La facture des opérations extérieures menées en 2022 par les forces françaises s’annonce très salée

Quand il était ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait assumé le fait de sous-évaluer les surcoûts des opérations extérieures et des missions intérieures [OPEX/MISSINT] dans le projet de loi de finances initiales, la différence devant alors être comblée par la solidarité interministérielle. Ainsi, l’idée était de trouver des marges de manoeuvres budgétaires à un moment où les ressources des armées étaient contraintes. Une façon de faire que n’approuvaient évidemment pas le ministère du Budget et la Cour des comptes.

En 2017, il ne fut plus question de recourir à un tel expédient, le montant des provisions « OPEX/MISSINT » devant désormais être évalué avec le plus de sincériré possible… Un exercice délicat, sauf à lire dans le marc de café. Quoi qu’il en soit, dans le cadre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, il fut décidé de porter progressivement l’enveloppe dédiée aux opérations extérieures de 450 millions [en 2017] à 1,1 milliard d’euros en 2020 [et même à 1,2 milliard en prenant en compte les surcoûts des missions intérieures].

Seulement, malgré cet effort de « sincérité », les provisions « OPEX/MISSINT » se sont révélées insuffisantes. Si l’article 4 de la LPM prévoyait un recours à la solidarité gouvernementale pour financer la différence, celle-ci a toujours été pris en charge sur les deniers du ministère des Armées, notamment via des redéploiements de crédits [notamment ceux du titre II, c’est à dire les dépenses de personnel]. Mais pas seulement.

« Tous les programmes contribuent au financement de ces surcoûts en cours d’année, ce qui se révèle particulièrement pénalisant pour les forces qui ont peu de marges de manœuvre en gestion, si ce n’est l’entraînement », avaient ainsi déploré l’ex-députée Sereine Mauborgne, dans un avis budgétaire publié en 2020.

L’an passé, le surcoût total des OPEX/MISSINT s’était élevé à 1,56 milliard d’euros, en grande partie à cause de l’opération Barkhane. Et cela, alors qu’il était attendu en baisse, apès la fin du « califat » autoproclamé par l’État islamique au Levant. Pour combler la différence, le ministère des Armées avait dû, de nouveau, consentir à des redéploiements, voire à des annulations, de crédits.

Qu’en sera-t-il pour la fin de gestion de l’année 2022? Une chose est sûre : la note s’annonce salée, comme l’a laissé entendre le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, lors d’une audition au Sénat, le 11 octobre. Ce qui n’est pas une surprise, notamment à cause du départ de Barkhane du Mali [le retrait d’un théâtre se traduit toujours par une hausse des dépenses, liées à la nécessité de mettre en place des flux logistiques importants et d’en assurer la protection] et de la participation française au renforcement du flanc oriental de l’Otan.

« Pour 2022, je ne peux pas encore répondre [sur le niveau des surcoûts OPEX/MISSINT] mais il est clair que les crédits vont être importants », a déclaré M. Lecornu, citant la « manoeuvre entre le Mali et le Niger, qui a été une grande réussite logistique » et les « moyens de réassurance sur le flanc est de l’Otan ».

Globalement, a-t-il précisé, « Roumanie, Estonie, Pologne, Lituanie… au moment où je vous parle, on est déjà à quelque chose qui peut se chiffrer autour de 600/700 millions d’euros ».

Cette évaluation prend, a priori, en compte les déploiements à venir d’un escadron de char Leclerc et d’une compagnie de VBCI en Roumanie, où la France est la nation cadre d’un bataillon multinational de l’Otan, ainsi que l’envoi de Rafale en Lituanie et celui d’une compagnie d’infanterie légère supplémentaire en Estonie.

« Il faut que l’on fasse de la pédagogie auprès de nos concitoyens. Construire un camp à Cincu [Roumanie] dans de bonnes conditions coûte nécessairement un peu d’argent. Donc, tout ça, il faudra aussi qu’on l’assume. Et donner le prix de ce que nous faisons participe aussi à l’acceptabilité sociétale. Je pense qu’il faut faire cartes sur table », a par ailleurs estimé le ministre.

Si le coûts de l’opération Barkhane ont été plus élevés en raison de son retrait du Mali [ou même s’ils sont du même ordre que ceux constatés en 2021], alors le total des surcoûts OPEX/MISSINT devrait dépasser les deux milliards d’euros cette année. Et, contrairement à la pratique de ces cinq dernières années, il n’est pas question pour M. Lecornu que le ministère des Armées soit le seul à en assumer le financement.

« Quand on est au-dessus [de la provision de 1,2 milliard d’euros, prévue en loi de finances initiales, ndlr], la solution reste la solidarité interminestérielle, qui, je le dis, est un bon principe. C’est la loi. C’est un bon principe parce qu’il y a quelque chose de différend à défendre le pays et être engagé en OPEX. […] Et on ne doit pas être freiné dans la capacité à [agir] », a fait valoir le ministre. Reste à voir ce qu’en dira Bercy… On connaîtra la réponse lors du prochain projet de loi de finances rectificative.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

84 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Facture salée, mais justifiée par les brillants résultats obtenus en Afrique, où la France apparait définitivement comme LA grande puissance protectrice.

