles en portant un effort substantiel sur l’entretien des logements et des locaux de service ».

En savoir plus : www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/recrutement/

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

81 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Pourtant sur la photo , en guise d’ enthousiasme au recrutement , tous essaient de faire le mur….

    C’ est pas exactement gagné , quoi….

    Faudrait donc que les murs soient plus hauts ! 😉

    • Prof de physique dit :

      faire des murs plus haut est toujours plus efficace qu’élargir les trottoirs, comme cela en est la mode

      • Thierry le plus ancien dit :

        Faites des murs plus haut et ils passeront par dessous en creusant des galeries comme pour la bande de Gaza. Le projet du mur mexicain de Trump (non financé) l’a envoyé politiquement dans les choux, c’est des logements qui étaient réclamés, les américains voulaient des toits au dessus des murs avec portes et fenêtres;

        les bâtisseurs de mur finissent toujours pas se faire sauter la carafe dans un bunker souterrains pour échapper au mécontentement qu’ils ont provoqués.
        la France emmuré ne fait rêver personne à part les schizophrènes.

        • Robert dit :

          Thierry,
          Si je vous comprends bien, vous vivez dans un terrain vague?
          Parce que si vous avez un toit et des murs avec une porte et une serrure, vous vous emmurez.
          Un pays n’est qu’une famille de famille, il décide qui il invite chez lui ou pas. Et pour cela, il met non pas de smurs mais des frontières, comme vous là ou vous habitez ou, évidemmment, vous ne vivez pas à la merci du premier passant, même si vous prétendriez le contraire.
          Tous les progressistes vivent entre eux, bien à l’abri de ceux qui ne pensent pas comme eux, à s’extasier sur le culte de l’Autre suprême qui fait leur ménage pas cher, mais pratiquent l’évitement de la carte scolaire pour leurs enfants et préfèrent acheter dans une résidence de propriétaire pour éviter d’avoir à cohabiter avec Mamadou qui fait la plonge dans leur restaurant.
          L’hypocrisie porte un nom, la pensée de gauche.

      • ScopeWizard dit :

        @Prof de physique

        Mais non , vous n’ avez pas bien compris ; c’ est en rapport au surpoids , aux gens qui sont un peu trop corpulents dont une très petite minorité l’ est façon Schwarzenegger , la majorité étant plutôt sur le modèle Carlos….

        Comme le traitement style « com j’ aim’  » fonctionne moyen-moyen , il faut donc procéder à quelque élargissement voire généraliser la piétonisation .

    • Bastion dit :

      Excellent! 🙂

      • ScopeWizard dit :

        @Bastion

        Merci ! 🙂

        Oui , et encore , à cette heure-là je sortais à peine des bras de Morphée….une longue sieste en somme…. 😉

    • Daniel BESSON dit :

      Cit :[ Faudrait donc que les murs soient plus hauts ! ]

      Comme ceux de l’arsenal de Saint-Tropez ?

    • PHILIPPE dit :

      on peut aussi penser à une chasse au « sauvageon » !!!

    • Sempre en Davant dit :

      En plus ils sont mal formés : la silhouette doit être aussi rasante que possible au dessus des obstacles!
      Mortier d’artifice pour les entraînements basses intensités. Un temps cité?
      Mitrailleuses calés 50 cm au dessus pour les entraînements haute intensité.
      Pour l’initiation : clôture électrique agricole… Mais sur panneau solaire! Gendie : Force Verte – Géant Bleu!

      Sortez de leur retraite les gendarmes qui nous pourrissaient en PMS!

      • ScopeWizard dit :

        @Sempre en Davant

        Oui , mais alors avant tout ça , faudra leur projeter le début du film « Les Centurions » avec le parcours à coups de mitrailleuse tirant toutes les dix secondes à balles réelles…..

        Autrement ils risquent d’ être vite paumés nos p’tits gars !

        https://www.youtube.com/watch?v=wzQzYbRogEQ

        Excellente copie Bluray soit dit en passant…. 🙂

        • Sempre en Davant dit :

          Ramper sous les rafales de mitrailleuses se pratiquait encore en Corée du Sud vers 1985…
          Si mes souvenirs sont exact c’était un baptême dès la fin de la première semaine de service.
          Les deux ans de services étaient rudes et pas très intelligents. La CdS m’ayant été décrite comme corrompue au possible. Même avec une grande fierté culturelle l’émigration était la voix royale.
          Des rudes gaillards les étudiants coréens. Cueillette des fraises au Canada, vendanges en France…
          Des durs et des bosseurs.

