Le retrait du Transall ne sera que « partiellement compensé » par la montée en puissance de l’A400M en 2023

Depuis 2020, le ministère des Armées ne publie plus les taux de disponibilités de ses différents équipements en service, estimant que de telles données doivent être « soumises à des impératifs renforcés de confidentialité ». Cela étant, le Projet annues de performances [PAP] pour le programme 178 « Préparation et emploi des forces », annexé au projet de loi de finances [PLF] en donne un aperçu.

En effet, ce document donne la disponibilité des grandes catégories d’équipements par rapport « aux exigences des contrats opérationnels » de chaque armée, sans pour autant entrer dans les détails. Plus précisément, cet indicateur « mesure le ratio du niveau de matériels effectivement disponibles rapporté au besoin généré par les contrats opérationnels les plus dimensionnants et au besoin organique [formation, entraînement, plastron, essais…]. Et le « matériel qui répond aux exigences de sa finalité principale est considéré comme disponible ».

Ainsi, le PAP pour le programme 178 précise les taux de disponibilités pour les deux années précédentes ainsi que les prévisions – souvent optimistes – pour celle en cours et les suivantes. Et selon le document annexé au PLF 2023, on constate que certains équipements connaissent encore des difficultés… Tel est le cas des hélicoptères de l’Aviation légére de l’armée de Terre et de la Marine nationale.

Ainsi, le taux de disponibilité des hélicoptères de manoeuvre et d’assaut [HMA] de l’ALAT [NH-90, Cougar, etc] a été de 43% en 2021, l’objectif étant qu’il soit de 58% en 2025. « La révision à la baisse de l’activité a conduit à décider une baisse de la disponibilité prévisionnelle associée aux flottes HMA. Toutefois, les efforts des unités de maintenance de l’armée de Terre et les performances des contrats ‘verticalisés’ CHELEM [Cougar-Caracal] et NOS [NH-90 Caïman] visent une hausse de la disponibilité dès 2025 », est-il avancé dans le PAP.

S’agissant toujours de l’armée de Terre, la disponibilité des pièces d’artillerie de 155 mm est logiquement attendue en forte baisse [de 76% à 59% en 2025], après la cession de 18 CAESAr à l’armée ukrainienne. Ce qui, selon le document, « impose de maintenir au mieux le parc [d’obusiers] AUF1 en attendant le recomplètement des CAESAr cédés et ensuite la livraison des 33 CAESAr supplémentaires pour atteindre la cible du format à 109 canons ». Et d’ajouter : « Les données fournies ici ne tiennent pas compte des efforts consentis dans le cadre des travaux sur ‘l’économie de guerre’ et des engagements des industriels à accélérer les livraisons. L’augmentation du parc de canons de 155mm qui devrait en résulter en 2024 et 2025 n’est à ce stade pas chiffrable ».

Pour en revenir aux hélicoptères, ceux de la Marine nationale ont affiché un taux de disponibilité de 46% en 2021. Ce qui n’est pas surprenant au regard des difficultés des NH-90 NFH… « La cible 2023 est revue à la baisse [56%, ndlr], principalement en raison d’un fort taux d’immobilisation au Soutien Industriel [retards persistants des chantiers capacitaires], auquel s’ajoutent les retards de livraison de la flotte intérimaire et, pour la flotte Caïman, la lourdeur du plan de maintenance et des difficultés technico-logistiques notamment liées à la corrosion. Au regard de cette situation et en dépit de la baisse évoquée, l’objectif de disponibilité envisagé correspond cependant aux attentes fortes d’une amélioration des résultats », note le PAP du programme 178.

Les situation des hélicoptères de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] est meilleure, avec un taux de disponibilité de 72% en 2021 [mais qui était de 88% en 2020…]. Le PAP prévoit une hausse de cette indicateur pour la période 2022-25, « notamment suite à la montée en puissance progressive de la flotte Caracal et celle de la flotte MFHM [Modernisation de la Flotte Hélicoptères de Manœuvre], qui palliera partiellement la déflation des appareils plus anciens [Puma, Super Puma].

Cela étant, l’AAE a d’autres soucis. Comme son état-major a déjà eu l’occasion de le préciser, la cession de Rafale d’occasion à la Grèce et à la Croatie ainsi que le retrait des Mirage 2000C ont pour conséquence une « baisse de la disponibilité » des avions de combat « par rapport aux exigences des contrats opérationnels ». Mais pas seulement.

« L’aptitude de l’AAE à intervenir dans le cadre d’un engagement majeur sous six mois dépend du niveau de préparation opérationnelle des forces dans le cadre de la montée en puissance, de la capacité à
redéployer les moyens engagés en gestion de crise, du volume de projection de force [difficultés de recourir à l’affrètement aérien), de l’utilisation d’avions ravitailleurs alliés et de l’approvisionnement de certaines ressources », rappelle le PAP.

Et d’ajouter : « Les inflexions à compter de l’année 2023 s’expliquent notamment par les retraits des flottes C160 Transall et Mirage 2000C, conjugué à l’export de Rafale Air d’occasion. Ces réductions des flottes d’avions de chasse et de transport tactique viennent accroître le besoin de régénération des forces aériennes dans l’hypothèse d’un engagement majeur ».

Concernant les avions de combat, le PAP prévoit une évolution à la hausse de leur disponibilité, grâce à « la performance des contrats verticaux [Rafale et moteur du Mirage 2000] », à « l’adossement du soutien au Service industriel de l’aéronautique [SIAé] », aux « mesures prises pour remédier à la crise logistique sur Mirage 2000 » ainsi qu’aux « mesures d’optimisation internes ». En outre, la reprise des livraisons de Rafale [13 exemplaires en 2023] contribuera à améliorer le « contrat intervention » en 2025.

Pour le transport aérien tactique, la principale difficulté vient de baisse de la disponibilité des flottes d’avions de transport [passée de 65% en 2020 à 60% en 2021], que le PAP explique par le retrait du service des Transall C-160, alors que la montée en puissance de la flotte d’A400M n’est pas achevée.

« Les conséquences du retrait de service des C160 Transall ne sont que partiellement compensées en 2023 par la montée en puissance des A400M », avance en effet le PAP. Cependant, celui-ci prévoit une hausse significative de la disponibilité des avions de transport de l’AAE [80% en 2025] grâce à la « poursuite de la montée en puissance de la flotte A400M et la finalisation de son soutien ».

Publié en juillet dernier, le rapport annuel de performance annexé au projet de loi de règlement du budget et d’approbation des comptes pour 2021, avait toutefois relevé que le « principal inducteur d’indisponibilité » pour les avions de transport tactique était lié à « l’allongement de la durée des chantiers industriels ». Et d’ajouter : « C’est notamment le cas sur les flottes C-130H. La faible disponibilité de cet agrégat fait l’objet de plans d’actions de haut niveau. Le 2ème semestre 2021 a été encourageant pour la flotte A400M ».

Cela étant, l’état-major de l’AAE a assumé le retrait des Transall, y compris celui des deux Transall C-160G « Gabriel », dédiés au recueil du renseignement électromagnétique.