    Dans la plus pure tradition depuis 1815, et les militaires aiment les traditions.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Dans la plus pure tradition depuis 1815, et les militaires aiment les traditions. » Comme d’habitude avec vous est que vous avez encore « oublié » dans votre commentaire ranci que les interventions militaires sont le résultat de décisions prises par des politiques donc des……………………….civils!

      • JC dit :

        Soyez indulgent notre ami Raymond profite de ce site pour se défouler. Une vie remplie de rancoeur et au final LL sert de psy.

    • mich dit :

      Enfin un comentaire positif Raymond , vous voyez que quand vous voulez vous savez combattre votre coté atrabilaire !(qui reviendra au galop je n’ en doute pas )

    • arnaud dit :

      Les militaires obéissent aux ordres du politique, visiblement c’est pas simple pour vous de le comprendre.
      Relire la constitution de 58….

      • Raymond75 dit :

        Obéir à n’importe quel ordre est une activité digne de respect … uniquement chez les militaires, qui servent la soupe à des politiciens incapables et à des intérêts financiers de quelques uns..

        • Gelase dit :

          « uniquement chez les militaires, » à condition qu’ils soient dans le camp du Bien…

      • FTAM dit :

        @ arnaud
        « Le Gouvernement dispose de la force armée » (Constitution, article 20).
        Vous avez parfaitement raison de rappeler que c’est le politique qui décide.
        .
        En principe, il décide en notre nom sous le contrôle d’une Assemblée Nationale supposée nous représenter. Celle-ci a le pouvoir de congédier le Gouvernement (motion de censure).
        Malheureusement, par crainte d’être renvoyée devant les électeurs (dissolution par le Président de la République) elle ne censure pas le Gouvernement et se contente de protestations verbales et platoniques. Protestations parfois véhémentes (du moins le mercredi, jour de la télévision) mais protestations toujours inutiles. C’est un simulacre de démocratie.
        Mais vous avez raison : ce ne sont pas les militaires qui décident.
        D’autant moins qu’ils sont absents des assemblées politiques.

    • Aramis dit :

      Facture insignifiante.

      • NRJ dit :

        @Aramis
        « Vous calculez mal, notamment la raison de la dépense. ». On ne calcule pas une raison de la dépense. Vous avez déjà rempli un bilan comptable ? Je demande, car c’est soit de l’ignorance, soit de la stupidité, au choix (je vous laisse me dire…).

        « Vous hallucinez encore… ». Ben non c’est ce que vous avez proposé. Je vous remets votre citation : « 5 000 missile par an c’est peu vu le nombre de pilote qu’on devrait entrainer. ».

        « C’est par pilote qu’il faut compter. ». Chaque année, environ 30 pilotes sont brevetés pour la chasse. Et chaque contrat dure 10 ans. Je vous laisse compter, ça fait 300 pilotes de chasse. Donc pour 3 missiles par pilotes, ça fait 900 millions d’euros. On est donc proche de 1 milliard par an foutus en l’air.

        « Je ne sais pas s’il faut deux ans mais vous avouez que vous racontiez encore du flanc. ». Je rappelais juste des faits. Quand on veut des pilotes de chasse, ce n’est pas ismplement pour faire voler un avion.

        « Mais bizarrement dans toutes les armées qui ont les moyens font l’objet d’une phase de simulateur puis d’un entrainement réel. ». Aucune armée ne tire 3 missiles à 1 million d’euros par pilote. Quelles sont vos sources ?

        « Je ne sais pas s’il faut deux ans mais vous avouez que vous racontiez encore du flanc. ». Je savais bien que vous alliez vous défiler. Alors mon cher, où est la réponse dans la question que j’ai posé ?

        « « . Il n’y a rien de concret. » Si et c’est indispensable au combat. ». Il se défile encore, trop drôle. Donc je répète la question puisque vous semblez avoir Alzheimer, qu’est-ce que concrètement le fait d’avoir déjà appuyé sur le bouton de mise à feu pour tirer un vrai missile apporte CONCRETEMENT au pilote ?

        Vous savez, ce n’est pas grave d’être stupide. Faut juste éviter de trop le montrer.

  2. Oggy dit :

    « Reste à voir ce qu’en dira Bercy… On connaîtra la réponse lors du prochain projet de loi de finances rectificative. »

    c’est tout vu ! comme d’hab au final ça fera 3 Rafales, 2 AM400, 1 frégate, 16 Ceasar en moins ou quelque chose comme cela
    un jour on risque d’avoir des dotations négatives

  3. Riecko dit :

    « Pour combler la différence, le ministère des Armées avait dû, de nouveau, consentir à des redéploiements, voire à des annulations, de crédits. » Il est complètement aberrant de mener une guerre en gérant son budget, ses effectifs et son armement comme si on était en paix.

    • Czar dit :

      on ne mène pas de guerre. (sinon le parlement s’en mêlerait et les galonnards pourraient pas jouer tranquillou à Fort Saganne dans le sable depuis dix piges en prétendant qu’ils assurent la survie de l’Occident, comme aux meilleurs temps du père Challe)

      • Riecko dit :

        On peut appeler ça ce qu’on veut, OPEX, opération militaire spéciale, pacification,… c’est bien une guerre dans les faits.