  2. Haddock dit :

    Bien, mais il faudrait déjà accélérer le retour des test fait par les futur GAV, ils attendent 6 à 8 mois afin de connaitre sui réussite ou pas.
    Franchement c’est lamentable, combien de temps cela va mettre pour recruter 8500 gendarmes.

  3. petitjean dit :

    Pleurer, rire, désespérer, s’en foutre ?

    Qui veut être gendarme ou policier aujourd’hui dans une pays en pleine décomposition ?
    Plus de forces de l’ordre pourquoi faire, puisque la justice a instruction de ne pas punir ou si peu. « Eviter les incarcérations » est une instruction du politique »

    De plus en plus de paperasse qui occupe les gendarmes, pour des magistrats qui libèrent presque systématiquement les prévenus.
    Des officiers, très peu sur le terrain, mais très préoccupés par leur avancement : faut des chiffres !!

    Les exigences pour recruter sont toujours à la baisse, constaté dans les unités, avec une criminalité qui n’en finit pas d’augmenter. On peut d’ailleurs parler de guerre civile de basse intensité !

    Les CAUSES de cette situation sont parfaitement connues, mais le politique ne fera rien. Car il est totalement responsable de ces CAUSES

    je lis : « Le durcissement de la formation » , c’est lamentable quand on connait le réel !

    De la Com encore de la COM……………..

    • Bastion dit :

      Analyse que je partage avec vous à 100%

      • blavan dit :

        @petitjean. Plus un commençons par construire des prisons pour faire exécuter les peines ensuite nos forces de l’ordre retrouveront un sens à leurs missions. Les agriculteurs sont aujourd’hui des victimes de larcins en tous genres , mais c’est loin du pouvoir parisien !!!

    • Rhâlala dit :

      Qu’auriez-vous dit si l’annonce avait été celle d’une réduction des effectifs ?
      Par ailleurs, la question de la réponse pénale, qui est en effet une véritable problématique, n’est-elle pas aussi abordée par l’Etat, avec une augmentation sur le long terme du budget du ministère de la Justice ? Pas assez et pas assez vite, certes, mais cela va quand même dans le bon sens.

      • petitjean dit :

        les promesses n’engagent QUE ceux qui les reçoivent !

        la politique ne se juge QUE sur SES Résultats…..

      • Buburoi dit :

        Les politiques n’ont pas confiance dans la justice, ni les citoyens français. Les juges n’appliquent pas les lois, mais une idéologie de leurs syndicat d’extrême gauche. Ils sont incontrôlables et ne peuvent être virés chaque mercredi en conseil des ministres comme les préfets ou les hauts fonctionnaires. Il y a des politiques qui ont été avocats et qui se méfient de la justice. S’il y avait volonté d’augmenter le budget de la justice, cela aurait été fait. La réponse pénale est et restera nulle.

        • blavan dit :

          @buroboi.Faux, les juges appliquent bien les lois, mais les condamnations ne peuvent pas être exécutées faute de places de prison et de la loi Dati Sarkozy qui dispense d’exécution presque toutes les peines de deux ans fermes.

    • PK dit :

      « Le durcissement de la formation… »

      C’est surtout qu’on se demande ce que cela veut bien vouloir dire… Formation plus difficile ? Niveau plus élevé (à la sortie, parce qu’à l’entrée…) ?

  4. Auguste dit :

    Je tique sur l’embauche de gars sans diplômes.Je continue à penser que les représentants de la Loi,qui sont en première ligne,au contact de la population,doivent être au contraire des gens très bien formés,avec un bagage d’un très bon niveau.

    • Dolgan dit :

      Formation et diplôme sont deux choses différentes.

    • PHILIPPE dit :

      La remarque est tout à fait valable pour la gendarmerie départementale mais le diplôme ne semble pas indispensable pour le maintien de l’ordre.