« Je suis le responsable de l’arrêt des Transall ‘Gabriel’ et je l’assume : dix Transall nous coûtaient plus de 80 millions d’euros par an, pour une disponibilité de 20 %. Plutôt que de faire des coupes ailleurs, j’ai choisi de les retirer du service », avait en effet déclaré le général Frédéric Parisot, le major général de l’AAE, lors d’une audition parlementaire, en juillet.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. Avis dit :

    Comment ca se fait qu’on est arrivé à une telle situation! j’ai jamais vu une armé faire des dons des meilleurs avion en sa possession à des pays étranger (Grèce, Croatie…) alors que nous procédons pas assez! et on continue à gonfler le torse face aux russe! nous avons aucun système antimissile capable d’arrêter le moindre des putaines missiles poutinien… Faudrait expliquer à Zelenski que nous aimons l’Ukraine, mais pas au point de mourir pour l’Ukraine, soyons honnête. Donc il faut d’urgence négocier pour une désescalade et pour une paix, par ce que sinon c’est la 3eme guerre et nous ne somme nullement prêt!

    • Dodo dit :

      Je propose que la Russie se retire complètement du territoire internationalement reconnu ukrainien contre la paix.
      Le soutenez vous ? Ou alors vous cherchez une paix pour faire gagner les russes ?

      • Castel dit :

        Soutenir l’Ukraine dans ce conflit, me parait une évidence, cela dit, il est souhaitable pour tout le monde qu’il se termine le plus rapidement possible, car il n’est dans l’intérêt de personne qu’il s’éternise :
        -Que ce soit pour les russes qui se sont ridiculisé aux yeux du monde entier à cause de leurs échecs flagrants, -pour les Ukrainiens dont le pays et surtout la population, paye un lourd tribut, chaque jour qui passe,
        – pour l’Europe et la communauté internationale, qui voit l’économie s’effondrer, si l’on excepte les marchands de canons….
        Donc, essayer de trouver une sortie de crise le plus rapidement possible me parait être une nécessité pour les deux parties, bien sûr pas à n’importe quelles conditions, mais comme je l’ai déjà dit, à la fin du conflit, la Russie sera toujours là, mais l’Ukraine aussi, donc c’est bien l’intérêt de la communauté internationale d’essayer d’imposer une solution qui se ferait sous contrôle de l’ONU cette fois ci !!

        • Lotharingie dit :

          Bonjour,

          « .. l’Europe et la communauté internationale, qui voit l’économie.. »

          D’ un point de vue macro-économique en Europe, nous ne pouvons pas parler d’un réel effondrement, tout au plus d’un ralentissement certain.

          Pour le reste, je suis en accord avec vos propos.

          Bien cordialement.

    • JMIDRK dit :

      De toute manière, ça n’a plus vraiment d’importance, puisque d’après l’État Major on n’est plus capables de tenir que 80 km de front.

    • Brandon dit :

      Les Rafale sont vendu d’occasion ce qui permet de commander des Rafale neufs et ne pas avoir à les modernisés.
      La France dispose du système MAMBA avec des missiles Aster 30 et autres versions capable d’intercepter des missiles et des avions.
      Les missiles Aster sont excellents.

      • Aramis dit :

        « Les Rafale sont vendu d’occasion ce qui permet de commander des Rafale neufs et ne pas avoir à les modernisés. » Mais elle n’a toujours pas terminé ses livraisons alors qu’elle a commandé une poignée de rafale et que moins de 150 sont en service dans les armées à l’heure actuelle.

        « La France dispose du système MAMBA avec des missiles Aster 30 » 10 batteries et jusqu’ici pas de stocks de missile. Une misère.

    • Huon dit :

      Il paraît aussi qu’il y a un croquemitaine caché sous votre lit. Je serais vous, j’irais me mettre à l’abri.

    • scalectric dit :

      Ces matériels ne sont pas perdus tant qu’ils nous protègent en Ukraine de la mégalomanie du dictateur,
      comme un fusible, on donne procuration aux ukrainiens pour protéger le reste de l’Europe libre
      en plus, cela permet de tester nos matériels sur de vrais champs de bataille.

  2. vno dit :

    10 transall avec une dispo de 20% retirés du service et la dispo du parc transport passe de 65% à 60% ? C’est moi, ou l’armée de l’air et ses officiers généraux sont des crasses et vendus comme ceux de Poutine et ne justifient pas leurs 60 k€ de prime de responsabilité.

    • Aramis dit :

      Sévère comme jusgement. Le général qui a pris la décision était face à la peste ou au choléra. Il a des budgets trop faible set des livraisons trop lentes, plus des avions hors d’âge sur les bras. Il n’y a que des mauvaises solutions dans ce cas.

      • Jean Le Bon dit :

        Exact, pour le retrait des Transall, il n’y avait que des mauvaises solutions…

      • Alex dit :

        pour moi les responsables sont les politiques, depuis 20ans on s’amuse à repousser les programmes et à faire des étalements de livraisons pour gagner un peut à droite et un peu à gauche, cette méthode est viable si elle fait exception.
        En France c’est devenue le sport national on crée un programme ambitieux et derrière on étale les recherches si bien que le produit sort presque obsolète et après on réduit la commande (si bien que les coûts de recherche ne sont plus amorties )

        Vendre des RAfales d’occasion ne serait pas un problème si l’armée n’était pas aussi loin de ses objectif de base en quantité, de même pour les Ceasar, il serait plus facile d’en céder à l’Ukraine si l’armée était déjà au bon format.

        Il est temps de produire….la production de ces armes ne peuvent qu’être benefique à notre industrie et alors on peut se permettre de faire de l’export en disponibilité immédiate et en plus sans le rajout d’options farfelus

        • Aramis dit :

          Bien d’accord.

        • tschok dit :

          Ca fait pas un peu yakafokon, là?

          • ScopeWizard dit :

            Et voilà , dès qu’ on ose mettre en cause la décision dirigeante , tu peux y aller tel un molosse dressé à l’ attaque , le tschok bondit ou grogne….

            NON TSCHOKY ; ça porte un nom et ça s’ appelle « la trahison des élites » qui le plus souvent d’ ailleurs n’ en sont pas car elles n’ en ont pas le niveau , ce qui ne les empêche nullement de se revendiquer comme faisant partie des « génies » ou au mieux des « légitimes » moralement et mentalement irréprochables voire au dessus du lot .

            Ces autoproclamées prétendues élites ne sont qu’ un ramassis d’ incompétents , d’ idéologues , voire de crapules et de margoulins donc d’ imposteurs , mais pas grave , à partir du moment où ces dites zélites font partie du sérail voire qu’ ils ont su faire preuve d’ assez de duplicité pour faire croire avoir été élus sur leurs qualités plutôt que sur leurs magouilles et autres saloperies , ils s’ imaginent que tout pouvoir leur est permis et ne comprennent même pas comment il pourrait en être autrement voire comment pourrait un jour leur être exigé de rendre des comptes d’ autant qu’ ils sont grassement payés et méritent tellement plus .

            Et encore moins par des gens qui ne sont rien ou devraient être à leur service .

            Vas-y , continue de sauter à la gorge des « autres » , mais ne t’ étonne surtout pas si à chaque fois tu en prends dans le museau .

          • tschok dit :

            J’ai quand même pas l’impression d’avoir égorgé Alex et d’avoir répandu sur le sol de nos affrontements son sang, ses tripes et les mânes de ses ancêtres.