        Le parlement déclare la guerre mais rien ne dit qu’on est obligé de faire une déclaration avant d’entrer en guerre.

        • Czar dit :

          c’est d’ailleurs comme ça que le parlement de la IIIème nous a foutus dedans en 39, sans même voter une déclaration de guerre qui aurait alors dû donner lieu à un débat. On sait ce qu’il en est advenu.

          • Riecko dit :

            Il y a bien eu une déclaration de guerre en 1939. Et que le parlement vote ou pas cette déclaration, qu’il aurait voté si on lui avait demandé, ne changeait rien à notre très grande impréparation.

          • Czar dit :

            non le parlement n’a pas voté la guerre, il a voté l’augmentation des crédits militaires « pour faire face à la situation politique présente » il n’y a eu aucun débat débat à l’assemblée, en violation de la constitution.

            faire voter des crédits militaires dans un contexte de crise internationale était un peu plus « fédérateur » qu’assumer un débat politique sur le fait qu’on allait entrer en guerre et sur quels buts.

  4. Lucien dit :

    « « Il faut que l’on fasse de la pédagogie auprès de nos concitoyens. Construire un camp à Cincu [Roumanie] dans de bonnes conditions coûte nécessaire un peu d’argent. Donc, tout ça, il faudra aussi qu’on l’assume. Et donner le prix de ce que nous faisons participe aussi à l’acceptabilité sociétale. Je pense qu’il faut faire cartes sur table », a par ailleurs estimé le ministre. »

    Pas besoin de pédagogie M. le Ministre. Je désapprouve la politique américaine en Europe de l’Est et je désapprouve fortement notre alignement sans frein sur cette politique. Vu que les candidats anti-OTAN (Zemmour, Le Pen, NDA et Mélenchon) ont fait plus de 50% au premier tour des élections présidentielles, je ne pense pas être le seul dans mon cas.

    Plutôt que de faire de la pédagogie, demandez-vous quelle politique à l’Est les Français souhaitent vous voir adopter. Et ma question est la suivante : quelles actions menez-vous en attendant pour favoriser le retour à la table des négociations ? Je ne vois qu’une montée aux extrêmes depuis plusieurs mois.

    • Robert dit :

      Lucien,
      D’accord avec vous.
      Mais aucun groupe n’a exigé que le gouvernement passe devant la représentation nationale pour justifier son intervention contre un pays européen et réclamer une prolongation de cette intervention. Si Poutine refuse d’appeller cela une guerre, cela en est pourtant une qui dure depuis 2014 contre les russophones sans qu’aucun européen n’aie protesté. Macron s’est même vanté que la France fournisse des armes depuis 2014 à l’Ukraine pour persécuter sa minorité russophone. 20000 morts quand même et les populations privées de droits sociaux obligés de vivre huit ans dans des caves.
      C’est une guerre dans laquelle nos dirigeants nous ont engagés sans nous dire la réalité ni demander aux élus leur autorisation.

      • lgbtqi+ dit :

        c’est sûr qu’il n’allaient pas nous raconter votre réalité re-informée…

        La France qui fournit des armes pour persécuter les russophones ; les populations privées de droits sociaux (pour un coup que vous ne les conspuez pas ceux-là…) ; 8 ans de caves…

        C’est dommage, il y manque plein d’éléments : les pions mis en place par la poutinie et détrônés lors de la révolte populaire, les injections de faux habitants du Donbass par bus entiers du kgb/fsb, les petits hommes verts…

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

         » Macron s’est même vanté que la France fournisse des armes depuis 2014 à l’Ukraine pour persécuter sa minorité russophone  »

        Diantre… Bien évidement vous êtes capable de sourcer cette information? Je précise qu’un simple oui comme réponse sera insuffisant…

        • Robert dit :

          L’illusion d’être supérieur à ceux qui ne partagent pas la pensée unique procède de la paresse intellectuelle et du manque de confiance dans vos arguments. C’est vrai que l’insinuation, ça fait léger comme argument.
          Et sortir que Attal n’est pas Macron serait puéril, hein?
          Sans rancune.
          https://factuel.afp.com/doc.afp.com.32GA3CT
          https://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article1017

          • Twisted dit :

            Eh Grobert si tu faisais un minium d’effort tu saurais peut-être que les armes vendues par la France depuis 2014 ce sont des hélicoptères civils et des navires destinés à la garde côtière. Tu nous expliques comment les Ukrainiens sont censés massacrer du Russophone avec ça? En lançant un raid à la viking depuis le Dniepr?

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            C’est vous qui faite le rapprochement entre la livraison d’arme et la persécution des russophones…

            Cela ne démontre absolument pas :
             » Macron s’est même vanté que la France fournisse des armes depuis 2014 à l’Ukraine pour persécuter sa minorité russophone  »

            C’est bien de se croire un grand rebelle et prendre les autres pour des moutons encore faut-il comprendre les mots et ne pas raconter n’importe quoi sinon on passe juste pour un âne, et ce n’est pas flatteur pour les ânes.