      • Auguste dit :

        Je parle de première ligne.Le brutal pour la deuxième.Le lance-flamme pour la troisième.Je schématise.

    • Bastion dit :

      Il y a quelques années, un ami gendarme me disait: » ce qui est bien en gendarmerie, c’est que les gendarmes sont le reflet de la population! ». 🙂

    • Renard dit :

      J’ai fais une carrière dans la Gie en sortant de l’Armée de terre (8ème RPIMa) avec un BAC moins 5, j’ai un ami qui a fini adjudant/ chef sans diplôme.
      Mon commandant de peloton en école de Gie (Montluçon) était adjudant en 1991 et a fini commandant avec un certificat d’étude et un apprentissage de boulanger.

    • Anthonyla dit :

      Aucun diplôme n’est requis pour participer au concours. Comme la selection se fera sur résultat, seules les meilleurs seront pris et souvent des gens possédant des diplômes. Il est courant dans les concours d’administration ouvert au niveau BEPC de rencontrer des Bac +.

      • PHILIPPE dit :

        Quelques compléments :
        * en France on accorde beaucoup trop d’importance aux diplômes et cela va même souvent jusqu’à définir l’ensemble de votre évolution professionnelle. Au Royaume Uni et en Allemagne c’est seulement une référence de départ après c’est à l’individu de faire ses preuves. Grands chefs cuisiniers, grands publicitaires, chefs d’entreprise voire plus rarement militaires (je pense à Bigeard) combien n’avaient le bon parchemin au départ et pourtant….. d’où le rôle majeur joué par une hiérarchie responsable. De ce point de vue, à la télévision, l’émission « patron incognito » est très intéressante car elle permet notamment au responsable de détecter des « pépites » à promouvoir rapidement.
        * par contre lors d’un concours recruter des surdiplômés c’est souvent générer assez vite de l’insatisfaction chez les sélectionnés et même parfois du dépit chez les recalés.

        • Raymond75 dit :

          « par contre lors d’un concours recruter des surdiplômés c’est souvent générer assez vite de l’insatisfaction chez les sélectionnés » – C’est tout à fait cela …

          Il y a quelques années, Delanoé, maire de Paris, avait voulu limiter les candidatures aux concours selon le niveau requis, par exemple BEPC pour la catégorie c, Bac – Bac + 2 pour la catégories B, Bac + 3 et plus pour la catégorie A : cela a été interdit par la Conseil d’État, au nom de la liberté d’accès aux concours.

          J’ai été surveillant et « chef de salle » pour des concours administratifs et universitaires du supérieur : on voyait des gens qui avaient des Masters se présenter à des concours de catégorie B, et eux seuls, dans ce contexte, avaient des chances ! 3 500 candidats, 300 postes : J’ai vu des candidat(e)s pleurer à l’annonce de cela, en début de concours.

          C’est dégueulasse, et ceux qui sont reçus sont aigris par ces postes qui ne correspondent pas à leur ‘niveau’.

    • Roland DESPARTE dit :

      Sans diplôme ne veut pas dire être c–. Laissons cette « prétention » à certains diplômés qui parfois pètent plus haut que leur c– et ne connaissent rien tant à la vie réelle de nos campagnes, dans nos villages, qu’à la souffrance de certains… Ce genre de remarque est affligeant ! Tout est dans la (bonne) formation puis dans l’encadrement (intelligent) au sein de nos BT. Il est plus que temps de privilégier l’Humain, et c’est pour ça qu’on les aime nos gendarmes !

      • Auguste dit :

        Le « danger » que je vois (à tord apparemment) c’est que le Policier ou le Gendarme sans bagage,va être confronté à des gens sans bagages et je crains que le respect dû à l’uniforme et au représentant de la Loi ne soient la première victime.

      • Auguste dit :

        S’agit pas de privilégier le diplôme,il s’agit d’un plus à la formation.La formation qui doit rester prioritaire.

    • lgbtqi+ dit :

      Tout dépend de ce qui est fait de ceux qui à l’entrée sont sans diplôme… Si la formation est de qualité, c’est bien et ça donne une seconde chance à des individus qui auraient auparavant échoué, soit par jemenfoutisme soit par inadaptation à certain environnement scolaire.