            Mais, Scope, si vous voulez reprocher aux zélites trois sortes de choses, il suffit de le dire:

            – Les zélites sont incompétentes
            – Elles nous méprisent
            – Elles nous trahissent

            Ca prend pas une vie de le dire.

            Je ne reprocherait jamais à personne de faire ce reproche aux gens qui nous gouvernent. Ils le méritent.

            Je le reprocherai toujours à quiconque de le faire en routine, comme un truc qui se vend bien.

            Quand ça devient un numéro de cirque – ce que vous faites en permanence, Scope – je ne suis plus des vôtres.

            C’est pas que je sois contre vous. Vous jouez votre jeu, c’est entendu. Vous avez vos intérêts à défendre.

            Mais je ne monte pas en croupe avec vous. Je ne fais pas affaire avec vous. Je ne marche pas avec vous.

            Cela dit, que je sache, Alex n’en a à peu près rien à foutre, donc, pourquoi être plus royaliste que le roi?

            Ca ne le dérange pas le moins du monde d’être un yakafokon, donc qu’est-ce que ça peut bien vous foutre?

            S’il y a quelqu’un à engueuler, c’est plutôt lui, non?

            Il a dit sa connerie, il est content de lui, il s’est barré. On va se disputer pour quoi, au juste? Pour un yakafokon?

            Ce qui compte, c’est juste de dire qu’il en est un. Si le mec veut pas se défendre, vous voulez y faire quoi?

            Vous êtes le Gandhi des yakafokons du Monde Libre? Le Martin Luther King des tocards de la société capitaliste marchande occidentale?

            Oh?! Sand déc?

            Nan, s’il veut dire un truc qui compte, vous inquiétez pas, il le dira. Quand un homme sait que sa vie est en jeu il s’enlève le doigt du cul.

            C’est juste un yakafokon, c’est tout. Pas de quoi en faire un drame. Cool, man.

    • Dodo dit :

      Non c’est toi qui manque d’informations.

    • Korrigan dit :

      Les généraux n y sont pour rien
      Quand vous avez seulement deux euros à dépenser vous n’en dépensez pas quatre
      Au contraire ils ont fait un choix responsable avec le budget dont ils disposent
      Écrivez plutôt aux politiques ,que vous élisez, pour que le budget soit à la hauteur
      Et puis combien de français ,visionnaires, étaient satisfaits d’un budget defense toujours en baisse au profit des budgets sociaux

  3. Patrico dit :

    pour moi et simplement en ne lisant que le titre de cette belle revue! honte aux stratèges d avoir écartés d un trait de stylo les’, nos, Transalls, merveilleux avions pleins de toutes les qualités, aux moments ou nos Armées ont besoin de Toutes leurs capacités toutes armes tous Matos ! certains pays que vous connaissais a peu pres tous rêverais de les avoirs! chapeau! Merci Thank you merci a Tous !

    • Czar dit :

      sankiou à toi tou, patoche.

    • tschok dit :

      Patoche, ils sont à bout de souffle les Transall, quand on les fait décoller, ils perdent des rivets sur la piste. Faut faire passer la balayeuse et commander des rivets chez le fabricant pour le prochain vol.

      Oui, ils étaient beaux, toussa, m’enfin tout a une fin, quoi.

  4. Oliver dit :

    Trop vieux pour être converti en Gunship façon Lockheed AC-130…
    Dommage pour le CAS de nos troupes notamment du COS.
    L’Airbus Military (ex-CASA) CN-235 peut-être ? En terme d’armements la conversion .FR serait possible avec Nexter, MBDA, TDA Armements, etc…

  5. Aramis dit :

    Moralité on fait comme si rien n’avait changé depuis 15 ans, le format ne bouge pas d’un yota.

    • Tata Yoyo dit :

      Un « yota »… C’est peut-être indien, comme le yoga ? Ou alors c’est japonais, comme Toyota ?
      Sinon, pour parler de valeurs très faibles, on peut utiliser un iota.

  6. blavan dit :

    C’est regrettable car la guerre d’Ukraine et la sur capacité qu’on avait attribuée aux russes montre que l’effort doit être mis plus sur le transport ,la Marine et le nucléaire dans toutes ses composantes plutôt que sur les chars dont la pertinence face à la Russie n’est plus de mise pour un pays qui n’est même pas capable de conquérir le Donbass. Le retour d’expérience de cette guerre d’Ukraine doit faire bouillonner les cerveaux de nos états majors et espérons que les choix stratégiques et commerciaux ne seront pas laissés aux lobbyistes.

    • Aramis dit :

      « plutôt que sur les chars dont la pertinence face à la Russie n’est plus de mise pour un pays qui n’est même pas capable de conquérir le Donbass » Ce qui expliquesans doute pourquoi les Ukrainiens contrairement à rebourd de ce type de jugement destiné à détruire des capacités demandent des chars!

      « Le retour d’expérience de cette guerre d’Ukraine doit faire bouillonner les cerveaux de nos états majors et espérons que les choix stratégiques et commerciaux ne seront pas laissés aux lobbyistes. » Exactement il ne faudra surtout pas écouter vos absurdités par exemple.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Je suis désolé mais quand je regarde une carte, je vois que dans l’hypothèse où la Russie arriverait à s’emparer de la totalité de l’Ukraine (ce que personne ne pense possible maintenant) il faudrait que les troupes russes traversent la Pologne (qui va aligner 1500 chars modernes) et l’Allemagne avant d’arriver devant la frontière française et qu’on leur rappelle qu’on dispose de l’arme nucléaire.
        Donc oui pour moi, l’effort doit être fait dans l’armée de l’air et la marine car on va en avoir besoin pour défendre nos intérêts en méditerranée et dans le pacifique.
        Nos chars lourds nous servent à maintenir nos compétences et à manifester notre solidarité avec les pays européens voisins de la Russie. C’est important mais pas au point de sacrifier d’autres capacités plus importantes.
        Insulter les autres en affirmant de manière péremptoire qu’il disent des absurdités ne fait pas un raisonnement.
        Oui l’Ukraine, voisine de la Russie et dépourvue d’arme nucléaire a besoins de chars et alors? Est-ce qu’on va acheter 5 brise-glace nucléaires parce que c’est important pour les russes et les canadiens d’en avoir? Chaque pays a une situation géographique et un contexte propres.

        • Aramis dit :

          « Je suis désolé mais quand je regarde une carte, je vois que dans l’hypothèse où la Russie arriverait à s’emparer de la totalité de l’Ukraine (ce que personne ne pense possible maintenant) il faudrait que les troupes russes traversent la Pologne (qui va aligner 1500 chars modernes) et l’Allemagne avant d’arriver devant la frontière française et qu’on leur rappelle qu’on dispose de l’arme nucléaire. » Je suis désolé mais à aucun moment nous n’allons nous retrouver avec les Russes sur le Rhin.

          « Donc oui pour moi, l’effort doit être fait dans l’armée de l’air et la marine car on va en avoir besoin pour défendre nos intérêts en méditerranée et dans le pacifique. » Je ne suis pas d’accord mais ce serait cohérent.

          « Nos chars lourds nous servent à maintenir nos compétences et à manifester notre solidarité avec les pays européens voisins de la Russie. » En l’état oui.