    • Électeur dit :

      Lucien, votre intervention est inconvenante parce qu’elle met les xénocrates qui nous gouvernent en face de leur(s) (ir)responsabilité(s).

    • PK dit :

      Le coté anti-OTAN de madame Le Pen est assez discutable, à moins que vous ne discutiez de Marion Maréchal. Elle est devenue d’un coup pro-européenne et cela passe inévitablement par un alignement complet avec les États-Unis, donc l’OTAN.

      C’est d’ailleurs tout le double langage de Meloni en Italie, fraîchement élue. Elle est 100% atlantiste. Il sera intéressant de suivre les mois qui suivent en Italie – qui va entrer en récession grâce à la politique de l’européiste et mondialiste copain de Macron, le sieur jamais élu Draghi – pour connaître comment elle va faire le grand écart entre ses convictions et la sauvegarde de l’Italie, surtout avec un futur ministre comme Salvini qui vient de se découvrir des fibres anti-sanction (faut bien rentrer en état de grâce après sa claque électorale due à son alliance avec le sieur Draghi).

      L’Italie d’aujourd’hui, c’est 5€ pour faire tourner un lave-vaisselle… des factures d’électricité pour un particulier qui peuvent atteindre 1000 € par mois alors que le chauffage n’a pas encore été mis en route : il y a d’ailleurs une date de départ selon les régions…

  5. B707 dit :

    Solliciter la caisse noire ou « cagnotte » du sénat serait utile….et revoir certains engagements aussi ..pour le remerciement qu il y en a disait ma grand mère….

  6. Alfred dit :

    La pédagogie en matière budgétaire, se terminant généralement par des emprunts et des nouvelles taxes diverses et variées, ainsi que la hausse de celles existantes, peut être serait-il bon de rétablir un contrôle à priori des dépenses assorti de mesures contraignantes qui obligeraient nos suzerains à respecter les budgets qui ont été approuvés. Car à l’allure où vont les choses, il est à craindre que leurs menus débordements et l’accumulation des intérêts à rembourser finissent par tarir le chaudron magique dans lequel ils piochent le pognon de nos impôts.

  7. Polymères dit :

    Ne pas confondre coût et surcoût.
    Si c’est plus de 2 milliards le coût des opex, on y soustrait ce qui est provisionné pour obtenir le surcoût.

    • précision dit :

      C’est surcoût des Opex par rapport à « pas d’Opex », je crois.

      • Polymères dit :

        Non, il y a une enveloppe budgétaire pour les opex , comme il y en a pour la MCO, l’entraînement, les infrastructures etc…
        Donc ce qui va au-delà, c’est un surcoût qu’il faudra financer.
        Beaucoup de monde considère que tout le coût des Opex est un surcoût, sauf qu’il y a bel et bien un budget.
        Et comme souvent, on doit arrêter de se dire que s’il n’avait pas les opex on s’acheterait plus d’équipements. Non déjà par principe le surcoût des opex a toujours été absorbés par l’ensemble des ministères, la part de la défense étant ce qu’elle est, budgétairement on est plutôt sur un report de dépenses d’une année à l’autre (parfois juste quelques mois) que sur une annulation sèche que là aussi beaucoup imaginent.
        C’est juste un exercice comptable qui se fait d’année en année.

        Mais chaque année c’est le même refrain qu’il faut réexpliquer à ceux qui continuent à voir dans la fin des opex , une source financière qui serait considérable et forcément destiné à acquérir des équipements. Non déjà le surcoût n’existant plus ne sera pas un complément budgétaire. Ensuite sur l’enveloppe budgétée ça irait un peu partout.
        Le plus agaçant c’est que bien souvent ce sont les mêmes qui se plaignent que ces dernières années on a augmenté cette enveloppe, certains allant jusqu’à faire croire que toutes les augmentations annuelles ne faisaient que payer les opex. Les mêmes qui disent que lorsqu’on augmente depuis 5 ans de 1,7 milliards puis maintenant de 3 milliards ce n’est pas assez sont ceux qui depuis 10 ans et plus sont à dire qu’il faut arrêter les opex car ainsi les quelques centaines de millions feront toute la différence.
        En fait le problème c’est qu’on donne depuis trop longtemps un poids financier surdimensionné aux Opex et ce seront encore les mêmes qui critiquer ont le coût d’un désengagement.
        Il y a des gens qui pensent sincèrement que moins notre armée fait de l’engagement opérationnel, plus on va l’équiper et la renforcer, mais en réalité c’est le chemin vers la démilitarisation. Cela semble être difficile à comprendre ou alors certains ont le dessein de voir la France inactive militairement pour les intérêts d’autres pays.

    • vrai_chasseur dit :

      @Polymères
      C’est exact mais c’est juste une question de terminologie.
      Les dépenses OPEX ne sont pas budgétées dans la Loi de Programmation Militaire : dans le jargon budgétaire, elles en constituent donc le « surcoût ».
      Il existe cependant une « provision » (qui comprend maintenant une partie à hauteur de 100 millions pour les missions sur le territoire national) pour couvrir ces dépenses.
      Mais cette provision s’avère chroniquement insuffisante.