      Sous un autre angle, on peut être diplômé et avoir reçu quelque formatage par là même qui contrarie l’entrée dans le bain d’une nouvelle formation. Autrement dit un têtard à hublot ayant continuellement évolué au milieu d’autres têtards avec pour principale folie la chasse au pokémon le week-end, ce têtard peut avoir du retard à l’allumage dans la confrontation avec certains publics…

    • Roland de Roncevaux dit :

      avoir un diplôme aujourd’hui n’est pas un très bon signe… c’est le symptôme d’un esprit conformiste, routinier, académique, remplisseur de copies et de tableaux excels, et détenteurs d’un « savoir » totalement standardisé et largement idéologique. On est très loin de la vieille école libérale où un diplôme représentait quelque chose de positif.

      • Rhâlala dit :

        Ah oui, quand même…
        Avec vous, tout est à jeter, il n’y a rien à sauver.

      • lgbtqi+ dit :

        à vous qui n’êtes pas Roland, qui à Roncevaux n’irez jamais et qui du collier n’avez aucune franchise, on vous sent assez à l’abri de l’obtention de quelque diplôme que ce soit donc. Vous avez raison, ne vous formez pas, vous êtes déjà tellement intéressant ainsi, et ceux qui vous violent régulièrement le cerveau comme en témoignent vos autres postes vous apportent le savoir tout cuit et complet.

  5. Le Suren dit :

    On risque de revenir à la gendarmerie de la Troisième République : Gendalmelie nationale, plésentez moi vos papiers, subséquemment, nous verrons si nonobstant, nous vous libèlelons ! »

    • lgbtqi+ dit :

      Présentement, il y a fort à parier qu’on assistera à de jolies scènes entre Guignol et le Gendarme, pour la plus grande joie des enfants !

  6. Flo dit :

    Bonne nouvelle, ça nous permet de gonfler notre réserve en cas de pépin, faut pas oublier que la gendarmerie est bien une institution des armées et même la plus vieille encore en place il me semble.
    Très peu de pays ont la chance d’avoir un tel outil à disposition, qu’on recrute, qu’on améliore les capacités d’entraînement c’est une très bonne nouvelle.

  7. 64du31 dit :

    comment on dit déjà : la gendarmerie une force humaine ou une farce humaine…
    quand on voit le RH en gendarmerie ça fait peur…
    Des trottinettes pour patrouiller..grande idée pour moins consommer de carburant..
    Niveau logement bon courage à part peut être la caserne Vernada pas loin de la DG pour les autres du pas cher du rapide à construire et tellement bien que mêmes les casoc’ n’en veulent pas.
    On a les forces de sécurité que l’on mérite, bon courage à nos jeunes recrues qui ne restent pas longtemps dans l’institution vu le bazar ( suis poli) que s’est…
    Tant que les officiers sortis de Melun peuvent finir au minimum colonel plein : Ras circulez y a rien à voir…

  8. MAS 36 dit :

    Quand on lit «  » création de 200 Brigades territoriales «  » , se sont des unités complètes bâtiment administratif , garage, et logements du personnel ? J’ai un gros doute. Déjà dans Gend Info l’Institution met en avant une  » truck-brigade » un fourgon qui stationne de village en village. Quid des « COB » communautés de Brigades , système qui a complètement éloigné le gendarme de la population ? Et qui voudra se faire écraser pour un défaut de permis sans conséquence pour l’auteur ?

  9. Phil dit :

    De la poudre aux yeux…. et uniquement de la poudre aux yeux

  10. Alfred dit :

    Si la LOPMI prévoit la création de 8500 postes de gendarmes ET policiers, dont 3000 dès 2023, et que la Gendarmerie prévoit de recruter entre 10 0000 et 12 000 nouveaux gendarmes, faut-il en déduire que la difference, soit à la louche entre 6000 et 8000, sera destinée a combler les départs ? Quant au recrutement de jeunes sans diplômes, quelles seront leurs perspectives ou s’agit-il de gonfler artificiellement et artificiellement les effectifs ?