          « Insulter les autres en affirmant de manière péremptoire qu’il disent des absurdités ne fait pas un raisonnement. » Absurde n’est pas une insulte. La position de Blavan qui consiste à détruire les forces conventionnelles pour aller immédiatemnt au bord de la frappe nucléaire stratégique en cas de guerre est absurde car il n’y a aucune raison valabe de courir un risque aussi énorme alors que des forces conventionnelles permettent de remplir plein d’objectifs.

          « Oui l’Ukraine, voisine de la Russie et dépourvue d’arme nucléaire a besoins de chars et alors? » Alors cela montre qu’il ne jugent pas les chars inutiles. Mais dans votre optique de priorité à la marine et l’AAE il est vrai que leur disparition chez nous serait possible.

      • blavan dit :

        @aramis. A part reprendre les textes qui vous dérangent, vous n’avez pas appris à l’école à faire des réponses simples.

        • Aramis dit :

          Ma réponse est très simple.

          • blavan dit :

            @aramis. Dans le concours des absurdités vous avez fait vos preuves depuis longtemps sur ce blog. Il est heureux que les décisions du gouvernement ne dépendent pas de vos élucubrations de va-t’en guerre.

          • Aramis dit :

            « Il est heureux que les décisions du gouvernement ne dépendent pas de vos élucubrations de va-t’en guerre. » Nouvelle absurdité de votre part puisque je suis tout sauf va t en guerre.

          • ScopeWizard dit :

            @Aramis

            « Nouvelle absurdité de votre part puisque je suis tout sauf va t en guerre. »

            Oui mais ça Aramis , il ne suffit pas de le dire , il fallait surtout ne pas le laisser croire ou supposer ; donc faire attention à ce qui est dit et comment c’ est dit .

            Sachant bien qu’ en face , les trois-quarts des interlocuteurs se contenteront de peu : la forme comptant bien plus que le fond .

            C’ est-à-dire que 75% des gens à qui tu vas t’ adresser n’ en auront strictement rien à battre de tes arguments que quoi qu’ il en soit il y a beaucoup de chances qu’ ils n’ aient ni captés , ni encore moins saisis .

            Ce qui marche c’ est surtout le vent , l’ apparence , vendre du rêve , et jouer sur l’ émotion….

            Ce qui est exactement la façon dont fonctionne la Publicité ou la façon dont un politique sera vendu .

            « Qu’ est ce qu’ il parle bien et puis tu as vu , il est sûr de lui , bien vêtu , élégant , souriant et patati et patata…. »

            _Ah ouais c’ est vrai , tu as raison…
            Et qu’ est ce qu’ il a dit ?

            -Alors là j’ en sais rien , j’ ai rien compris…mais n’ empêche qu’ il parle bien , et quelle allure , quel chic !
            C’ est bon , c’ est pour lui que je vais voter !

            _Ah ouais moi aussi !

            Voyez ? 🙂

            Et c’ est comme ça pour tout et partout ; on peut le regretter , c’ est certain .

            Et en m’ exprimant ainsi , je ne préjuge en rien du sentiment de @blavan .

  7. Achille-64 dit :

    Les Shadocks : imaginons des gouvernements successifs qui gèreraient l’AAE comme une grande enseigne d’électroménager , qu’est ce ça donnerait ?

    Question simple : combien de moteurs TP400 en stock actuellement dans un ‘magasin’ de l’Armée de l’Air ou du service étatique de maintenance ?
    Autre question simple : combien d’A400M en attente de moteurs ?

    Cela ne se trouve pas dans le document cité par OPEX, évidemment : en agrégeant tout on cache la misère ..
    Autre moyen de cacher la misère : on donne la dispo en rapport avec un ‘contrat opérationnel’ === logique circulaire.

  8. ScopeWizard dit :

    On pourra en dire ou en penser ce qu’ on veut , mais ce Transall non mais quel PUTAIN D’ AVION !

    Parenthèse pour les connaisseurs…
    « Va savoir , où vont les gens ? y a 48 étages dans cette putain de tour ! »

    _Accompagne ces messieurs jusqu’a cette putain de porte ! on leur enverra une putain de convocation !!

    Reprenons nos petits moutons…

    Il arrive peu après le NORD 2501 Noratlas ( 1953 ) bipoutre façon C 119 ou C 82 d’ après-guerre du constructeur US Fairchild .
    https://www.youtube.com/watch?v=4mGt11Hih2Q

    https://www.aeroweb-fr.net/uploads/media/large/2022/20/8051.jpg

    Une douzaine d’ années après le transport para de Nord Aviation , ce qui à l’ époque des années 1950-1960 est tout de même beaucoup tellement sur tous les plans la technologie progresse vite et amène à chaque fois son lot d’ évolutions ou d’ innovations , le bimoteur Transall ( consortium Franco-allemand Trans Allianz ) s’ inscrit dans la lignée du Lockheed C-130 Américain ( 1958 ) quant à lui quadrimoteur , et sera même une quinzaine d’ années après son entrée en service ( 1965 ) modernisé au point de recevoir de nouveaux équipements ainsi qu’ une perche de ravitaillement en vol ( premier vol du Transall NG en 1981 ) , version destinée aux forces Françaises à raison de 29 appareils produits .

    Cet avion utilitaire à tout faire nous aura rendu un nombre incalculable de services , et démontré mille fois combien -même modeste- il pouvait être performant , se sortir de nombre d’ embûches et répondre présent sur tous les théâtres d’ opération….
    https://www.youtube.com/watch?v=_hhTRWVWgak

    Un temps où la coopération France-Allemagne ( RFA ) était aussi fructueuse qu’ intelligente , ce qui sur le plan de nos matériels militaires , spécialement aéronautiques , donnait de grands résultats tels que ce C 160 Transall , le missile ROLAND , ou l’ Alpha Jet .

    Avant le grand désamour actuel qui nous conduit vers l’ abîme….AAAAAAH……….et schploupf !

    Mais bon , entre-temps il y a eu réunification , passage à l’ Euro , Sarkozy , Hollande , Macron , etc….

    C 160 Transall NG légèrement décoré…
    https://actu-aero.fr/wp-content/uploads/2022/03/TRANSALL_C160_FRANCE_ACTUAERO_MARS22_Lucas.jpg

    Un C 160 dans une livrée plus traditionnelle mais pas bien récente au vu de la taille de la cocarde de nationalité…
    https://www.escadrilles.org/wp-content/uploads/2011/01/C160_1978_61-MG_pc.jpg

    L’ un des GABRIEL et ses multiples équipements électroniques….
    https://www.avionslegendaires.net/wp-content/uploads/images/avion_militaire/Gc160g-index.jpg

    Chargement d’ un hélicoptère PUMA :
    https://www.museeairespace.fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/06/transall-c160-r18-transport-puma.jpg

    Dans une livrée Afrique désert….
    https://www.escadrilles.org/wp-content/uploads/2011/01/C160_1987_61MK_JFL.jpg

    https://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/79/20200316/ob_161b90_transall-c-160.jpg

    • PK dit :

      Il manque un argument de poids : son train exceptionnel, ce qui lui permet de se poser n’importe où ou presque. Il faut vraiment le voir pour le croire.

      Aucun appareil ne lui arrive à la cheville sur ce point. Il faut absolument que son successeur ait au moins les mêmes capacités sur ce plan.