      Le problème est double :
      – pourquoi les OPEX sont systématiquement sous-provisionnées, alors que la visibilité sur leur coût réel existe depuis des années et qu’elles s’inscrivent de plus en majorité dans des mandats pluriannuels,
      – et surtout, une fois la provision utilisée, pourquoi le reste à payer est entièrement à la charge du Ministère des Armées, obligeant celui-ci à des décalages de programmes d’investissement très préjudiciables. Cela fait apparaître les militaires comme des fautifs des surcoûts OPEX et qu’il faut donc pénaliser budgétairement, alors même que la décision des OPEX ne leur appartient pas, ils n’en sont que les exécutants.

      Un fait nouveau s’y ajoute : les ventes de matériels d’occasion (Rafale -> Grèce, Croatie par ex.). L’achat de matériels neufs en compensation est un « surcoût ». Il est compensé par une « provision », qui est le produit de la vente d’occasion. De la même façon que pour les OPEX, comment et par qui est assumée la différence entre surcoût et provision dans le budget ?

      La prédécesseure de l’actuel ministre, Mme Parly, s’était beaucoup battue sur ces sujets, argumentant que les OPEX, comme les ventes d’occasion étaient décidées par l’exécutif de la nation. A ce titre elles constituaient donc des dépenses de la nation toute entière et ne devaient donc pas être à la charge unique d’un seul ministère. On verra ce qu’en pensent les députés.

  8. Barfly dit :

    1,5 milliards pour Barkhane. Qu’on le donne aux ukrainiens plutôt que le dépenser en pure perte, eux au moins sauront quoi en faire, pas comme les autres ingrats et incompétents de maliens. Et puis si aux passages ils peuvent taper du Wagner par centaine ça sera toujours ça de fait qu’on aura pas à faire en Afrique, un de ces jours. C’était ma minute bourrin.

  9. Clavier dit :

    On sait fort bien se prendre des coup de pieds au C** en Afrique, quoi qu’il en coûte….au contribuable !

  10. Robert dit :

    Rassurez-vous, avec l’argent magique et la prestidigitation des sommes sur d’autres budgets voire déplacés en temps au prochain budget, l’argent dépensé pour aider l’OTAN en Ukraine va être largement sous estimé.
    Par contre, c’est une participation à un conflit armé et au bout de quatre mois, la constitution oblige le gouvernement à se présenter devant l’assemblée nationale pour réclamer une prolongation. Il paraît que c’est la démocratie.
    Et il est difficile de prétendre que c’est une « guerre humanitaire » quand nos canons tirent sur des civils, que nos forces spéciales et renseignement sont présents en Ukraine aux côtés des ukrainiens dont certaines unités sont majoritairement étrangères.
    D’ailleurs, certains remarquent les méthodes de certains mises en scène comme sur le tournage d’un film mais avec des techniques et un matériel peu habituels. Un ancien capitaine des commandos Marine en a fait la remarque à une journaliste. Il semble insinuer que c’est une mise en scène et que ce ne sont peut-être pas pas des soldats ukrainiens.
    https://www.ndf.fr/nos-breves/07-10-2022/malaise-sur-le-plateau-de-lci-louis-saillans-ancien-officier-des-commandos-marine-doute-dune-video-des-ukrainiens-montrant-la-reddition-de-soldats-russes-video/

    • mich dit :

      En tout cas heureusement que vous ne prenez pas parti depuis quelques mois ! pas facile la dictature pour les hommes intègre comme vous .

      • Robert dit :

        Je n’ai jamais dit que je ne prenais pas partie.
        Je ne suis simplement pour aucun camp, la nuance est trop imperceptible pour vous.
        Quand à l’intégrité, laissez-moi en être juge me concernant.
        Les perroquets et les bien pensants nont aucune leçon à donner à quiconque.

        • mich dit :

           » Je n’ai jamais dit que je ne prenais pas partie.  » , vraiment ? la nuance a un drôle de sens dans vos phrases mais on commence à s’ habituer depuis que vous êtes sur ce site ,on dira que l’ on a n ‘a pas la même définition de ce terme , en tout cas vous faites erreur en voyant une leçon dans mes propos ce n ‘est que de l’ ironie par rapport vos sermons souvent victimaire , mais bon c ‘est cela aussi la démocratie .

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Prendre partie, ce que vous faite, c’est choisir un camp… Il ne peut pas y avoir de nuance, tout du moins avec cette formulation.
          Personne ne peut juger de ce qui n’existe pas, donc personne ne juge de votre intégrité.

    • lgbtqi+ dit :

      elles doivent être contentes vos relations, anciens du 13ème RDP et du 1er RPIMa, dont vous déclariez fréquenter les cercles en région lyonnaise.

      C’est sympa un copain qui balance sur des interventions secrètes ou qui affabule. Typiquement le genre de mec apprécié dans ces régiments.

    • LEONARD dit :

      @Robert
      Vous au moins, vous ne craignez pas la pénurie de fiel !!
      Louis Saillans ne doute pas que les soldats armés soient ukrainiens, il doute que les prisonniers soient russes.
      Il pense que c’est un film de propagande Ukr destinés aux Refuzniks et on ne peut pas lui donner tort.