  11. Kerian dit :

    d’après vous c’est le niveau de diplôme qui fera d’un gendarme, un bon gendarme ?

  12. Yrr dit :

    Il faut être un drôle d’oiseau pour vouloir persécuter les automobilistes et laisser courrir les voleurs. Quel métier peuvent bien choisir les pervers qui aiment inspirer la peur autour d’eux ?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Il faut être un drôle d’oiseau pour vouloir persécuter les automobilistes et laisser courrir les voleurs » On s’est pris une prune récemment? Commentaire de buse vous ne trouvez pas?
      « Quel métier peuvent bien choisir les pervers qui aiment inspirer la peur autour d’eux ? Vous avez peur? Quelque chose à vous reprocher? Ce ne sont pas vos propos qui sont un rien……………….pervers?
      Qu’il y ait de sacrés « enclumes » dans la G.N. nul n’en doute mais la Gendarmerie n’est’ elle pas le reflet de la société dont elle est issue ?’

    • lgbtqi+ dit :

      Dealer ?

      Agent d’influence poutinien ?

      Dentiste ?

      Prof de maths ?

      Ministre de la santé / conseiller McKinsey ?

      Mélanchoniste ?

      Néo-nazbrok ?

    • Naoned 46 dit :

      Encore un aigri qui pense que respecter les règles c’est pour les autres et pas pour lui
      En plus dire que les gendarmes laissent courir les voleurs encore une fable mais mentez il en restera toujours quelque chose

      • lgbtqi+ dit :

        C’est exactement le principe qui guide les interventions d’une petite meute ici.

        Heureusement il se pourrait que ce qui reste soit différent de leurs espoirs. À leur détriment. Car il serait curieux qu’on puisse :
        – souhaiter le feu nucléaire sur la France
        – mettre à la poubelle des pans entiers de la population
        – s’immiscer dans des cercles d’anciens avec FS dans la région lyonnaise et venir ensuite balancer en public à l’encontre des FS en activité
        – afficher une haine constante de la France
        etc.

        sans que ça n’allume quelque clignotant à quelque endroit.

    • jm 64 dit :

      Les automobilistes qui, sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, tuent des innocents sur la routes ne persécutent personne eux. Ils est vrai que ces délinquants ne sont pas des pervers mais des oubliés de la société.

  13. Doudous74 dit :

    Proximité, recherche du contact avec la population plutôt que d’attendre qu’elle vienne (et d’ailleurs pourquoi viendrait-elle sans plainte à déposer), et on pourrait rajouter recherche et recueil du renseignement…
    Finalement, il s’agit juste de reprendre des fondamentaux trop longtemps oubliés à tous les niveaux de la gendarmerie… Maintenant le plus dur va être de convaincre les gendarmes que leur métier est moins de rechercher la belle procédure, ou le flagrant délit, que d’arpenter le territoire jour et nuit, sous le beau temps comme sous la pluie, que de retourner voir les anciens mais aussi les plus jeunes… se rappeler que le travail n’est pas essentiellement contre la délinquance mais pour la population…
    Par contre la fin semble oublier que ce n’est pas uniquement une question d’effectifs ou de gadget comme les patrouilles à cheval ou en trottinette, c’est un état d’esprit à retrouver et ça c’est beaucoup plus compliqué… et il n’est pas certains que la gendarmerie y arrive. Dommage car sans ça la lutte est perdue d’avance…

    • Yrr dit :

      C’est du second degré ou vous croyez vraiment ce que vous écrivez ? La mission des « forces de l’ordre » de tous les pays et de toutes les époques est et a toujours été le maintient du régime politique en place, point final.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « le maintient du régime politique en place, point final. » Donc si le résultat d’élections ne leur plaisent pas ils font un coup d’état? « de tous les pays » Comme en France?
        « point final. » Vos « commentaires, vous devriez!

    • lgbtqi+ dit :

      Oh que oui ! Vous avez parfaitement raison. D’ailleurs je cotoie un ancien gendarme qui fait cela très bien.

      Il est ahurissant qu’il faille redécouvrir les fondamentaux. Qui a retiré les fondations ?

      Comme dans l’autre article où on découvre qu’il faut être capable de sécuriser les fonds marins. Comme dans les articles où on découvre que le SSA est moribond. Comme les articles où on découvre qu’on est très lacunaire en sol-air. Etc, etc.