      Enfin, si on lui file un jour un successeur, car les brêles qui nous gouvernent avait décidé de le remplacer par l’A400 (ce qui revient à remplacer une bagnole par un autobus en disant qu’il pourra faire la même chose).

      • ScopeWizard dit :

        @PK

        Disons que rien n’ était précisé , mais suggéré ; je ne suis pas rentré dans les détails .

        Merci d’ avoir précisé .

        Oui , le Transall manquait de capacité , d’ allonge , ou comparativement à ce qui se fait de nos jours de vitesse ou de manœuvrabilité , mais quel broussard !

        Un vrai baroudeur .

        Je vous suis ; peut-être un éventuel A200M taillé pour le sable et la caillasse ?

        Nous verrons bien .

      • tschok dit :

        L’A400M a un train d’atterrissage tout à fait performant et qui vaut largement celui du Transall.

        Mais la masse des deux avions n’est pas la même. C’est surtout ça qui peut changer beaucoup de choses.

        • ScopeWizard dit :

          Tiens , le retour du grand subtil….

          Qui a prétendu que l’ A400M n’ était pas équipé d’ un bon train qui soit performant ?

          C’ est @PK qui affirme ça ?

          PK dit seulement que l’ avion A400M n’ a rien à voir avec ce dont est capable le Transall sur le plan de cette performance tout simplement parce qu’ il n’ est pas prévu pour ça .

          CEUX qui ont décidé attendent peut-être qu’ il en fasse autant , sauf que sa conception ne permet pas de parvenir au même résultat .

          Plus lourd , plus grand , destiné à un usage différent , son train d’ atterrissage aussi incroyablement performant qu’ il soit reste en deçà .

          Ce qui ne signifie pas pour autant qu’ il ne pourrait pas faire aussi fort si les circonstances venaient à l’ exiger , mais sur quelle distance minimale ?

          Et surtout il y a l’ après ; quid des répercussions sur la cellule de l’ avion en cas de posés de ce type qui se répèteraient ? Quid du coût de son entretien , de sa maintenance , de ses réparations , de sa durée de vie de cellule ou de ses moteurs ?

          Elle est là , la question .

        • tschok dit :

          PK l’a dit, mais vous n’avez pas fait attention.

          Et, comme il l’a annoncé, la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe.

          Le silence dédaigneux est l’abri des incompétents.

          Ce n’est pas parce que vous faites du bruit que ça y change quelque chose.

    • fredv dit :

      Là, je ne peux qu’être d’accord.
      Le C160 a marqué un tournant dans l’histoire du COTAM ( à l’époque ) de par ses capacités hors-pair, un avion couteau-suisse, conçu avec un cahier des charges très …Français, mais si efficace.
      Capacités STOL, certes, mais surtout destinées à l’Afrique, l’abrasion du sable, pilotés par des moustachus qui savaient faire de ce minibus un engin redoutable.
      Un C130 peut le faire, oui, un A400M, plus compliqué, un CASA, pas sûr.
      La charge utile l’a tué, comme son potentiel.
      Dommage, la machine était si bien conçue qu’elle faisait son job au-delà des attentes.
      Pas de Transall3, trop petits par rapport aux masses à emporter ( comparez une clio 1 à une clio 4, idem pour les trucs militaires, en Occident, ça grossit, comme la population Mâle, le gros bide, vous savez..)
      Le maintient en condition était sans doute hors de prix, mais ça laisse non un trou, mais une raquette sans filet.
      Après, j’observe, je ne suis pas responsable et de toute façon, il n’y a aucune responsabilité au final.

      • ScopeWizard dit :

        @fredv

        Je partage ! 🙂

        « et de toute façon, il n’y a aucune responsabilité au final. »

        Oui ! en somme comme d’ habitude ! 😎

      • ScopeWizard dit :

        @Charognard

        Merci des liens ! 🙂

        Oui , « La Grise » , joue les prolongations , ce qui du reste lui va plutôt bien !

    • john dit :

      Ha non, vous ne pouvez pas dire cela… Cet avion est nul, il est en partie allemand, houuuu les vilaiiiiins….

      • ScopeWizard dit :

        @john

        Ah bon , toi aussi , tu ne sais plus lire ?

        Ben , va falloir vite réapprendre .

  9. Oggy dit :

    dans les faits, les politiques octroient des budgets de type « moins qu’hier, mais qui est plus que demain », et après ils s’étonnent des conséquences et des résultats en cas de besoin des forces armées…
    mais officiellement on annonce des hausses de budget …..mais qui ne compensent pas les suppressions de crédits et les rabotages des années d’avant
    Et en plus, il faut refiler du matos en dotation pour l’export sans compensation
    tout est normal madame monsieur

  10. Parabellum dit :

    Souvenir de poses d assault…en plongée .le gros a 400 sera t il faire ça ? Faudra acheté des casa pour les missions courtes…toute notre capacité est à revoir en quantité vue l attrition au feu …gardons les poins fatigués en gun ship.?

  11. bechar01 dit :

    Quel PUTAIN D’ AVION ! à prendre au sens POSITIF selon lecture du contenu de cette réaction

    Bizarre pour moi : dans l’article de opex360 , je ne lis rien sur Transall et rien sur A400M ! Suis bigleux ??

  12. Artscenik dit :

    Oui et au passage, après avoir négocié la paix sur le dos des Ukrainiens, surtout ne pas oublier de laisser les clefs de certains pays européens à Poutine. Il en fera un bon usage sous peu..

  13. Prof de physique dit :

    Il fut question à une époque de faire des transall 3.
    Dommage.

    • Charognard dit :

      @ Prof de physique
      Airbus ne veut pas faire un A 200 M, mais vendre son A 400 M qui lui a coûté côté accouchement!
      https://www.lalettrea.fr/entreprises_defense-et-aeronautique/2022/03/02/airbus-traine-des-pieds-sur-le-projet-d-avion-de-transport-tactique,109737405-bre

      • ScopeWizard dit :

        @Charognard

        AIRBUS n’ a pas à vouloir ou à ne pas vouloir ; si AIRBUS en est capable et que cela correspond à nos besoins , s’ il lui est demandé de faire , il fait .

        Sinon , il passe son tour , ce qui laisse la place à un concurrent très certainement étranger .

        Navré , mais je trouve cela un peu con .

        Dériver de l’ A400M , en quelque sorte ce que le Rafale M est par rapport au Rafale C , sous forme d’ un A200M ne paraît pas insurmontable .

        AIRBUS serait débile de chercher à imposer un avion qui lui a coûté si cher , en partie de sa faute , à ceux qui ont besoin d’ un A200M , ce dont bien évidemment ils ne voudront pas .

      • Vinz dit :

        Entre vouloir vendre et vendre réellement y a comme un petit fossé. Ca se vend bien l’A400M ? Réponse : non. Pendant ce temps LM vend réellement ses C130.

  14. Rdsd dit :

    Il etait temps d arreter ces avions. Il vaut mieux le faire avant un accident majeur qu apres!
    Cela va permettre a l AAE de se concentrer sur ses plateformes plus modernes.