      • Robert dit :

        Vous l’avez mal écouté. Il parle de la mise en scène trop belle mais aussi du matériel ou rien ne manque, tous ont exactement le même ainsi que les cagoules qui peuvent aussi servir à dissimuler des visages. Il dit bien que dans ce conflit russo-ukrainien ce n’est que très rarement le cas et qu’une action comme celle-là rendrait impossible la respiration avec une cagoule.
        Il n’a pas dit que c’était des soldats ukrainiens ou pas, il ne se risquerait pas à violer un tabou, mais il met déjà un doute sérieux sur la véracité de cette vidéo.
        Il avait déjà remis en cause une autre vidéo et je pense qu’il recommencera. Enfin, si on continue à l’inviter.
        Maintenant, appelez ça du fiel si ça vous plait, mais alors comment appelez le suivisme et l’obéissance quasi-religieuse à la parole bien pensante y compris dans ses mensonges?
        Je pense que ce qu’il manque, c’est le doute et l’esprit critique en toute circonstance.

        • LEONARD dit :

          @Robert
          Non.
          Vous écrivez « Il semble insinuer que c’est une mise en scène et que ce ne sont peut-être pas pas des soldats ukrainiens ».
          Reprenez ses propos. Il insiste sur la qualité du cadrage, l’équipement « uniforme » et la »mise en scène ». A aucun moment, il ne met en doute la nationalité des soldats (commandos ?) ukrainiens. (ni d’ailleurs des « refuzniks » russes).

          Or, vous écrivez, je cite « que ce ne sont peut-être pas pas des soldats ukrainiens. », ce qu’il n’évoque pas une seule fois.

          Une fois de plus, vous agissez en petit propagandiste russe, et à faire trop de zèle vous vous décrédibilsez un peu plus à chaque fois.

          L »énergie du désespoir ?

        • lgbtqi+ dit :

          Eh bien, parlons d’esprit critique puisque vous en réclamez…

          Croyez-vous les Ukrainiens, en action organisée de propagande, commettre les grossières erreurs que vous leur imputez ?

          Savez-vous qu’il cagoule et cagoule, notamment au niveau de la ventilation ? Les mecs et les nanas du Raid / GIGN retirent leurs cagoules en intervention ?

          Savez-vous également que masquer le visage de prisonniers, quel qu’en soit le moyen, permet de s’assurer que le reportage sera bien diffusé, sans enfreindre de loi…

          Mais non, ce qui importe pour vous c’est :
          – de ne réclamer d’esprit critique que lorsque cela pourrait aider la poutinie

          – d’en manquer totalement quand cela nuirait à la poutinie, cet agneau civilisationnel expiatoire destiné à sauver l’occident.

          – de jouer les caliméros quand votre sauce ne prend pas.

    • Twisted dit :

      Groobert la constitution parle d’intervention des forces armées à l’étranger. Elles sont où les forces armées à l’étranger? Les 50 pax de la DGSE qui font du rens depuis 2014? Un peu de sérieux.
      C’est vraiment dommage que notre belle langue n’est pas d’équivalent plus correct du whataboutisme, oui les Ukrainiens font de la propagande depuis le début, et?

  11. Guillotin dit :

    Monsieur le Ministre ne va pas au bout le la logique.
    Il dit :  » « Il faut que l’on fasse de la pédagogie auprès de nos concitoyens. Construire un camp à Cincu [Roumanie] dans de bonnes conditions coûte nécessaire un peu d’argent ».. Ce qu’il faut dire aux gens, c’est pourquoi on doit construire ce camp ! pour quoi, pour qui, pour quoi faire ? sur demande de qui ?
    C’est là la question. Et c’est là que ça deviendrait difficile de faire avaler la pilule .
    Les français sont-ils enthousiastes, ou même consentants, à ce genre d’opération aux ordres de l’OTAN c’est à dire des USA, pour faire de la présence, comme en Pays Baltes ou en Mer Noire ?
    servir les intérêts de la France, à Cincu ? qu’on fasse d’abord admettre cette justification injustifiable, à Clermont -Ferrand, Melun, Agen, Quimper, Bourges et Avignon ! c’est là que ça se passe, la France !

    La Russie n’est pas en train de nous attaquer, ni même d’attaquer qui que ce soit ! elle règle ses problèmes avec l’Ukraine, qui sont des problèmes avec les USA, et elle règle la question de ses intérêts stratégiques, de ne jamais avoir un pays de l’OTAN à cet endroit-là !
    La Russie refuse l’extension post-1990 de l’OTAN, qui est la seule véritable agression de l’histoire ! nous n’avons rien à faire là-dedans si ce n’est exiger des USA qu’ils se calment et que l’OTAN revienne à ses frontières pré-1990… adieu la Bulgarie, la Roumanie, la Pologn etc, qui sont les seuls territoires annexés de cette affaire !
    Dans un premier temps, exiger que l’Ukraine ne soit jamais dans l’OTAN et que les pays annexés par l’OTAN-USA après 1990 soient considérés comme des états tampons, des états neutres, comme la Suisse.
    Faisons des économies : assez d’Opex ridicules de ce style, et tout le monde à la maison : il y a suffisemment à faire dans le 9-3 et les quartiers nord de Marseille, entre autres !