      • Doudous74 dit :

        Qui a retiré les fondations?
        Un peu tout le monde en fait… mais globalement la perte progressive de la militarité le
        me semble être une bonne suspecte…
        L’institution des COB qui a principalement servi à donner des QL et repos, a commencé à éloigner les gendarmes de la population (et a amélioré les statistiques de la délinquance car les citoyens vont pas faire 20 bornes pour déposer plainte pour un petit vol ou une altercation…), la recherche de résultat chiffrés dans la lutte contre la délinquance a poursuivi le mouvement (Ben oui rechercher le renseignement ça n’apporte pas de résultats chiffrés dans un premier temps voir ça crée des statistiques négatives par la connaissance de fait qui serait passé inaperçu sans cela).
        Par la culture même des jeunes qui sont plus enclins à rester dans l’entre-soit que d’aller chercher le contact…
        Le retour aux fondamentaux risque d’être difficile et marqué par une augmentation statistique de la délinquance qui sera politiquement assez risquée…

  14. rainbowknight dit :

    La gendarmerie avait toujours dans le coeur de la population une petite estime qui manquait à la Police.
    En se plaçant sous la tutelle du MI cette estime s’estompe lentement. A quand les syndicats dans la Gendarmerie pour seuls locuteurs avec le politique ?
    Les générations changent, le monde évolue mais certaines valeurs demeurent.

  15. DRAILLET dit :

    Pourquoi former les futurs gendarmes dans des centres régionaux ,alors que nous avons déjà dissout plusieurs écoles encore une fois un retour en arrière . Pourquoi ,avoir fait disparaître la grenade dit bois de cerf !!!!!!!!!!!. Et pourquoi sans diplômes !!!!!!!.La gendarmerie est un des plus vieux corps de l’armée Française par filiation plus de 800 ans d’histoire. Mais la question la plus importante à mon humble avis et celle ci Auront ils la foi ????????

  16. Daniel 1945 dit :

    C’est au pieds des murs de la Gendarmerie que l’on voit les (francs)maçons.

    • jm 64 dit :

      Hors sujet. Quel rapport avec le sujet évoqué. A titre de comparaison la France de 1942 comptait 40 millions de pétainistes.
      Voir les livres de Amouroux. Un de nos plus illustres présidents a même fait partie des décorés de la Francisque.
      La Gendarmerie d’aujourd’hui n’a aucun lien avec les quelques individus qui ont eu un comportement déplorable.

    • Robert dit :

      Vous touchez du doigt un des problèmes à la fois de la police, de la gendarmerie mais aussi de l’armée, la connivence carriériste qui passe pour beaucoup en haut grade par la franc-maçonnerie, à la fois affairisme et copinage idéologique.

      • Le Youki dit :

        Et kikinya, derrière les francs-maçons, hein, kikinya ?
        Dites-y-le nous vite !

  17. Raymond75 dit :

    Quoi que l’on dise, et malgré toutes les difficultés imposées par les gouvernements successifs, la gendarmerie est beaucoup mieux encadrée et formée que la police. Mais la chute des effectifs et la fermeture des brigades réduisent cela à néant.

    Je trouve regrettable cette partition entre police et gendarmerie, issue des temps anciens. Il ne devrait y avoir qu’une seul organisation, avec différentes structures adaptées aux missions, mais avec une formation, une culture, une discipline et un entrainement communs, ainsi que des possibilités d’évolutions dans des missions différentes au cours de la vie professionnelle.