    Quant à ceux qui pensent que la France fait un mauvais choix en vendant des Rafale d’occasion, ils raisonnent a court terme. Et par ailleurs, la situation en Ukraine montre que la Russie est un tigre de papier. A part ses armes nucléaires, elle n a plus rien. Les forces occidentales pourraient balayer les russes d Ukraine en moins d un mois…

    • Achille-64 dit :

      S’il y a un agresseur, ce n’est pas nous qui choisissons le ‘terme’.
      Grosse faute pour les Rafale croates qui nous manquent (cf prépa ops et capacité d’intervention).

      Evidemment, si votre raisonnement se suffit de ‘forces occidentales’ pour qualifier la capacité de la France à intervenir contre un agresseur … alors, la boucle est bouclée.
      On n’est juste pas d’accord sur la doctrine de base … les ‘occidentaux’, quel numéro de téléphone ? Je cherche dans l’annuaire de Washington DC ?

  15. Czar (pas la pleureuse) dit :

    Vraiment dommage pour le troup de capacité pour nous et nos alliés avec le retrait des Gabriel.

  16. Phil dit :

    Curieux de bazarder nos avions ( entre autre) quand notre p******x de président nous déclare à tout va que l’on est en guerre! Il vient de la banque il n’y a que le fric qui compte. De toute façon je vois pas comment 50 A400 pourraient faire le boulot de 82 Transal. Même s’ils ont plus de capacités de charge.

    • Qui ça ? dit :

      Ne pas oublier que l’Armée de l’air possède également 18 Lockheed C-130 et 27 CASA CN-235 qui vont certainement reprendre une partie du boulot des Transall.
      Et qu’il est question de développer un A-200M, version réduite de l’A-400M.

    • Vinz dit :

      bah c’est très simple : vous chargez 1 VBCI dans un A400M et zéro dans un Transall. Pareil pour le VBMR.
      Donc pour 50 VBCI :
      50 x 1 A400M
      0 x 80 Transaux.

      Par ailleurs on est dans la même problématique que l’Atlantique : le moteur RR Tyne arrive en fin de vie.

  17. mich dit :

    Bonjour ,  » De toute façon je vois pas comment 50 A400 pourraient faire le boulot de 82 Transal.  » , ça marche aussi dans l’ autre sens si vous connaissez vraiment les caractéristiques de chaque appareil et les missions qu ‘une armée doit faire ,mais je ne crois pas on dirait .

  18. mich dit :

    Ce qui a un peu gâché le potentiel de cette flotte c ‘est d’avoir voulu en faire un couteau suisse ,un peu comme l’ atlantique 2 volant un peu trop au dessus des déserts . Il y a un moment ,si vraiment on se sert beaucoup d’un outil ,on sait qu ‘on devra le changer un jour ou l’ autre , ici on a u peu donné le bâton pour se faire battre avec le  » faut faire avec … »

  19. bob HVE dit :

    Dommage qu’il n’y ait pas un mot concernant le C130J. L’avion est plutôt fiable mais vue que l’escadron BATS qui le met en œuvre est franco-allemand, la moitié des effectifs, les francais, sont trop peu nombreux pour le moment pour soutenir les OPEX, faire les taches annexes comme les tours de DV, d’OPC ou de JFAC tout en travaillant sur les sujets de fond spécifiques pour lâcher les allemands.

    Ici il n’est fait mention que de la dispo avion, mais la dispo équipage est aussi importante. Le fait est que l’on manque d’anciens qui doivent à la fois faire tourner les OPEX et former les jeunes.

    La nouvelle génération, A400M et C130J permettent de faire beaucoup mieux que ne le faisaient les C160 dans 95% des cas en matières de volume et masse transportée. C’est extrêmement rare d’avoir un terrain praticable uniquement par un C160 et non par un C130 ou un A400. Sur les rotations qui se faisaient « à l’époque », à Menaka, par exemple, un C160 pouvait difficilement n’emporter que 5t de fret tandis qu’avec un A400 ou un C130J, on peut facilement tabler sur 13t voir plus tout en ayant assez de pétrole pour enchainer sur un autre terrain sommaire avant de revenir sur une grosse base.
    C’est encore plus vrai sur les longues distance où avec un C160 il fallait choisir entre du fret ou du pétrole ou des escales intermédiaires avec des nuits de repos, tandis qu’avec un C130J ou un A400M, on peut faire dans la journée un aller à France-Djibouti en direct avec disons, 10t dans la soute. En tout cas on a récupéré une capacité « stratégiques » avec ces avions qu’il était très difficile voir impossible à avoir avec un C160.

    De plus, certains matériels transportés sont de plus en plus volumineux. Les véhicules du programme scorpion comme le VBCI ou le Griffon ne peuvent pas être transporté dans des soutes plus étroites comme un C130 ou un C160.

    A coté de ça, on manque également d’avion pour faire les petits « transports » de quelques passagers avec peu de fret. Les Casa 235 ne sont pas si nombreux que ça et typiquement à Barkhane, ils sont utilisé pour la MEDEVAC et les petites rotations sont déléguées à des avions plus gros comme le C130J déployé en BSS qui volent presque à vide et qui doivent enchainer avec des missions avec du gros fret ou des LPA que les Casa ne peuvent pas réaliser.
    Remplacer les 235 par des 295 serait une bonne idée car ce dernier est mieux motorisé de même qu’il est auto-protégé contrairement au 235.

    Pour finir, l’approvisionnement en pièce simples est problématique. Avoir le C130J de BSS bloqué car attendant des pneux ou des blocs de freins de France car il n’y a pas de stock sur place, c’est comme se lancer en F1 sans avoir l’essence pour les faire tourner.

    J’espère que l’accent sera mis en premier sur la chaine d’approvisionnement et non sur l’achat de nouveaux avions et faire tourner correctement ce qu’on a déjà. De la même manière, qu’on laisse les escadrons tranquilles avec les gros exercices et qu’on leur laisse le temps de générer de la masse avec les jeunes avec des missions d’instruction « bas et moyen spectre » et fabriquer un maximum d’équipages lachés log et OPEX BSS qui seront les futurs monits. Avoir cette base permettra de recentrer les « vieux » plus tard sur les savoir faire rare comme leader de peloton et autres labels exotiques…

    Pour ceux qui se posent la question, j’admire le Transall, mais il faut savoir tourner la page

    • Achille-64 dit :

      Bravo et merci.

    • PK dit :

      Vous confondez stratégique et tactique. Heureusement que des avions conçus presque 50 ans après le Transall sont meilleurs que lui sur l’allonge et la charge !

      Mais tout le monde se plaint de la perte tactique où aucun des avions que vous citez n’est capable de le remplacer. Certes, ils peuvent faire de la figuration dans ce rôle, mais c’est tout. Vous ne ferez pas atterrir un C130, même J, là où se pose un C160 (le train du C130 est à 4, alignées). Ne parlons même pas de l’autobus A400 à cause de son poids ! Donc adieu poser d’assaut dans la (vraie) verte pour les FS… Une sacré spé typiquement bien française !

      Sinon, tout le monde est d’accord pour dire que la France était à la rue sur le plan des vols stratégiques. D’ailleurs, ce n’est pas avec la demi-douzaine d’engins qui y arrivent que nous sommes tirés d’affaire pour autant. On est juste un peu moins dans la mouise. Il manque toujours un vecteur de transport vraiment lourd.

      • ScopeWizard dit :

        @PK

        Disons que peut-être que l’ A400M pourrait effectuer des posés tactiques , ultra-rapides en assaut et ainsi faire aussi fort que le C 160 TRANSALL ; mais la question est : à quel prix ?