    • francois dit :

      « ni meme d’attaquer qui que ce soit ».. tu fais pitié guillotin..

      • Guillotin dit :

        @ françois : je vous en prie: sortez votre mouchoir . Car vous n’avez pas fini d’en avoir besoin.

    • Klaus Maffrei dit :

      Comme plaidoyer pro-Poutine, on fait difficilement mieux.
      Ça me rappelle le temps où la CGT manifestait contre le déploiement des euromissiles, voire le temps où elle sabotait le matériel de guerre français pour faire plaisir à Moscou en 1939 et plus tard du temps de la guerre d’Indochine.

    • mich dit :

      Tout le monde à la maison pour que vos amis soient plus tranquille , j’ ai bon ? sinon je ne vois pas le rapport entre l’ OTAN et le budget de nos forces de l’ ordre ,mais c ‘est vrai que vous voyez cela de l’ extérieur ou alors de Bretagne , enfin on ne sait plus trop avec vous .

    • Plouc putatif dit :

      @ francois, KM, mich
      Sans être pro-Poutine, je suis d´accord avec Guillotin.
      La comparaison avec la CGT de l´époque soviétique est un argument malhonnête.
      .
      Tous les trois, vous êtes manichéens. Un peu de réflexion avant de poster ne fait de mal à personne.

      • mich dit :

        Manichéens avec @Guillotin !!! très drôle , c ‘est du second degré ? pour les réflexions vous repasserez .

    • lgbtqi+ dit :

      Faut faire un florilège avec vos interventions…

      Entre celles qui appelle au rétablissement de la Terreur, avec des robespierre ; celles qui se languissent de l’arrivée d’un Kim-machin-chose dictateur au pouvoir en France ; celles où perce le souhait du feu nucléaire sur la France ; celles qui appellent à l’élimination des lgbt et autres anormaux …

      et à présent :
      – « La Russie n’est pas en train de nous attaquer, ni même d’attaquer qui que ce soit ! »

      – « La Russie refuse l’extension post-1990 de l’OTAN, qui est la seule véritable agression de l’histoire ! »

      – « Bulgarie, Pologne, Roumanie annexés »

      Encore un beau caca-boudin, Shimou Fékaka (sic, votre ancien pseudo), quotidien et bien puant comme vous les aimez.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @ Lgbtqi+ Vous avez oublié l’appel à peine voilé au sabotage concernant les livraisons d’armes à l’Ukraine et à l’envoi en camp de rééducation de ceux qui ne pensent pas comme lui!

        • lgbtqi+ dit :

          ah, certes, le sabotage m’avait échappé… Pour ce qui est des camps de rééducation, vu que je suis déjà par lui dévolue à la poubelle à l’instar de l’ensemble des lgbt et autres « parasites », la plus funeste perspective avait estompé l’autre.

    • Haut château dit :

      La Russie qui n’est pas en train d’attaquer qui que ce soit. La Bulgarie, la Roumanie et la Pologne, annexées par les USA.
      Et les victimes sont des agresseurs et les agresseurs des victimes, et les démocraties sont des dictatures et les dictatures des démocraties, et la vérité est un mensonge et le mensonge une vérité, et encore, et encore, et encore.
      Vous êtes tellement routinier, tellement mécanique, Guillotin, qu’il est bien évident que vous n’y croyez pas vous-même.

      • lgbtqi+ dit :

        « La ferme des animaux », Georges Orwell. Dépeint précisément ce genre d’individu, à défaut d’aborder la fixation au stade anal de celui-ci.

    • Bravo Charlie dit :

      « La Russie n’est pas en train de nous attaquer, ni même d’attaquer qui que ce soit… »

      Nouvelle provocation de l’agitateur bouffon de ce forum.

    • ZoSo dit :

      Vous avez pas des barricades à monter avec vos amis de la CGT corrompu par le régime russe ?

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « vos amis de la CGT corrompu par le régime russe ? » Je doute fort que les dirigeants et membres actuels de la C.G.T. aient les « yeux de Chimène » pour l’actuel résident du Kremlin! Pendant la période de l’U.R.S.S. que des dirigeants de la C.G.T. comme Benoît Frachon, Alain le Leap, Georges Séguy et Henry Krasucki aient été (comme les dirigeants du P.C.F.( dont un certain Georges Marchais) en « communion de pensée » avec Moscou nul n’en doute mais Philippe Martinez aller chercher ses ordres chez Poutine………………… j’ai vraiment un énorme doute!

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      — ni même d’attaquer qui que ce soit ! elle règle ses problèmes avec l’Ukraine,

      L’Ukraine est un pays souverain qui est attaqué par un autre état souverain la Russie. C’est le terme opération spécial qui vous perturbe… il il y a 143 nations qui sont d’accord sur ce fait.

    • VinceToto dit :

      Je trouve cela marrant qu’un croyant comme moi soit sur presque la même ligne que vous @Guillotin et Besson(le coco).
      Par contre, je peux vous assurer qu’après les actions de l’Etat français gravement vicié, que la Russie n’aura aucun état d’âme à attaquer cet Etat(et les autres) si elle le peut et considère que cela la sert. La Russie travaille pour la Russie.