    • Naoned 46 dit :

      Comme vous le dites la Gendarmerie est mieux encadrée,formée et disciplinée
      Si vous fusionnez au profit de la seule Police vous aurez besoin de 40000 postes supplémentaires dus au temps de travail différent entre les deux institutions
      Et je ne parle pas des luttes redoublées entre les neuf syndicats de Police , les crs refuser de marcher car pas de chambre individuelle en déplacement
      Et puis en matière d’exemple que deviennent nos braves élèves policiers de Nîmes qui pendant le Covid s’étaient rebellés contre leurs cadres qui leur demandaient de respecter le confinement
      Bref un nivellement mais lequel
      Quant à la discipline vous voulez imposer aux policiers celle la Gendarmerie ?
      Même si les crs jouent aux militaires avec prise d’armes et fanions mais il ne faut pas exagérer on garde les heures supplémentaires et on récupère tous les dépassements

    • Sempre en Davant dit :

      Savez vous que « La Police nationale est créée le 14 août 1941, par Pétain. « ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_police_fran%C3%A7aise
      L’évolution des polices municipales, visible dans leur équipement, ne vous choque pas? D’ailleurs, pourquoi se généralisent ‘elles?
      L’échec vient du double pourrissement de la justice et de la PN par des biais idéologiques. Regretter la police de proximité? Mais faire des Tribunaux Judiciaires? Par bleu! Les Tribunaux d’Instance siégeant en comme tribunaux de Police avaient meilleur effet.
      Toute la chaîne juridique est parsemée d’officines parasites qui diffusent une idéologie ou une autre. Les « experts » sont partout. Tout est fait pour que les juges ne sortent plus de leurs « palais » si souvent délabrés.
      La « sachance associative » peut être la présidente d’une association à soit tout seul auto déclarée comme dans l’affaire d’Outreau.

      Même dans les enquêtes la double soumission à l’ordre Judiciaire et à la hiérarchie militaire faisait que la Gendarmerie en laissait moins passé que la police. Les enquêtes étant plus relancée.

      Mais surtout, et vous évoquiez le sujet des « concours », toutes ces structures souffrent d’un régime de cooptation..
      Cela prend toute sorte de forme de la publication des concours, à la composition des jurys, aux pratiques qui tombent sous le coup de la Loi.

      Il devrait être réjouissant pour tout « républicain » que les forces de polices soient diverses et que les Min Fi, Min Arm, Min Int, et les Maires aient l’œil sur les douaniers, gendarmes, policiers nationaux et municipaux… Et que chacun puisse enquêter sur les autres. Méfiez vous il pourrait vous prendre l’envie de glisser des élus dans les rangs de la justice pour lutter contre l’entre-soi.

      Mais surtout ces institutions sont gouvernées à l’improvisade. Il en résulte des périodes sans recrutement puis des recrutements massif. Comment trouver les bons candidats et bien les former dans ces conditions?

      Sans oublier qu’en féminisant tout à l’envie ont a fait comme si une femme = un homme en oubliant qui fait les enfants!
      C’est d’ailleurs un des drames français que de voir les femmes les mieux instruites faire le moins d’enfants.
      Ce n’est après tout qu’une affaire de finance. Les infirmières en indos étaient comptés comme des Offs par exemple pour le logement avec un robinet dans une chambre seul etc. …

  18. Sakrin dit :

    Serait-ce que Macron veut pour sa personne d’avantage de protection sur Paris et dans ses déplacements ?

  19. Charcot84 dit :

    Vous pouvez recruter des milliers de gendarmes ou policiers supplémentaires, rien ne changera. Il faut avant tout construire des prisons, durcir la répression et encager toute cette chienlit qui pourrit la vie de nos concitoyens. C’est avant tout la justice qu’il faut réformer pour une application stricte de nos lois avec des peines effectives. Quand on pense que seuls les deux tiers de peines de prison ferme sont effectuées…tout est résumé. Au lieu de financer le karting dans les prisons, réhabiliter Cayenne serait une bonne solution.

    • Lolo-Ito dit :

      La gendarmerie ne combat pas la délinquance mais traque les citoyens

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « La gendarmerie ne combat pas la délinquance mais traque les citoyens » C’est beau comme du Mélenchon!!!!! Ah mon pauvre chéri, la vie est dure!

      • Bistrotier dit :

        Pauvre petit citoyen tout traqué, matraqué, détraqué ; opprimé, reprimé, déprimé.
        Mais dans quel détestable pays nous vivons…

  20. Lolo-Ito dit :

    Bien, la vision du bleu en khaki

    • VinceToto dit :

      Flagrant délit d’outrage à agent et de racisme anti-daltonien. Connaissez vous les valeurs de la République? 200 € en liquide et on passe pour cette fois si.