        Quid de ce que l’ avion peut encaisser surtout en répété ?

        En effet , il ne faut surtout pas perdre de vue que quelle que soit leur solidité , ces posés d’ assaut aussi spectaculaires et efficaces soient-ils , surtout en conditions climatiques ou environnementales si éprouvantes , font partie de ces « prouesses » qui au fil du temps et des répétitions ont le plus contribué à « rincer » nos TRANSALL .

        L’ âge et le kilométrage n’ arrangeant rien , se rajoutant évidemment .

        Par conséquent , si l’ A400M devait lui aussi être ainsi utilisé , perso je ne donne pas cher de sa durée de vie .
        À commencer de celle de sa cellule qui au bout d’ un moment exigera d’ être « ménagée » ce qui alors pourrait fort logiquement avoir pour conséquences de brider ses capacités opérationnelles en plus de faire grimper les coûts de MCO…

        Le plan pas génial , quoi….

        • PK dit :

          « Disons que peut-être que l’ A400M pourrait effectuer des posés tactiques »

          Non ou à la marge. Il ne peut atterrir que sur des surfaces assez dur et relativement plane. Donc ça limite son emploi à des trucs genre latérite pour l’Afrique. Donc si des FS ont un truc à faire à un endroit où il y en a, il pourra être utilisé. Mais on inverse la donne : un appareil tactique doit pouvoir atterrir partout, pas seulement à certains endroits.

          C’est la raison pour laquelle le Transall est unique : c’est une brêle dépassée aux moteurs asthmatiques avec qui il faut tricher en permanence pour tirer de la puissance, mais il se pose vraiment n’importe où. Il faut voir les terrains pour le croire : bourrés de trous et d’ornières, où vous hésiteriez parfois même à faire rouler un 4×4.

          Maintenant, marginalement, tous les avions (à hélice) peuvent pratiquer du poser d’assaut tactique, mais ce n’est pas le but d’un engin de combat.

          Sinon, on ferait des chars qui roule bien seulement sur l’autoroute, des fusils qui tirent seulement à 25°C, etc.

          Sans équivalent du Transall, on perd donc cette spécialité.

      • mich dit :

        Bonjour , vous jouez sur les mots car @Bob HVE a mis des guillemets pour le mot stratégique , par contre il a parfaitement fait le point et résumé la situation sur ce qui passe dans le monde réel , quand à vous vous êtes un peu trop dans la littérature .

      • Vinz dit :

        « On est juste un peu moins dans la mouise. »

        Combien d’Antonov a-t-on utilisé pour quitter le Mali ? Combien il en a fallu pour y aller ?

    • ScopeWizard dit :

      @bob HVE

      Merci de ce témoignage , de ces précisions , de cet avis . 🙂

      Ce qui est « marrant » , c’ est que comparativement , bien qu’ il ne soit que bimoteur , le Transall est pratiquement de mêmes dimensions qu’ un C 130 J 30 soit la version fortement rallongée du C 130 J….

      Donc , pouvait-on envisager de nous aussi réussir à améliorer cet avion et augmenter ses capacités de charge tout en conservant une formule bimoteur mais plus puissante sans avoir à grandement modifier sa structure afin d’ obtenir un volume de soute similaire avec une longueur (sans rampe) , une largeur , une hauteur avant et après ailes , aussi bonnes que celles des C 130 Super Hercules le tout avec une solidité suffisante et sans rien sacrifier de l’ allonge ( suivant la charge transportée ) ou en performances possiblement meilleures , perso je ne le sais pas….

      Et puis à y être , ce serait sympa de clarifier quelques abréviations dont je doute de la signification ; celles me posant problème et qui à première vue ont l’ air estampillées OTAN étant :
      « faire les taches annexes comme les tours de DV, d’OPC ou de JFAC »

      DV : Directeur des Vols ?
      OPC : Officier Permanence Commandement ?
      JFAC : Joint Force Air Coordinator ?

      Ainsi que :
      LPA : Low Pressure Air ?
      Ce qui voudrait alors dire du transport de fret pressurisé ou en cabine pressurisée ?

      BATS : Binational Air Transport Squadron ?

      En vous remerciant de confirmer ou de corriger ( et ne vous en faites pas , perso je me débrouille sans autres explications ) ! 😎

      • mich dit :

        Bonjour Scope , des caractéristiques au poil c ‘est important mais vite rattrapées par la production ,et là dur de lutter contre le C130 , les C160 NG ont couté un bras .

        • ScopeWizard dit :

          @mich

          Bonjour mich ! 🙂

          Oui , il paraît ; n’ empêche qu’ ainsi « augmenté » il nous a rendu service , n’ empêche aussi que nous n’ avons pas tardé à lui adjoindre des C-130 H Hercules dès 1987 , d’ abord 5 puis 9 de plus , puis les 2 KC C-130 J actuels .

          Le Transall avait ses limites mais la base était saine ; peut-être pouvait-on alors pousser son concept….

          • mich dit :

            Bonjour Scope , oui mais pour quel client car il faut bien avouer que le transall ne sait pas très bien vendu et il n ‘y a pas que nous qui allions dans « la verte » . Comme vous le savez très bien on va surtout dire que l’ on a jamais vraiment eu le  » transport » que l’ on méritait ,un comble pour notre pays avec ses territoire ultra marin et ses opérations extérieurs depuis l’ après guerre , c ‘est sur que l’ on sait maintenant que 6 ou 8 C5 galaxy proposés dans les années 80 auraient été amortis depuis le temps .Pas toujours facile la prospective et l’ anticipation sur les technologies surtout quand on a du mal sur des sujets qui paraissaient simple ….. comme les drones ,j ‘ arrête là ou je vais broyer du noir .

      • bob HVE dit :

        Presque tout bon dans les acronymes !

        LPA pour livraisons par air, grosso modo, largage de palettes ou de petits colis…

        Concernant les dimensions des soutes, la petite histoire veut que ça vienne de la largeur des palettes calées, sur la largeur des trains, calées sur la largeur des tunnels, calées sur la largeur des chariottes tirées par les boeufs…

        Le problème avec le transall était la perte de puissance des moteurs en fonction de la température extérieur, surtout visible en BSS. Un moteur modernisé capable de garder la puissance d’origine du Tyne jusqu’à des température tres élevées, aurait été le bienvenu et n’aurait pas nécessité de grosses modifications sur la cellule pour supporter la puissance ou encore au niveau des commandes de vols pour controler l’avion en cas de mono-moteur.

        La version NG a été un non-sens sur les versions standards: rajout de réservoirs supplémentaires, pas de modification des moteurs, rajout d’une perche de ravitaillement.
        Au final, on se retrouve avec un avion plus lourd et moins aérodynamique, et vu que seul un transall peut ravitailler un autre transall (normalement), l’ajout de la perche est dans 99% des cas un inconvénient.

        L’idée à la base était de faire décoller avec le max de fret et peu de pétrole, une fois en croisière, le ravitailler avec un autre transall, et si il y avait panne moteur, se débarrasser du pétrole par des vides vite pour éviter de se crasher vu que le moteur restant n’est pas assez puissant….