  12. AirTatto dit :

    Je serai curieux de connaitre les modalités financière des OPEX des autres pays? Somme nous les seules à payer pour aller aider les autres? Les USA demande la facture, le Japon, la Pologne et la Corée on une belle facture mensuelles.

    • Fafou dit :

      il y a une nette différence entre partir fier comme Artaban, défendre un peuple en voie de développement depuis 70 ans et entrenir ses propres bases (pas opex) à l’étranger 😉

  13. blavan dit :

    Entre le surcout des opérations extérieurs et la hausse vertigineuse des carburants, la hausse du budget promise sera rapidement absorbée.
    Il faudra encore attendre pour renforcer nos moyens. Nous avons la chance de ne plus avoir d’ennemis en Europe depuis la déconfiture de la Russie .

  14. LEONARD dit :

    @L.L
    Voilà qui va faire des coûts d’entretien en moins (mais des frais de transport):
    https://twitter.com/OpexNews/status/1580187021389090816

  15. Frédéric dit :

    Une autre opex en moins cette hiver. Le retrait des derniers soldats (hors casque bleus) de Centrafrique est acté d’ici la fin de l’année.

    Sinon, une opex qui lui ruine sérieusement un pays, continue en Ukraine. Pour compenser en partie ses pertes en chars, la Russie annonce modernisé 800 T-62 sorti des réserves d’ici trois ans…. Pour rappel, ils datent d’avant l’AMX-30…

  16. Ancien de Tacaud dit :

    Scrogneugneu !
    D´mon temps, on y allait avec la bite et le couteau !
    Ça coûtait moins cher au budget de l´État !
    .
    Non : ce que je rappelle ci-dessus est vrai, on y allait avec rien (et même l´interdiction de faire usage des armes, excepté pour se défendre) mais je blague : sérieusement, si on veut faire des opex il faut y mettre les moyens.
    Il incombe aux décideurs politiques de décider et d´abord de budgéter, sans compter trop facilement sur la débrouillardise et la rusticité du Soldat français.

    • PK dit :

      Pour cela, il faudrait passer par le parlement…

    • Ancien de Tacaud dit :

      Je recommande la lecture (gratuite) de cet excellent livre-témoignage :
      https://www.edition999.info/Opex-Tacaud.html
      .
      Extrait 1 : « pour accomplir notre mission de désarmement, nous devrons probablement employer la force des armes, mais problème : comment employer la force des armes avec l’interdiction de l’employer autrement que pour nous défendre ? Solution : en ne laissant que deux possibilités aux frolinat : soit ils font reddition sans tirer, soit ils tirent les premiers mais ils nous loupent. Il faut donc leur mettre la pression et c’est ce que nous faisons maintenant avec nos préparatifs faussement secrets. »
      .
      Extrait 2 : « L’une des caractéristiques de cette intervention au Tchad en 1978, ce fut l’insuffisance de la logistique : nourriture (notamment eau potable), prévention et soins de santé, matériel et même munitions. »

  17. VinceToto dit :

    « il y a quelque chose de différend à défendre le pays et être engagé en OPEX »
    C’est bien de l’avouer.
    Oui, effectivement, il y a aussi une grande différence entre défendre la France et être ministre des Armées. D’ailleurs c’est bien d’avoir enlevé le terme « Défense » de ce ministère tellement cela se voit que les armées payées par les français ne travaillent pas à la Défense de la France et de ses intérêts.

    • lgbtqi+ dit :

      Oui mais en même temps, si on vous suit bien, c’est pas grave vu que ce sont les hordes poutiniennes qui travaillent et travailleront à la défense de la France et de ses intérêts !

  18. Loufi dit :

    Mais comment ils arrivent à des coûts aussi faramineux ? Le seul poste de dépense supplémentaires, c’est le carburant. 600m pour aller en Roumanie ?? La blague

  19. Bob dit :

    C’est quoi de délire de 1.5 milliards d’OPEX en 2021????
    Comment cela ait pu augmenté alors que c’est 1 milliard en général? Aucune explication ??? Et pendant ce temps là, on balance du fric pour s’amuser dans les bac à sable de la BSS. Impressionnant d’efficacité. Nos ennemis doivent trembler mise à part les pick-up des pouilleux de djihadistes.

  20. Dhu dit :

    On pourrait trouver ce complément d’argent dans le commerce extérieur. Ce serait une petite contribution ou participation des entreprises à l’effort que font nos armées pour la stabilité du monde et donc des affaires.

  21. vno dit :

    Dans les surcout, il y a les « étudiants » africains rapatriés à grands frais par les avions de la sécurité civile en France et sans visas ? ou c’est au détriment du renouvellement de la flotte de Canadair ? Prendre le budget sur l’aide au développement pour se rembourser de l’aide apportée à ces ingrats en même temps que le retour au pays et sans le filler du pognon en plus me semble une idée à plus que creuser !

  22. Belzebuth dit :

    Le dispositif militaire français basculera de l’Afrique à l’Europe de l’est, la facture restera toujours autant salée tant que ce poste sera volontairement sous-évalué de LPM en LPM, livre blanc ou pas…
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/10/11/lafrance-renforce-encore-son-dispositif-a-l-est-de-l-europe-23382.html