        Sur un NG, sans fret, avec le pétrole max, l’avion est au dessus de sa masse maximale au décollage…
        Sur NG, la masse maximale de l’avion est atteinte en vol et non au décollage…

        Etendre la durée de vie des Transall aurait été compliqué. Certaines pièces ne se font plus ou au compte goutte, et sur la fin, certaines pannes graves, qui n’avaient jamais étés connues avant, ont commencée à apparaitre.

  20. penandreff dit :

    La France à aussi 27 Airbus C235

    • ScopeWizard dit :

      @penadreff

      Les fameux affectueusement appelés « Transalito » .

      Très bons appareils , effectivement ! 🙂

      • Charognard dit :

        Avec le départ des C-160 Transall, nous avons aussi un début de calendrier pour le remplacement de la flotte tactique française: les 14 C-130H à partir de 2030, les 27 CN-235 à partir de 2035…
        http://www.paxaquitania.fr/2022/03/derniere-chance-de-voir-voler-le-c-160.html

      • Fraise des bois dit :

        Avec le départ des C-160 Transall, nous avons aussi un début de calendrier pour le remplacement de la flotte tactique française: les 14 C-130H à partir de 2030 ou 2035, les 27 CN-235 à partir de 2035…

        À cause des énormes retards sur l’A 400 M, le C-160 Transall a été usé jusqu’à la corde, heureusement sans tragédie humaine.

        Il était plus que temps qu’il rejoignent ses grands anciens.
        http://www.parachutiste-train.com/rtp-pat/galerie/avions/index.htmPlace aux jeunes…
        https://defense-zone.com/blogs/news/les-avions-de-transport-tactique-armee-francaise

      • ScopeWizard dit :

        @Charognard @Fraise des bois

        « Avec le départ des C-160 Transall, nous avons aussi un début de calendrier pour le remplacement de la flotte tactique française: les 14 C-130H à partir de 2030, les 27 CN-235 à partir de 2035… »

        HI HI HI HI HI !

        C’ est amusant ça ! 🙂

        « À cause des énormes retards sur l’A 400 M, le C-160 Transall a été usé jusqu’à la corde, heureusement sans tragédie humaine. »

        Oui , il y a ça aussi .

        C’ est-à-dire que l’ avion était très bon , et qu’ il n’ a connu que peu de tragédies dont seulement UNE qui fut mortelle concernant les avions Français ( C 160 F et C 160 NG ) en service dans l’ Armée de l’ Air , celle mémorable de fin novembre 1984 lorsque deux Transall F et NG en mission d’ entrainement largage para se sont percutés au-dessus du Tarn ; avec ses C 160 D la Luftwaffe a été bien moins « heureuse » , plusieurs accidents l’ ayant endeuillée…

        Et concernant d’ autres pays , il y en a eu d’ autres encore ; mais sur 214 avions construits , après toutes ces décennies au final le bilan est plutôt positif .

        Disons que tout a une fin….

  21. Thierry le plus ancien dit :

    Le jour ou l’on aura autant de pouvoir de transport en A400M qu’on en avait en Transall on pourra sortir le champagne, parce que pour l’instant on n’en a qu’une poignée et c’est le rationnement national, y’a qu’à voir le plan de ‘sobriété énergétique » du gouvernement, on se croirait en guerre !!! sauf que même les armes sont rationnés !!!

    le prix du fioul domestique explose, pour le gaz c’est le pipeline qui explose, même le prix du bois de chauffage sur lequel tout le monde se reporte augmente aussi !

    Du coup le français devra se chauffer au Whisky, Cognac, liqueur ou à la Gnole, ça au moins on n’en manquera pas, la sobriété énergétique passe par l’ivresse calorifique qui du même coup fait oublier tous les problèmes.

    Levez le coude bien haut c’est pour la France et le gouvernement qu’il faut vider le tonneau avant l’arrivée du suivant. Ceci est un message du gouvernement, 1 verre ça suffit pas, 3 verres toujours pas alors accélérez le pas pour vous chauffez les miches! Tout est pertinent finalement dans cette politique.

    • mich dit :

      Bonjour , « Le jour ou l’on aura autant de pouvoir de transport en A400M qu’on en avait en Transall  » ,c ‘est cela oui , vous savez ce que veut dire SALIS ?

      • Thierry le plus ancien dit :

        L’armée française aura eu au plus fort de sa dotation, environ 80 avions Transall lors de leur rénovation de 1994 à 1999, ce n’est qu’en 2005 que leur nombre commence à baisser car ils arrivent en fin de vie.

        Nous avons 19 A400M à ce jour, c’est totalement insuffisant et la LPM en prévoit 25 au total en 2025, c’est toujours largement insuffisant, il en faudrait plus du double au minimum si l’on veut répondre aux besoins de l’armée française sans la réduire encore une fois.

        informez-vous MIEUX que ça !

        • mich dit :

          Commencez plutôt par mieux vous informez sur nos capacité de transport dans les années 90 et leurs manque déjà anciens ,vous comprendrez pourquoi on a envisager un A400M ou un couple C17 / C130J , informez vous aussi mieux sur toutes les caractéristiques des appareils avant de faire des additions et des comparaisons .Désolé mais vous comparez les torchons et les serviettes , libre à vous , et pour cet hiver ,santé !!

  22. Tina dit :

    @fredv!
    Observation pertinente concernant le C130 J ou son frère. Et ne pas mettre tous ces oeufs dans le même panier avec plusieurs types d’ avions pour le transport tactique français.
    – bonne observation pour le reste du commentaire : trop de Mac Donaldeurs devenus décideurs a tous les niveaux et secteurs.

  23. Michel dit :

    C’était une époque où la menace soviétique poussait à une réelle coopération entre pays européens.
    https://www.defnat.com/e-RDN/vue-tribune.php?ctribune=1525

  24. Charles FALCON dit :

    Ce qui est le plus affligeant ce sont les hélicos NH90 à la fiabilité scandaleuse. Comment en est on arrivé à fabriquer à prix d’or de pareilles cochonneries hyper sophistiquées sur le papier certes, mais qui ne volent pas, qui rouillent (!!!) et qui coutent en plus une blinde comme dirait l’autre. Si le cahier des charges était sans doute inapproprié, car trop ambitieux, la faiblesse des Etats face à cette dérive des industriels et à l’abscence de remèdes en dix ans, de temps, traduit une vraie démission des politiques. A l’avenir il faudra arrêter de s’accrocher stupidement à cette sacro sainte coopération européenne qui ne marche pas, on le voit encore une fois avec les drones, et nous appuyer sur nos champions nationaux. En matière d’hélicos nous disposions d’un excellent produit, le Caracal, qu’il était facile d’améliorer à moindre coût. Mais voilà, avec les chèvres incompétentes qui nous gouvernent la finalité n’était pas de satisfaire nos armées au meilleur prix, mais de permettre aux industriels de la défense de maintenir l’emploi et de maximiser leurs profits, sur le dos bien sûr du contribuable. Espérons que le SCAF ne sera pas du même tonneau. Mais il est permis d’en douter quand on voit que pour les Allemands la coopération est à sens unique, quand elle les intéresse (de moins en moins). Il n’y a qu’avec les Anglais (avions) et les Italiens (torpilles, missiles) que nous sommes parvenus à des coopérations efficaces, mais limitées à deux partenaires.